Consultations pour cet article :
ARTivision est une page Web strictement personnelle de :

Fred.IDYLLE - COPY RIGHT 1997

Pour tout contact avec ARTivision
fred.idylle@orange.fr

Bonne lecture !
Communiquez nous vos commentaires.
Merci d'avance.
Adresses du site :



Le Mystère de la Terre symétrique.

I Introduction.


    Nous allons aujourd'hui nous faire l'écho d'une légende, si extraordinaire que nous avons hésité longtemps avant de vous en parler, car elle ne pourrait susciter que dénégation, suspicion, voire dérision chez tous ceux qui prétendent connaître notre système solaire et les planètes qui le composent. Mais comme vous le savez le site ARTivision est avant tout, au départ, un site ésotérique qui ne néglige aucune source d'information, même si celle-ci, nous arrive par des voies non répertoriées par la science officielle. Cette légende, jusqu'à présent très peu diffusée dans la littérature spécialisée, prétend que la Terre aurait une sœur jumelle symétrique par rapport au Soleil et totalement invisible pour nous, en raison de sa révolution sidérale synchronisée avec la Terre.

II Genèse de l'affaire.


a) Où l'on apprend que la revue "Météor" parle d'une Terre bis.


     C'est dans la petite revue de bandes dessinées "Météordes éditions Artima éditée à Tourcoing autour de l'année 1954, dans le n°18 intitulé "Le monde Parallèle que nous avons la première fois eu , la grande surprise de découvrir cette "théorie extraordinaire de la Terre Bis". Nous pensons que l'auteur de cette bande dessinée, était assurément un "initié" car il fallait à notre avis, à l'époque, une sacrée dose d'imagination pour inventer une telle théorie. Nous remercions vivement notre ami internaute Joël Baran, (qui rappelons le, a publié un remarquable article sur notre site) de nous avoir permis de découvrir deux sites qui exposent les admirables numéros de cette revue d'une très grande rareté et d'une valeur très cotée à la bourse de la "Bande Dessinée".Voici ces sites :
http://pressibus.org/bd/polis/m/meteor.html
http://comicsaz.multimania.com/LesBD/Meteor/IndexeMeteor/IndexMeteor.html
Et voici un autre site plus récent: http://membres.lycos.fr/tnj/

     N'ayant pas ce 28/05/01, la chance d'avoir la photo de ce N°18 de Météor, voici, à titre d'illustration, la couverture du n° 2 de cette revue dont le prix actuel dépasse assûrément 200F (30,49 euros) dans les boutiques spécialisées:



     Le 04/06/01, nous avons reçu de l'ami Joël le mot suivant:

     "Concernant la revue " Météor " , j'étais évidemment bien trop jeune pour la connaître, mais il se trouve que j'ai été abonné il y a une dizaine d'années à la revue de bandes dessinées " HOP ! " ( je viens même de découvrir qu'elle dispose d'une petite page Web :
http://perso.wanadoo.fr/marc-andre.dumonteil/Bibliohopdossiers.htm .) et que cette dernière avait consacré au moins 5 articles à cette série ainsi qu'à ses auteurs Giordan ( le dessinateur ) et Lortac ( le scénariste ). Je dois les avoir , le tout est de les retrouver dans mes dizaines de cartons. Quand ce sera fait, je t'en enverrai les photocopies.


    Mais dès le 09/06/01, pourtant situé à 7000 Km de lui, nous recevions un super dossier "HOP", sur toute la "géneration Météor" qui a brodé si merveilleusement notre enfance et par un incroyable bonheur la couverture du numéro 18, qui nous intéresse surtout ici, (et qui est en définitive de Juin 1954), s'y trouvait.

    La voici, hélas pour l'instant en noir et blanc:



    Un grand bravo donc, à Joël, pour ses fructueuses recherches et nous espérons vous trouver l'image en couleur, un de ces jours prochains, grâce encore à la magie d'Internet. Et une fois de plus, félicitons encore "super hasard", pour le petit coup de pouce qu'il vient de nous octroyer.

    Enfin, il est peut-être utile de reprendre la phrase page 62, de Mr J.P Dupont auteur de ce "dossier Hop" cité ci-dessus:
    " Je signale aussi un intérêt pour la parapsychologie qui est même la base d'une culture extraterrestre (n°19 : la Planète de Miracles), et pour des hypothèses scientifiques audacieuses comme une "terre parallèle"(n°18) ou "le mur du temps" (n°47)."

    Comme vous le voyez, Mr Dupont, abonde dans notre sens, au sujet du caractère audacieux, donc disons hors normes, de l'hypothèse relative à cette "Terre-bis", exposée dès 1954, dans cette superbe revue, nommée "Météor".

Conjoncture exceptionnelle


    Le 23 Juin 2001 nous avons eu la grande joie de recevoir par la poste le fameux numéro 18 de Météor en question, grâce à l'heureuse initiative de notre ami parisien Roch Saüquere qui par un coup de chance inoui, a pu obtenir cette revue à un prix acceptable, lors d' une vente aux enchères du site de Ibazar.com. Ce qui est encore plus surprenant, c'est que cette vente ne proposait qu'un seul numéro de Météor et c'était justement le numéro 18 que nous recherchions avec tant de ferveur. Alors là "Super hasard", tu as fait, vraiment "un coup de Maître" de haut niveau que les rationalistes endurcis vont "admirer"

    Voici donc dès lors, la photo en couleur cette fois-ci, de la couverture de ce numéro 18 de Météor de Juin 1954:



    Après avoir relu le texte de ce numéro, 47 ans plus tard, nous nous apercevons qu'il nous raconte principalement l'arrivée des astronautes Spencer, Spade et Texas sur une planète qui est située dans un monde parallèle, où il existe par rapport à notre Terre, un "déphasage de temps" d'une journée en arrière, par exemple où la prise de la Bastille est arrivée le 15 juillet 1789. Et le professeur Spencer fait alors la constatation surprenante: " Nous sommes si vous le voulez: sur Terre mais pas sur "notre Terre" . Nous sommes sur une planète identique à la notre en tout et pour tout... absolument pareille. Les personnages ont les mêmes visages.. les mêmes gestes, les mêmes pensées. Ils disent les mêmes choses... et à l'heure actuelle, il y a dans notre vrai New York, un autre Spencer qui dit ce que je dis et fait ce que je fais exactement comme si je me regardais dans une glace".

    Ce qui est encore plus extraordinaire, c'est que la fusée (à cause de sa vitesse immense bien audacieuse pour l'époque), et les astronautes qu'elle contient, arrivent d'abord sur ce monde en avance sur leur propre temps et y demeurent invisibles (et les astronautes peuvent aussi entre autres choses passer à travers les murs), jusqu'à ce que leurs propre corps physique viennent les rejoindre. Le professeur Spencer ne parle pas cependant de planète symétrique par rapport à notre soleil, mais l'idée de réflexion est très nettement exprimée:" Nous avons vécu dans le monde parallèle de la 4ème dimension et maintenant nous vivons, si on peut dire, dans un monde réfléchi de trois dimensions.."

    Comme il existe un autre numéro, (le n° 54) de Météor et qui est intitulé "Terre Symétrique", dont voici les premières vignettes:


et peut-être y trouvera-t-on d'une manière plus explicite, cette notion, de symétrie centrale solaire ? Et bien que nous sachions que Méteor était, avant tout, une revue de science-fiction, nous restons confondu par la hardiesse du thème évoqué. Affaire à suivre donc.

    Dailleurs qui peut affirmer que certaines idées qui jaillissent de certains cerveaux à un moment donné, ne sont pas des manisfestations subsconcientes bien orchestrées temporellement, venant d'une autre dimension parallèle, et dimension qui reste, bien sûr, encore à déterminer et que la Science commence à peine à mettre en exergue? Nous pensons donc vraiment que certains textes d'auteurs de science fiction doivent être lus sous l'angle d'un deuxième degré sousjacent.

Prolongement spécifique en date du 19/05/04

    Le 14/05/04,, nous avons reçu d'un très aiblable internaute les extraits de la missive suivante:

----- Original Message -----
From: merlin.j
To: fred.idylle
Sent: Friday, May 14, 2004 2:37 PM
Subject: Re: Terre symétrique

    Je dispose d'un exemplaire du Météor n° 54, "numéro spécial", d'octobre 1957, qui comporte deux histoires. Exceptionnellement ce n'est par Raoul Giordan qui en illustre les planches. Les deux récits "Terre symétrique" et "La planète Lilliput" comportent chacuns 32 planches....

"Terre symétrique" :

    Dans un temps futur, devenu presque inhumain, sur Terre, quatre amis, étudiants en astronautique, réussissent leurs examens. Il leur est offert un voyage de fin d'études. Plutôt que de se rendre à Ecbana, "dernier point atteint par une fusée", ils décident de se rendre en secret, sur une autre planète, symétrique de la Terre, donc restée vierge... En effet, selon les calculs de l'un d'eux, "il doit exister au bout d'une certaine trajectoire un point où la fusée s'arrêtera. Ce point est symétrique de la Terre par rapport à l'axe des deux galaxies ".


    Comme vous le voyez la symétrie en question est encore plus extraordinaire que celle par rapport à notre Soleil, puisqu'il s'agit là symétrie axiale galactique.

     Quittons voulez-vous ces hauteurs galactiques pour réintégrer notre modeste système solaire.

b) Où l'écrivain Serge Hutin nous parle vraiment de la Terre symétrique derrière le Soleil .


     Puis, la deuxième fois, qu'il nous a été donné de côtoyer cette théorie, ce fut grâce au grand ésotériste français Serge Hutin qui dans son petit livre de poche intitulé "Hommes et civilisations fantastiques" paru chez l'Editeur J'ai Lu dans la remarquable collection hélas disparue " L'Aventure mystérieuse du cosmos et des civilisations disparues" n° A 238 :

  

    Cet ouvrage paru en début 1970, nous raconte pages 32 et 33, la chose suivante: " Selon une tradition orale, connue encore de certains alchimistes contemporains, il existerait une planète sœur de la nôtre, occupant par rapport au soleil une place exactement symétrique à la Terre; il est donc impossible de l'apercevoir, puisqu'il faudrait pouvoir regarder derrière la fournaise solaire elle-même"

    Ce petit entrefilet de Serge Hutin, nous invite donc à en savoir plus et disons le franchement, c'est lui qui est à l'origine de cet article. Mais hélas cet auteur ne nous donne aucune référence sur le sujet, qui nous permettrait de poursuivre nos investigations.

    Certains sceptiques se diront évidemment que si cette "Terre bis" existait, il y a belle lurette que les astronomes s'en apercevraient et l'auraient crié sur les toits. En effet, elle devrait engendrer des perturbations gravitationnelles des planètes proches, lorsque justement ces dernières se déplaceraient derrière le soleil. Nous ne sommes pas qualifiés pour faire des recherches à ce sujet et seuls les astronomes chevronnées pourront nous dire si ces perturbations ont été repérées. Et de plus, il se pourrait que les dimensions du soleil, soient suffisamment énormes pour en cacher les manifestations.

    Quant à dire qu'il est très improbable qu'une planète ait la même vitesse de révolution sidérale autour du Soleil que la Terre, et que cela serait plutôt miraculeux, qu'il nous soit permis de donner d'abord l'exemple de la Lune qui possède ce que l'on appelle, une rotation obligée , ce qui signifie qu 'elle tourne sur elle-même, dans le même temps qui lui faut pour effectuer sa révolution autour de la Terre, soit environ 27,3 jours. La conséquence de cette rotation, dite aussi synchrone, est que la Lune nous présente toujours la même face. Si la Terre avait une rotation obligée autour du soleil, elle présenterait toujours le même hémisphère grillé face au soleil et l'autre resterait dans la nuit glacée perpétuelle .

    Or d'après des spécialistes que nous avons contactés (Voir notre article à l'adresse :
http://www.artivision.fr/docs/myslune.html )
,
il y a exactement cinquante corps célestes , qui ont la même sorte de synchronisation que la Lune, c'est à dire qu'ils effectuent une rotation sur eux mêmes précisément dans le même laps de temps où ils bouclent une révolution autour de leur planète respective, ce qui a pour effet, lorsque leur excentricité orbitale est faible (ce qui est généralement le cas), qu'ils montrent toujours la même face à la planète.

    C'est ainsi que l'on apprend ( Voir notre article à l'adresse :
http://www.artivision.fr/docs/Byrdsuiteplus.html )
que le satellite Titan de Saturne, a sa période de rotation sur lui même, égale à 15,95 jours, et que sa période orbitale autour de Saturne est exactement égale aussi à 15,95 jours. Autrement dit Titan n'a rien à envier à la Lune du côté de la synchronicité.

    De plus, il existe un autre couple exceptionnel du système solaire Pluton-Charon, encore plus extraordinaire dans son mouvement, car le satellite Charon tourne autour de Pluton en 6,39 jours et la planète Pluton tourne sur elle-même, chose bien bizarre, exactement en 6,39 jours également, si bien que Pluton possède un hémisphère où Charon apparaît totalement immobile dans le ciel, (alors que l'autre hémisphère ne le voit jamais), exactement comme le serait un satellite géostationnaire pour la Terre.

    Pas mal comme performance n'est-ce pas ?

    La revue "Science&Vie" dans son n° 1003 d'avril 2001, a publié un remarquable article de 23 pages intitulé : "le Hasard est-il vraiment le Maître de L'Univers?", mais cette revue a, là, dans cet article, cependant "oublié" de nous exposer le cas de ce couple Pluton-charon qui pourtant défie les lois du hasard, nous plonge dans la plus grande perplexité et surtout, apporte de "l'eau au moulin" de notre article sur "l'incroyable aventure de Rose C " dont l'adresse est à: http://www.artivision.fr/docs/RoseC.html)

c) Où l'on découvre d'après un certain David Hamel que cette Terre symétique s'appelle "Kladen" .


    Le troisième rendez-vous avec cette "théorie de la Terre bis" nous vient d'une missive que nous avons reçue de l 'ami parisien Roch Saüquere le 24/04/01, dont voici un extrait: " J'ai découvert l'eau diamant par hasard en enquêtant sur les énergies libres et l'antigravité, il y a quelques mois. C'est en approfondissant mes connaissances sur David Hamel , un homme très controversé lui aussi qui construit une soucoupe volante d'après les indications d'Extraterrestres de grande taille (voir le site français :

http://thunder.prohosting.com/~hamelfr/index.htm )

et notamment le livre des morts Egyptiens qui décrirait en réalité le principe de l'antigravité....Bref, ayant remarqué que le site n'avait pas été remis à jour depuis longtemps (1999) j'ai contacté le webmaster qui est en fait la soeur de celui qui a créé le site. Elle est canadienne et s'appelle Chantal. Comme je lui demandai des nouvelles fraîche de David Hamel , voici ce qu'elle me répondit alors :

" Bonjour, je suis le webmaster, la sœur de Louis, le concepteur des textes du site. En ce moment, il est très très malade. Je ne prévois pas de retour avant un an sur le site. Par contre, il m'avait fait ajouter des textes sur le site anglais que j'ajouterai sur celui français, après Noël. Je lui ai demandé le numéro de téléphone de D. Hamel, mais il ne me l'a pas encore donné. Dès qu'il le fera, je vous donnerai les renseignements. David est toujours dans sa maison en Ontario. Il termine son engin spatial. Il lui reste 2 ans de travail avant d'explorer "la porte des étoiles qui le mènera de l'autre côté du soleil, sur une planète semblable à la nôtre, la planète Kladen . Ce n'est pas grave si vous n'y croyez pas. David , lui, est convaincu et c'est ce qui compte. D'ailleurs ce sont eux qui l'aide dans son projet. En tant qu'humain, David ne serait pas capable seul..." "


d) Où l'on découvre qu'un film nous expose cette histoire de la Terre symétique derrière le Soleil .


    Cette affaire "de portes des étoiles" nous donne l'occasion de parler d'un quatrième rendez-vous avec cette "théorie de la Terre bis" en la matière d'un film américain qui justement avait pour thème cette théorie. Il s'agit du film "Danger planète inconnue" dont la dernière diffusion TV eu lieu la semaine du 6/02 au 13/02/1999, le vendredi à 22 heures 30 sur la Chaîne "13° rue".Ce film intitulé en anglais :" Journey to the far side of the Sun " ce qui est bien plus explicite, on le voit, que le titre français, est du réalisateur Robert PARRISH (1969).

       Sur le suite :
http://doctorsf.free.fr/francais/light/DangerPlaneteInconnue.htm )

on voit, l'affiche de présentation:

     


    Ce site nous donne quelques détails sur ce film dont l'histoire très résumée est : Une sonde spatiale envoyée par l'EUROSEC, le Centre Européen d'exploitation de l'espace dirigée par Jason Webb, à découvert une nouvelle planète dans notre système solaire. Jusqu'à présent il était impossible de la voir car elle est cachée par le soleil. En effet, cette planète possède la même orbite que la Terre et se déplace à la même vitesse. Eurosec décide d'envoyer un vol habité vers cette planète. Il est commandé par l'astronaute Glenn Ross, le plus expérimenté pour piloter la mission... avec les acteurs suivants:Roy THINNES,Ian HENDRY,Patrick WYMARK ,Lynn LORING, Loni Von FRIEDL etc...

    D'ailleurs à la page 90, d'une "Encyclopédie de la Science Fiction" de Jean-Piere Piton et Alain Schlockoff chez Jacques Grancher, Paris 1996, nous avons découvert cette phrase concernant ce film : "...l'existence d'une deuxième Terre en tout point identique à celle qu'on connaît. Jusqu'alors cette idée était demeurée ignorée du cinéma. Elle est ici insuffisamment exploitée...".
      Comme vous le voyez, cette affaire de "Terre bis" a surpris par son originalité, même les spécialistes de science-fiction habitués à écrire des ouvrages sur la question.

e) Où l'entité transcendante Ramtha, nous en dit vraiment beaucoup plus...


