Consultations pour cet article :
ARTivision est une page Web strictement personnelle de :


Pour tout contact avec ARTivision

Bonne lecture !
Communiquez nous vos commentaires.
Merci d'avance.
Adresse du site :

Quand en 2005, le "Canadian National Newspaper", nous en disait plus sur la Lune.

I Introduction.

     le 02/04/2011, nous avons reçu de notre ami Canadien Jacques Fortier l'url suivant :

, où figurent de nombreux textes très surprenants, et nous allons dans cet article, mettre en évidence le texte que nous avons trouvé aussi à l'adresse :

qui semble être un article sorti du Canadian National Newspaper de Decembre 2005. Ce texte a été recopié par de nombreux sites tel que :

     Voici le début de cet article :

II Genèse de l'affaire.

     Mais pour le puriste, qui aime remonter aux sources, avant de vous proposer notre modeste traduction, voici le texte complet en anglais :

Earth's Moon and Human Evolution

Dr. N Huntley, Ph.D.

     It has been established beyond all reasonable doubt that the Moon is not what it appears; that it is not just another satellite orbiting a planet, Earth, but an entity which has thrown the minds of some of the greatest thinkers and scientific brains into a quandary and bewilderment unprecedented in the history of astronomy. Why haven't you heard about this? Another government cover-up? How could Moon mysteries have anything to do with government secrecy, and moreover could it relate to the suppression of the space programme?

     Let us outline some of the extraordinary anomalies and mysteries surrounding this puzzle. Clearly not all data will be equally reliable but the abundance of interrelated information nevertheless gives an overall picture which can be determined with some certainty. The first academic enigma must surely be that the Moon is apparently in its wrong orbit for its size. However, this would presumably be based on its assumed density. Technical reports claim a density of 3.3 for the Moon compared with 5.5 for Earth. Astronomy data indicates that the internal regions of the Moon are less dense than the outer, giving rise to the inevitable but outrageous speculation that it could be hollow. The eminent and late scientist Carl Sagan, a typical sceptic, had made the statement, "A natural satellite cannot be a hollow object." But meaning here that if it is hollow, it is not a natural satellite -- and therefore artificial.

     Possibly the strongest evidence for it to be a 'hollow object' comes from the fact that when meteors strike the Moon, the latter rings like a bell. More specifically when the Apollo crew in November 20, 1969 released the lunar module, after returning to the orbiter, the module impact with the Moon caused their seismic equipment to register a continuous reverberation like a bell for more than an hour. The same effect occurred with Apollo 13's third stage which caused the Moon to ring for over three hours. So what's going on with the Moon?

     Two Soviet scientists, Mikhail Vasin and Alexander Shcherbakov, have spent much of their careers examining the facts compiled on lunar phenomena. Their conclusion is that the Moon is artificial, possibly a hollowed-out planet, and that it was steered from some distant region of the galaxy into a circular orbit around our planet (hence the extraordinary mystery of rock and Moon-dust age variations). They claim that intellectual life has existed in the Moon for eons.

     In 1968 as Apollo 8 moved into orbit around the Moon, the astronauts spotted a colossal extraterrestrial object, which then had disappeared on the next orbit. Photographs were taken, of course, but not released to the public. On another occasion when the lunar excursion module was down to 4-5 miles from the Moon's surface astronauts witnessed a UFO suddenly rise from a crater and rapidly disappear. In 1969, "Buzz" Aldrin was checking the lunar surface from orbit, when two UFOs appeared, moved towards the Apollo rocket, hovered nearby, then to Aldrin's utter astonishment the UFOs joined to form one entity.

     Furthermore, astronauts of Apollo 11 saw a spacefleet of UFOs lined up in a crater. Almost every Moon mission involved encounters with UFOs or UFO sightings, not to mention the discovery of many bases on the Moon's surface. Renowned astronomer Patrick Moore discovered over one hundred dome-like buildings. In fact, about one thousand such bases, dome-like structures of diameter around 700 feet, have been witnessed. Astronomy records extending back 200 years indicate no such artefacts until about the 1950s (remember the book entitledAlternative III?). Many of the UFO encounters by the astronauts were stated to be of a positive nature in which unintrusive assistance was given.

