Consultations pour cet article :

ARTivision est une page Web strictement personnelle de :

Fred.IDYLLE - COPY RIGHT 1997

Pour tout contact avec ARTivision
fred.idylle@orange.fr

Bonne lecture !
Communiquez nous vos commentaires.
Merci d'avance.
Adresses du site :
http://artivision.eu

ou encore :


Quand le subconscient, de certains responsables officiels,
leur joue des tours pendables
à la plus grande satisfaction du site ARTivision.

I Introduction.

    Il existe en ce moment de très nombreux, urls du Web, qui développent une étrange affaire : (Taper "Jean-Claude Juncker + les dirigeants des autres planètes" sur Google, et ce 12/8/2016, nous avons trouvé 29700 résultats). C'est dire que l'affaire fait grand bruit, surtout elle a dû faire grincer des dents, dans l'intelligentsia des bien-pensants et des intellectuels blasés.

    Voici aussi, ce que l'on découvre à la page 5 de la revue Top Secret n° 86 d' Août-Sept 2016 de notre ami de longue date Roch Saüquere :


     Nous y reviendrons plus bas. Mais précisons déjà ici le fait que le Webmaster du site ARTivision, (notez bien la couleur fuchsia réservée à la 4 dimension ou plus), considère que le Temps des Révélations, concernant ce qui se passe en ce moment sur cette planète, est bien arrivé, et que chacun à son petit rôle à jouer dans la Grande Horloge cosmique qui dirige l'Univers, comme chaque petite roue dentelée d'un réveil mécanique est utile.

     Donc, ce webmaster ne fait aucune différence de classe, par exemple entre une revue dite par les bien-pensants plutôt sérieuse, comme par exemples, "La Recherche", ou la revue "Sciences et Avenir" ou envcore "Science&Vie"...etc... et une revue people, comme "Paris Match", ou mieux, une revue disparue hélas, comme Nostra, considérée, à l'époque, par ces bien-pensants comme une "Feuille de chou" à glisser vite fait dans une corbeille papier. Rappelons que ces zélés détracteurs et autres intellectuels blasés, n'auraient jamais (sauf sublime action des Maîtres), eu l'idée d'acheter à la même époque, le n°1028 sorti le 18 Janvier 1969 de Paris Match, qui est déjà très célèbre, grâce aux articles ARTivision (voir ceci d'inexplicable, si souvent montré sur le site, et qui est, une superstructure, de près de 30 km de long, placée sur la face cachée de la Lune ):


      En attendant, et en guise d'avant-gout, voyons quelques découvertes stupéfiantes mises en éxergue, en exclusivité, par le site ARTivision, dans de nombreux articles ...

II Genèse de l'affaire.


      Bien sûr, les amis fidèles d'ARTivision, sont déjà au courant de tout cela, mais cet article est surtout réservé au nouvel et novice internaute, qui découvre pour la première fois, par cet article ce site ARTivision, et nous lui demanderons, aimablement, de bien attacher sa ceinture, car à l'altitude, où l'on va évoluer, (s'il ignore certains faits), il risque de subir de très fortes turbulences...

      Il nous semble alors, très utile de débuter cet article, par le fait capital suivant :

a ) - Quand ARTivision démontre noir sur blanc que l'on a oublié carrément le système de freinage incontournable d'Apollo 8, et système qui est à peine mentionné pour d'Apollo 10, pour la satellisation du Module de Service, autour de la Lune, et aussi en plus surtout, pour le retour sur Terre.

     Ce novice ingénu, doit savoir aussi qu'habituellement la NASA, applique assurément l'adage : " Quand les modalités techniques d'une action, sont approuvées, on continue toujours dans le même sens".

    En clair, cela signifie que par exemple, les supers schémas et textes, vus pour Apollo 8, vont s'appliquer texto pour Apollo 10 et consorts, et regardons donc à nouveau en pages 32 et 33, du Paris Match , n° 1025 du 25 Déc. 1968, qui présentait sur (53cm -34cm), l'admirable dessin, que nous avons eu, bien du mal à reconstituer, à cause de notre petit scanner :


    Et pas besoin de sortir de Polytechnique pour deviner, la grande complexité de l'entreprise, qui conduirait les protagonistes jusqu'à environ 400 000 km de la Terre, et entreprise menée à l'aide d'ordinateurs, qui à l'époque, avaient à peine la puissance d'une calculette actuelle de lycéen...