    Le cinquième rendez-vous avec cette affaire, va nous conduire au cœur même de l'ésotérisme le plus direct, car il s'agit d'un message arrivé par "channeling", procédé que refusent d'admettre évidemment, les biens-pensants et la plupart des rationalistes endurcis. Nous vous donnons la portion préliminaire du message qui est en même temps une plongée vertigineuse dans la genèse de nos origines cosmiques. Le texte est tiré du livre "Enseignements Choisis" de Ramtha aux Editions du Roseau (2trim. 1991) ISBN :2-9200083-51-1. Il est à noter cependant que ce livre est la traduction de l'ouvrage intitulé: "Ramtha : An Introduction" publié dès 1988, et édité par Steven Lee Weinberg, Ph.D. ISBN :0932201-76-8 :

"  Donc, à l'origine vous aviez tous prédominance. Vous fûtes "le commencement", car vous avez créé le temps. A partir du moment où l'homme créa le temps et se mit à le suivre, alors seulement le temps devint une réalité. Le temps est une gigantesque illusion qui gouverne vos vies et qui n'existe même pas dans "l 'Etre".
  Les dieux sont les plus grandes lumières. C'est de leur lumière qu'explosa la créativité. Seule une force dynamique comme la vôtre, particules de Lumière contemplant et créant comme le fit "Celui qui est", peut créer une lumière plus basse. Dans cette forme réduite de lumière se trouve le particum Z.
Avez-vous déjà entendu parler du particum Z ?. (le conférencier regarde alors la mer de visages pantois), Eh bien, je viens de perdre la moitié de mon public.Le particum Z est une Lumière de plus faible intensité.
  De ces particules de Lumière vinrent les gaz qui provoquèrent ce que vos savants appellent le "big bang" une déflagration -vous savez.. "Boum !Et tout a commené". Eh bien, on peut dire ça, mais ça ne s'est pas passé tout à fait de cette façon. C'est mesurer le temps. Pour savoir, il vous faut oublier le temps. L'Univers, le Soleil, la Terre ne furent pas créés à partir d'une explosion.Vos savants parlent de" big bang" simplement parce qu'ils ignorent ce qui s'est produit avant. Les dieux étaient là en premier. C'est d'eux que les éléments créateurs émanent et il en sera toujours ainsi.
  Et à partir de quoi les dieux créèrent-ils? De la Pensée, bien sûr. La Pensée est la vie éternelle, elle est "l'Être" à jamais. La pensée dans sa plus simple forme est appelée matière brute. La matière brute est composée d'atomes. Chaque atome contient une infinité de particules. Me suivez-vous? Cela s' appelle l'Esprit lnfini.
  La seule manière pour les dieux de créer à partir du flot de Pensée qui leur avait donné vie était d'avoir quelque chose, une âme, qui pourrait capturer la Pensée. Votre âme est semblable à un ordinateur elle capte et emmagasine la pensée. Sans âme, vous ne sauriez rien, ne pourriez rien exprimer, rien créer et vous ne seriez rien que "l'Être". L'âme enregistre chacune de vos pensées. Elle n'enregistre pas la pensée elle même mais sa pulsion électrique répercutée sur votre corps de lumière.Cela s'appelle émotion. Les émotions sont la base de la matière gazeuse de votre univers ; elles l'ont créée.Le particum Z est l'une des principales composantes de l'atome. Ce fut la première manifestation d'une émotion, celle qui donna vie à la totalité de votre univers. La création vient du particum Z qui, divisé en particums X et Y, engendra la combusion et les masses gazeuses appelées soleils. La matière brute est née de ces soleils. Les soleils réduisirent l'électrum afin de créer la matière dont les particules furent dispersés dans l'éternité. Et pendant tout ce temps, l'espace, le silence, le néant appelés Pensée permettaient à la Lumière de jouer sur la matière c'est ainsi qu'elle est née. Mais les dieux, les particules de Lumière, prédominaient toujours.
  Dans une explosion d'énergie spectaculaire les soleils donnèrent naissance aux planètes. Les planètes, grâce â la fission explosive, tournèrent dans une orbite qui s'éloignait des soleils et se refroidirent graduellement. Plus elles tournaient et se refroidissaient, plus elles se creusaient de l'intérieur par la force centrifuge qui poussait tout ce qui se trouvait en leur centre vers l'extérieur.
  Les dieux créèrent la première planète habitable de votre système solaire. Elle fut appelée Mélina. Ce fut la première planète née de votre soleil. Elle vient du processus naturel de la Lumière donnant naissance à matière. Sur cette planète, les dieux s'amusèrent à créer des formes de lumière. (A ce stade, chacun de vous est encore un dieu unique, indivisé sans sexe). Lorsqu'à cause de leur esprit compétitif les dieux eurent détruit Mélina (dont les vestiges gravitent autour de Saturne), plusieurs s'en allèrent aux confins de votre système solaire et y demeurèrent. D'autres se rendirent sur une planète située de l'autre côté de votre soleil, en ligne directe avec Terre, une planète que vos scientifiques découvriront avant la fin de ce siècle.(Il existe donc une autre planète dont vous ne connaissez pas encore l'existence).
   Après la destruction de Mélina et la création d'autres planètes, votre Terre sortit du flanc de votre mère , fut projetée en orbite et se refroidit peu à peu dans sa rotation. Ensuite (nous parions de milliards et de milliards d'années, donc d'un laps de temps difficilement mesurable), elle fut fécondée et prête à accueillir la vie. Après qu'elle se fut creusée en son centre et refroidie à sa surface, les dieux commencèrent à y installer leur demeure et â créer, à l'état embryonnaire, toute sa masse cellulaire.


Fin de citation.

    Que dire donc de plus, après un tel cours magistral sur la Cosmogonie de notre système solaire et au sujet d'un tel texte dont nous avons coupé une grosse partie. Avouons cependant que ce n'est le genre d'information que l'on va lire dans nos médias qui ont pignon sur rue et qui sont si souvent pourtant, bien pressés de nous inonder de leurs nouvelles en forme de scoops attrayants.

    Notons par ailleurs que Ramtha affirme, en plus de l'existence effective d' une sœur "jumelle" à notre planète, que notre Terre a, bel et bien, été "creusée en son centre par la force centrifuge", lors de sa création. Pour ceux qui ne connaissent pas encore cette extraordinaire "théorie de la Terre creuse", prière de se reporter successivement aux articles suivants d'ARTivision:

http://www.artivision.fr/docs/Byrd.html
http://www.artivision.fr/docs/Byrdsuite.html
http://www.artivision.fr/docs/Byrdsuiteplus.html
http://www.artivision.fr/docs/Byrdalice.html
http://www.artivision.fr/docs/Byrdalicesuite.html
http://www.artivision.fr/docs/merlibre.html
http://www.artivision.fr/docs/merlibresuite.html
http://www.artivision.fr/docs/audelaGrandNord.html
http://www.artivision.fr/docs/terreSannikov.html
. http://www.artivision.fr/docs/ouverturespolaires.html
http://www.artivision.fr/docs/SmokyGod.html
http://www.artivision.fr/docs/ByrdMercurio.html
http://www.artivision.fr/docs/imagepolesud.html
http://www.artivision.fr/docs/rencontrecertaintype.html
http://www.artivision.fr/docs/JulesVerneouverturespolaires.html
http://www.artivision.fr/docs/incroyjournalByrd.html
http://www.artivision.fr/docs/Thalasso.html
http://www.artivision.fr/docs/affaireWilkins.html
http://www.artivision.fr/docs/affaireGiannini.html
http://www.artivision.fr/docs/connaitrelevrai..html
http://www.artivision.fr/docs/lettreouverteauPrinceAlbertII.html
http://www.artivision.fr/docs/mammouth.html
http://www.artivision.fr/docs/Siragusaepopee.html
http://www.artivision.fr/docs/Agartha.html
http://www.artivision.fr/docs/Hyperboree.html
http://www.artivision.fr/docs/Rampa.html
http://www.artivision.fr/docs/Recherchemerlibre.html
http://www.artivision.fr/docs/Observationsboreales.html
http://www.artivision.fr/docs/Histoirereptilienne.html
http://www.artivision.fr/docs/Buffon.html
http://www.artivision.fr/docs/Nostramystere.html ( article sorti le24/02/08)
http://www.artivision.fr/docs/Greenarticle1926.html(article sorti le 24/10/08)
http://www.artivision.fr/docs/RaymondBernardouvrageTC.html( article sorti le10/04/09)
http://www.artivision.fr/docs/mystifications.html ( article sorti le 07/06/09 )
http://www.artivision.fr/docs/PravdaTC.html article sorti le 31/07/09 )
http://www.artivision.fr/docs/MormonsTC.html( article mis en ligne le 06/11/09)
http://www.artivision.fr/docs/RetourIsis.html ( article mis en ligne le 24/02/10)
http://www.artivision.fr/docs/CanNatNewspaper.html ( article mis en ligne le 06/04/10)
http://www.artivision.fr/docs/Mecanics.html( article mis en ligne le 26/05/10)
http://www.artivision.fr/docs/canards.html ( article mis en ligne le 20/06/10)
http://www.artivision.fr/docs/AntarcticaRDigest.html ( article mis en ligne le 19/07/10)
http://www.artivision.fr/docs/PenseurPole.html( article mis en ligne le 17/09/10)
http://www.artivision.fr/docs/VocableTerreinconnue.html( article mis en ligne,  le 10/10/10)
http://www.artivision.fr/docs/ByrdDeseret.html (mis en ligne le 16/10/10)
http://www.artivision.fr/docs/FlyingSaucersDec59.html (mis en ligne le 13/01/11)
http://www.artivision.fr/docs/Byrdinaccessible.html (mis en ligne le 01/03/2011)
http://www.artivision.fr/docs/RaymondBernardetGM.html (mis en ligne le 10/03/2011)
http://www.artivision.fr/docs/KarelCapek.html (mis en ligne le 07/06/2011)
http://www.artivision.fr/docs/AtlantideGodard.html (mis en ligne le 15/06/2011)
http://www.artivision.fr/docs/AmbassadeFranceUK.html (mis en ligne le 08/07/2011)
http://www.artivision.fr/docs/Anunnakiexistence.html (mis en ligne le 03/08/2011)
http://www.artivision.fr/docs/TerrecreuseSVJDec2000.html  (mis en ligne le 11/08/2011)
http://www.artivision.fr/docs/BillieFayeWoodard.html (mis en ligne le 22/09/2011)
http://www.artivision.fr/docs/theHollowEarthAMaclellan.html (mis en ligne le 14/10/2011)
http://www.artivision.fr/docs/Flashbackprecurseurs.html (mis en ligne le 08/11/2011)
http://www.artivision.fr/docs/Soria2012.html (mis en ligne le 22/02/2012)
http://www.artivision.fr/docs/BergieretlaTerrecreuse.html (mis en ligne le 11/03/2012)
http://www.artivision.fr/docs/articleMysteres.html (mis en ligne le 24/03/2012)
http://www.artivision.fr/docs/articleARTEtc.html (mis en ligne le 08/04/2012)
http://www.artivision.fr/docs/VortexPolaireNord.html (mis en ligne le 06/05/2012)
http://www.artivision.fr/docs/articleLepotierde1952.html  (mis en ligne le 17/05/2012)
http://www.artivision.fr/docs/MercureTerminator.html (mis en ligne le 19/06/2012)
http://www.artivision.fr/docs/FlashbackNature.html (mis en ligne le 30/06/2012)
http://www.artivision.fr/docs/Croquisfantastiques.html  (mis en ligne le 12/07/2012)
http://www.artivision.fr/docs/LaMerLibreduPoleNord.html  (mis en ligne le 31/08/2012)
http://www.artivision.fr/docs/Ciel&EspaceSept2012enquestion.html (mis en ligne le 26/09/2012)
http://www.artivision.fr/docs/BillieFayeWoodardTelephone.html (mis en ligne le 14/10/2012)
http://www.artivision.fr/docs/Larondedessatellite.html (mis en ligne le 17/11/2012)
http://www.artivision.fr/docs/MoniqueMathieu121121.html (mis en ligne le 24/11/2012)
http://www.artivision.fr/docs/SaLuSa121123.html (mis en ligne le 29/11/2012)
http://www.artivision.fr/docs/VoyagesNautilusetSkateauPN.html (mis en ligne le 02/12/2012)

    Il est aussi à noter, le site de synthèse :

http://www.artivision.fr/docs/biblioterrecreuse.html


             Mais, il y a aussi la page que nous avons mise en couleurs et qui fut traduite de l'anglais, placée dès le 26/04/04 à :

http://www.artivision.fr/docs/dossierTerrecreuse.html


f) Où l'on apprend que le satellite Soho, a pu regarder derrière notre Soleil.


    D'autres sceptiques pourront nous dire: "comment se fait-il que tous les satellites qui ont été envoyés dans l'espace n'ont pas détecté cette planète fantôme?".

    Voici donc, pour clore aujourd'hui, cet exposé, un extrait de l'information que nous avons reçue le 19/05/01 de notre ami canadien Julien Junet en provenance de "l'Institut National des Sciences de l'Univers: l'INSU":
"Le satellite Soho regarde la face cachée du Soleil, et détecte dans le ciel l'ombre gigantesque d'une comète"
    "Des chercheurs du Cnrs viennent de démontrer que l'on peut observer la face cachée du Soleil, et détecter si des éruptions s'y produisent, quelques jours avant que les taches solaires n'arrivent en vue sur le côté du Soleil qui fait face à la Terre. Cette découverte surprenante, faite avec le satellite Soho (Solar and Heliospheric Observatory) de l'Esa contrôlé par la Nasa, pourrait aider à la prédiction de l'activité solaire qui perturbe parfois la Terre. D'autre part, Soho a détecté pour la première fois l'ombre projetée d'une comète sur le ciel, la plus grande ombre du système solaire.
    Les chercheurs ont utilisé l'instrument Swan placé sur Soho, qui mesure l'émission lumineuse du ciel en lumière Lyman alpha. Cette lumière est spécifique de l'hydrogène, comme l'est la lumière jaune-orange des lampes à sodium pour le sodium. Sauf que cette lumière Lyman alpha rayonne dans le domaine de longueur d’onde de l’ultraviolet, indétectable depuis le sol, car elle est absorbée par l'atmosphère. D’une part, le système solaire est rempli d'atomes d'hydrogène, car il est constamment balayé par de la matière interstellaire. D’autre part, le Soleil, constitué d'hydrogène, est une puissante source de lumière Lyman alpha. Cette source éclaire donc en permanence les atomes d’hydrogène présents dans le système solaire. Ils reflètent, comme un écran, cette lumière provenant du Soleil et Swan recueille tous les deux jours une carte complète de cette émission céleste. Cet écran sphérique englobe totalement le S oleil, et sa partie qui se trouve de l'autre côté du Soleil est éclairée par la face solaire opposée à la Terre.
  L'examen attentif des cartes du ciel de Swan montre la présence fréquente dans le ciel d'une grosse tache plus lumineuse que le reste, clairement liée à la présence sur le Soleil d'une zone active, beaucoup plus brillante en ultraviolet, comme le montrent les images de l'instrument Eit, aussi à bord de Soho. Cette tache tourne dans le ciel en 28 jours, ce qui correspond à la rotation du Soleil sur lui-même. Mais, tandis que la zone active sur le disque solaire disparaît de notre vue au cours de la rotation du Soleil, Swan continue de voir la réflexion de cette tache sur le ciel, car elle continue d'éclairer le ciel situé de l'autre côté du Soleil.
  " On pourrait utiliser cette méthode pour détecter la naissance d'une nouvelle région active sur la face cachée du Soleil ", suggère Jean-Loup Bertaux, Directeur de Recherche au Service d'Aéronomie du Cnrs, et responsable de l'instrument Swan.....


    Images disponibles sur le serveur de l’Esa à l’adresse suivante : http://sci.esa.int/soho

Fin de l'extrait concernant satellite Soho .


    Nous ne savons pas du tout, de quoi il s'agit, quand on parle de cette "grosse tache plus lumineuse que le reste". Il n'en reste pas pas moins vrai que tout cela est bien étrange et mérite qu'on s'y attache.

III Conclusion.


    Une fois de plus, si cette affaire de "Terre Bis" s'averrait authentique, (et ceci pourra-t-il être caché longtemps encore?), nous constatons que des informations capitales pour notre compréhension du cosmos, sont mises sous le boisseau et gardées à l'écart du commun des mortels, sans doute pour ne pas déstabiliser, les circuits monétaires et politiques et surtout militaires, mis en place par les potentats qui nous gouvernent. En effet, nul ne peut présumer des réactions du "Monde de la Finance" et de celui des Universités, à la suite de l'annonce d'une révélation de cette nature, comme d'ailleurs de toutes celles qui démontrent que nous ne sommes pas seuls dans l'univers, que des êtres très évolués sont intervenus dans le déroulement de nos civilisations, et surtout aussi présumer, de leurs réactions, au fait que ces êtres nous surveillent, assurément, depuis des lustres.

    A bon entendeur salut.

IV Prolongement révélateur exceptionnel en date du 11/06/01.


    Nous avons, vous vous en doutez, demandé à certains scientifiques versés dans l'Astronomie, de nous donner leur avis sur le sujet. Voici quelques extraits d'une lettre extraordinaire, que nous avons reçue le 10/06/01:

    "Cher Fred
....      Curieux hasard! Je suis en train d'écrire un ouvrage d'astronomie (je prévois de le terminer vers la fin de l'année), mon premier chapitre, une dizaine de pages, est entièrement consacré à cette "Terre bis". Je ne connaissais pas cette revue Météor, ni l'oeuvre de Serge Hutin; durant mes recherches j'avais juste découvert l'existence d'un film de science-fiction sur ce thème (je n'ai pas eu l'occasion de voir ce film). Selon mes recherches, dans un point de vue astronomique, la présence de cette planète ne fait plus guère de doute, et j'expose donc les différents arguments et indices en faveur de cette planète, ainsi que certains effets de ce curieux duo.

    Vous comprendrez, que je ne peux pas vous transmettre ici les résultats de mes travaux, puisque cet ouvrage est un condensé de cinq années de travail sur le thème du système solaire. Mais c'est avec un grand plaisir que je vous annoncerai sa parution, mais il faut encore quelques mois de travail et.... trouver un éditeur!...
"

    Fin de la missive ci-dessus.

  Voici donc aussi, l'adresse du site de cette personnalité scientifique:

http://frendelvel.multimania.com

   Que dire de plus, si ce n'est simplement, encore une fois, n'est-ce pas : "Merci Super Hasard".

V Deuxième prolongement révélateur en date du 14/06/01.


     Nous avons eu alors le privilège de recevoir la missive suivante de l'écrivain Gildas Bourdais auteur, entre autre choses, du livre remarquable:"Sont-ils déjà là ? Extraterrestres L'affaire Roswell" aux "Presses du Châtelet" en Nov 1995, et aussi plus récemment de l'ouvrage: "OVNIS : La levée progressive du secret",(Edition JMG, diffusion Casteilla à joindre à l'adresse:jmg-editions@wanadoo.fr)

----- Message d'origine -----
De : GBourdais@aol.com
À : fred.idylle@wanadoo.fr
Envoyé le jeudi 14 juin 2001 13:32
Objet : Re: Nouveau contact
     Cher Monsieur Idylle,
     Excusez moi encore d'être un peu long à vous répondre. Je reçois actuellement 50 à 100 messages par jour et j'ai beaucoup de mal à m'en sortir. Je n'ai le temps d'en lire qu'une petite partie.

     Je crains de vous décevoir car je ne connais presque pas les livres de Serge Hutin. En revanche, l'idée de terre parallèle ne m'est pas inconnue.

    Curieusement, cette idée apparaît dans un livre scientifique de ces dernières années, sur la théorie des "supercordes", mais c'est un livre anglais, non traduit : "Superstrings. A Theory of Everything ?" Oeuvre collective éditée par P. Davies et J. Brown (Cambridge University Press, 1988)     Cette théorie des supercordes tente de rassembler dans une seule théorie les deux grands piliers de la physique, jusqu'à présent inconciliables, la théorie de la relativité et la mécanique quantique. Elle y parvient sur le papier, en supposant que l'espace a des dimensions supplémentaires.

    Jusqu'à récemment, on supposait ques ces dimensions supplémentaires sont repliées à une échelle infime, bien plus petite que les particules, mais les théoriciens commencent à spéculer maintenant qu'il pourrait y avoir au moins une dimension supplémentaire déployée dans tout l'espace comme les autres dimensions que nous connaissons. Cette idée était déjà présente dans le livre anglais que je viens de citer.

    Elle est aussi présente dans deux articles récents sur ce sujet :"Les dimensions cachées de l'univers" dans la revue "Pour la science" (octobre 2000).

    Même titre, mais autre article, dans "La Recherche" (juin 2001).
    S'il existe, non pas trois, mais quatre dimensions spatiales, alors nous sommes dans ce qu'on appelle un hyperespace, et si j'y comprends quelque chose, une terre "parallèle" pourait s'y trouver !

    Et peut-être que ces deux terres pourraient communiquer dans certaines limites ? Ainsi, on peut dire que les spéculations scientifiques les plus récentes se rapprochent de très anciennes idées qui relevaient des traditions ésotériques ! Mais peut-être ne faut-il pas confondre cette idée scientifique, aussi spectaculaire soit-elle, avec d'autres notions de dimensions plus "spirituelles" qui seraient le domaine des "esprits". Là, j'avoue ma grande ignorance.

    Cordialement,
       Gildas Bourdais

    Fin de la missive de Mr G. Bourdais


    Mr Bourdais, comme vous le voyez, nous propose de placer cette "Terre Bis" dans un univers parallèle, peut-être même psychique. Ce n'est pas impossible qu'il y en ai même plusieurs dans ce domaine là. Nous pensons cependant, que bientôt, les photos de la Nasa prises derrière le soleil, (photos qui ne tarderont pas, selon nous, à être dévoilées sur Internet) pourront seules nous affirmer ou nous infirmer, la réalité bien physique de cette sœur jumelle de la Terre.

VI Troisième prolongement révélateur en date du 24/06/01.