     It has been found that asteroids and meteors not only create shallow craters on the Moon's surface but produce a convex floor to the crater instead of concave as expected, supporting the idea of a rigid shell. Countless other pieces of evidence from astronomers and NASA scientists began to reveal that some 2-3 miles down there appear to be dense layers of metal -- which would explain why the craters were convex. But the most astonishing conclusion is that the only theory which can completely explain all the anomalies is that the Moon is hollow with a shell about 20 miles thick --mostly metal. Note that mascons (higher concentrations of mass) found in the marias cause fluctuations in gravity and have never been satisfactorily explained.

     Moreover, these structural anomalies were supported by two publications, one Time Magazine, which unwittingly revealed the gravity value of the Moon relative to Earth by publishing the distance from Earth to Moon of the null point between them, indicating a gravitational force some 60 -70 % of Earth. Furthermore, some people noticed the feeble plumage of the rocket exhaust as the module rose from the Moon's surface---explained away by NASA as due to the vacuum. But what about some of the telltale and suspicious features observed during the first Armstrong and Aldrin Moon landing.

     The American flag was seen briefly to wave in... a breeze? But we are told there is no air on the Moon. The flag was then starched. Also we saw dust kicked up by the astronauts clearly drifting in... what? Dust particles do not drift in vacuum -- they cling together. And what about the feeble leaps of the astronauts off the Moon's surface -- were their spacesuits and backpacks really so heavy? The Moon is supposed to be about one-sixth the gravity of Earth.

     Thus we now know that air is present, and the feeble rocket exhaust could not be due to a vacuum. Moreover, the exhaust was apparently too weak to account for the necessary power to escape from such a gravitational pull in relationship to the size of the module, which was not large enough to contain the necessary fuel to escape the Moon's high gravity. Was antigravity propulsion secretly being used as a booster?

     The covert government have long since sent 'astronauts' into outer space in antigravity spacecrafts. They apparently had the so-called cosmospheres about 40 years ago, some larger than the old and massive dirigibles. They seized the antigravity research data from the Nazis, and have since then reverse-engineered captured spacecrafts and negotiated deals with aliens involving antigravity technologies.

     The more thorough have been the investigations of the Moon the more bizarre the results have been. Probably one of the most startling was that moonquakes occurred like clockwork. Moreover, the fluctuations on each occasion were the same. This is impossible for natural conditions which always obey fractal distributions. Furthermore, a study of rock samples reveal an age of 5.3 billion years, and that not only is the Moon older than the Earth, estimated to be about 4.6 billion years, but that it is older than the solar system (and by theoretical standards as old as the universe).

     What about the surface of the Moon? Several television viewers wrote explaining that they spotted one of the astronauts pick up what appeared to be a glass bottle and remark, "My God, I don't believe it, look at this ..." Then the television screen went blank. Other viewers observed the extreme difficulty astronauts had when drilling down a few inches into the Moon's marias and that when the drill bit was pulled out, metal shavings were visible. Rocks were found to contain brass, mica, titanium, and elements uranium 236 and Neptunium 237 not previously found in nature.

     Astronomy literature reports the sighting of a 12-mile bridge-like structure over the Sea of Crisis in 1954 by John O'Neile, and in the 1950s astronomer Morris K. Jessup realised that UFOs had bases on the Moon (and so does the government of course). Other strange lunar phenomena are: the observation by Dr. Frank Harris of a black body on the surface, 250 miles long and 50 miles wide; clouds and lightning; strange moving shadows and objects, and spire-like structures thousands of feet high; a huge boulder with tracks (behind it) from inside a crater to the rim (uphill); the shrinking, over a period of time, of the crater Luna from six miles in diameter to one and a half miles; 'hill' effects in craters appearing and disappearing in a few hours; over 800 substantial observations made by scientists of blinking and flashing lights; the results of NASA photographs of the lunar surface, indicating several large pyramid structures, strange rifts in the surface with entrances, massive girders, machinery and some 1000 kilometre blocks of metal, alongside tears in the surface. This reveals massive subsurface interior 'plumbing', huge crosses a mile long, and enormous excavating equipment.

     Professional astronomers have gradually been discouraged from investigating these observations, referred to as Transient Lunar Phenomena, and all such Fortean observations are now only of interest to the amateur.