    Mais pour les puristes, présentons en plus clair, les étapes de l'expédition :


    Mais faisons déjà ici, une première digression importante, concernant l'étape n° 7 :

      Or, on le sait, d'après ce que nous dit le site Wikipédia bien connu, tel que :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Apollo_8

la manœuvre en question, ne devait être soumise à aucune erreur, et surtout qu'elle devait être effectuée de la face cachée de la Lune, sans contact possible avec la Terre ....

     De plus, on voit que c'est une affaire de seconde en plus ou en moins, autour des cruciales 4 minutes et 13 secondes, plaçant Apollo 8, en orbite elliptique lunaire, car c'était ou, l'échappée vertigineuse dans l'espace cosmique, ou pire l'ecrassement sur la Lune. Quel dilemme n'est-ce pas ! pour avoir à jongler avec un simple petit bouton.

     Il va sans dire que avec les ordinateurs primitifs qui existaient à l'époque, cette opération était d'une complexité inouïe, et dont le risque était assurément à éviter, par tous les moyens.

     A vous de juger...

      Demandons encore, au site Wikipédia, de nous éclairer davantage sur cette affaire et de ce laius plutôt ambigu, retenons seulement les paragraphes ;

Entrée en orbite lunaire .

       "Après environ 55 heures et 40 minutes de vol, l'équipage d'Apollo 8 devint les premiers êtres humains à entrer dans la sphère d'influence gravitationnelle d'un autre corps céleste : l'attraction gravitationnelle de la Lune devenait plus intense que celle de la Terre. Ils étaient alors à 62 377 km de la surface de la Lune, à une vitesse de 1 216 m/s par rapport à celle-ci. L'équipage calculait toujours sa trajectoire à partir du site de lancement, et continua ainsi jusqu'à la correction à mi-parcours qui devait leur permettre de changer de référentiel pour repartir sur Terre. Cette dernière n'était prévue que pour leur treizième heure de vol en orbite lunaire.

      Le dernier événement important avant leur entrée en orbite lunaire consistait à ralentir, pour obtenir une vitesse de 0,6 m/s. À la 61e heure très exactement, alors qu'ils étaient à 39 000 km de la Lune, l'équipage alluma le RCS pendant 11 secondes.

      À la 64e heure de vol, ils préparèrent l'insertion en orbite lunaire (Lunar Orbit Insertion-1, LOI-1). Cette man?uvre ne permettait aucune erreur et devait être effectuée de la face cachée de la Lune, sans contact possible avec la Terre. L'ordre positif fut donné à la 68e heure. Après 68 heures et 58 minutes de vol au total, le vaisseau passa derrière la Lune et perdit tout contact radio avec la Terre.


Apollo 8 passe derrière la Lune .

      Dernière transmission du vaisseau avant de passer derrière la Lune .

       "L'allumage des propulseurs se fit 69 heures 8 minutes et 16 secondes après le lancement, le moteur brûla pendant 4 minutes et 13 secondes, plaçant Apollo 8 en orbite elliptique lunaire. L'équipage décrivit cet instant comme les « quatre plus longues minutes de leur vie ». Si la propulsion n'avait pas duré exactement le temps prévu, le vaisseau aurait eu une trajectoire très excentrique voire aurait été éjecté dans l'espace. Si elle avait trop duré, ils se seraient écrasés à la surface de la Lune. Après s'être assurés que le vaisseau fonctionnait, ils eurent l'occasion de jeter un ?il à la Lune, autour de laquelle ils allaient être en orbite pendant 20 heures.

      Sur Terre, le centre de contrôle attendait. S'il y avait eu un problème, le vaisseau apparaîtrait trop vite et les corrections devraient être effectuées rapidement. Au moment prévu, un signal fut reçu en provenance du vaisseau, confirmant son orbite (311,1 km par 111,9 km) autour de la Lune.
"

      Fin de citation :

      Nous avons demandé à un vrai spécialite, ingénieur aérospatial, dont le site est tel que :

http://www.angelfire.com/moon2/xpascal/MoonHoax/MainPageF.HTM

, de nous dire, si les dispositifs RCS et consorts mentionnés ci-dessous, dans la page de Wikipedia, sont vraiment un moyen pouvant freiner le Module de Service de 1216 m /s, à 0,6 m/s,, sans qu'il y est eu, une inversion de ce module ?