    De notre ami parisien Roch déjà cité plus avant, nous avons de nouveau, reçu le message suivant:
----- Message d'origine -----
De : SAÜQUERE
À : fred.idylle
Envoyé : dimanche 24 juin 2001 07:50
Objet : DU NOUVEAU sur la Terre symétrique :

    Cher Fred,

    A présent, je vais te donner une nouvelle information au sujet de cette théorie de Terre symétrique, alors tiens toi bien. Connais-tu le livre de Robert Charroux : "Histoire inconnue des Hommes depuis cent mille ans" .
    R. Charroux est un chercheur de trésors , plongeur sous-marin, journaliste et archéologue. Dans son livre, il nous donne une précieuse information sur cette Terre symétrique !!!!
    Je le cite :
    "La tradition, la mémoire parfois, ont conservé le souvenir de ces bouleversements géologiques, en brodant souvent, en ajoutant, en inventant même des planètes au compte de notre galaxie, puisque au temps de Pythagore, on croyait à une Anti-Terre, gravitant autour du soleil, exactement à l'opposé, si bien que l'astre nous la cachait toujours. Pourtant, une ou deux fois l'an, disait-on, il était possible de voir le contour de cette Anti-Terre qui a, aujourd'hui encore, des partisans."
...     A+
    Amicalement
    Roch
      Fin du message de Roch


     Il ne nous a pas été difficile de retrouver à la page 130, cet extraordinaire passage, du livre de Robert Charroux dans notre bibliothèque dans l'édition de Mars 1973, (mais dont le manuscrit original est de 1963). Donc, depuis tout ce temps là, R. Charroux avait déjà exprimé cette idée de "Terre Bis" et nous l'avions oublié totalement (n'ayant pas relu cet ouvrage depuis, et ce que nous manquerons pas de faire bientôt). Et il ne nous revient pas en mémoire, non plus, que notre professeur de philo, nous ait exprimé à l'époque cette idée saugrenue, que les Pythagoriciens croyaient à une Terre Bis exactement opposé à nous par rapport au Soleil, car nous aurions, à l'époque, fait alors le rapprochement avec cette information analogue venant du n° 18 de Météor, information alors toute fraîche dans notre mémoire. Mais bien que Pythagore (580-486 avant JC) n'ait laissé aucun écrit tangible, on pourrait trouver peut-être chez ses disciples une petite trace plus étoffée de cette "Anti-Terre" dont parle R.Charroux et dont doit probablement aussi faire référence Serge Hutin cité plus haut. Alors messieurs les internautes fervents des "anciens mystères culturels grecs concernant les pythagoriciens ", ne nous oubliez pas, si, comme l'ami Roch vous tombez, "par hasard", sur cette information surprenante. Merci d'avance.

Informations recueillies sur le Web au sujet de cette Anti-Terre:


1. Extrait du site :http://francis.dupont.free.fr/flo/astro/histastro.htm

    Les grecs contribuèrent considérablement au développement de l'astronomie. Selon la légende, le philosophe grec Thalès aurait prédit avec succès plusieurs éclipses, notamment l'éclipse solaire de 585 av. J.-C., qui mit un terme à la guerre entre les Mèdes et les Lydiens. Au 6ème siècle av. J.-C., l'école d'un autre philosophe grec, Pythagore, émit l'hypothèse d'une Terre sphérique par souci d'harmonie. L'un de ses disciples, Philolaos, élabora le premier système cosmologique. Il croyait que les astres tournaient autour d'un feu central qu'on ne voyait pas de la Grèce, car la Terre présentait toujours au feu sa face opposée. Considérant la sphère des étoiles fixes comme un astre, il postula l'existence d'un dixième corps céleste, l'Anti-Terre, les pythagoriciens attachant une importance particulière au chiffre dix. Au total, on obtenait bien dix astres: les cinq planètes visibles à l'œil nu, la Terre, le Soleil, la Lune, la sphère des étoiles et l'Anti-Terre. D'après Philolaos, l'Anti-Terre n'était pas visible de la Terre car le feu central s'interposait entre les deux astres.

2. Extrait du site :http://www.licorne-ailee.com/k7/pytha.htm

La sagesse de Pythagore

Conférence de Mr Brousse du 14 février 1989, à Paris.

    Connu surtout pour son génie mathématique, Pythagore révèle d'autres visages non moins resplendissants. Le nom même de Pythagore signifie le gourou ou le Maître de la Pythie, ce qui indique l'incarnation du souffle inspirateur d'Apollon. Il est né à Samos et vécu à Amos, qui évoquent la Soma, la liqueur d'éternité des dieux, et le prophète Amos. "Pythagore pensait que le nombre étaient la loi mystérieuse de l'univers, qu'ils avaient une vie éternelle, étaient des pensées de Dieu qui gouvernaient l'infini". Dans cette admirable conférence, François Brousse égrène le collier magique qui relie nombres et mondes, en dévoilant des arcanes pythagoriciennes ahurissantes telles que matière et anti-matière, l'existence d'une Anti-Terre, et au-delà de ces dualités, l'existence d'un feu primordial sur lequel se base l'univers.

3. Extrait du site : http://www.contrepoints.com/cabala/sator/sator.htm

Actualité de l'Histoire mystérieuse / HS-22

LA MAGIE : HISTOIRE ET POUVOIRS : LES CARRES MAGIQUES.

    Vertige des nombres! Mais on peut pousser plus loin. Le carré de 10 se rapporte à la Terre, selon Robert Ambelain ou, si l'on se réfère à la tradition pythagoricienne, à une Anti-Terre non visible car située au delà du Feu.


4. Extrait du site :
http://nicolas.damour.free.fr/Loisirs/Nephilim/ABodiguel/manu_sc.html


    Ce site présente de nombreux manuscrits sur des sujets ésotériques variés.Le Casus Belli N° 93 semble entièrement consacré à l'Anti-Terre.

VII Quatrième prolongement révélateur en date du 18/10/01.


    Dans un ouvrage intitulé "Desert Center : George Adamski" de Marc Hallet paru en Juin 1983 aux Editions Michel Moutet - 62, av du Château d'eau 83630 Regusse - France, nous découvrons en page 60, l'existence d'un livre paru en 1954 d'un certain Trumam Bethurum (Note du Webmaster intitulé: "Aboard a flying saucer" )où parait-il l'auteur y rapporte sa dizaine de contacts avec des extraterrestres de la Planète Clarion, planète qui serait située exactement à l'opposé de la notre par rapport au Soleil et qui de fait nous serait toujours invisible.

    Le Vendredi 3 Juillet 2009, nous avons eu le bénéfice de recevoir par la poste, l'ouvrage en question :


    Mais en page 83, nous découvrons ceci :


    Une modeste traduction nous donne :

    Quand nous étions à bord et assis en confortablement dans la cabine éclairée, une fois de plus, j'ai commencé mon interrogatoire. Je lui ai dit que si je me souvenais de la premier fois où j'ai eu l'occasion de la rencontrer, elle m'avait dit que le nom de sa planète était Clarion.. Je lui ai demandé si elle pensait que sur la Terre, nous la connaissons sous un autre nom comme nom, comme Mars ou de Jupiter, car je n'avais jamais entendu parler d'une planète nommée Clarion. Bien entendu, cela n'était pas pour moi surprenant car je ne connaissais pas un grand nombre de planètes, pensez y bien.

    Elle a souri et m'a assuré que cela ne pouvait être le le cas, puisque en fait, sa planète était totalement invisible de la Terre, car elle se situait de l'autre côté de la lune.


    Comme vous le voyez l'auteur ne parle pas du Soleil, mais de la Lune. Même refrain aux pages 85, 103, 140, 164 , où il n'est question que d'une planète cachée derrière la Lune.

     Donc , bien que nous ne puissions comprendre comment une planète peut être cachée derriére la Lune, nous sommes interloqués de découvrir que Monsieur Marc Hallet, n'avait pas pris le temps de vérifier ses sources.

     Cependant nous notons que Mr Marc Hallet qualifie cela de trouvaille "géniale" et qu'il dit qu'elle est chère aux auteurs de Science Fiction, qu'elle satisfait à l'esprit de géométrie harmonique, cher à certains mystiques, mais ce Mr Hallet qui semble bien sûr de lui, précise aussi " qu'une telle planète n'a absolument aucune chance d'exister" car les perturbations qu'elle provoquerait dans la course de la nôtre, auraient été enregistrées depuis longtemps ...

    Comme nous l'avons déjà dit, nous, nous ne pouvons rien affirmer de la sorte, car nous ne sommes pas qualifiés pour prendre position sur l'existence ou non des perturbations en question. C'est l'affaire de spécialistes. Notre rôle se résume ici, à présenter les différentes thèses, sur cette oh combien étrange affaire.

Autre super prolongement :


    Le 4 Décembre 2012, nous avons reçu par la Poste le N° 64 de la revue "TOP SECRET", dont voici l'image de la couverture :


    On y parle, à notre grande satisfaction, de cette affaire inouïe de Truman Bethurum :


     Mais où, nous sommes tombés vraiment à la renverse, c'est en découvrant les paragraphes suivants (restructurés, par nos soins) des pages 17 et 18.


    Vous avez bien noté , que Truman dit par la suite, qu'il avait mal compris cette affaire de terre cachée derrière la Lune, et qu'en fait c'était derrière le Soleil, qu'elle se trouvait, ce qui apporte considérablement de l'eau à notre moulin. Monsieur Marc Hallet, que nous avons donc plus haut critiqué à tort, avait sans doute lu seulement le deuxième livre de Truman , où ce dernier explique cela, et deuxième livre que nous ne connaissions pas du tout. Voici ce deuxième livre :


    Comme quoi, sur ARTivision, chaque chose s'explique, en temps voulu...?

VIII Nouveau rebondissement remarquable en date du même 18/10/01.


    Nous avons aussi reçu le 17/10/01 la missive suivante d'un internaute très documenté et qui semble avoir étudié avec pertinence cette question de la Terre symétrique.

De : Cedric 33
À :
fred.idylle@wanadoo.fr
Envoyé le: Mercredi 17 octobre 2001 11:06
Objet : Anti-Terre

    Monsieur,

    C'est avec beaucoup d'intérêt que je parcours, en ce moment, les synthèses des dossiers à caractère ésotérique qui sont exposées sur votre site ARTivision.

Leur qualité est indéniable. Elles me semblent fort bien documentées et je vous félicite pour votre travail de présentation, sur le Web, de ces événements ou idées non conventionnelles ; faits qui échappent " curieusement" à nos médias de masse dont on sait pertinemment qu'ils sont muselés et contrôlés par d'importantes puissances financières et/ou gouvernementales.

   Très intéressé par tout ce qui touche, de près ou de loin, à la question de la vie non-terrestre, je suis également un modeste astronome amateur.

   C'est donc avec beaucoup de curiosité que j'ai parcouru votre dossier concernant une possible "Anti-Terre" qui graviterait sur la même orbite que la notre et se situerait à l'exact opposé de celle-ci par rapport au soleil.

   Comme vous présentez vous-même votre site à la manière d'un édifice sur lequel chacun est libre d'apporter sa pierre, je me permets donc de me lancer en vous livrant mon avis sur la question de cette fameuse "Anti-Terre".

     Tout d'abord, au delà du fait, déjà incongru, que cette planète puisse se situer à l'exact opposé de la notre par rapport au soleil, il est un autre phénomène remarquable qui, je crois, mérite d'être souligné. La planète en question partage la même orbite que la notre.

     Or, à ma connaissance, un tel phénomène est tout à fait envisageable en théorie, mais se concrétise dans les faits par un système instable qui n'est pas viable à long terme, sauf à une seule condition : les deux corps sont de masse identique.

     En effet, si tel n'est pas le cas, l'un des deux corps finit inévitablement par rattraper l'autre et par le percuter de manière à ce qu'ils n'en forment plus qu'un seul qui continue d'évoluer sur la même orbite (ou sur une orbite proche).

     Autrement dit, cette "Anti-Terre" si elle existe, a forcément une masse rigoureusement équivalente à la notre et ceci au kilogramme près!

     Si tel n'était pas le cas, les deux planètes finiraient par se percuter au terme d'une durée proportionnelle à l'écart de leurs masses.

     Considérons toutefois que "Super Hasard" nous a encore joué un de ses tours de force dont il a le secret et que les deux planètes soient bien de masse quasi équivalente. Après tout, pourquoi pas?!

     Donc si tel est le cas, je me dois de porter à votre connaissance un phénomène dont vous semblez tout ignorer (ou que vous n'avez pas songé à prendre en compte malgré son intérêt explicatif évident) puisqu'il n'est pas mentionné dans le texte que j'ai pu lire sur votre site au sujet de l'Anti-Terre.

     Le phénomène en question est lié à la forme de l'orbite terrestre et de ce que j'appellerai sa jumelle.

     En effet, l'orbite de la Terre autour du Soleil n'est pas circulaire, contrairement aux représentations simplifiées qu'en donnent la plupart des manuels scolaires. Cette orbite est légèrement elliptique.

     Il en résulte un phénomène, bien connu des astronomes, qui du fait de la loi de Kepler (dite "loi des aires") implique que lorsque la Terre se trouve au plus près du Soleil (le périhélie ) elle se déplace plus rapidement sur son orbite que lorsque elle est au point le plus éloigné (l'aphélie).

     Si l'on tient compte de ce phénomène dans un système à deux corps de même masse évoluant sur une orbite commune autour du soleil, il en résulte l'effet suivant : le mouvement des deux astres autour du Soleil n'est pas rigoureusement synchrone. L'angle qu'ils forment avec le soleil (variant autour d'une valeur de 180° pour le système Terre / Anti-Terre)est variable au cours d'une année .

     Comprenez qu'il y a des moments dans l'année où, du fait de l'accélération subie à proximité du périhélie et de la décélération à l'aphélie, l'un des deux astres se rapproche de l'autre puis s'en éloigne plus tard.

     Ce phénomène, difficile à expliquer textuellement, mais très simple à représenter sous forme d'animation, confirme le passage de votre texte citant R. Charroux et où il est dit ceci : " une ou deux fois l'an, disait-on, il était possible de voir le contour de cette Anti-Terre".

     En effet, l'une des conséquences directes du phénomène que je viens de vous décrire est la suivante : il doit être possible d'observer certains levers (ou couchers) de l'Anti-Terre juste avant (ou après) les levers (ou couchers) du soleil. Ceci à condition que le décalage induit produise un angle suffisant, c'est à dire qu'il soit supérieur à l'angle formé par l'observateur terrestre, le centre du disque solaire et la bordure de ce même disque.

     Les moments de l'année où une éventuelle observation doit être possible se situent, en toute logique, un mois ou deux avant et après les solstices d'hiver et d'été L'Anti-Terre devrait théoriquement être visible non pas deux mais quatre fois dans l'année.

     Bien sûr si une telle observation est envisageable et si la distance au Soleil est suffisante pour ne pas masquer l'Anti-Terre cette observation ne peut se faire dans les meilleures conditions qu'à des endroits bien précis du globe terrestre (au bord de la mer sur l'équateur par exemple) mais pas forcément avec du matériel de pointe puisque, si Anti-Terre il y a, une simple lunette astronomique doit suffire.

     Souhaitant que mes explications ne vous aient pas parues trop confuses, je souhaiterais avoir votre avis sur la question, voire l'avis d'un éventuel astronome qui visiterait votre site.

     Dans l'attente de votre réponse, je vous adresse mes plus sincères et amicales salutations..

Fin de citation.


     Mais le 18/10/01 , nous avons reçu les importantes précisons suivantes. Remarque :les pointillés représentent d'autres paragraphes n'intéressant pas notre sujet...

Message d'origine -----
De : Cedric 33
À :fred.idylle@wanadoo.fr
Envoyé: jeudi 18 octobre 2001 18:09
Objet : Remerciements et précisions à propos de la Terre Jumelle

     .......Si cela est encore possible, j'aimerais apporter quelques informations supplémentaires à la réflexion que je vous ai livré concernant la Terre jumelle.

     Tout d'abord, je tiens à préciser que mon estimation d'un délai de 1 à 2 mois avant ou après les solstices, pour une possible observation de cette planète, est très approximative. Pour déterminer avec précision les éventuelles dates d'observation, il faut se livrer à un calcul que je n'ai pas encore eu le temps d'effectuer. Je demande donc un peu d'indulgence à vos lecteurs sur ce point.

     D'autre part en prolongeant ma réflexion, je me suis aperçu que le texte de R. Charroux auquel vous faites référence est probablement plus juste que je ne le pensais. En effet, lors des solstices d'été, notre Terre est située (paradoxalement pour le néophyte en astronomie) à l'aphélie, c'est à dire au point de son orbite le plus éloigné du Soleil.

     Cela signifie que le Soleil nous apparaît comme légèrement plus petit lors du solstice d'été que lors du solstice d'hiver, ce qui peut théoriquement influencer les conditions d'observation lorsque l'on a affaire à un si faible décalage, par rapport au Soleil, de la planète à observer.

     Autrement dit, il est très possible que la Terre jumelle ne soit effectivement observable qu'une à deux fois dans l'année, comme indiqué dans le texte de R. Charroux.

     Enfin, il ne faut pas manquer de souligner que, compte tenu du faible décallage induit par le phénomène que j'ai décrit dans mon précédent e-mail, la luminosité solaire peut très bien nous masquer, malgrè tout, la Terre jumelle. Cela ne signifie nullement quelle n'est pas observable depuis la Terre, mais que cette observation serait plus aisément réalisable au cours d'une éclipse totale de Soleil qui interviendrait lors de la période idéale d'observation, c'est à dire avant ou après un solstice (et de préférence un solstice d'été).

     Voici donc pour les précisions que je tenais à apporter et qui me semblent importantes pour tout débat sérieux sur ce fascinant sujet.

     Mais le 18/10/01 nous avons aussi reçu de l'ami parisien Roch Saüquere le message:

-- Message d'origine --
De : SAÜQUERE
À : fred.idylle
Envoyé;: jeudi 18 octobre 2001 14:55
Objet : Paris-Match, Anti-Terre, et Mammouth

..........      Le Quatrième prolongement révélateur sur l'Anti-Terre de ton article est absolument génial !

J'ai d'ailleurs du nouveau de ce côté là aussi. Voici justement un site qui parle de deux corps nouveaux aperçu derrière le soleil qui ne manque pas d'intérêt. Ce site rattache ce phénomène dans la perspective de l'approche de la planète X dans un scénario apocalyptique, mais à la lumière de ton article nous pourrions analyser ces images différemment et parler de l'Anti-Terre avec son Anti-Lune:



     Je crois qu'il est temps que tu illustres ton article avec de nouvelles images, des images du soleil cette fois. Images que je vais essayer de te dénicher dès à présent.

Fin du message de Roch

     Mais le 19/10/01 nous avons aussi reçu de l'internaute astronome Cédric le message suivant :

----- Message d'origine -----
De : Cedric 33
À : fred.idylle@wanadoo.fr
Envoyé le: vendredi 19 octobre 2001 04:35
Objet : Nouvelles interrogations et hypothèses

..........
     Je vous remercie de me faire part de la très pertinente intervention de Roch SAUQUERE au sujet de ces dossiers qui m'intéressent grandement.

     Si je m'intéresse autant à ces dossiers en particulier, c'est parce que leur contenu est potentiellement vérifiable avec nos modestes moyens d'observateurs collés au plancher des vaches .

     Monsieur SAUQUERE remarque, d'ailleurs fort à propos, que notre Anti-Terre pourrait être pourvue d'une lune comparable à la notre. Si tel n'était pas le cas alors il faudrait que la Terre jumelle en question possède une masse équivalente au couple Terre-Lune et ce afin que l'hypothèse de son existence tienne la route (c'est à dire quelle respecte les lois élémentaires qui régissent la course des astres autour du Soleil et qui prédisent qu'avec une masse trop faible ou trop élevée, elle aurait été détruite depuis longtemps en percutant notre planète).

     Si toutefois, il existait bien une Anti-Lune il se pourrait alors que, certaines années, son observation soit plus aisée à réaliser que celle de l'Anti-Terre elle même.

     Je vous expliquerai volontiers pourquoi si cela vous échappe.

     J'ajouterai encore que l'hypothèse de l'existence d'une Anti-Terre, si elle était confirmée, me laisse rêveur. En effet, la probabilité pour qu'une telle configuration planétaire se produise est absolument infime.