     Our satellite has long since been established as being extremely dry but this information has been contradicted by the appearance of clouds on the surface. On one occasion a cloud of water vapour appeared covering more than 100 square miles. And it has been reported that strange clouds appear at lightning speed. The capture theory that the Moon was pulled into its orbit by the Earth was once favoured but the circular orbit of the Moon invalidated it. As already mentioned the Moon is the wrong size and in the wrong orbit. It is too big and too far out. It does not rotate relative to Earth; the same side always faces the Earth. And what about the amazing 'coincidence' of the eclipse phenomenon. The position and size of the Moon is precisely that necessary to eclipse the Sun's disc.

     Scientific experts, including NASA investigators believe that the Moon is hollow -- it is the only explanation. The velocity of sound has been found to increase with depth and at 40 miles it is too fast for the speed of propagation through rock substance.

     'Spaceship Moon' is the brainchild of the two Soviet researchers but many others agree with the theory, including NASA scientists at JPL and an Oxford University physicist. The capture theory is now back in favour but with a significant adjustment that the Moon was steered into orbit.

     It might be worth a comment on the recent 'conspiracy theory' that astronauts never actually went to the Moon. DVDs and television programmes have proffered that, in particular, photographs allegedly taken on the Moon were faked. In fact one can see clearly in the photographs that the shadows of objects on the Moon were not parallel as they would be if the shadows were cast by the Sun, rather than by studio lighting. Further evidence has been given. But we may know from earlier suspicions that NASA has a propensity for faking scenes -- for example, the view of the interior of the shuttle faking an outer-space mission when actually on the ground. Thus the conclusion, and personal opinion of the author, is that both scenarios are correct: astronauts did land on the Moon, and NASA has produced faked photographs.

     Was the space programme cut because further encounters with UFOs might blow the government cover-up? Even more important than this, allowing the public to increase their confront and interest in the subject of Extraterrestrials would eventually lead to a worldwide awakening of the human race's true heritage, the causes of our downfall, the falsification of our history, and ultimately the disclosure and eradication of the control mechanism.

     We see that the Moon mysteries are intimately bound up with extraterrestrial sightings and involvement, in particular, the conclusion of the two Russian scientists that the Moon is artificial and hollow. Is this a favourable omen for the human race or a harbinger of something more ominous. Why was the Moon directed to retain continuously a dark side? A side of the Moon we never see. Also police records referring to increased crime during the full Moon are commonplace. A study of ET material of which literature today abounds, strongly indicates that the nature of the Moon has a sinister purpose and plays a role in manipulating man's evolution.

     Voici maintenant une modeste traduction, (une simple portion, qui peut bien sûr, être améliorée par des spécialistes) de ce texte agrémenté parfois de commentaires d' ARTivision...

L'évolution de la Lune et de Humanité de la Terre.

Par le docteur N. Huntley, le Ph.D.(doctorat)

     Il a été établi au-delà de tout le doute raisonnable que la Lune n'est pas ce qu'elle apparaît être. Elle n'est pas juste un autre satellite tournant autour d'une planète, la Terre, mais une entité qui a induit dans les esprits de certains des plus grands penseurs, et dans les intelligences scientifiques, une difficulté et une confusion, sans précédent dans l'histoire de l'astronomie. Pourquoi vous n'avez pas entendu cela ? Une autre opération de camouflage du gouvernement ? Comment des mystères de la Lune pourraient-ils avoir un rapport avec le secret du gouvernement, et de plus comment pourraient-ils être en rapport avec la suppression du programme spatial ?

     Décrivons, certaines des anomalies extraordinaires et des mystères entourant cette énigme. Clairement, ce ne sont pas toutes les données qui seront également fiables, mais l'abondance d'information ayant été en corrélation donne néanmoins une image complète qui peut être déterminée avec quelque certitude. La première énigme universitaire doit sûrement être que la Lune est apparemment dans sa fausse orbite pour sa taille. Cependant, ce serait vraisemblablement basé sur sa densité assumée. Des rapports techniques revendiquent une densité de 3.3 pour la Lune comparée avec 5.5 pour la Terre. Les données d'astronomie indiquent que les régions internes de la Lune sont moins denses que l'extérieur, provoquant la spéculation inévitable mais hors normes qu'elle pourrait être creuse. Le scientifique éminent et ancien Carl Sagan, un sceptique typique, avait fait la déclaration, "un satellite naturel ne peut pas être un objet creux". Avec la signification ici en clair que si c'est creux, ce n'est pas un satellite naturel -- et donc que c'est artificiel.