       Et voici, sa réponse en date du 7 Mars 2016 :

----- Original Message -----
From: X..... P..........
To: fred.idylle@orange.fr
Sent: Monday, March 07, 2016 6:51 AM
Subject: Re : Apollo 8

      Pour répondre plus précisément à la question que vous m'avez posée dans votre mail:
      Dans Apollo 8, le module de commande aurait réussi à décroître sa vitesse de 1216m/s à 0,6m/s en allumant son RCS (i.e. les réacteurs latéraux, bien moins puissants que le réacteur principal) pendant 11 secondes; cela fait une décélération de plus de 100m/s²!!! C'est complètement délirant; à titre de comparaison, dans la période de freinage du module lunaire dans la descente motorisée de l'alunissage, celle où il décélère le plus, la décélération était inférieure à 4m/s² (et elle était faite avec le puissant moteur principal, pas avec les réacteurs latéraux).
      Cela montre à quel point c'est aberrant.
      Ce qui est drôle est que ceux qui écrivent ces pages sur Wikipedia pensent écrire quelque chose de très scientifique, et ne se rendent meme pas compte qu'ils peuvent écrire les plus grandes aberrations, et personne ne s'en rend compte...à part des gens comme moi qui y regardent de plus près.

Fin de citation

      Mais il y a bien mieux dans cette affaire :

     Voyons en effet maintenant, d'après Paris Match 1025 en question, quelques prouesses techniques utiles ( les phases vraiment dangereuses sont en violet), pour réussir cet exploit:


     On voit alors bien, que dans ce texte réduit et ramassé, on parle bien de moteurs de Vie et de Mort et jamais du processus de retournement du Module de Service.

     Mais, lisons alors, ce qui est écrit, au bas de cette photo de Williams Anders ( bien sûr il y aussi celles des autres astronautes et aussi des textes concernant leur curriculum vitae ) :


     C'est donc un quidam plutôt rigoureux et cultivé. Alors, pourquoi a-t-il déclaré (d'après Paris Match bien sûr), cette phrase tout à fait insolite et inadaptée :

     " Nous avons moins à craindre que Lindbergh lorsqu'il vainquit l'Atlantique . "

     Et malgré, l'explication fantaisiste et opportuniste, de Paris Match, qui nie les justes réserves, du grand astronome anglais Sir Bernard Lowell :


, le site ARTivision, pense que ce propos très insolite d'Anders, est une sorte de bouteille à la mer, bien calibrée, pour les générations futures, et cela signifie en clair :

" Soyez logique voyons, tout cela n'est, qu'un grand bluff... "


      Et le site ARTivision ajoute, qu'Apollo 8, fut en fait, le premier témoignage de cette fumisterie d'affaire, et toutes les autres missions "Apollo", sont à mettre, dans le même sac.

     De très nombreux sites maintenant, démontrent clairement cette imposture, mais de plus, où le bât blesse, c'est que l'on découvre que les spécialistes soviétiques de l'Espace, eux qui, ont dû découvrir ces truquages dès Juillet 1969, n'ont pourtant, absolument rien dit ....

     C'est donc, qu'ils étaient, parfaitement complices de cette mascarade, et le concept de Guerre froide, qui battait son plein à l'époque, n'est qu'un autre bluff, mis au point par les soviétiques et les américains, pour noyer le poisson, et poursuivre en douce leur scélérate collaboration avec "Les Petits Gris", que nous évoquerons, plus en détails plus bas..

     De plus, disons aussi que les soviétiques n'auraient jamais abandonné, leur dur système politique, sans une raison d'Etat supérieure, à tout ce qui est économiquement et socialement et surtout militairement valable. S'ils ont laché prise, c'est parce qu'ils ont appris l'existence effective d'un troisième larron, plus puissant que les américains et les soviétiques, et donc que ces deux derniers pays, n'avaient plus aucune raison de se taper dessus ...

     A bon entendeur Salut...

     Mais voyons aussi, rapidement, ce que l'on découvre au sujet Apollo 10, qui a été la prochaine mission qui a suivi Apollo 8 .