     Il faut en effet faire remarquer à vos lecteurs qu'une telle configuration serait forcément unique dans le système solaire. Il est clairement avéré et facilement vérifiable qu'il n'existe pas d'Anti-Mars , d' Anti-Jupiter ou d'Anti-Vénus par exemple.

     Autrement dit, l'existence d'une telle planète, ainsi disposée par rapport à la notre, ne manquerait pas d'interpeller pas mal de monde au même titre que les particularités inouïes de la Lune qui sont mentionnées sur votre site (distance au Soleil faite pour provoquer des éclipses, même face toujours visible depuis la Terre etc...)

     Si "l'Anti-Terre existe bien, alors une hypothèse encore plus fabuleuse se doit d'être formulée : et si les deux Terres avaient été artificiellement placées sur leur orbite commune?

     Troublant n'est-ce pas?

     Bien sûr de nombreuses autres questions ne manqueraient pas d'être soulevées, si la présence d'une Anti-Terre se confirmait :

- Cette planète est-elle pourvue d'une atmosphère semblable à la notre?

- Est-elle habitée où l'a-t-elle été?

- Si elle est habitée, une civilisation technologique s'y est-elle développée?

- Si oui, quel niveau a-t-elle atteint et sa position particulière par rapport au Soleil nous permettrait-elle de capter un quelconque signal?

     Mais peut-être cette hypothétique civilisation est-elle celle qui nous visite depuis déjà longtemps... Peut-être même que les fameux Ummites (qui reconnaissent eux-mêmes qu'ils ont truffés leurs textes d'inexactitudes pour ne pas fournir de preuves trop évidentes de leur existence) ne viennent pas d'une planète située à 14 années lumières de la Terre comme ils le prétendent, mais bien de notre propre système solaire, en l'occurrence, de l'Anti-Terre.

     En effet, il ne faut pas manquer de souligner un fait absolument remarquable à propos des données qu'ils fournissent concernant leur planète : sa masse est supérieure à celle de la Terre, et elle n'est pas pourvue d'un satellite naturel.

     Il serait donc intéressant de vérifier si la masse Terre+Lune fournit une valeur approchante de la masse d'Ummo, chose que je m'emploierai à vérifier prochainement...

.................

.
      fin du message de Cédric.


     Mais voici une nouvelle missive extraordinaire des amis scientifiques du site:

http://frendelvel.multimania.com

------Message d'origine -----
De : Frendelvel
À : fred.idylle
Envoyé le: jeudi 25 octobre 2001 14:07
Objet : Anti-Terre

     Bien cher Fred

     Je vois que ce sujet de la Terre-bis fait couler de l'encre, mais ne soyons pas avare cette encre électronique est constituée de 100 pour 100 d'électrons recyclés...

     Pour que deux astres gravitent ainsi de manière symétrique à long terme, le premier paramètre est qu'ils aient la même période de révolution donc en première approximation le même demi-grand axe c'est à dire même distance moyenne au Soleil (je n'aborde pas ici le problème stabilité/instabilité).

     Compte tenu de l'ellipse de l'orbite terrestre, pour que Terre et l' Anti-Terre restent strictement opposées il faudrait alors que le sens de leur grand axe soit également inversé comme sur le dessin ci-dessous où Terre et Anti-Terre sont au même moment à leurs périhélies et au même moment à leur aphélies respectives.


     De cette manière les deux astres ont leurs vitesses momentanées constamment équivalentes et leur opposition reste parfaite.

     Mais si à certains moments de l'année l'Anti-Terre peut devenir visible alors nous ne sommes pas dans le cas de figure précédent et de nombreuses autres hypothèses sont alors possibles. Prenons un autre cas particulier où l'Anti-Terre suit parfaitement la trajectoire de la Terre comme sur le schéma ci-dessous.

     Alors effectivement l'Anti-Terre peut être en parfaite opposition au moment des périhélies et aphélies (03 janvier et 04 juillet) par contre leurs vitesses momentanées ne sont pas égales ce qui engendrera une opposition non parfaite en dehors de ces deux dates. Le décalage sera le plus grand vers début Avril et début Octobre et approchera 2° d'angle. Mais il n'est pas possible d'espérer observer un tel astre dans ces conditions car beaucoup trop proche du Soleil. Il faudrait l'observer quelques petites minutes après le coucher (ou avant le lever) du Soleil mais la luminosité du ciel terrestre est encore beaucoup trop grande. Il y a les rares moments d'éclipse totale, mais là aussi la proximité solaire est semble t-il encore trop grande. Le meilleur observateur est finalement le satellite d'observation solaire SOHO positionné au point de Lagrange L1 :




(pour une explication sur les Points de Lagrange voir :http://fransyl.multimania.com ) qui observe le Soleil en permanence en utilisant un coronographe, c'est à dire un télescope équipé d'un petit cache circulaire qui occulte le disque solaire. Dans l'espace SOHO n'a pas le problème de la luminosité ambiante du ciel due à l'atmosphère terrestre.

     Ci-dessous un exemple d'une photo prise par SOHO; le rond bleu au centre est le disque d'occultation du coronographe; le petit cercle blanc représente l'emplacement et la taille du Soleil situé derrière le cache (diamètre du Soleil 0,5°) le disque cache une zone d'environ 2° de diamètre soit tout ce qui se trouve à une distance égale ou inférieure à 1° d'angle du centre du soleil; par comparaison on constate que les premières étoiles sont visibles à environ 2° de distance du centre du Soleil.(Voir ci-dessous la photo prise par SOHO lors du célèbre regroupement de planètes au mois de mai 2000, où Saturne est à 4° du centre du Soleil).





     En définitive tout objet situé à une distance angulaire au Soleil comprise entre 0 et 1° est invisible pour SOHO, tout objet situé à une distance angulaire au Soleil comprise entre 1° et environ 2° sera à priori inobservable ou difficilement observable, cela dépendra de la magnitude (luminosité) de l'objet en question et du niveau de l'activité solaire. Sur cette photo l'activité solaire est assez forte et s'étend assez loin masquant partiellement le fond du ciel.

     Les deux situations étudiées sur les deux premiers schémas ci-dessus sont évidemment des cas particuliers, rien ne dit qu'ils correspondent à l'orbite de l'Anti-Terre. Il peut évidemment y avoir beaucoup d'autres cas de figure dans lesquels un (ou plusieurs) paramètre d'orbite serait différent, par exemple l'excentricité de l'orbite ou le positionnement du périhélie, etc. Ces variations de paramètres pourraient augmenter ou diminuer le décalage de l'opposition des deux astres en question.

     La question se pose donc, SOHO peut il voir un jour cette Anti-Terre? (ou s'il la déjà vu) que se passerait il? Les autorités spatiales révèleraient elles cette observation au public ou bien la camoufleraient elles, tout comme elles ont camouflé la présence OVNI et bien d'autres choses?

Fin du message de Fransyl


     Merci donc à Cédric et Roch et Fransyl pour ces compléments de précisions d'une grande importance, et donc, comme vous le voyez messieurs les spécialistes en astronomie ou autres,le débat est désormais bien ouvert au sujet de cette bien mystérieuse Anti-Terre.

IX Autre prolongement exceptionnel en date du 27/01/02.


     Le 26/01/02 alors que nous étions à la recherche, dans de vieilles revues, d'une information concernant le chercheur français Davidovits qui prétendait, il y a plus de 20 ans, comme la revue Science&Vie de Déc. 2001, que les pierres de certaines pyramides auraient été coulées dans des moules, nous sommes tombés sur un super article de Jacques Bergier relatif à l'Anti-Terre, article que nous avions totalement oublié, l'ayant lu il y a près de 26 ans.. C'est ainsi que Jacques Bergier, nous apprend que cette Anti-Terre s'appelait chez les grecsAntechton et que l'écrivain anglais Edgar Wallace auteur de "King Kong" a publié en 1929, un ouvrage intitulé "Planétoide 127", dont voici d'après le site :

http://www.fantasticfiction.co.uk/w/edgar-wallace/planetoid-127.htm

, les couvertures de deux éditions différentes :

  

Planetoid 127 is a short novel of communication by radio
with another world on the other side of the sun in earth's orbit.

(Planetoid 127 est un court roman où il est question d'une communication radiophonique
avec un autre monde symétrique de la Terre sur son orbite par rapport au soleil)

     Alors pensez-vous encore que c'est le hasard, qui nous a permis de découvrir cet article de Jacques Bergier, alors que nous avions déjà fouillé plusieurs fois dans ces revues sans le voir ?

    Vous pouvez désormais donc consulter l'article en entier de Jacques Bergier à :

soit à : http://www.artivision.fr/docs/articlebergier.html

X Autre prolongement en date du 6/02/02.



     En partant sur le Net à la recherche de l'Anti-Terre Antechton voilà ce que nous avons découvert ce 6/02/02.

     John Norman est le pseudonyme de John Frederick Lange Professeur d'université né en 1931, il est immédiatement rendu célèbre par la parution en 1966 de son premier roman, LE TARNIER DE GOR ( Galaxie Bis, Nouvelles Editions Opta). Ce premier tome est en quelques sortes la porte de l'Anti-Terre .

Ce succès inattendu l'incite à enchaîner sur une suite des aventures de Tarl Cabot... A ce jour, il existe 25 volumes sur Gor, l'Anti-Terre (ou Antichton ) : notez bien le remplacement du e par un i) .Fresque d'un monde à la fois sauvage et raffiné, où des centaines de personnages évoluent dans des territoires aussi divers que mystérieux, côtoient des monstres, des merveilles, des Maîtres et des Esclaves (interchangeables parfois) des conquérants, des assassins, des pirates, des nomades, des vikings, des danseuses soumises, et... des puissances extraterrestres (oups! extragoréennes)

    Le premier tome de la série GOR fut publié en 1966. c'est : Tarnsman of Gor (publié à l'origine sous le pseudo de John Lange), éd. DelRey/Ballantine-cover art de Boris Vallejo. En juillet 1990, il comptait, pour l'édition américaine, rien de moins que 23 rééditions ! Une grande partie a été publiée en France, chez OPTA.

    Dans toutes les langues de cette planète symétrique à la Terre par rapport au Soleil (ce qui explique le fait qu'on ne l'ait jamais remarquée) GOR signifie Pierre du Foyer et il existerait même deux films sur GOR:

1/ GOR de John NORMAN (1988)
( Cannon Films and Cannon International., Burbank, Ca : Warner Home Video,) 1 video VHS 95 min. Avec: John NORMAN (le Tarnier de Gor), Rebecca Ferratti, Jack , Basé sur le premier volume, LE TARNIER DE GOR, Directeur de la photographie: Hans Khule

2/Outlaw of Gor (aussi titré "GOR")(1989) Cannon Films, Inc. & Cannon International.Burbank, Calif. : Warner Home Video, 1 video VHS 90 min. Avec: John NORMAN (le Tarnier de Gor), Rebecca Ferratti, Jack Palance scénario de Peter Welbeck and Rick Marx , produit par AviLerner and Harry Alan Tower

    Pour plus de détails voir les sites:



    Bravo donc aux webmasters de ces sites de nous faire rêver au sujet de cette Anti-Terre si mythique.

    Nous avons reçu d'autre part découvert sur le Net ceci :

Newsgroups:fr.sci.astrophysique
Jean-Marc Becker Jean-Marc.Becker@wanadoo.fr;
: Re: hier j'ai vu un film et....
: Sun, 22 Jul 2001 12:34:05 +0200
Organization: Wanadoo, l'internet avec France Telecom
    Vu que la Terre tourne autour du soleil (mais si) et que le soleil aveugle, comment peut on voir ce qu'il y a derrière et (surtout), comme dans le film, comment verrait t-on une planète qui serait sur la même orbite que la notre, mais derrière le soleil en d'autres termes , comment sommes-nous si sûr qu'il n'y a que neuf planètes dans notre système solaire?

Réponse du scientifique:

-Trois raisons au moins. L'orbite de la Terre étant elliptique, une Anti-Terre se verrait périodiquement de part et d'autre du Soleil, en particulier lors des éclipses. Son influence gravitationnelle sur les autres planètes, en particulier Mars et Vénus serait immédiatement visible. Les photos des sondes Voyager ont montré l'intérieur du système solaire, on a vu la Terre de loin, mais pas d'Anti-Terre... JMB


    Nous avons écrit à ce scientifique la missive suivante:

----- Original Message -----
From: idylle fred
To: Jean-Marc.Becker@wanadoo.fr
Sent: Thursday, February 07, 2002 11:24 AM
Subject: L'affaire de l'Anti-Terre au 07/02/02

Cher Monsieur

Cette missive ne nanquera pas de vous étonner, j'en suis certain et voilà pourquoi :

A la recherche, hier soir, d'information sur Antechton l' Anti-Terre des Grecs, le moteur de recherche de Wanadoo m'a dirigé vers votre Newsgroupe où j'ai pris connaissance de votre réponse à un internaute parlant du film concernant l'Anti-Terre.

J'ai décidé alors de vous écrire pour vous faire remarquer les points suivants:

1°) Que d'une part l'orbite de cette Anti-Terre pourrait bien être différente de celle de la Terre, tout en étant identique, voir le schéma suivant:


et dans ce cas cette Anti-Terre serait parfaitement cachée par l'astre du jour à condition qu'il y ait aussi une synchronisation dans la vitesse orbitale...
2°) Je ne suis pas du tout certain que le gouvernement américain autoriserait la NASA à révéler au monde entier cette découverte qui affaiblirait considérablement son pouvoir de Grande Puissance, comme ce gouvernement l'a fait, vous le savez très bien, pour les incroyables découvertes faites sur la Lune et sur Mars. Voici par exemple la photo de la NASA, Viking 76H593 / 17384 prise sur Mars en 1976 que vous connaissez très probablement :


     Il n'est pas besoin en effet, de sortir de l'école Polytechnique, pour relever le caractère artificiel de cette structure gigantesque placée au centre de la photo et appelée par certains chercheurs, la "forteresse", et dont l'épaisseur des "murs", formant deux angles droits, dépasse les 300m. Le voisinage fait aussi apparaître une sorte de "pyramide" dont la hauteur dépasse le km. Bien évidemment, les revues spécialisées qui ont pignon sur rue, évitent soigneusement de parler de tout cela. Car, mis à part les Dieux de l'Antiquité dont nous parlent tant de textes traditionnels, qui donc aurait été capable d'édifier une telle structure cyclopéenne sur Mars ?

Vous trouverez plus de détails, concernant ces mystères dans de nombreux articles de mon site dont le répertoire est situé :



Où je vous invite à approfondir la nature des éléments que j'ai pu recueillir sur cette légendaire Anti-Terre à l'adresse :



    Très fidèlement et bien tropicalement Vôtre:

        Fred Idylle

Fin de notre lettre..


    Jusqu'à présent nous n'avons pas reçu le moindre mot en réponse. En conclusion au 06/02/02 nous pouvons constatons que cette affaire de l'Anti-Terre, à juste titre, polarise déjà bien du monde et que nous allons être obligés sans doute, si cet article continue à grandir, de le couper en deux, pour éviter un trop long temps de chargement chez nos chers internautes.

XI Prolongement révélateur exceptionnel en date du 23/05/04.


    Le 21/05/04, nous avons eu le privilège de recevoir de l'ami artiste peintre Philippe Henry de l'Isère (Voir trois de ses tableaux géométriques sur notre page répertoire) la missive suivante:

----- Original Message -----
From: Philippe Henry
To: fred.idylle@wanadoo.fr
Sent: Friday, May 21, 2004 4:01 PM
Subject: A propos de la Terre symétrique....

    Cher Fred,

     .......Et comme promis, concernant la Terre symétrique, je vous cite donc les passages du livre de Rosanna Narducci-Baux, " Channeling de Christ'Al Chaya", édité par Les Sentiers de Saint Jean en 2002.



Page 281. " ..., la Terre va subir un nettoyage complet grâce à l'intervention de la Confédération Intergalactique, sous le commandement suprême d'Ashtar et de Sananda. Depuis le printemps 95, un hologramme a été placé par la Flotte tout autour de la Terre, afin de ne pas affoler la masse terienne. Les humains ne voient pas ce qui se passe. C'est seulement après 2013 qu'ils verront les " Nouveaux Cieux ". D'après les prophéties, il y aura trois jours de ténèbres. Le premier jour, la Terre entrera dans la zone nulle de la ceinture de photons ; ceci annulera tout, nous disons bien TOUT ce qui est électrique. Vos voitures ne fonctionneront plus, vous n'aurez plus d'approvisionnement en eau. Vous subirez un effondrement du champ électromagnétique de la Terre. Entrer dans la zone nulle de la ceinture de photons, signifie que vous ne serez plus limités à une réalité de troisième dimension. Lorsque nous parlons de trois jours de ténèbres, cela veut dire trois jours d'obscurité totale : le ciel sera une masse noire. Certains d'entre vous auront si peur qu'ils ne supporteront pas les énergies émises par la ceinture de photons ; ces êtres ne pourront pas accéder à une Terre de 5è dimension. Ils seront donc transférés vers une autre Terre de 3è dimension qui se situe derrière votre Soleil."

Page 289. " La Terre n'explosera pas. Elle va tout simplement changer de peau et revêtir sa robe de Lumière Dorée et passer le portail de la 5è dimension. Ceux qui seront prêts, seront épargnés lorsque les catastrophes seront à leur maximum. Les autres seront en état de choc. Il se peut que les faisceaux-porteurs les amènent à bord de vaisseaux spéciaux en partance pour une autre planète de 3è dimension qui se trouve cachée derrière le Soleil. Leurs mémoires seront alors éffacées. La Terre ascensionnée, c'est l'Univers entier qui augmentera sa fréquence vibratoire. Et le 13è Univers commencera à se former.

    Vous, les futurs " spécialistes de l'ascension ", cette partie de message vous concerne particulièrement : vous serez dans les vaisseaux de l'Ashtar-Command. Après une période de repos, de réajustement, vous serez appelés à une nouvelle mission. Vous prendrez réellement votre fonction de " voyageurs cosmiques ". Vous pourrez être sur Terre et ailleurs, vous ne connaitrez plus de limites dimensionnelles. Vous hériterez de la Terre Nouvelle sous le commandement du Christ Maitaya, mais vous serez également les héritiers de la Terre de 3è dimension cachée derrière le Soleil. Vous serez responsables de l'évolution des humains nouvellement incarnés en 3D qui étaient sur Terre avec vous. Tout comme les Pléiadiens ont veillé sur vous, vous devrez veiller sur eux. Vous deviendrez en fait des instructeurs. À tout moment, des mémoires erronées pourront se réactiver.

    Les Forces de l'Ombre ayant quitté l'univers local chercheront une autre planète à annexer. Durant la période Atlante, ils avaient déjà réussi à pénétrer l'aura de la Terre. Ils vont encore une fois tenter de raviver d'anciennes mémoires terrestres, elles-mêmes résidus des mémoires maldékiennes. Vos chefs d'États actuels risquent de refaire surface sur cette nouvelle planète. Les basses hiérarchies essaieront de faire en sorte que les humains incarnés derrière le Soleil trouvent une résonance avec les mémoires du gouvernement mondial actuel. S'ils arrivent à leurs fins, l'histoire que vous vivez aujourd'hui risque de se répéter dans le futur. Votre tache consistera à ce que cela ne se produise pas. "


Fin de citation.

Amicalement,

Philippe.


    Comme vous le voyez chers internautes, ce texte essentiellement prophétique ( il n'est pas dans les habitudes d'ARTivision d'aborder le domaine des prédictions, des augures, et de toutes autres prophéties quelconques, mais vu le sujet abordé qui colle parfaitement à notre propos développé dans cet article, nous y sommes ici contraints) aborde à quatre reprises le contexte de cette Terre symétrique qui est bien "une autre Terre de 3è dimension qui se situe derrière votre Soleil"

    Mais pour terminer, disons que les choses se précisent ésotériquement pour l'instant de plus en plus au sujet de cette terre symétrique et ceux qui ont bien ri sous cape, quand ils ont pour la première fois pris connaissance de ce dossier exclusif à ARTivision, vont commencer à sentir un petit frisson se glisser le long de leur épine dorsale et désormais il faudra qu'ils fassent bien attention de ne pas glisser sur le ballast en voulant monter sur le train en marche qui accélère chaque fois un peu plus...