     La plus forte évidence conduisant au fait, qu'elle soit probablement "un objet creux" vient du fait que quand les météores frappent la Lune, les derniers anneaux résonnent comme une cloche. Plus spécifiquement quand l'équipage d'Apollo,(Note du webmaster: il s'agit d'Appolo 12 ), le 20 novembre 1969, a précipité sur la lune, le module lunaire, après le retour à la navette spatiale, l'impact du module sur le sol lunaire, a entraîné sur l'équipement sismique posé sur le sol, une résonnance continue comme s'il s'agissait d'une cloche et cela pour plus d'une heure. Le même effet est arrivé avec le troisième étage d'Apollo 13 qui a fait que la Lune a résonné durant plus de trois heures. Ainsi qu'est-ce que c'est que cette Lune ? (Note du Webmaster : Ces informations sont désormais sujettes à caution, et on se pose la question de savoir, si l'écho des sismomètres n'a été contrôlé de la Terre même. En effet le site ARTivision a démontré que la plupart des photos montrant les prétendues évolutions sur la Lune des astronautes américains, étaient manifestement truquées. Voici quelques uns de nos articles :

Sont-ils vraiment montés sur la Lune, ou, se sont-ils contentés parfois simplement de la contourner ? Ont-ils caché les vraies photos pour des raisons stratégiques, politiques ou militaires ? C'est à vous de juger et d'en découvrir plus)

     Deux scientifiques Soviétiques, Mikhail Vasin et Alexandre Shcherbakov, ont passé beaucoup de leurs carrières en examinant les faits compilés sur des phénomènes lunaires. Leur conclusion est que la Lune est artificielle, probablement une planète "creuse", et qu'elle a été transférée de quelque région éloignée de la galaxie, vers une orbite circulaire autour de notre planète (de là s'explique,le mystère extraordinaire des variations d'âge de la roche et la poussière de la Lune). Ils prétendent que la vie intellectuelle a existé sur la Lune pendant des éons. ( Note du Webmaster : En ce qui concerne la thèse des docteurs soviétiques Mikhail Vasin et Alexander Chtcherbakov, nous en avons parlé dès le 4/12/1999, en long et en large, dans nos articles :

     Mais, bien avant que les soviétiques émettent leur théorie revolutionnaire, La revue ScienceetVie des années 60 ( nous n'avons pas hélas les coordonnées de la revue en question de cet article de R de la Taille, mais seulement une photocopie: Merci à l'internaute qui pourrait nous communiquer ces coordonnées), nous disait en titre et au début :


     On se demande d'ailleurs, si actuellement cette revue oserait publier, un tel article, qui insiste bien sur le fait que la Lune est une étrangère pour nous ?).

     En 1968 comme Apollo 8 se déplaçait dans l'orbite autour de la Lune, les astronautes ont découvert un objet extraterrestre colossal, qui avait disparu lors de l'orbite suivante. Des photographies ont été prises, bien sûr, mais on ne les as pas montrées au public. ( Note importante du Webmaster: Il semblerait cependant qu'au moins une de ces photos aurait réussi à passer à travers les mailles du filet. C'est celle-là :

     Au bout de la flèche rouge apparaît en effet une superstructure gigantesque ayant l'aspect d'un demi porte-avions de prés de 25 à 30 kilomètres de long et dont la partie centrale serait constituée de sphères de près de 4 km de diamètre apparemment surmontées d'une sorte d'une "flèche gigantesque".Voyez donc les deux images agrandies ci-dessous :

Et pour en savoir bien plus, prière d'aller à :

     Ah.. si l'on pouvait trouver l'origine de cette info du Dr N. Huntley, quel grand pas, on ferait dans cette affaire du PM 1028 !!!

     Dans quel journal ou quelle revue, a-t-il pu extraire cette incroyable information ? Cela est évidemment pour nous de la plus haute importance, et nous implorons avec déférence, tout internaute pouvant contacter le Canadian National Newspaper, afin d'en en savoir plus.