      Cependant, pour Apollo 10, le site : https://fr.wikipedia.org/wiki/Apollo_10 ,nous explique ceci :

Déroulement de la mission :

      Cette mission était avant tout une répétition pour la phase qui précédait l'alunissage. Le module lunaire, surnommé « Snoopy », fut envoyé à 15,6 km de la surface lunaire. En dehors de cela, la mission reproduisait les principales étapes du vol final, à la fois dans l'espace et au sol. Peu après avoir quitté son orbite terrestre basse, le module de commande/service se sépara du troisième étage de Saturn V, S-IVB, effectua une rotation à 180° puis arrima son nez au sommet du module lunaire, lequel était encore attaché à S-IVB. L'ensemble module de commande/service et module lunaire se sépara ensuite du lanceur. Les moteurs du module de commande propulsèrent le vaisseau jusqu'à la Lune. En atteignant l'orbite lunaire, Young prit les commandes du CSM , alors que Stafford et Cernan prenaient le contrôle du module lunaire. Ils vérifièrent notamment son radar et son moteur d'ascension, ainsi que le site d'alunissage final dans la Mer de la Tranquillité. Cependant, ce modèle du module lunaire n'était pas destiné à se poser. Apollo 10 réalisa également la toute première diffusion télévisée en couleurs et en direct depuis l'espace.
      Rappelons ici que le Module Lunaire est constitué d'un sous-module atterrisseur qui assure la descente vers la lune (descent stage) et d'un autre sous-module (ascent stage) permettant à l'équipage de retourner en orbite. Pour cette mission, l'atterrisseur s'est écrasé sur la lune. Le module de retour en orbite a été placé en orbite héliocentrique. C'est le seul exemplaire de cette classe de modules à être aujourd'hui encore tout à fait intact.


      Mais sur le site: http://max.q.pagesperso-orange.fr/apollo/Missions/presentation.htm,
on découvre ce texte :

:      " Le vaisseau est envoyé vers la Lune, grâce à une poussée de quelques minutes du S-IVB. Ensuite, le vaisseau se sépare du S-IVB et effectue une rotation de 180°, de façon à se positionner en face du S-IVB. Les astronautes peuvent enfin enlever leurs combinaisons de vol...Le lancement a eu lieu environ 3 heures auparavant. C'est à ce moment que s'effectue la Transposition, Ejection & Docking Le CMP ou le CDR pilote le module de commande et se rapproche de plus en plus, de façon à s'arrimer avec le Module Lunaire (LM). Le LM est extrait du S-IVB, qui est ensuite largué. Désormais, le LM et le CSM sont solidement arrimés, et l'équipage peut aller et venir dans les deux vaisseaux. (schéma ci-dessous) "

Fin de citation .

      On découvre alors, les admirables schémas de cette inversion des vaisseaux :


ou encore :


      Autrement dit, le retournement du Module de Service, jamais expliqué pour Apollo 8, après l'étape 6 (qui semble pourtant l'amorcer) est ici en première ligne. Revoyez donc cela encore :


      Ce retournement semble là, effectif dès l'étape 5 , ( même si cela parait être réalisé, à un moment plus proche de la Lune)

      Mais, on ne nous dit surtout pas, qui a contribué à la réalisation de toutes ces supers manœuvres d'inversion de vaisseaux, qui doivent être réalisées au millimètre près, avec des ordinateurs très primitifs et faiblards de l'époque, et on oublie vite aussi de dire, que le freinage requis pour la satellisation autour de la Lune, doit être initié quand les vaisseaux en question, abordaient sa face cachée, où toute communications avec la Terre, étaient coupées. Et donc, ce sont les excursionnistes eux-mêmes, qui devaient au millimètre et à la seconde près, organiser la plupart de ces manœuvres extrêmement délicates et dangereuses.

     Quant à nous faire croire que les deux excursionnistes : Gene Cernan et Thomas Stafford, vont pouvoir partir en ballade avec le LEM, jusqu'à aller contempler la Lune à 15,6 km de sa surface, puis revenir sans aucune anicroche, rejoindre John Young dans le Module de Service, tout cela relève de la pure et insolente fantaisie, comme le prétendait innocemment, le site :
http://phil.ae.free.fr/astro/espace/precurseurs4.html

dans ces quelques lignes suspectes

La mission Apollo 10.

     "Finalement, Stafford, Young, et Cernan décollèrent le 18 mai 1969 et, après avoir passé quelques heures en orbite terrestre en vérifiant le vaisseau et les systèmes, ils allumèrent le troisième étage du lanceur Saturn 5 pour partir en direction de la Lune. Comme pour Apollo 8, leur trajectoire était "à retour libre", c'est-à-dire qu'elle les emmenait autour de la Lune, et en cas d'échec à l'allumage du moteur principal, elle les ramenait directement sur Terre. Cependant, comme lors de toutes les missions Apollo, ce moteur fonctionna parfaitement.