Petite digression en date du 25/06/04.


     Cette affaire de transfert en masse de populations qui vient d'être évoquée ci-dessus va vite être assimilée par certains à de la pure science-fiction loin d'une possible réalité. Mais Il serait peut-être bon de rappeler ici qu'il faut savoir prendre en compte nos légendes terrestres, qui parlent bien de faits similaires. Hélas les auteurs qui évoquent ces faits n'étaient pas à l'époque habitués (comme c'est le cas actuellement) de donner les références exactes des ouvrages évoqués.

     Voici par exemple à ce sujet un texte très explicite à ce sujet, et qui est extrait un ouvrage publié, dès 1953, par l'auteur anglais Desmond Leslie qui a quitté ce monde en 2001 à 79 ans.

     Cet ouvrage (écrit en collaboration avec G. Adamski), intitulé " Flying saucers have Landed", publié chez Werner Laurie Hc et que l'on peut encore avoir la chance de trouver en français dans la collection de poche "J'ai Lu" n° A 260 dans la prestigieuse collection hélas disparue " L'aventure mystérieuse du cosmos et des civilisations disparues" publié au début de 1971 sous le titre " Les Soucoupes volantes ont atterri " , nous déclare alors ceci pages 189 à 191 :

    " Dans "Magie Caldéenne," Lenormant nous dit: " I1 est certain que dans les temps anciens les prêtres d'On... au moyen de mots magiques, soulevaient des tempêtes et portaient à travers les airs, pour la construction de leurs temples, des pierres que mille hommes ensemble ne pouvaient soulever. "

    Quand on contemple les blocs de granit rouge de 70 tonnes formant le plafond de la Chambre du Roi; venant de carrières situées à plus de mille kilomètres, il est difficile d'imaginer un autre moyen de les transporter et de les assembler avec cette incroyable précision.

    Une des légendes concernant la construction des pyramides nous raconte qu'une pluie de météores frappa la Terre, provoquant de grands séismes et des raz de marées, mais que de " grands oiseaux blancs " descendirent sur la Terre et emmenèrent le peuple du Roi dans les cieux, en sécurité. Cette légende se présente sous deux formes, pratiquement identiques. Dans la première, il est dit que le peuple fut emporté par de grands oiseaux blancs, dans la seconde il fut transporté sur des "étoiles brillantes" qui étaient tombées sur la Terre. Une troisième légende nous raconte comment le raz de marée qui détruisit l'Atlantide fit le tour du monde, inondant l'Egypte. Un récit terrifiant montre les survivants affolés cherchant en vain à escalader les pentes polies des pyramides, et glissant dans le flot qui les emportait (Note du Webmater: Le sphinx en effet aurait séjourné dans l'eau. Voir sur note site, l'article de notre ami Joël Baran:Rose C. et l'énigme du sphinx (J.B)). Tous périrent, sauf ceux que les " oiseaux blancs " ou les " étoiles " avaient sauvés.

    Quelles que soient vos origines et votre religion, vous trouverez toujours dans vos textes légendaires ou sacrés la même histoire, celle d'une civilisation anéantie par un déluge ou une catastrophe planétaire et de survivants choisis pour engendrer une nouvelle race et préserver les anciennes connaissances.

    Les "Puranas" hindous vont plus loin. Ils contiennent non seulement des récits de"déluges" et de continents disparus (catastrophes, parait-il, aussi prévisibles que les éclipses du soleil) mais aussi des textes allégoriques racontant l'éternel pèlerinage dans l'espace de l'homme universel. Ces documents parlent de l'arrivée de ces "semences" sur chaque nouvelle planète (Hymavat) et de leur croissance, passant par les cycles minéral, végétal, animal et humain jusqu'à ce que l'être devienne Vishnou, ou Dieu lui-même. Selon les " Puranas" et les anciens textes, lorsque l'homme a atteint la perfection, ses graines sont rassemblées et emportées dans l'espace à bord d'immenses vaisseaux célestes scintillants, jusqu'à la prochaine planète, afin de s'y développer de nouveau.

    L'histoire détaillée de ces migrations, en particulier celle qui précéda la destruction de l'Atlantide, est conservée dans les livres secrets des Ordres mystiques, chez les Rose-Croix par exemple, et ne peut être révélée aux non-initiés pour des raisons évidentes. Mais on peut affirmer sans crainte de se tromper que plusieurs migrations interplanétaires ont eu lieu dans le passé, grâce aux vimanas qui, comme nous l'avons déjà dit, pouvaient atteindre non seulement les régions solaires mais les régions stellaires. I1 est fort probable que le dernier départ se fit non pas du continent atlante mais de Giseh.
"
Fin de ciation

     Il n'est pas besoin de dire ici que ce texte extraordinaire s'intègre parfaitement dans le cheminement culturel suivi par le site ARTivision. Il ne nous reste plus qu'à souhaiter que, pour en savoir plus, de braves internautes se lancent à la recherche des références exactes des textes cités par Desmond Leslie.

     Enfin, et selon nous, cela est capital, il nous reste aussi à souhaiter que les ordres mystiques évoqués ci-dessus comprennent enfin que nous sommes bien arrivés aux "Temps des Révélations" précédant "l'âge d'Or" annoncé par tant de Traditions et qu'il convient d'abonndonner cette politique du secret des textes et alcoves initiatiques, car désormais plus rien ne pourra entraver la marche de l'Humanité vers son Destin Cosmique, et ceux qui s'y opposeraient dérisoirement encore, seront forcément court-circuités et ainsi balayés en temps utile: A bon entendeur salut....

Fin de la digression

XII Prolongement révélateur hors normes en date du 24/09/04.


     Avertissement: Il est d'abord de notre devoir d'avertir l'internaute du caractère hautement incroyable de l'information qui va suivre, et même les auteurs chevronnés de la Science-fiction auraient quelques scrupules à proposer un tel scénario à leurs éventuels lecteurs.

     Le 19/09/04, encore une fois (voir plus haut au 23/05/04) nous avons eu le privilège de recevoir de l'ami peintre Philippe Henry de l'Isère (Voir trois de ses tableaux géométriques sur notre page répertoire) la missive suivante:

----- Original Message -----
From: Philippe Henry
To: fred.idylle@wanadoo.fr
Sent: Sunday, September 19, 2004 2:22 PM
Subject: Terre symétrique

     Cher Fred,

     Tu as déjà présenté un article du site Karmapolis sur "Artivision". Connais-tu celui-ci ? :

     Tu verras qu'il y est question de la Terre symétrique. Du moins c'est comme ça que j'ai compris la chose.

     Amicalement, Philippe.

     Nous n'allons pas pouvoir ici vous proposer le texte entier en question (pour cela se reporter au site Karmapolis ), mais seulement un résumé des éléments qui se rapportent à notre article sur la terre symétrique.

Quand les russes entrent en ligne

     Valery Uvarov est chef de département auprès de l'Académie nationale de sécurité de St-Pétersbourg. Le département qu'il dirige semble tout droit sorti d'un film de science-fiction: le département de science, de technique et de recherches sur les OVNIS! C'est une chose qui passe souvent inaperçue mais les Russes sont bien plus en avance et ouvert en matière d'ufologie que nous le croyons. Ils possèdent par exemple un centre national très organisé et chargé de collecter toutes les observations d'ovnis sur le territoire de l'ex-Union soviétique. Les Russes disposent pour ce faire d'un maillage très serré d'informateurs, de personnes relais et d'enquêteurs qui provient de l'ancien réseau d'informateurs du KGB. Les Russes se sont toujours montrés moins sceptiques en la matière, les affaires d'Ovnis sont considérées comme naturelles, comme faisant partie du décor dans la culture russe. Seul, le manque de moyens financiers qui a résulté de l'effondrement de l'empire soviétique et de la course aux armements ont handicapé la recherche sur les Ovnis. Néanmoins, le gouvernement affirme avoir une attitude transparente et honnête, probablement plus droite que celle des Américains même si l'ex armée rouge n'a jamais communiqué de façon officielle sur les supposés vaisseaux extraterrestres qu'ils auraient récupérés (les Russes auraient également eu leur affaire Roswell) mais également sur les technologies exotiques en matière d'antigravitation qu'ils auraient pris aux Allemands après la seconde guerre mondiale.

     L'interview qui va suivre est une traduction d'un entretien filmé qu'a eu Valery Uvarov il y a un an à peu près, soit le 8 février 2003 à l'occasion du 12ième congrès international et du festival cinématographique sur les Ovnis (the 12th International UFO Congress Convention and film festival) qui s'est tenu à Laughlin dans le Nevada. L'interviewer n'est autre que le rédacteur en chef du célèbre périodique anglais spécialisé "UFO magazine" et cet entretien a été retranscrit par la suite dans le magazine australien Nexus en juillet 2003. Nous avons pris un grand plaisir de réaliser la traduction maison de cet entretien car il est assez atypique. Plutôt que de parler des traditionnels Ovnis et autres bases souterraines américaines, ce fonctionnaire russe évoque l'incroyable existence d'une technologie et d'une installation balistique mais également émettrice vieille de plusieurs milliers d'années et édifiée par une civilisation mystérieuse, sans doute extraterrestre. Le but de cette étrange technologie semble relié aux trajectoires des météorites qui pourraient se trouver dans le voisinage de la terre mais également au sort de la mystérieuse et controversée planète X, un corps céleste dont la trajectoire orbitale est cachée par le soleil...


     Voici donc une partie l'interview de Valery Uvarov réalisée le 8 Fev 2003, par un journaliste qui semble être américain : Graham Birdsall :

Graham Birdsall: Quel est votre titre officiel?

Valery Uvarov: Je suis à la tête du département des sciences, des techniques et des recherches sur les Ovnis qui est basée à St-Pétersbourg en Russie.

    Il s'agit donc d'une agence gouvernementale officielle russe?

    Absolument. Je dois rendre des comptes à deux personnes au-dessus de moi qui doivent elles-mêmes répondre de leurs actes devant une autre autorité qui n'est autre que celle de notre président, le président Puttin.

    Quels sont exactement vos attributions?

    Nos travaux de recherches se divisent très exactement en deux parties. Tout d'abord, nous analysons constamment des données qui proviennent des 4 coins du monde. Nous en extrayons les informations que nous estimons les plus intéressantes pour notre base de données, informations codées soit jaune, soit rouge. Par la suite, ces informations sont propagées vers d'autres départements à travers toute la Russie.

    L'autre aspect de notre travail consiste à se poser la question suivante: les OVNIS existent-ils oui ou non? De toute évidence, nous sommes certains qu'ils existent mais il convient de se demander ce que cache leurs activités, leurs intérêts. Pour nous, il s'agit de l'enjeu le plus important de cette affaire et nous concentrons surtout nos efforts dans cette direction.

    Il existe une coopération active entre la Nasa et les officiels de l'aérospatiale russe que cela soit dans les domaines scientifiques, techniques et peut-être même dans le domaine militaire. Est-ce que vous êtes en relation, est-ce que vous entretenez des liens avec des organisations sœurs outre-mer?


    Hors caméra, plus tôt, vous avez fait allusion à certains développements importants qui concernent l'explosion de Tunguska qui a eu lieu en 1908.Pour cet entretien, pouvez-vous nous dire pourquoi aujourd'hui, vous croyez en connaître la cause?

    Il ne s'agit pas d'une question de croyance, de spéculation. Nous SAVONS ce qui a causé cet événement. Il s'agit d'une météorite mais d'une météorite qui a été détruite par...disons....un missile.

    Ce missile a été engendré par une installation matérielle. Nous ignorons qui a construit cette installation, elle a été édifiée il y a longtemps, fort longtemps et est située en Sibérie à plusieurs centaines de kilomètres au Nord de Tunguska.

    Je peux vous dire que notre enquête a mis en évidence bien plus qu'une explosion à Tunguska. Laissez-moi vous confier la chose suivante. La dernière fois que cette installation a abattu une météorite, c'était l'année dernière, entre le 24 et le 25 septembre. Les Américains disposent de trois bases...ils ont également capté cette explosion.


    Excusez-moi mais certains diront que tout cela relève de la science-fiction.

    Graham, vous savez que lorsque nous parlons des vérités qui se cachent derrière ce sujet, nous nous adressons uniquement à ceux qui ont une bonne compréhension de la responsabilité que tout cela engendre. Et vous savez également que nous avons affaire à une technologie très en avance sur la nôtre, une technologie capable de faire des choses que nous ne pouvons pas faire.

    Est-ce que vous pouvez être plus précis sur le lieu où se trouve cette installation?

    Regardez où se trouve le site de l'explosion de Tunguska. Au sud-ouest, on trouve le célèbre et immense lac Baïkal. Au-delà se trouve au Nord un énorme territoire de steppes arides couvrant quelque 100.000km carrés. Pratiquement personne n'y séjourne. Il n'y a ni villes ni localité. C'est ici que se trouve l'installation (ndtr: Uvarov montre à son interlocuteur les lieux sur une carte)...


    Etes-vous au courant de ces étranges histoires et de ces rumeurs qui concernent la soi-disant planète X? Si un nouveau corps céleste fait son entrée dans notre système solaire, les astronomes le détecteraient très certainement et ils déclareraient sa présence.

    Je ne peux pas parler à la place des astronomes occidentaux mais les astronomes de notre Académie nous affirment qu'il n'y a rien à craindre. J'ai entendu des gens parler du chiffre de 3600 ans pour une révolution orbitale complète de cette planète qui aurait en fait une trajectoire orbitale comparable à celle de la terre, mais derrière le soleil. Nous savons que cette planète est intimement reliée à l'installation qui se trouve en Sibérie. Permettez-moi d'ajouter que nous croyons que cette installation maintient la planète dans une orbite stable. Si cette planète devait bouger, changeait d'orbite, ce serait alors le système solaire entier qui deviendrait instable. Nous sommes tous certains à l'Académie que planète est habitée et que cette installation a été conçue pour les protéger et pour nous protéger. Tout est sous contrôle.

    Nos recherches ont montré que la terre possède une modulation, une fréquence précisément réglée et qui affecte toute chose, tout être vivant. Il y a 12.500 ans, cette fréquence était réglée sur les 360 jours de l'année -celle étudiée par le calendrier égyptien- jusqu'à ce qu'un astéroïde heurte la terre. Nous pensons que l'orbite et la trajectoire de la terre ont été modifiées artificiellement pour compenser cet événement. Notre planète évolue à une plus grande distance du soleil, à un rythme, une fréquence de 365. Cela nous a amené à croire que nous avons des amis, des amis qui veillent sur nous, discrètement. De fait, ils n'ont pas permis et ne permettront pas qu'une planète, une comète ou un astéroïde entrent en collision et ne détruisent la terre. Pour nous, tout cela est absolument limpide.


    Fin de citation

    Voilà en substance les éléments de cette affaire qui relance, comme vous le voyez, superbement notre histoire de Terre symétrique.

    Il est à noter cependant que le journaliste Graham Birdsall semble confondre l'Anti-Terre avec une prétendue planète X venant de l'extérieur de notre système solaire, alors que Valery Uvanov lui répond qu'en fait la planète en cause aurait une trajectoire orbitale comparable à celle de la Terre, mais qu'elle resterait toujours cachée derrière le Soleil.

    On peut donc en déduire que les Services Secrets russes ont découvert eux mêmes, ou ont reçu indubitablement, des américains (qui l'ont détecté, sans doute grâce au satellite Ulysse lancé en 1991 et effectuant un grand tour du soleil sur une orbite perpendiculaire à l'écliptique. Voyez donc le schéma:




ou encore grâce Soho lancé en Déc. 1995)
une information incroyable, concernant cette Anti-Terre, et qui prouverait qu'elle existe bien. A vous de juger donc tout cela ...et à bon entendeur salut !

XIII Prolongement révélateur exceptionnel dans le domaine de l'édition.


    Le 12/02/05 nous avons eu le grand plaisir de découvrir dans notre boîte aux lettres, l'ouvrage de notre ami José Frendelvel, intitulé "l'Or des étoiles : Nouveau regard sur le système solaire", dont voici les pages de couvertures :

  


    Cet ouvrage par une approche très rigoureuse subodore l'existence de l'Anti-Terre (nommée ici Vulcain) basée sur les observations des lumières zodiacales et de la contre-lueur autour de ce que l'on appelle les 5 points de langrange (voir plus haut le schéma : orbiteSoho2.jpg).

    Nous ne pouvons entrer ici dans ces détails astronomiques, mais voici un petit schéma explicatif tiré de cet ouvrage:



    Cet ouvrage nous explique évidemment que " La Terre a une orbite légèrement elliptique. En conséquence sa vitesse orbitale est un peu plus élevée lorsqu'elle parcoure la zone de son périgée que lorsqu'elle est proche de son appogée.Si la Terre et Vulcain partageaient rigoureusement la même orbite, pendant que l'une se déplacerait rapidement à son perigée, l'autre avancerait plus lentement en étant à son apogée. De se fait les deux planètes ne seraient pas toujours opposées"

    Pour qu'il en soit ainsi, et que ces planétes soit parfaitement symétriques par rapport à notre Soleil, José Frandelvel nous élabore dans son ouvrage, le schéma extraordinaire, qu'il nous avait déjà présenté dans sa missive du Jeudi 25 octobre 2001:


    S'il s'averrait qu'il en était effectivement ainsi, et que Vulcain existe bien, (après sans doute qu'un des ingénieurs blasés et confus de la Nasa ou un scientifique autre quelconque dans le secret, ait vendu la mèche) alors ce schéma de José Frendelvel entrerait de plein pied dans l'Histoire toujours merveilleuse de l'Astronomie.

    Cet ouvrage nous fait aussi des déclarations hors normes concernant certains humains, comme le fameux Adamski qui ont eu le privilège de visiter d'autres mondes. Pour en savoir bien, plus prière de se reporter au site :

http://frendelvel.free.fr


XIV Prolongement significatif révélateur en date du 04/05/06.


    Le 18 décembre 2005, nous avons reçu la missive suivante de l'ami Pierre Lux toujours bien inspiré pour découvrir des merveilles sur le Net :

----- Original Message -----
From: Pierre Lux
To: Fred Idylle
Sent: Sunday, December 18, 2005 4:49 PM
Subject: La planète jumelle de la Terre

Les Dires de Zeta: Jumelle de la Terre


    Tout comme votre Soleil possède un jumeau éteint, le second foyer de la 12ème Planète, votre Terre a une jumelle morte qui suit la même orbite, et qui est située si exactement à l’opposé de la Terre qu’on ne la verra jamais. Des théories traînent depuis des décennies quant à une sœur noire de la Terre, et celle-ci existe bel et bien. Ces théories sont apparues à cause des perturbations planétaires observées. Dans votre système solaire, cette jumelle serait assez proche pour être visible grâce la lumière solaire qu’elle réfléchit, si elle n’était pas cachée par le Soleil. Que les deux déplacements coïncident, celui de la Terre et de sa jumelle morte, n’est pas un hasard. Au moment où la Terre fut soutirée de son orbite initiale suite à un choc avec un l’un des compagnons de voyage de la 12ème Planète, elle trouva une niche orbitale autour du Soleil qui convenait à sa taille et sa composition, une niche qui allait aussi bien à sa jumelle morte, ce qui n’est pas surprenant. Pourquoi ces deux planètes assorties se placèrent-elles exactement à l’opposé l’une de l’autre ? Il ne faut pas moins que ce qui se produisit pour générer un déséquilibre dans les nombreuses forces qui déterminent l’orbite, si bien qu’il y a pression, et comme des coups de coudes, des attractions réciproques, et la vitesse de l’une ou de l’autre croît et décroît jusqu'à trouver un équilibre.

    Placez deux roulements à bille dans un couloir circulaire, faites tourner le tout, vous observerez rapidement que les billes se font face entre elles. C’est exactement ainsi que ces deux planètes de grandeur égale atteignirent leur position opposée.