     Curieusement, cette info confirme ce que raconte le médium Michel Genovese à : )

     Mais le site ARTivision pour garder son impartialité, se doit ici aussi, de vous donner un autre son de cloche, déjà présenté dans pas mal de ses articles. Cette superstructure, dont voici une imagination en 3D :

, pourrait aussi être un complexe architectural industriel ou autre, construit, il y a des lustres par des occupants de notre satellite, comme nous le disait si audacieusement, le fameux Adamski, toujours critiqué actuellement, par bien-pensants plutôt ignares :

     Dans son ouvrage extraordinaire intitulé "A l'intérieur des vaisseaux de l'espace" publié chez Michel Moutet Editeur en 1979 :

, on peut lire à la page 81, ce passage renversant :

"- Peut-être puis-je illustrer ceci un peu plus clairement",
continua le Saturnien. "Vous avez sur Terre une petite île dans un océan. Aussi loin que la vue peut s'étendre, il n'y a pas d'autre terre. Cependant, des hommes peuvent vivre sur cette île aussi bien que sur les vastes masses que vous appelez continents. Dans l'espace, les corps sont comme des îles; certains sont grands, d'autres petits., tous sont entourés et supportés par la même force qui leur donne la vie.

- Beaucoup de vos savants ont exprimé l'idée que la Lune est un corps mort. Si cela était vrai et que la Lune était morte, suivant le sens que vous donnez à ce mot, il y a longtemps qu'elle aurait disparu de l'espace par désintégration. Non ! Elle est bien vivante et supporte une vie qui comprend des humains. Nous avons nous-mêmes un grand laboratoire juste au-delà du bord de la Lune, hors de la vue de la Terre, dans la section tempérée et fraîche de ce corps."

     Fin de citation ).

   Lors d'une autre occasion, quand le module d'excursion lunaire était à 4-5 miles de la surface de la Lune, des astronautes ont témoigné qu'un OVNI est sorti soudainement d'un cratère et a disparu rapidement. En 1969, "Buzz" Aldrin vérifiait la surface lunaire à partir de son orbite, quand deux OVNIs ont apparu, se sont déplacés vers la fusée Apollo, ont plané tout près, alors à l'étonnement total d'Aldrin les OVNIs se sont joints pour former une seule entité.

     En outre, les astronautes d'Apollo 11 ont vu un spacefleet d'OVNIs alignés dans un cratère. Presque chaque mission lunaire a impliqué des rencontres avec des OVNIs ou des perceptions d'OVNIs, pour ne pas mentionner la découverte de beaucoup de bases sur la surface de la Lune. L'astronome renommé Patrick Moore, a découvert plus de cent structures en forme de coupole. En fait, environ mille de telles bases, de telles structures en forme de coupole de diamètre autour de 700 pieds, ont été vues...

     (...) Mais nous pouvons savoir de soupçons précédents que la NASA a une propension pour la falsification des scènes -- par exemple, la vue de l'intérieur de la navette immitait une mission de cosmos, quand en réalité elle était au sol. Ainsi la conclusion et l'avis personnel de l'auteur, est que ces deux scénarios sont corrects : les astronautes ont atterri sur la Lune et la NASA a produit des photographies fausses.(Note du Webmaster. Notons que nous avons reçu le 12 Mai 2011 de notre ami d'Alain d'Israël, la traduction du message Transcendant, en date en anglais du 9 Mai 2011 en anglais à :

     Cette traduction l'url est placée à :

     Nous y avons noté en effet ceci, qu'ARTivision n'a cessé de mettre en exergue dans ses articles :
"La pression, que nos alliés exercent pour permettre la divulgation, est en train de porter ses fruits et une fois que les faits commenceront à se répandre, ils se déverseront bientôt en une avalanche. Après tout ce temps, les gens sont prêts à apprendre la vérité sur notre existence, bien que des incidents et des événements les plus extrêmes entourant certaines informations pourraient provoquer un choc considérable. Une des raisons sera d'apprendre que des Extraterrestres ont été en contact avec vos gouvernements près de 80 ans, et sont connus pour avoir des bases à l'intérieur de la Terre et sur la Lune et Mars, bien que vous ayez été amenés à croire le contraire, du fait que la NASA a éliminé toutes traces de leur existence sur les documents photographiques et les films.".

     Que dire de plus, après cette satire claire et nette de la NASA, sinon que sur ARTivision, nous attendons, bien sûr, avec impatience cette Révélation Finale , et les soubressauts actuels des médias sur la dérisoire affaire DSK (et des combines qui y sont liées), défrayant sans arrêt, la chronique mondiale, nous laissent de marbre).