     Contournant la Lune à 110 km au-dessus de la face cachée, l'équipage alluma le moteur pendant quatre minutes pour freiner et entrer en orbite lunaire. Vingt minutes plus tard, le vaisseau émergea du limbe oriental de la Lune, retrouvant le contact radio avec la Terre. L'heure de la réapparition du vaisseau était suffisante pour confirmer qu'il était sur l'orbite prévue. Pendant les heures suivantes, Stafford et Cernan vérifient le LM. Après un repos nocturne, ils se séparent de Young et, au-dessus de la face cachée, ils allument le moteur de descente pendant trente secondes pour se placer sur une orbite qui les amène à 14 500 m d'altitude au dessus d'un point situé 480 km à l'est du site prévu pour Apollo 11.

     En approchant du point bas de leur orbite, ils se trouvent assez près du sol pour tester le radar d'alunissage du LM et procéder à une inspection visuelle de la zone au cas où un site de rechange soit nécessaire lors du premier atterrissage.

     Ensuite, au lieu d'allumer le moteur de descente pour freiner leur course et atterrir, ils accélérent et prennent une nouvelle orbite qui, passant à 350 km au-dessus de la face cachée, les amène cette fois juste au dessus du site prévu pour Apollo 11.

     Deux heures plus tard, à la fin d'une autre orbite lunaire, Stafford et Cernan sont prêts à répéter la manoeuvre d'ascension et de rendez-vous. Après avoir survolé une nouvelle fois à basse altitude le sud-ouest de la mer de la Tranquilité, ils éjectent l'étage de descente et allument le moteur d'ascension pendant environ 15 secondes. Peu après, ils effectuent un parfait rendez-vous avec Young. .

     Presque tout s'était passé parfaitement, à part un moment d'anxiété quand l'étage de remontée, à peine séparé, commença à tourner et rouler follement sur lui-même. Il fallut près de huit secondes à Stafford pour reprendre le contrôle du vaisseau. Un simple interrupteur actionné une fois de trop avait provoqué la remise en route du système de fusée d'attitude.

      Deux orbites après cet épisode "à dresser les cheveux" (dixit Stafford), le rendez-vous avec le CSM s'effectue. Une orbite plus tard, Stafford et Cernan rejoignent Young à bord du Module de Commande. Le LM est alors largué et Houston l'envoie sur une orbite solaire par un dernier allumage de son moteur.
"

     Fin de citation .

b ) - Quand, on apprend, en ce qui concerne les "spationautes" d'Apollo 11, que d'une part, Neil Armstrong, a menti, concernant l'origine de sa célèbre phrase : " That's one small step for man... ( C'est un petit pas pour l'homme...).", et que d'autre part Buzz Aldrin a été interné deux fois, et Michel Collins, a été si choqué, qu'il n'a plus jamais participé à aucune autre mission.

       Le novice en question doit aussi savoir que les Américains et les soviétiques, avaient déjà installé, une base sur la Lune avant 1969:

     Voir alors notre article :

http://www.artivision.fr/DorianRevelations.html

     Et donc pour cela, il fallait, dès 1968 au moins, avoir déjà prévu les installations requises. Alors, le prétendu débarquement sur la Lune du 20 Juillet 69 des Américains,ne pouvait être qu'un canular, qui a bien fait rire sous cape les soviétiques de l'époque.

       C'est à vous, qu'il appartient désormais de juger tout cela, documents incontournables à l'appui. Voir notre article .

       Pour ARTivision , cette affaire commence, lors de la réception des missives suivantes :

Première missive :

       En effet, le 27 Janvier 2011, nous avons reçu la missive suivante du Canada :

----- Original Message -----
From: Jean R......
To: Fred Idylle
Sent: Thursday, January 27, 2011 3:01 PM
Subject: TR: ... DIE NASA-MOND-LANDUNG ... IM STUDIO ON PLANET ERDE
accompagné d'un petit film


       Deuxième missive :

From: Maryse B................
To: fred.idylle@orange.fr
Sent: Sunday, August 14, 2011 6:02 PM
Subject: moon rising "montée de lune"

          Bonsoir/jour Fred,

     Juste au cas, où vous l'aurez pas vu, une petite vidéo

http://www.youtube.com/watch?v=960vBSKT-Pw


     Amicalement, Maryse


    Troisième missive : (il y en a eu bien d'autres):

----- Original Message -----
From: chanal S...
To: fred.idylle@orange.fr
Sent: Thursday, December 15, 2011 8:27 AM
Subject: Les américains n'ont pas été sur la Lune

      Bonjour Fred,

     Je sais que vous prenez du repos et j'espère que tout se passe au mieux.