    Pourquoi les Sumériens anciens, qui citent les visiteurs de la 12ème Planète, ne parlent-ils pas de cette jumelle ? Puisqu’ils comptèrent la Lune par exemple, l’omission d’une planète à peu près grande comme la Terre paraît inconcevable, et puisqu’ils comptèrent les planètes mortes comme celles qui abritent la vie, il n’y a pas de raison pour un tel oubli. Les visiteurs de la 12ème Planète se préoccupaient de compter leurs signaux « routiers » majeurs. Quand vous voyagez sans carte routière à travers la campagne, votre itinéraire ferait mention des villes les plus importantes rencontrées, ou des repères les plus remarquables, de la distance approximative entre eux, mais il ne serait pas nécessaire de rentrer dans les détails au sujet de ces repères, et dire, par exemple que cette ville était plus grande que cette autre. Vous parleriez de la ville sur telle rivière, ou de la ville sous les nuages, mais pas de la ville dont la banlieue avait une taille équivalente.

    Leurs navettes les amenèrent depuis leur demeure, la 12ème Planète, vers la Terre, Mars ou la Lune lorsque la 12ème Planète traversa leurs plans orbitaux. Venant des confins du système solaire, à un angle d’environ 11 degrés de l’écliptique, et lorgnant dans ce qui leur servait de télescopes, les humanoïdes de la 12ème Planète pouvaient identifier les planètes par leur position relative au Soleil. Pourquoi comptèrent-ils la Lune, et non la jumelle morte de la Terre? Ils ne se posèrent pas seulement sur la Terre, mais aussi sur la Lune où ils possédaient un observatoire astronomique exempt de l’atmosphère toujours nuageuse de la Terre. En fait, l’une des raisons pour lesquelles ils firent rapport de la Lune fut qu’ils souhaitaient différencier la Terre par rapport à sa jumelle morte. C’était elle qui avait une Lune, pas l’autre. Ne s’intéressèrent-ils pas à cette jumelle morte, pour l’exploiter ? Comme elle ne possède pas d’atmosphère, et pour ainsi dire pas d’eau, elle semblait considérablement inhospitalière. Ils utilisèrent Mars jusqu'à épuisement, et la Lune seulement comme halte rapide. Leurs travaux d’exploitation durèrent 3657 ans, c’est long pour vivre de ce qu’ils en tiraient.


Site original en anglais : http://www.zetatalk3.com/

    Si nous avons attendu près de 5 mois pour transcrire cet extraordinaire communiqué, c'est que nous attendions d'autres rélélations supplémentaires confirmant tout cela.

    Ce qui nous a en premier lieu surpris dans ce texte, c'est avant tout cette expression :"a une jumelle morte qui suit la même orbite ". Rappellons que cette jumelle est aussi appelée, depuis des lustres, l'Anti-Terre .

    Passons rapidement déjà, voulez-vous sur le fait surprenant et nouveau pour nous, que cette Anti-Terre soit morte. Mais que signifie vraiment l'expression "qui suit la même orbite". De nombreux astronomes avaient justement pensé que l'Anti-Terre ne pouvait pas être placée dans le même plan que la Terre sur la même orbite car comme le disait plus haut, l'astronome Jean-Marc Becker "L'orbite de la Terre étant elliptique, une Anti-Terre se verrait périodiquement de part et d'autre du Soleil, en particulier lors des éclipses." . Or on ne voit rien apparaître lors des éclipses. Nous n'avons pas la compétence en astronomie pour juger cette assertion. De plus notre ami Frendelvel, nous précisait plus haut ceci de très important : " La Terre a une orbite légèrement elliptique. En conséquence sa vitesse orbitale est un peu plus élevée lorsqu'elle parcoure la zone de son périgée que lorsqu'elle est proche de son appogée. Si la Terre et Vulcain (l'Anti-Terre) partageaient rigoureusement la même orbite, pendant que l'une se déplacerait rapidement à son perigée, l'autre avancerait plus lentement en étant à son apogée. De se fait les deux planètes ne seraient pas toujours opposées"

    Pour qu'il en soit ainsi, et que ces planètes soit parfaitement symétriques par rapport à notre Soleil, José Frandelvel nous élabore dans son ouvrage vu plus haut , le schéma extraordinaire, qu'il nous avait déjà présenté dans sa missive du Jeudi 25 octobre 2001:


    En conclusion, il est de la plus haute importance que les responsables français du site de Zeta interrogent le médium d'origine afin qu'il précise absolument et d'une manière très claire si cette Anti-Terre (morte d'après lui) est placée exactement sur la même orbite de la Terre, ou sur une orbite similaire plus logique comme nous le propose l'ami Frendelvel. N'ayant pas l'habitude de jongler sur les couloirs imbriqués du Web, nous n'avons pas trouvé un seul e-mail d'un responsable français du site Zeta , à qui nous pourrions poser cette très importante question. Nous implorons donc avec déférence, tout internaute qui pourrait retrouver l'e-mail en question, de nous contacter au plus vite. Il y va évidemment de notre tranquillité intellectuelle et aussi de notre plus grande compréhension de notre système solaire. Et mille fois merci déjà, aux chercheurs intéressés par cette affaire.

XV Prolongement spécifique concernant le groupe Zeta en date du 12/05/06.

    Le 07/05/06, nous avons reçu de l'aimable internaute Ananou T......., l'adresse e-mail suivante :nancy2@zetatalk.com, pour contacter le groupe Zeta.

    Immédiatement après, nous avons contacté ce groupe par l'intermédiaire de la missive suivante :

----- Original Message -----
From: idylle
To: nancy2@zetatalk.com
Sent: Wednesday, May 10, 2006 7:32 AM
Subject: A very important demand

         Hello from France.

         Dear team.

    Today, I am trying to contact you, for a very important matter .
    I am wondering whether you could help me in with some research I am currently involved in.
    In your website entitled "ZetaTalk: Earth Twin"
    You wrote : "likewise your Earth has a dead twin that shares her orbit and is placed so exactly opposite the Earth that it can never be seen.."

    However, what does the sentence "that shares her orbit ", really mean to you ?  Many astronomers had precisely thought that the Anti-Earth couldn’t be located within the same ecliptic plan as the Earth and even on the same orbit as it is mentioned on my French website at :



    The French astronomer, Jean-Marc Becker stated : (L'orbite de la Terre étant elliptique, une Anti-Terre se verrait périodiquement de part et d'autre du Soleil, en particulier lors des éclipses) that means : (the orbit of the Earth is elliptical, an Anti-Earth would be periodically seen on both side of the sun and mainly when eclipses occur).

    But it seems nothing really happens during eclipses.

         I don’t mean to be a pro regarding this issue, but in the meantime, my friend, José Frandelvel , reported the following on my website: " La Terre a une orbite légèrement elliptique. En conséquence sa vitesse orbitale est un peu plus élevée lorsqu'elle parcoure la zone de son périgée que lorsqu'elle est proche de son appogée. Si la Terre et Vulcain (l'Anti-Terre) partageaient rigoureusement la même orbite, pendant que l'une se déplacerait rapidement à son perigée, l'autre avancerait plus lentement en étant à son apogée. De se fait les deux planètes ne seraient pas toujours opposées (the Earth has an orbit which is a bit elliptical.Consequently,its orbital speed is a little higher when going around the area of its closest peak whereas when it is reaally close to its peak.If the Earth and Vulcan (Anti-Earth) rigorously shared the same orbit, while one would fastly move towards its closest peak , the other would slowly go forward being on its peak.Therefore, both planets wouldn’t always be opposed).
     In order this to be so, and also for these planets to be perfectly symetrical regarding our Sun, José Frandelvel made this extraordinary drawing on Thursday,October 25th 2001:

    To conclude, it would be of great significance, you clearly tell and precise me whether this Anti-Earth is exactly located on the same orbit as the Earth or on a similar located orbit within the same area but much more logical as exposed by my friend, José Frandelvel..

    Once again, I would like to thank you for your precious help.

    I am looking forward to receiving a prompt anwser in the near future.

         Regards .

         Fred Idylle

Fin de missive


    Traduisons, tout de même pour ceux qui ne comprennent pas un mot de la langue de Shakespeare:

    " Un bonjour de France.

    Chère équipe.

    J'essaye aujourd'hui de vous contacter pour une affaire très importante.

     Je me demande si vous pourriez me venir en aide au sujet d'une recherche que je suis entrain d'entrependre.

    Dans;votre page intitulée ZetaTalk: Earth Twin Note: écrite le 15 Octobre 1995,;vous avez écrit : "votre Terre a une jumelle morte, qui suit la même orbite, et qui est située si exactement à l’opposé de la Terre qu’on ne la verra jamais".

     Mais que signifie donc vraiment, pour vous l'expression, qui suit la même orbite. De nombreux astronomes avaient justement pensé que <l'Anti-Terre ne pouvait pas être placée dans le même plan écliptique que la Terre sur la même orbite car comme le disait sur ma page, hélas en français :



    L'astronome Jean-Marc Becker "L'orbite de la Terre étant elliptique, une Anti-Terre se verrait périodiquement de part et d'autre du Soleil, en particulier lors des éclipses.". Or on ne voit rien apparaître lors des éclipses.

    Je n'ai pas la compétence en astronomie pour juger cette assertion. De plus mon ami Frendelvel, sur ma même page me précisait ceci de très important : " La Terre a une orbite légèrement elliptique. En conséquence sa vitesse orbitale est un peu plus élevée lorsqu'elle parcoure la zone de son périgée que lorsqu'elle est proche de son appogée. Si la Terre et Vulcain (l'Anti-Terre) partageaient rigoureusement la même orbite, pendant que l'une se déplacerait rapidement à son perigée, l'autre avancerait plus lentement en étant à son apogée. De se fait les deux planètes ne seraient pas toujours opposées"

    Pour qu'il en soit ainsi, et que ces planètes soit parfaitement symétriques par rapport à notre Soleil, José Frandelvel m'a élaboré, le schéma extraordinaire, dès le  Jeudi 25 octobre 2001:

    image non replacée ici voir le schéma plus haut.

    En conclusion, il est de la plus haute importance que vous me précisiez absolument et d'une manière très claire si cette Anti-Terre est placée exactement sur la même orbite de la Terre, ou sur une orbite similaire placée dans le même plan mais plus logique comme nous le propose l'ami Frendelvel.

     Merci d'avance pour vos éclaircissements très importants et j'attends votre réponse avec une très grande ferveur.

        Fidélement votre :

        Fred Idylle .
"

     Le 10/05/06, nous avons reçu le message suivant :

----- Original Message -----
From: nancy2
To: idylle
Sent: Wednesday, May 10, 2006 8:44
Subject: Re: A very important demand

    It's a dark rock, black, like most of the asteroids, and they are not seen even when sunlight shines on them. It was seen briefly in early 2004 when it approached the Earth in her halted orbit. At that time, only some blue light and yellow light was reflected from its surface.

    Black absorbs most light spectrums.

     ( C'est un sombre corps noir comme la plupart des astéroïdes et que l'on ne voit pas même lorsqu'ils sont éclairés par le Soleil. Il fut brièvement visible très tôt en l'an 2004, quand il approcha de la Terre lors du point de ralentissement sur son orbite. Au même moment seulement quelques lueurs bleutés et jaunes se reflétaient de sa surface. Le noir absorbe de nombreuses lueurs du spectre)


     Comme vous le voyez chers internautes, pas un mot sur notre affaire d'orbite de l'Anti-Terre qui aurait due d'être différente de celle de la Terre dans le même plan, tout en restant parfaitement analogue.

     Nous avons alors écrit à nouveau à cette dame Nancy, cette missive :

----- Original Message -----
From: idylle
To: nancy2@zetatalk.com
Sent: Thursday, May 11, 2006 6:19 AM
Subject: Re: A very important demand

          Dear Madam Nancy

     Thanks for your rapid answer. But I believe that there is a misunderstanding. I do not want to know any physical characteristics of the Earth Twin . No astronomer was be able to see the Earth Twin at the date of early 2004 , you mentioned. So I do not think that this Earth Twin is on the exact orbit of the Earth but that is logically  on a orbit similar of that of the earth like this.

     (image non placéé ici voir le schéma plus haut)         It is so very important that you ask, once again, the ZETA group , to confirm absolutly, if the Earth Twin is exactly located on the sameand the only orbit of the Earth , or if it is located on a similar orbit, but much more logical, as exposed above.

     If the ZETA group confirm that the Earth Twin is on the same and only orbit of the earth, can you then, present a new date where it will be observable by astronomers.

     Thanks for your sollicitude.

          Best Regards :
          Fred Idylle .


    Traduisons :( Chère Madame Nancy : Merci pour votre réponse rapide. Mais je crois qu'i y à eu un malentendu. je ne désire pas connaître les caractéristiques physiques de la Terre jumelle. Aucun astronome n'a pu apercevoir la Terre jumelle à la date de début 2004 que vous mentionnez.

     Aussi je ne pense pas que cette terre jumelle soit placée sur la même orbite que la Terre et qu'elle est plus logiquement placée sur une orbite similaire comme l'indique le schéma suivant:

image non placée ici voir le shéma plus haut

Il est donc très important que vous interogiez une fois de plus le groupe ZETA affin qu'il confirme absolument     Si la Terre jumelle est exactement placée sur le même et seule orbite de la Terre ou si elle est située sur une orbite similaire mais plus logique comme je l'ai exposé ci-dessus .

    Si le groupe ZETA confirme que la Terre jumelle est bien sur la même l'orbite et la seule de la Terre pouvez vous présenter une nouvelle date où elle pourra être observée par les astronomes? )


    Le 11/05/06, nous avons reçu alors cette réponse:

From: nancy2
To: idylle
Sent: Thursday, May 11, 2006 7:44 PM
Subject: Re: A very important demand

         This is what they SAID : a dead twin that shares her orbit and is placed so exactly opposite the Earth that it can never be seen.'
http://www.zetatalk.com/science/s37.htm

And if astronomers didn't TALK about it, the common man on the street sure did.

They are suppressed, and do not talk openly.
http://www.zetatalk.com/index/earthr75.htm


    Traduisons : ( C'est ce qu'ils ont affirmé : une jumelle morte qui partage son orbite et qui est localisée exactement à l'opposé d la Terre et que ne peut jamais être vue.

Et si les astronomes n'ont pas parlé, le commun des mortels l'a fait. Ils sont limités et n'en parlent pas ouvertement.)


    Toujours donc pas de réponse au sujet de cette affaire d'orbite et surtout au sujet de la prochaine fenêtre d'observation de cette Terre bis. Autremendit cette Dame Nancy n'a pas jugé notre question suffisamment importante, pour aller la poser directement au goupeZeta.

    D'où notre réponse finale à cette dame :

    Chère Madame Nancy.

    Merci finalement pour vos deux réponses. Cette affaire est d'une importance capitale, puisqu'elle nous apprend depuis le 15 Oct. 1995, qu' il existe derrière le Soleil , une planète inconnue qui est une soeur jumelle de la Terre et qui est généralement invisible de la Terre. Cependant vous affirmez qu'il a existé une petite fenêtre au début de l'an 2004 qui aurait permis de voir cette Terre jumelle. Hélas aucun chercheur n'a pu en parler. Pourriez-vous donc, demander au groupe Zeta, de préciser la date de la prochaine fenêtre d'observation de cette Earth Twin , afin que les astronomes puissent enfin observer cette très mystérieuse planête ? Il y va évidemment notre meilleure confiance dans les Zetatalks, et surtout de notre plus grande compréhension de notre système solaire .

    Très fidélement Vôtre.
        fred IDYLLE


     Nous pensions pas recevoir de sitôt une réponse et pourtant :

From: nancy2
To: idylle
Sent: Monday, May 15, 2006 2:35 PM
Subject: Re: A very important demand

     It's bobbling behind the Earth, in her orbit, and arms length away. Note its visibility and the photos taken of it (top of this page)
http://www.zetatalk.com/teams/tteam34s.htm were when it was FIRST coming visible almost exactly opposite the Earth.  As it got to the 90 degree point, not 180 point, it started losing its visibility as reflected light did not come in our direction. It is a black hunk of rock, not emitting heat asit is not molten, etc. No water, no atmosphere.




     Traduisons modestement : Elle apparaît et disparaît derrière la Terre dans son orbite et sa longitude. Regarder sa visibilité et les photos prises (en haut de page) http://www.zetatalk.com/teams/tteam34s.htm étaient lorsqu’elle devenait visible pour la première fois presque à l’opposé de la Terre. Pendant qu’elle atteignait un angle de 90 °, non de 180°, elle a commencé à perdre de sa visibilité étant donné que le reflet de la lumière ne s’est point dirigé dans notre direction. Cela paraît une sorte de gros amas noir fait de roches n’émettant pas de chaleur étant donné qu‘il n’est pas fondu , etc ni eau, ni atmosphère.

     Voyons donc ce que nous dit , ce haut de page, du site en question :

Signs of the Times #860 Dark Twin
     It seems that all of a sudden this rather large redish-brown planet has emerged, to the right of the sun at sundown. waited until the sun set and the object could be seen by the naked eye. It gets very bright and brown when the sky gets fully dark. At twilight I could measure the 20° angle with the horizon and take the picture. The background was dark by then. [and from another source] This dramatic photo capture of the Dark Twin shows the yellow/blue colors described during naked eye viewing, and is similar to the photo capture last Jan 20, 2004 in China when the twin emerged from behind the Sun and was visible next to and behind the Sun, reflecting the light of the Sun for a few weeks.


     Traduction :

     Signes des temps #860 Jumelle Noire : Soudain, il semble que cette planète plutôt grande et d'un teint marron rougeâtre, soit apparue à droite du Soleil à la tombée de la nuit, et nous avons attendu jusqu'à ce que le Soleil et l'objet en question soient visibles à l'oeil nu. Celle-ci devient brilliante et marron lorsque le ciel est très noir. Au crépuscule,j'ai pu mesurer l'angle de 20° à l'aide l'horizon et prendre la photo. A ce moment là, le ciel était noir(à cause d'une autre source). Cette remarquable photo de la Jumelle Noire montre les couleurs bleues et jaunes décrites durant une observation faite à l'oeil nu et une similitude avec la photo prise le 20 janvier 2004 en Chine au moment ou cette Soeur Jumelle apparaissait subitement derrière le Soleil. Elle fût visible à proximité et derrière le Soleil, en reflètant la lumière du Soleil pendant plusieurs semaines.

Conclusion: Tout cela est bien compliqué et l'on ne sait toujours pas le point crucial qui est : Quelle sera la prochaine fenêtre d'observation de cette fameuse Terrebis ?

XVI Prolongement spécifique concernant les explications de Frendelvel.


     Le 15/05/06, nous avons contacté José Frendelvel , l'auteur de l'ouvrage présenté plus haut : " L'or des étoiles " , qui a su si bien nous parler de cette Terre-bis, cachée derrière notre soleil.

     Nous lui avons évidemment demandé, ce qu'il pense de ce langage plutôt hermétique des Zetatalks concernant, comme ils disent, la terre jumelle (the dark Twin).

     Et voici donc sa réponse:

----- Original Message -----
From: Frendelvel
To: idylle
Sent: Monday, June 26, 2006 1:35 PM
Subject: Re: L'affaire de la Terre Bis

     Cher Fred,
 
     Excuse ma réponse tardive. J'ai été absent quelques semaines, ensuite il faut un moment pour réatterrir lorsqu'on est fatigué.
     Les traductions sont en rouge foncé entre {.}, mon commentaire en vert.

     Il y a déjà un certain nombre d'années, j'avais navigué un peu sur ce site zetatalk. J'y suis retourné de temps à autre. Mon impression n'a pas été très positive. Qui est derrière ce site ?  Sont-ce véritablement les zetas ?  ou bien une faction du gouvernement mondial ?  ou les deux conjointement ? 
     Toujours est-il qu'il touche à pas mal de sujets qui a priori sont intéressants, mais la manière dont ils sont traités et les conclusions apportées sont souvent plus que décevantes. En fait, c'est à mon sens un site de désinformation bien organisé.