     Le programme spatial a-t-il été coupé parce que de futurs rencontres avec des OVNIs, pourraient enrayer les opérations de camouflage du gouvernement ? Même plus important que cela, permettrait au public d'augmenter ses affrontements et leur intérêt au sujet des Extraterrestres, mèneraient finalement à un réveil mondial du vrai héritage de la race humaine, les causes de notre chute, la falsification de notre histoire, et en fin de compte la révélation et la neutralisation du mécanisme de contrôle.

     Nous voyons que les mystères de la Lune sont intimement liés avec des visons extraterrestres et sonr aussi liée particulièrement à la conclusion des deux scientifiques russes, que la Lune est artificielle et creuse. Est ce un présage favorable pour la race humaine ou un signe avant-coureur de quelque chose de plus sinistre. Pourquoi la Lune a-t-elle été mise en place pour garder vis à vis de la Terre une face toujours cachée ? Un côté de la Lune que nous ne voyons jamais .....

(...) Note du Rédacteur : Adapté et à l'origine publié en décembre 2005 comme "Notre Lune Énigmatique".

III Conclusion.

     Que dire de plus sur ce texte qui ne met pas de gants, pour nous dévoiler l'invroyable non encore enseigné dans nos Universités. Il appartient donc à tout un chacun de pousser plus avant les investigations initiées pourtant par ARTivision dès la fin de 1999. Bon courage donc et bonne chance...

IV Prolongement révélateur concernant quelques astronautes "lunaires", en date du 19/04/2011.

      Nous avons reçu d'aimables internautes, la vidéo suivante, qui surprend : 

     Elle correspond à la vidéo que nous connaisons depuis des lustres sous l'appellation de Moontruth, que l'on trouve aussi à :

      On voit alors dans ces vidéos, un système de projecteurs qui dégringole à côté de l'astronaute Neil Armstrong. Cela surprend évidemment, mais les détracteurs français zététiques et autres debunkers anglosaxons, vous diront que ce film provient effectivement de la zone de simulation, où l'on était entrain de préparer les gestes précis à faire et que ce film a bien été tourné sur la Terre.Point Barre.

      Tout ce qu'on pourrait alors dire, c'est qu' Armstrong a bel et bien menti, quand, il a dit, à l'émission FR3 "Les Dossiers de l'écran"  le 15 Aout 1979, que sa phrase fut spontanée et non prévue à l'avance, lors de son débarquement sur la Lune. Cette vidéo  prouve donc qu'il a berné tout à fait les journalistes de l' émission.

     Voici d'ailleurs le début d'une missive, que nous avions envoyée au quotidien France-Antilles, pour lui donner notre opinion au sujet de cette émission :

     Notez-bien que France-Antilles n'a pas jugé bon de publier la photo de la superstructure en question, et c'est nous-mêmes qui l'avons ajoutée pour faire des photocopies pour nos amis.

     Il en a été de même pour deux autres de nos lettres que ce journal avait publiées plus tôt et dont voici quelques paragraphes du début, les colonnes ayant été re-structurées pour réaliser des photocopies 21-27. :

     Nous n'avons jamais su pourquoi ce journal a refusé de publier les photos envoyées de la superstructure en question.

     Donc, on peut dès lors, appliquer le dicton : "Qui vole un jour un œuf, peut voler aussi un bœuf, un autre jour"

, et si Armstrong  a menti une fois , il peut très bien le faire, en mieux, une autre fois. On pense même que ce film aurait été tourné en Angleterre sur le plateau de cinéma, où fut réalisé le célèbre film de Stanley kubrick : " 2001 l'odyssée de l'espace" :

     Mais il y a un autre point à éclaircir... Connaisez-vous cher internaute , un américain qui refuse de ramasser des millions de dollars qu'on lui offre sur un plateau d'argent comme un certain français footballeur bien connu l'a honnêtement bien fait ?

      Et bien oui, il en existe au moins un, c'est Neil Armstrong, l'homme qui on le sait, fut dit-on, le premier, parait-il, à mettre le pied sur un autre "astre que la Terre", et qui on le sait aussi a refusé les mirobolants contrats publicitaires que l'on lui proposait en 1969 après son prétendu voyage sur la Lune.

     En plus, on sait qu'il est devenu comme "un ours en cage", et ne voulait, parait-il, plus entendre du tout parler de la Lune, et est devenu après son "voyage" vers la Lune, un obscur professeur d'université, face à des étudiants ignorant tout de lui.