    Je suis tombée sur une séquence relativement courte mais étonnante.
Sur le site www.moontruth.com. Je vous la mets par hasard en pièce jointe.
Et encore merci pour tout votre immense travail accompli.
C'est un vrai plaisir sans cesse renouvelé que d'aller sur votre site.
     Bonne continuation.

Chantal......


    Nous avons bien sûr, répondu à ces aimables intenautes à l'époque, en disant que nous connaissions le petit film en question, depuis au moins 2005, et cette courte vidéo s'appelait autrefois "Moontruth". On pouvait la voir à l'époque sur près d'une demie douzaine de sites, et actuellement il reste encore celui là, sans doute pas pour longtemps :

http://www.youtube.com/watch?v=7_GzwzaJuwY


    On y voit donc un système de projecteurs qui dégringole à côté de "l'astronaute".

    

    Cela surprend évidemment, mais les détracteurs français zététiques et autres debunkers anglosaxons, vous diront que ce film provient effectivement du centre d'entraînement, où l'on était entrain de préparer les gestes précis à faire, et donc que ce film a bien été tourné sur la Terre et probablement ce n'est même pas Armstrong, qui descend de l'échelle et qui prononce le phrase clef. Point Barre.

    Mais, ce que ces détracteurs zélés ignorent, c'est que nous avons assisté à l'époque, à la télévision, aux déclarations en direct d'Armstrong lors de l'emission de FR3 "Les Dossiers de l'écran" , le 15 Août 1979, et à un moment donné Armstrong, a affirmé devant des millions de téléspectateurs, groso modo, que sa phrase fut spontanée et non prévue à l'avance, lors de son débarquement sur la Lune. Cette vidéo prouve donc qu'il a berné tout à fait, les journalistes de l'émission, alors que le premier quidam rencontré après cette émission, sans être docteur en psychologie, vous dirait d'emblée, que cette phrase ne pouvait, en aucune manière, avoir été spontanée, pour quelqu'un debarquant sur une autre planète pour la première fois dans l'histoire de l'Humanité. Chaque mot et chaque pas, devaient assurément, être étudiés à l'avance :

    Merci mille fois à l'internaute qui retrouvera sur Google, l'url où le DVD, de cette émission des "Les Dossiers de l'écran" , pour bien analyser dans le détail, les propos d'Armstrong, correspondant à sa célèbre phrase. Nous avons nous-mêmes écrit , à la revue Nostra à propos de cette émission . Voici la lettre en question :


    La vidéo MoonTruth , (que l'on a intérêt à enregistrer rapidement, car elle pourrait disparaître comme par enchantement), prouve sans contestation, que la phrase d'Armstrong,, prononcée solennellement en posant le pied sur le sol, avait bien été calibrée d'abord, et donc Armstrong, devait savoir cela : Pourquoi a-t-il menti ? Aux spécialistes de répondre...Nous attendrons avec ferveur, leurs conclusions pour les publier joyeusement...

    Mais, puisqu'on est certain ici, qu'il a menti, nous pouvons lui appliquer sans réserve, l'aphorisme célèbre :

"Qui vole un œuf, peut voler aussi un autre jour, un bœuf".

    Et, alors on peut dire que, si Armstrong, a menti une fois, il peut très bien le faire en mieux, une autre fois. On pense même que ce film aurait été tourné en Angleterre sur le plateau de cinéma, où fut réalisé le célèbre film de Stanley Kubrick : " 2001 l'odyssée de l'espace" :

      Un documentaire ironique, nous explique tout cela d'une manière très ambigüe :


      Si en plus, on étudie le comportement aberrant de ce prétendu "spationaute", on reste sidéré devant une telle attitude fallacieuse, car cela ne cadre pas du tout avec le stoïcisme et le caractère avenant que l'on prête en général à un héros de la nation, et nous invitons maintenant, les internautes curieux, à analyser avec le plus grand soin, les quelques lignes suivantes extraites d'un vieux Paris Match n°1242 du 24 Février 1973, où figure un article courageux, tout à fait hors-normes, et intitulé :



     Le langage est donc clair : les "astronautes" sont devenus "les désaxés" soit, les "misfits" de la NASA.