     Tu remarqueras que dans la première traduction, je la reprends :
     {Il oscille derrière la Terre, dans son orbite, et à proximité [à longueur de bras]. Remarquez sa visibilité et les photos qui en ont été prises (haut de cette page)}

     La réponse est incohérente. Pour que celle-ci soit cohérente, il aurait fallu dire à mon avis :
Il oscille derrière le Soleil, dans l'orbite de la Terre, et à peu de distance angulaire du Soleil.
     Ceci dans l'optique où cette Terre bis oscillerait par rapport à la Terre, dans le cas où elle ne resterait pas en position diamétralement opposée en permanence.

     Quant à la suite du texte :
     {c'était quand il était visible au début presque exactement à l'opposé de la Terre. Alors qu'il était au point 90°, pas au point 180°}

"presque exactement à l'opposé de la Terre" signifie derrière le Soleil ou derrière la luminosité de la couronne solaire, donc en principe pas visible.

     Que signifie : "il était au point 90°, pas au point 180°". Si l'on considère le point 180° comme étant l'opposé de la Terre derrière le Soleil, alors le point 90° est très éloigné du Soleil (cela donnerait un écart angulaire de 45° avec le Soleil). C'est une position incompatible avec le dossier de cette Terre bis, car alors elle serait très souvent (la majeure partie du temps) visible depuis la Terre et observée depuis longtemp. Mercure est observable parfois à seulement à 15° d'angle du Soleil)

     {C'est une masse noire rocheuse, n'émettant pas de chaleur puisqu'elle n'est pas en fusion, etc. Pas d'eau, pas d'atmosphère.}

     Ce n'est pas ce qu'en dit Valery Uvarov, ni ce que j'ai reçu par d'autres voies. Encore qu'il faille distinguer, vie en surface et vie à l'intérieur.

     En ce qui concerne les photos et les témoignages d'observations, cela ne me semble pas crédible. D'une part un tel écart angulaire avec le Soleil et d'autre part c'est seulement le site zetatalk qui ait vu cette planète à l'oeil nu à cet endroit.

     Voila cher Fred mon point de vue sur cette question.

     Amicalement
     José


     Merci donc à l'ami José , pour ses explications qui portent un éclairage très logique sur cette affaire pour le moins obscure des Zetatalks sur la Terre bis. Nous en reparlerons certainement.

XVII Prolongement spécifique très opportun concernant Jupiter en date du 24/11/06, placé d'abord à Byrdsuite.html.


     Le 22/11/06 , en fouillant dans nos archives pour trouver un document égaré, nous sommes tombés très opportunément sur le n° 266 de la revue Ciel&Espace de Février 1992, où nous avons découvert un remarquable article de Mr Guillaume Cannat, qui nous a fait beaucoup plaisir.

En voici le titre :


     Cette sonde enropéenne qui a quitté la Terre le 6/10/90 à bord de la navette Discovery, va survoler Jupiter à partir du 8 fevrier 1992 pour profiter du champ gravitationnel de la planète pour bifurquer hors du plan l'écliptique où circulent les planètes de notre système. Puis Ulysse foncera vers le Soleil et réussira ainsi à survoler ses deux pôles et faire de nombreuses mesures du vent solaire et de son champ magnétique. Le magnifique schéma suivant, nous explique cette "Odyssée d'Ulysse" :


     Cependant dans cet article, on peut lire page 23, ce paragraphe très explicite :

     " ...Jupiter et ses abords vont donc retenir l'attention du monde astronomique durant tout ce début d'année. Mais il ne sera pas possible d'admirer de nouvelles images de ce monde dont les volutes colorées ont été gravées à jamais dans les mémoires par les photographies des sondes Voyager : "Il n'y a pas de caméra à bord!", déplore Bent Pedersen. Cruelle absence pour ce chercheur d'origine danoise, venu en France pour apprendre le cinéma et devenu spécialiste de Jupiter. "Pourtant, ajoute-t-il, voir les images de ces mondes lointains, c'est un peu comme découvrir un film grandiose jusque-là censuré." Des contraintes financières et des choix scientifiques autres ont exclu la présence de caméras. "

     Comme nous "regrettons" aussi, cette absence de caméra, et cela pour deux raisons :

a) On aurait pu peut-être mieux voir les superbes aurores polaires photographiées par le Hubble Space Telescope, en Janvier 1998:


Voir site : http://oposite.stsci.edu/pubinfo/pr/1998/04/content/9804w.gif

b) Beaucoup plus utile, on aurait pu aussi peut-être aux abords du Soleil, jeter un coup d'œil derriére celui-ci vers la position symétrique à la Terre, pour y entrevoir cette fabuleuse Anti-Terre (connue des anciens grecs), et dont nous parle notre ami José Frendelvel, dans son admirable ouvrage intitulé "l'Or des étoiles : Nouveau regard sur le système solaire"

    Le 06/12/06, nous avons reçu de José, le mot suivant :

----- Original Message -----
From:Frendelvel
To:idylle
Sent: Sunday, December 03, 2006 11:46 PM
Subject: Re: Article sur la lune

          Cher Fred,

     Je vois que tu es toujours en super activité.

.....................................
     ...........Pour Ulysse, oui, je pense comme toi. La trajectoire de cette sonde n'a pas été laissée au hasard. Comme je le dis dans mon livre, son orbite solaire a été bien combinée pour pouvoir observer Vulcain (l'Anti-Terre) générant l'anneau de poussière zodiacal dans l'orbite commune Terre-Vulcain. Pas la contre-lueur qui n'était pas sur son chemin.

          Bien amicalement,

          José



      Fin de citation

     Merci encore à José pour son remarquable schéma, illustrant cette extraordinaire épopée d'Ulysse.

XVIII Prolongement complémentaire, très surprenant, en date du 1er Février 2008.

     Nous allons aujourd'hui après plus d'un an, vous présenter quelques informations supplémentaires sur cette affaire extraordinaire de la Terre Bis.

     Voici d'abord une missive que nous avons reçue depuis pas mal de temps et que nous devions vous présenter par souci d'objectivité.

----- Original Message -----

From: Jonathan M....
To: fred.idylle@wanadoo.fr
Sent: Saturday, January 03, 2004 1:59 PM
Subject: L'anti-Terre

           Bonsoir Monsieur Idylle ,

     Je parcours réguliérement votre site que je trouve trés intéréssant , d'ailleurs un grand bravo à vous. Cependant un article m'a particulièrement surpris, celui qui relate l'affaire de l'Anti-Terre. Si celle-ci existe bien alors je dois vous faire part de mon septicisme, du moins en ce qui concerne sa caractéristique de "Terre jumelle" , avec les mêmes peuples, les même habitants , les mêmes événements , etc ...

     Là... je crois que "Super Hasard" (que vous évoquez souvent dans vos articles) semple intervenir à à 200 % . Théoriquement cela voudrait dire que dans notre Système Solaire, deux planètes identiques (comme la Terre) se seraient formées au même instant, ce qui en ferait un cas inédit, la vie y serait apparue aux mêmes époques, ou plutôt aus mêmes "heures". On ne peut tabler sur une ressemblance aussi forte, et c'est le point qui me permet de conclure que la thése de l'anti-Terre est peut-être un peu trop poussée. Je suis votre esprit sur de trés nombreux articles, presque tous, sauf celui-là.

           Coordialement.
           Jonathan M.....

     Et voici des extraits de notre réponse de l'époque, à cet internaute :

----- Original Message -----
From: fred.idylle
To: Modery
Sent: Saturday, January 03, 2004 5:55 PM
Subject: Re: L'anti-terre et plus ....en direct des Tropiques


     Cher Monsieur

     Je vous dois certaines explications.... Vous confondez les hypothèses émises par certains auteurs de science-fiction avec une éventuelle authenticité des propos d'ARTivision. L'article que vous ne semblez pas avoir bien "cadré ", ne propose que des informations recueillies sur un sujet particulier, dans de nombreux documents très divers. De là, à en tirer qu''ARTivision, approuve l'un ou l'autre, il y a une grande marge. D'ailleurs tous les articles de ce site sont construits sur le même principe et sont empreints d'un pragmatisme rigoureux, sans qu'aucune notion de "vérité" particulière ne puisse s'imposer. Lisez d'abord mon article : Notions de primauté, de vérité et de défi sur ARTivision, et vous aurez déjà une petite idée de ce que je considère comme la Vérité .

     C'est à l'internaute qu'il appartient, de pousser plus avant dans le sujet, pour déterminer ce qui s'accorde le mieux à son niveau d'évolution.

     Cependant, j'ai écrit dans mon article merlibre.html, que "D'autre part, qui peut affirmer que certaines idées qui jaillissent de certains cerveaux à un moment donné, ne sont pas des manisfestations subsconcientes, bien orchestrées temporellement, venant d'une autre dimension parallèle, et dimension qui reste, bien sûr, encore à déterminer et que la Science commence à peine à mettre en exergue? Nous pensons donc vraiment que certains textes d'auteurs, nommés ci-dessous doivent être lus sous l'angle d'un deuxième degré sous-jacent ".


     Ceci signifie d'une manière sous-jacente que c'est l'Esprit qui structure la matière et non l'inverse.

     Votre missive est très intéressante, car elle m'apprend effectivement que mes articles sont parfois trop complexes et que je ferai mieux pour en assurer une meilleure compréhension de les couper en plusieurs parties bien répertoriées.

     Je dirai donc cependant que ce sont des missives comme la vôtre qui en effet, m'encouragent poursuivre la sortie d'articles sur ARTivision.....

     Fin de citation

     Voyons maintenant une missive bien plus récente :

----- Original Message -----

From: Marc-Antoine...
To: Fred Idylle
Sent: Sunday, January 20, 2008 6:38 AM
Subject: Terre jumelle

           Bonjour Fred.

     Cela fait pas mal d'années que je suis régulièrement votre formidable site internet.
     j'ai bien aimé les thêmes sur la Terre creuse ou sur Rose C entre autre...

     Le dossier sur la planète jumelle de la Terre m'a particulièrement intéréssé : je me souviens avoir lu une histoire traitant du sujet dans une collection de livre pour adolescents : la bibliothèque verte. (hé oui !)
     je vous joins des scans et vous comprendrez pourquoi le cadeau de mes 14 ans, ne m'a jamais plus quitté après qu'il m'ait si grandement intrigué.
      Je n'ai jamais lu une histoire aussi adulte dans le sens mature du terme, habitué comme nous l'étions au club des cinq, et autre clan des sept.
     Le sujet aurait très bien pu trouver sa place au "fleuve noir" en étant à peine plus développé.      il n'y a pas beaucoup d'exemples de ce thème, même s'il existe dans la tradition (vulcain).
     Etant graphiste je me suis permis de reprendre certaines de vos photos et d'en rééquilibrer les contrastes ainsi que la netteté. (Avec photoshop). et je dois dire que l'on y voit des chôses qui posent question.

Si vous êtes intéressé, on en reparlera....

     Amicalement

     Marc-Antoine....

     Le 26/01/08 , nous avons eu le grand plaisir de recevoir par la poste cet ouvrage surprenant, publié par Hachette en 1963. Nous vous en donnons ci-dessous quelques éléments significatifs :

     Voici donc déjà, les deux couvertures :

  

     Et voilà maintenant certains propos qui s'échangent entre un étudiant Eric (qui semblait venir d'un pays indéterminé à l'Est de L'Europe) et un de ses camarades français nommé François.

     Début de citation:
     Il riait.

" Toi, François, tu n'es pas un vrai mathématicien.

- Et toi?

- Moi, hélas! oui, dit Eric. La mathématique suit des chemins sans détours. Au bout, il y a la solution rigoureusement unique, contenue dans l'énoncé, pour tout le monde et pour la fin des temps. Comme le fruit dans la fleur. Celle du pommier ne donne que des pommes. Les faux mathématiciens, qui se laissent emporter par leur imagination poétique, sont tentés de faire des greffes et de forcer le pommier à donner des poires."

     J'étais habitué aux extravagantes fantaisies de mon ami qui, ce soir, était particulièrement en verve.

      "Je pense, dit-il, à notre classique problème des trois corps : Soleil, Terre, Lune... Trois, pourquoi pas quatre? C'était pourtant facile d'imaginer le quatrième, invisible, insoupçonnable pour des Terriens. Tiens, je vais t'exposer une hypothèse que nos astronomes qualifieraient surement d'abracadabrante, mais qui se tient. Tu vas voir.."

     Il prit sur mon bureau une feuille de papier et traça une ellipse.

"Cette courbe, dit-il, est celle que parcourt la Terre en trois cent soixante-cinq jours. C'est presque un cercle puisque, si on représentait cette ellipse à une échelle telle que la moitié du grand axe ail un mètre, la moitié du petit axe en différerait de moins de quatre millimètres. Les deux foyers de la courbe sont donc très rapprochés. C'est pour plus de clarté dans mon graphique que je les écarte l'un de l'autre sur le dessin. Tu vas comprendre pourquoi, je reviens au début de mon exposé, à ces notions tellement élémentaires.

- Et du programme des élèves de sixième...

- Patience, François. Je suppose maintenant qu'en même temps que la Terre tourne sur son orbite, un autre corps...

- Le quatrième...

- Exactement... Laisse-moi parler. Un autre corps, une autre planète, presque identique à la Terre, accomplit sa révolution autour du Soleil dans le même temps que notre globe terrestres; Tu me suis ?

- Très bien. Mais je ne vois pas où tu veux en venir.



- J'imagine en plus que ce quatrième corps reste rigoureusement symétrique de la Terre par rapport au centre de l'ellipse. Regarde mon dessin. La Terre va de T1 en T2. Le corps va de C1 en C2... Les deux planètes décrivent des arcs identiques dans le même temps. Donc elles se déplacent avec la même vitesse sur la courbe ellipse. Exact?

- Exact...

- De ce fait, dans cette hypothèse, pour les deux planètes, disons jumelles, les aires balayées en des temps égaux sont égales. Les deux corps obéissent aux lois de l'attraction universelle. Tu vois, maintenant, où je veux en venir?

- Pas encore, Eric.

- Eh bien, voilà. Vu l'énorme masse du So- leil -- son rayon est cent dix fois celui de la Terre -, vu que les foyers de l'ellipse sont très rapprochés, ce quatrième corps, cette planète, ne serait jamais aperçue de la Terre,

- Car elle resterait perpétuellement cachée par le Soleil.

- Tu as compris, dit Eric.

-- Tu comptes sans les perturbations que ce quatrième corps... »

     Eric me coupa la parole.

«"Si, après l'ère du chaos, les deux planètes, la Terre et sa jumelle, ont commencé en même temps leur mouvement, il n'y a pas eu de perturbations. là, depuis des millénaires, sans que les hommes soupçonnent son existence, une planète analogue à la nôtre, une planète ignorée, tourne aussi autour du Soleil.

- C'est une jolie vue de l'esprit.

- Mais qui fait rêver, dit Eric.

- C'est vrai.

- Maintenant, je laisse mon imagination aller plus loin, dit mon ami. L'ellipse a deux foyers. Le Soleil occupe le premier. Au second, il n'y a rien. Cela a préoccupé les philosophes d'Asie. Au premier foyer, pour eux, le Soleil représente la somme des forces de vie : lumière, chaleur... Au second foyer, seraient rassemblées les forces d'amour. Une belle formule de poésie orientale, n'est-ce pas?

- Oui.

- Dans mon hypothèse, à cause de la symétrie que j'ai dite, la jumelle de notre Terre pourrait être considérée comme obéissant à la loi des aires, par rapport au second foyer sans Soleil. Mais alors là, je reconnais que je plonge en pleine fantaisie géométrique. "

Il rit. Puis, redevenant sérieux :

"Avoue, François, que tu es troublé."

     Je l'étais.

"Et il y a de quoi. Sur notre planète, les savants attendent des signes du Cosmos, dans le chant du monde que captent les radiotélescopes. Il est incontestable que l'Univers est habité. On imagine des planètes, et par milliers, gravitant autour de soleils dans le ruisseau d'étoiles de notre Voie lactée, et au-delà... Dans les galaxies qui fuient à des milliards d'années- lu-mière de notre système solaire. Tu comprends, François... Et les hommes que nous imaginons si loin de nous sont peut-être nos voisins, habitants de cette planète jumelle d'où ils observent, comme nous, Vénus, Mars, Jupiter... N'est-ce pas bouleversant ?... "

     Eric alluma une cigarette à celle dont il écrasait le bout dans le cendrier.

"Il faudra, dit-il, qu'un jour j'aille exposer ma théorie à cet excellent Mr Sentex. Diable, déjà onze heures... l'avais oublié que je sortais... Je n'ai que le temps de me mettre en smoking. A demain, vieux. Imagine-toi que je vais dans le monde. Tu ne me demandes pas lequel? Je te le dirai quand même. Le monde des courses, des entraîneurs, des jockeys et des chevaux...

- Tu joues aux courses?

- Jamais. Ce n'est pas pour mon plaisir que je fréquente ces messieurs de la cravache. Mais après les kangourous et les cigognes alsaciennes, nous pensons sérieusement à encourager chez nous l'élevage du pur sang. La plus noble conquête de l'homme. Nous aurons notre pari mutuel et plus tard notre Loterie nationale. Nous sommes des civilisés, que diable!.."

     II me quitta sur cette pirouette.

     A quelle nationalité pouvait-il bien appartenir? Etait-il né au flanc des karpathes? En Mongolie? En Afghanistan? Ou dans une de ces îles japonaises qui dérivent au nord-est des toundras de Sibérie?

     J'étais déjà convaincu qu'Eric aurait pu s'enorgueillir des lointains ancêtres de la steppe, les chevaucheurs de Gengis-Khan.

     J'allais bientôt savoir sur quelle face de la planète celui que Michel appelait le Kalmouk reviendrait, après son stage en Occident.




Fin de citation

     Remercions donc vivement l'internaute Marc-Antoine pour sa si aimable participation aux recherches d' ARTivision, et évidemment pour en savoir plus sur cette planète Océanus,(mentionnée sur le schéma précédent), et sur les motivations extraordinaires de "l'étudiant" Eric, il ne vous reste qu'à plonger dans les arcanes fantastiques de cet ouvrage digne des meilleurs romans de Jules Verne et qui va même plus loin, car à notre connaissance cette idée de Terre Bis n'a jamais été évoqué par ce dernier.

     Mais, où donc Renée Guillot (décédé en 1969) avait-il puisé son extraordinaire inspiration concernant cette Terre-bis ?

      Et, comme il nous aurait été utile de le savoir ?


René GUILLOT 1964


XIX Nouvelle plongée remarquable derrière notre Soleil, le 13/02/08.


      Le 28 Janvier 2008, nous avons reçu un petit mot de L'ami Jean-Philippe G....... nous avertissant qu'il avait découvert deux ouvrages où il était aussi question de la Terre Bis :


Aïo, Terre invisible de Christian Grenier (Hatier Paris 1973)
La dixième planète de Charles-Henry Badet (Editions Métal 1954)

     Nous avons alors commandé immédiatement le premier de ces ouvrages, que nous avons reçu par la poste le 08/02/08.

Ce livre est présenté sur le site :

http://www.noosfere.com/grenier/FormMsg.asp?qs_dest=CG

     Voici donc les deux couvertures de l'ouvrage en question :

  

     Les membres d'une expédition internationnale Terra IV, se dirigent à une époque inconnue vers Mars, en suivant une courbe en rapport avec les mouvements orbitaux des planètes. Les astronautes avec leurs appareils s'aperçoivent qu'il y a un corps céleste inconnu qui se situe derrière le Soleil et qui ne peut être vu par les télescopes terrestres. Ils envoient alors des photos au Centre de Contrôle de la mission. Ces photos sont alors analysées avec soin, par des savants.

     Mais voyons ce que l'on découvre aux pages 38 et 39. (les couleurs sont de nous évidemment) :

" Les quatre savants, minute après minute, étudient alors les photos que les explorateurs de l'espace, à quatre millions de kilomètres de là, leur envoient.

     Au bout d'un quart d'heure, la "planète" s'était entièrement découverte, minuscule point brillant, le Soleil l'éclairant de face.