     Mais certains irréductibles diront, tout cela ce ne sont que des mots, prouvez-le !!!

     Dans un extrordinaire numéro de Paris Match en date du 24 Fevrier 1973, n° 1242, figure un article courageux, tout à fait hors-normes, et intitulé :

     Le langage est donc clair : les astronautes sont devenus "les désaxés" soit, les "misfits" de la NASA.


     Mais dans ce même numéro de Paris Match, il y a aussi cette incroyable page 79 :

, où l'on apprend que, le second "voyageur de la Lune", Buzz Aldrin, qui aurait été interné deux fois, a prononcé cette phrase très insolite : "On nous croit des héros, mais la Lune nous a brisés".

     Il y a donc bien anguille sous roche.   Et nous ne vous parlerons même pas Mikael Collins, qui parait-il a été si choqué par son "aventure lunaire", qu'il ne participera plus à aucun autre vol spatial. Voir à ce sujet, la revue "Valeurs Actuelles" n° 1725 de Déc. 1969 page 22:

     Pour certains sceptiques endurcis, qui voudraient encore mettre en doute, toutes ces déclarations sur Armstrong et compagnie, voici quelques phrases tirées de la page 99 de l'ouvrage très documenté de  Pietro Banucci ,  intitulé "La Lune" publié aux Éditions Bordas 1989 :

     " ...Après son débarquement légendaire, sur la mer de la Tranquillité, Armstrong se replie sur lui-même et évite, dans la mesure du possible, de parler du passé. Séjournant dans un quasi-exil à Cincinnati, il évite les journalistes et se contente d'un poste d'enseignant en technologie aérospatiale dans une université locale... A plusieurs reprises, il émet des opinions négatives sur la NASA. En Décembre 1972 après la mission Apollo 17 qui marque la fin de l'exploration humaine de notre satellite, il refuse une invitation de la NASA, à une cérémonie au cours de laquelle il aurait dû poser pour une photo avec les onze autres astronautes du programme Apollo. La photo de groupe est donc incomplète. En Juillet 79, il refuse de se rendre à une "party" à laquelle l'a invité le Président Nixon Il snobe également une réception donnée par l'ex-président en l'honneur des astronautes du programme Apollo dans sa villa du Pacifique en Californie...".

     fin de citation.

      Mais, il y a aussi le témoignage encore plus direct de David Adair, un ingénieur de réputation internationale, spécialisé dans l'aéronautique, et ayant travaillé pour l'Air Force et la Navy des USA.

    Le 12 Mars 2006 l'internaute Jean B.... a eu la gentilesse de nous envoyer l'adresse du site suivant :

, où nous lisons la phrase importante de David Adair :

    " Je connaissais Von Braun quand j'étais gosse parce que je travaillais déjà très jeune sur des fusées au début des années 70 au moment où des hommes marchaient sur la lune. A une heure et demi de voiture de chez moi vivait Neil Armstrong qui habitait à Wapakenneta. Sa mère - Viola elle s'appelait - et moi, nous nous sommes liés d'amitié. Elle était une sorte de seconde mère pour moi, on se voyait tout le temps et je pouvais donc voir Neil également. Souvent d'ailleurs, je me rendais chez eux, je passais devant Neil sans y prêter attention parce que c'est Viola que je venais voir. Et Neil appréciait cela, le fait que je ne sois pas intéressé par sa célébrité et que j'aimais tout simplement sa mère. Neil était un homme très renfermé qui vivait comme un ermite... car lorsqu' il est revenu de sa mission sur la lune, il avait d'une certaine façon littéralement disparu.

      Nous arrêtons là ces propos significatifs, qui justifient parfaitement, à notre avis l' expression utilisée plus, d' "Ours en cage".

     Il suffisait qu' Armstrong boive devant les cameras, par exemple un coca-cola , et il toucherait des milliers de dollars pour ce simple geste.

     Alors la seule façon de comprendre ce comportement très aberrant d'Armstrong, c'est de se dire, qu'il a eu un sursaut évident de dignité et de moralité, et a refusé de participer à cette mascarade cosmique montée par son gouvernement et la NASA, pour de vulgaires questions de prestige politique, économique et surtout militaire de la nation.