      - Comme elle se déplace rapidement ! Non, ce n'est pas possible, ce n'est pas une planète, c'est un immense objet céleste qui arrive du fin fond de notre système. Le mont Palomar va l'apercevoir d'un instant à l'autre!

     - J'en doute, dit Brievnoï.

     En effet, Palomar restait muet. Tout était parfaitement normal. La tache brillante leur parvenait minute après minute, tout aussi nette qu'avant.

     - Quelle grosseur peut donc bien avoir cette planète ?

     - Tout dépend de sa distance du Soleil.

     - Elle est facile à calculer, dit Brievnoï.

     Hô sourit.

- Je suppose que nous pensons la même chose, professeur, il n'y a pas trente-six solutions possibles : pour que nous ayons pu ignorer une planète tournant autour du Soleil pendant la même période de révolution que la Terre...

- Bon sang! dit Servant, c'est qu'elle est exactement à la même distance du Soleil que la Terre !

- Vous ne trouvez pas que ce soit un hasard extraordinaire, dit Mlle Oriet, qu'il y ait dans le système solaire une dixième planète dont on n'ait jamais entendu parler, qui soit calquée exactement, sur le même modèle que la nôtre ?

- Oui. Précisément, c'est cela qui me laisserait songeur, car l'effet d'attraction de cette planète qui doit ressembler à la Terre comme deux gouttes d'eau aurait dû être mis en évidence il y a des centaines d'années !

- Ce n'est pas certain, dit Brievnoï. Tout d'abord, l'effet de gravitation de la Terre par rapport aux planètes qui l'entourent, qui la serrent de plus près - Mars et Vénus - est pratiquement sans effet sur ces dernières. Et puis imaginez-vous à cent mètres d'un château d'eau circulaire, en train de tourner de façon uniforme. Quand vous en avez fait le tour, vous vous dites : "J'ai vu tout le paysage environnant."

     Mais admettez un seul instant qu'il y ait, juste dans l'axe du Soleil, opposé à vous, diamétralement opposé, un petit plaisantin qui tourne en même temps que vous, d'après un effet de balancier après tout très logique. Eh bien, je vous donne cher si vous réussissez à en découvrir l'existence, d'autant plus que, puisque vous avez toujours tourné comme cela, vous ne soupçonnez pas que c'est le même individu qui crée votre équilibre. Vous allez nier son existence parce que vous prétendez que s'il existait vraiment, vous seriez en déséquilibre, mais c'est l'inverse: supprimez votre inconnu invisible, et c'est vous qui allez être déséquilibré; votre révolution va s'accélérer, les années n'auront plus que six ou sept mois..., etc. Vous n'auriez jamais pu apprendre son existence...
"

     Pour terminer, voyons page 54, comment cette decouverte est annoncée à la télé où apparaît d'abord un énorme soleil :

" Le Soleil, ce Soleil autour duquel nous tournons depuis quatre milliards d'années, possédait un secret que les cosmonautes de Terra IV viennent de découvrir, par le hasard d'une observation faite dans la fusée même: derrière ce Soleil existe, tournant autour de lui dans le même temps que la Terre, une seconde planète semblable à la nôtre. Et lorsque nous disons semblable, il n'y a aucun mot plus fort pour expliquer les similitudes extraordinaires qui existent entre elle et nous. Le professeur Brievnoï et le professeur Servant vont vous expliquer comment il se fait que, pendant toutes les années d'observations astronomiques qui nous séparent des premiers hommes à avoir braqué des instruments vers le ciel, aucun d'entre eux n'ait pu soupçonner l'existence d'une seconde Terre !"

     Brievnoï :

     "Personne n'a jamais pu la voir : diamétralement opposée à nous par rapport au Soleil, il n'était possible de déceler son existence que grâce à des observateurs étrangers à la Terre. Voici les premières images..."

     Le Soleil réapparut; sa surface s'agrandit, l'un de ses bords élargit démesurément sa courbe. La planète d'un blanc éclatant se dégagea de la surface en feu, et se dessina, isolée.


" ... que nous a retransmis Terra IV, et qui nous montrent une planète tout à fait semblable à notre Terre (l'atmosphère qui la recouvre le prouve à l'oeil le moins exercé) et à laquelle nous proposons, les professeurs Servant, Hô, Oriet et moi-même, pour conserver la tradition mythologique de notre . système planétaire, de donner le nom de Vulcain."

     Pas mal n'est-ce pas pour un roman destiné aux adolescents ? Et ce n'est pas tout, car on apprendra aussi que cette planète s'appelle en réalité dans ce roman : AÏO.

     ... A vous de chercher à en savoir plus, si, bien sûr, le cœur vous en dit .

    Le 28/01/08, nous avons adressé à l'auteur la mssive suivante :

Cher Monsieur Christian Grenier .

Bonsoir de la Caraïbe .

     Un aimable internaute vient à l'instant de me parler de votre ouvrage "Aïo terre invisible".

     Il est pour moi de la plus haute importance que vous puissiez m'indiquer dans quel document ancien vous avez puisé cette incroyable idée d'une Terre symétrique à la nôtre par rapport au Soleil, pour en faire ce magnifique roman de science-fiction : "Aïo Terre invisible".

     Je suis le Webmaster d'un site très spécial qui a justement sorti un article sur la question :

http://www.artivision.fr/docs/Terresym.html

     Je demeure très confiant dans votre réponse et je vais sans doute bientôt parler de votre ouvrage dans mon article après avoir passé commande chez un Editeur, puis après l'avoir lu....
.......................................................................................................................


Vives cordialités tropicales.

     Fred Idylle.

    Hélas jusqu'à présent, nous n'avons pas reçu de réponse....

XX Quand les internautes nous interpellent au sujet de l'Anti-Terre ( en date du 21/02/08).


     Vers la fin d'Octobre 2007, nous avons eu le privilège de recevoir d'une assossiation le message suivant :

Original Message -----
From: J.P
To: fred.idylle@wanadoo.fr
Sent: Friday, October 26, 2007 5:44 AM
Subject: Terre, Terre symétrique un système double.


          Bonjour,

     Après avoir découvert le 6ème élément (l'anti-soleil) ,je suis à la recherche du 5ème élément que je pense détecter avec 90 % de chance durant ce solstice d'hiver.

     Vous ne devez pas confondre anti-terre et terre symétrique.

     L'anti-terre, (le 5ème élément) est constitué d'anti-matière et est invisible.

     Vous avez mis en évidence l'existence d'une Terre symétrique visible et puis c'est tout!

     La question philosophique que vous pourriez vous poser c'est : A quoi sert cette Terre symétrique ?

     Existe-t-il d'autres systèmes binaires habités semblables dans l'Univers ?

     (Itibi Ra II semble être dans le même cas cf.Timothy Good contacts E.T.)

     Allons nous exporter nos déchets sur cette Terre symétrique? Quand construirons nous des disques volants à anti-gravité pour stopper l'écoulement du temps et paraître 30 ans alors qu'on est plus vieux ?

     En ce qui concerne le cinquième élément, laissez faire les génies ou les êtres parfaits...

     A+

     J.P...... I.... Membre du CNISF.


     Et voici donc quelques éléments de notre réponse en date du 26/10/07.

" ..........Je vois d'abord que votre missive fait référence à des travaux scientifiques sur l'antimatière, l'antigravitation et l'écoulement du temps. Bravo ... et bonne continuation... cher chercheur parallèle.

     Cependant, je tiens d'emblée à vous avertir que le site ARTivision n'est pas du tout un site scientifique, mais bien un site ésotérique, dans le sens le plus profond du terme. Cela signifie que je ne me préoccupe donc pas du tout du débat scientifique actuel (qui n'est fonction que du niveau d'évolution des protagonistes dans le Temps et qui varie sans cesse), mais je ne me base pour faire un article que sur d'une démarche purement intuitive, jamais prévue à l'avance. Un matin, je me réveille avec une forte impression, un livre tombe et s'ouvre à une page particulière. J'ouvre la télé inopinément, j'entends un thème intéressant et comme l'émission repasse parfois heureusement plus tard, j'arrive à l'enregistrer par la suite... un de mes anciens élèves m'apporte un livre récent ou un entrefilet de journal ... et l'article démarre. Mais ce n'est pas tout, de nombreuses informations viennent agrémenter cet article par la suite de manière extraordinaire et c'est pourquoi ces articles ont souvent des prolongements insolites...et donc si je ne parle pas d'un sujet, c'est que je n'ai reçu aucun signe ésotérique, m'invitant à en parler.

     C'est ainsi qu'a demarré le 28/05/01 mon article, unique en son genre à l'époque, sur le Net français et même sans doute j'ose le penser sur le Net Mondial, et article qui prétend que la Terre à une sœur jumelle bien réelle, (je vous laisse volontier vous occuper de celle en antimatière, ce qui n'est pas du tout la tasse de thé d'ARTivision et que vous souhaiter appeler l'anti-terre (sans majuscules) ) . Mais pour le grec Philolaos ayant vécu environ cinq siècles avant j.C. , (l'Anti-Terre avec majuscules) n'a rien à voir avec l'antimatière et c'est uniquement cela que je prétends dans mon article et donc je continuerai à appeler, la Terre symétrique : soit la Terre Bis , soit l'Anti-Terre malgré votre savante distinction.

     J'ai aussi parlé d'antigravitation d'une manière très ésotérique dans mon article :

http://www.artivision.fr/docs/Avinsky.html

,où j'ai jugé le moment opportun, de rendre hommage à l'ami Guy-Claude Mouny qui a quitté ce monde le 14 juillet 2007 au soir.

     Guy-Claude Mouny, était membre de l'Institut des Hautes Etudes de la Défense Nationale, et colonel de réserve honoraire. Il est l'auteur de très nombreux ouvrages dont aussi "Les Engins, l'Espace, & Ceux qui l'occupent"

     Le site de l'ami Christian Macé, nous donne plus de détails sur ce chercheur infatigable à :

http://ovniparanormal.over-blog.com/article-11580331.html

Guy-Claude Mouny avait émis l'hypothèse que les égyptiens connaissaient certains pouvoirs psychiques, comme ceux qui conduisent par exemple à l'utilisation du pouvoir de la lévitation et autrement dit en langage plus moderne, les pouvoirs reliés au secret de l'anti-gravitation, que cherchent avec tant de vigueur nos savants actuels. "

........................................................................................................

Fin de l'extrait.


     Il va s'en dire que notre missive à cet internaute a été beaucoup plus longue et nous nous sommes évertués à lui apporter des éléménts tangibles concernant les recherches hors-normes d'ARTivision, et nous rappellons ici, qu'en ce qui concerne les univers parallèles, le site ARTivision, y a aussi modestement plongé, de temps en temps, ne serait-ce que dans les articles :

http://www.artivision.fr/docs/enversmiroir.html
http://www.artivision.fr/docs/enversmiroirplus.html
http://www.artivision.fr/docs/unipara.html
http://www.artivision.fr/docs/temporellementvotre.html

     Nous n'avons plus reçu de réponse de cette association.

     Mais plus récemment nous avons aussi reçu cette missive :

----- Original Message -----
From: Nathan...
Sent: Wednesday, February 20, 2008 10:18 AM
Subject: RE: Petite question
" Merci pour votre réponse.. J'ai lu un de vos articles hier soir où un des internautes vous disait qu'il ne croyait pas à l'idée que la Terre puisse avoir une sœur jumelle.  Je suis un passionné de la revue "Science et Vie". J'ai lu un article sur l'anti-matière, où les scientifiques remarquent d'une asymétrie si je me trompe entre la matière et l'anti-matière, d'où une possibilité d'une "anti-Terre" ou "Terre jumelle"... une idée qui suit la vôtre si je me trompe. L'article se trouve dans le magazine du mois de Février ou Janvier.."

     Voici donc quelques éléments de notre réponse à cet internaute :

     "Votre proposition de Terre bis située dans un univers parallèle est exactement ce que me suggérait l'écrivain ufologue Gildas Bourdais  dans sa missive  en date du 14/06/01. Voir mon paragraphe de la même date dans l'article en question.

     Donc de ce coté là comme vous le voyez, il n'y a rien de nouveau sous le Soleil.

     Cependant le site ARTivision est un site très pragmatique qui refuse toute recherche basée sur des impondérables inaccessibles à notre vision courante (Antimatière, Big Bang, masse manquante, etc.. ) et ce site a été, le premier sur le Net Français, à présenter des documents qui essayent de prouver, que cette planète existe vraiment, quoiqu'en pensent les astronomes et consorts officiels.

     A ce sujet, mon ami astronome amateur  Frendelvel , m'a expédié le 12/02/05 son ouvrage "L'Or des Etoiles" publié à compte d'auteur, où il prétend démontrer que cette Anti-Terre existe bien. Si vous voulez en savoir plus branchez vous à :

http://frendelvel.free.fr


     En ce qui concerne vos références à la revue "Science et Vie" proprement dite, je vous en parlerai justement dans un autre article qui sortira bientôt..."
..............................
Fin de citation

XXI Encore une plongée vertigineuse par derrière notre Soleil, le 28/02/08.


     Nous avons eu ces temps-ci eu le plaisir de découvir dans notre boite aux lettres l'ouvrage mentionné plus haut :

  

     Dans un style très parisien, l'auteur nous raconte l'histoire d'un clochard nommé Savigny (cependant très cultivé, mais qui adore picoler) qui monte par hasard dans une fusée expérimentale française prête à partir pour l'espace avec des astronautes (plutot osé pour l'époque, car on n'a pas encore réussi à le faire), et qui en glissant accroche un levier qui le propulse dans l'espace. Il évite de justesse de s'écraser sur la Lune, mais à un moment donné, il reçoit un message télépathique l'invitant à ne plus boire et à suivre les instructions qu'on lui donne pour se poser en douceur sur le sol dela planète Mère.

     Mais voyons donc ce que nous raconte Savigny aux pages 34 et 35 :

" C'est la première fois que j'entends parler de cette planète. Je connaissais Mars, Vénus, Saturne, Jupiter et même Pluton... mais, "Mère" ? inconnue!. Je n'ai jamais lu que son image soit apparue, une nuit, sur le miroir des télescopes terriens. Si ça c'était produit, ça se saurait !

     Je voudrais bien expliquer ce qu'elle est, la planète Mère. Mais je me demande si je saurai.

     Elle s'est écartée de la nébuleuse solaire initiale en même temps que la Terre. Terre et Mère, ce sont des jumelles et les jumeaux, ils se ressemblent. Souvent, on les prend l'un pour l'autre.

     C'est pour ça que, de ma fusée, j'ai pris Mère pour Terre, que j'ai reconnu l'Alaska, et la Chine, et l'Inde, et tout, à quelques détails près.

     Les jumeaux, ils ne peuvent pas se quitter. Aussi Terre et Mère passent leur temps à courir l'une après l'autre. Elles se déplacent toutes deux sur la même orbite, à la même vitesse. Seulement, chacune est toujours en retard d'une demi-année sur l'autre. En ligne droite, le soleil est juste entre elles. C'est pour ça que, de l'une, on n'arrive pas à voir l'autre ! Le soleil nous bouche la vue.

     Donc, elles sont nées en même temps, en même temps elles se sont refroidies superficiellement, en même temps leurs continents ont émergé des mers, sous les mêmes formes. En même temps la vie est apparue sur elles pour évoluer de la même ma- nière. Seulement, voilà, il paraît que l'humanité mérienne a pris un peu d'avance.

     Les Mériens disent : " Nous avons deux ou trois siècles d'avance sur les Terriens."

     Mais ils ajoutent :" Deux ou trois siècles ? Durée négligeable en regard de l'infini du temps!" ".
     Fin de citation.

     Comme vous le voyez, l'auteur (dont le livre a été imprimé à PARIS au 2ème trimestre 1954) parle de planètes jumelles exactement, comme on l'imagine dans le n° 18 de Météor de Juin 1954 présenté plus haut. Mais la revue Météor, n'a pas été, on le sait, jusqu'à imaginer que cette planète bis, était toujours cachée derrière le Soleil.

     Donc une fois de plus, comme il nous serait agréable de savoir où l'auteur Charles-Henry Badet, a puisé dès 1954, cette idée de planète en symétrie centrale parfaite de notre Terre par rapport au Soleil ?

     Notons pour terminer que sur le site déjà présenté plus haut :

http://ovniparanormal.over-blog.com/article-11580331.html

, on nous en dit un peu plus sur la dixième planète , et aussi, on nous en présente une autre édition sous la forme :



XXII Prolongement révelateur spécifique surprenant en date du 6/07/2010.


      Le 2 Juillet 2010, nous avons découvert dans nos dossiers le n° 1063 du Science&Vie d'Avril 2006, qui nous présente un très intéressant article sur la découverte de la planète Vénus par la sonde Venus Express de l’ESA, qui quitta le 9 novembre 2005, le désert du Kazakhstan à bord d’un lanceur Soyouz-Frégate. Au terme d’un voyage de près de 400 millions de kilomètres, effectué en seulement cinq mois, la sonde a atteint le 11 avril 2006 sa destination finale, la planète Vénus.

     Voici donc le début de l'article :


      Mais nous avons aussi été très intrigué par l'encadré suivant :


     , et en analysant le cadre des trajectoires :


   ,on voit alors hélas qu'il y manque la position de la Terre au 11 Avril 2006 à l'arrivée de la sonde Venus Express à destination.

     On peut alors se demander, si cette sonde Venus Express a pu photographier l'Anti-Terre, à un certain moment de sa trajectoire.

     Plaçons déjà alors, dans ce croquis, la position qu'occuperait l'Anti-Terre au départ de cette sonde, le 9 Novembre 2005.

     Comme nous ne sommes pas astronomes, il nous reste à repérer sur le Web, un autre graphique plus complet qui montre où se trouvait la Terre, à l'arrivée de la sonde sur Vénus.

      Une fois de plus, Super Hasard, ne nous a pas laissé tomber, car sur le super site :

http://www.educnet.education.fr/orbito/system/venus/venus1.htm

,nous avons trouvé notre bonheur :


     Nous avons ajouté, bien sûr, les mentions qui correspondent à l'Anti-Terre.

     Donc pas besoin de sortir de Polytechnique pour se rendre compte qu'en ligne directe Venus Express pouvait parfaitement photographier l'Anti-Terre le 11 Avril 2006 au moins (il y a assurrément d'autres positions favorables avant cette date) .

     Si la planète Mercure , n'est pas venue, juste à ce moment-là, jouer le trouble-fête, voici d'ailleurs, la mise en évidence, par des pointillés en rouge, de cette ligne directe, permettant à Venus Express d'apercevoir l'Anti-Terre:


     Cet accès visuel direct, d'une autre sonde, en exploration du cosmos, avec l'Anti-Terre s'est probablement répété plusieurs fois lors de divers lancements. Que les spécialistes qui veulent aller plus loin dans cette fantastique affaire, veuillent bien se donner la peine de vérfier, nous, nous n'en avons pas les moyens.

     A vous de juger maintenant, tout cela.

    Article mis en page le 28/05/01 et revu le 26/10/2001 et aussi le 2/11/01 et le 27/01/02 puis le 07/02/02 puis le 28/04/02 puis le 09/07/03 puis le 8/03/04 puis le 19/05/04 puis le 20/05/04 puis le 25/05/04 puis le 25/06/04 puis le 24/09/04 enfin le 09/10/04 puis le 01/11/04 puis le 28/01/05 puis le 14/02/05 puis le 17/02/05 puis le 20/05/05, puis le 04/05/06, puis le 12/05/06 , puis le 16/05/06, puis revu le 27/06/06, puis revu le 16/07/06 , puis le 06/12/06, puis le 13/12/06, puis le 01/02/08, puis le 02/02/08, puis le 13/02/08, puis le 20/02/08, puis le 21/02/08, puis le 24/02/08, puis le 28/02/08 , puis le 09/03/08, puis le 12/05/08, puis le 26/02/09, puis le 22/06/09, puis le 09/07/09, puis le 30/07/09, puis le 11/06/2010, puis le 06/07/2010, puis le 24/03/2011, puis le 28/04/2011 , puis le 06/12/2012.

IDYLLE Fred



Pour tout contact :

fred.idylle@orange.fr

Retour à la page d'accueil