     Voilà ce que nous pouvons ajouter sur cette affaire et même d'autres sites américains se joignent au flot de sites, qui ont emboîté le pas à ARTivision au site  de Philippe Lheureux placé à ou encore au site

     Poussons voulez-vous, le bouchon de l'ironie encore plus :

    Dans l'ouvrage La mer libre du pôle de 1877 du grand explorateur aéricain le Dr J.J. HAYES que nous posédons :

     Et, nous lisons en page 190 et 191, où après avoir hissé des drapeaux, Hayes déchira une feuille de son carnet de notes pour y inscrire les lignes suivantes :

19 Mai 1861
" Cette note placée dans une petite fiole apportée tout exprès, fut soigneusement déposée sous le cairn, puis nous poursuivîmes notre route en nous tournant vers le sud; mais je quittais avec répugnance ce lieu qui exerçait sur moi une facination puissante, et c'est avec des sensations inaccoutumées que je me voyais seul avec mon jeune camarade, dans ces déserts polaires que nul homme civilisé n'avait foulé avant nous. Notre proximité de l'axe du globe, la certitude que de nos pieds, nous touchions une terre placée bien au delà des limites des découvertes précédentes, les pensées qui me traversaient l'esprit en contemplant cette vaste mer ouverte devant nous, l'idée que peut-être ces eaux ceintes de glaces baignent des rivages d'îles lointaines où vivent des êtres humains d'une race inconnue : telles sont les considérations qui semblaient donner je ne sais quoi de mystérieux à l'air que nous respirions..."

fin de citation

     Tout ce qui est raconté ci-dessus est superbement rassemblé, dans une gravure montrant ce fanstatique paysage qui à juste titre, a suscité beaucoup d'émotion chez Hayes et son compagnon. Voici cette gravure :

     Et en couleur, c'est encore mieux :

     Cette émotion toute naturelle n'a pourtant pas plu aux biens pensants explorateurs modernes des pôles. Dans l' Histoire Universelle des Explorations  (4e volume) et voici ce que nous avons trouvé sous la plume de Paul-Emile Victor :




     Entre autres choses ceci :

     "Un excès de littérature devaît entacher le renom de Hayes; ses épanchements lyriques lui ont beaucoup nui dans l'esprit des spécialistes arctiques. Il eut de plus le tort de considérer comme acquise - et acquise par lui - l'existence de la "mer libre du Pôle" : The open polar Sea, dont il donna le nom pour titre à son ouvrage."

     Comme vous le voyez ces passages s'opposent formellement à ce que que nous révèle Hayes et que son émotion profonde devant la mer libre est devenue d'après P.E Victor et consorts :"Un excès de littérature et.... ses épanchements lyriques lui ont beaucoup nui dans l'esprit des spécialistes arctiques" . A vous de juger, mais vous avez désormais en mains, les éléments tangibles pour savoir qui a camouflé la vérité.

     Donc au sujet de ceux qui trouvent comme P-E Victor et consorts , que les épanchements lyriques de Hayes ne devaient pas être de mise devant le spectacle fabuleux que lui offrait cette mer libre du Pôle au sommet du monde, nous leurs dédions, a contrario, ces quelques lignes vues plus haut du vieux Paris Match n°1242 du 24 Février 1973 :

     comme on le voit ici, nous passons , d'une extrémité à l'autre. Où l'émotion bien humaine s'exprime avantageusement, selon nous, pour Hayes, voici que pour Armstrong, dans une situation encore plus extraordinaire, puisqu'il s'agissait de débarquer sur un autre astre, (et là, il serait tout naturel, à notre avis, d'avoir à cet effet, le souffle coupé devant un tel paysage d'outre-Terre), ce dernier, en véritable robot, refuse même de dire devant ces interlocuteurs seulement que la Lune est belle. Voilà, Messieurs les journalistes intrépides, un sujet d'article passionnant, que représente ce parallèle à faire entre deux explorateurs si opposés dans la conception de la Vie. Il y a là, même pour des étudiants en Psychiatrie, Psychologie ou autre Philosophie, une thèse toute trouvée et surtout jamais réalisée à notre connaissance,, sur une étude comparative de ces deux modes d'expression, des explorateurs précités...

A bon entendeur salut...

     Article mis en page par Fred Idylle le 18/04/2011 , et revu le 19/04/2011, et revu le 20/04/2011, et puis revu le 22/04/2011.

Pour tout contact :

Retour à la page d'accueil