  


     Mais, tours à l'intention de notre novice en question, et pour mieux analyser cette affaire, rappelons ici les propos très poétiques de l'explorateur américain Israel Isaac Hayes "La mer libre du Pôle" de 1877:


    On trouve alors ceci, aux pages 188 à 189 :

" Tout le démontrait: j'avais atteint les rivages du bassin polaire. L'océan dormait à mes pieds.... il m'était donc impossible d'aller plus loin. La crevasse dont j'ai parlé eût déjà suffit pour nous empêcher d'atteindre le nord de la baie; mais, au large, les glaces paraissaient encore en pire état. Plusieurs flaques d'eau s'ouvraient près du littoral, et sur l'une d'elles venait de s'abattre une bandes de "dovekies" ou de guillemots à miroir blanc. En remontant le canal kenedy, j'avais reconnu nombre de leurs stations d'été; cependant j'étais assez surpris de voir les oiseaux eux-mêmes à une époque si peu avancée de la saison. Les mouettes bourgmestres volaient au dessus de nous, se dirigeant vers le nord où elles cherchaient les eaux libres pour leur nourriture et leur demeure... "

    et le 19 Mai 1861:

" Cette note placée dans une petite fiole apportée tout exprès, fut soigneusement déposée sous le cairn, puis nous poursuivîmes notre route en nous tournant vers le sud; mais je quittais avec répugnance ce lieu qui exerçait sur moi une fascination puissante, et c'est avec des sensations inaccoutumées que je me voyais seul avec mon jeune camarade, dans ces déserts polaires que nul homme civilisé n'avait foulé avant nous. Notre proximité de l'axe du globe, la certitude que de nos pieds, nous touchions une terre placée bien au delà des limites des découvertes précédentes, les pensées qui me traversaient l'esprit en contemplant cette vaste mer ouverte devant nous, l'idée que peut-être ces eaux ceintes de glaces baignent des rivages d'îles lointaines où vivent des êtres humains d'une race inconnue: telles sont les considérations qui semblaient donner je ne sais quoi de mystérieux à l'air que nous respirions... "

      Fin de citation

    Tout ce qui est raconté ci-dessus, est superbement rassemblé dans une gravure montrant ce fantastique paysage, qui à juste titre a suscité beaucoup d'émotion chez Hayes et son compagnon. Voici à nouveau cette gravure sublime :


     Et en aquarelle en couleur, c'est mieux :


    Cette émotion toute naturelle, n'a pourtant pas plu aux bien-pensants explorateurs modernes des pôles, comme un certain Paul-Emile Victor.(Voir notre article : http://www.artivision.fr/docs/LaMerlibreduPoleNord.html)

    En comparant cette déclaration de I. I. Hayes avec le comportement d'Armstrong, on voit alors, que nous passons d'une extrémité à l'autre. Où l'émotion bien humaine s'exprime avantageusement, selon nous bien sûr, pour Hayes, voici que pour Armstrong, décédé on le sait, le 25 Août 2012, qui, dans une situation encore plus extraordinaire, puisqu'il s'agissait de débarquer sur un autre astre, (et là, il serait tout naturel, à notre avis, d'avoir à cet effet, le souffle coupé , devant un tel paysage d'outre-terre), ce dernier, en véritable robot, refuse même de dire devant ses interlocuteurs seulement, que la Lune est belle et même, il agit comme si la lune lui avait donné "le dégoût de la Terre" . Mais relisez donc à nouveau, bien ce passage :


     Voilà, Messieurs les journalistes intrépides, un sujet d'article passionnant, que représente ce parallèle à faire entre deux explorateurs si opposés dans la conception de la Vie.

     Il y a là, même, pour des étudiants en Psychiatrie, Psychologie , Philosophie et consorts Sociologiques, une thèse toute trouvée et surtout jamais réalisée à notre connaissance, sur une étude comparative de ces deux modes d'expression, des explorateurs précités...

     On voit donc clairement dans le texte du Paris Match 1242, présenté ci-dessus, que "le Spationaute" Neil Armstrong, est bruquement devenu comme "un ours en cage", et on dit, parait-il, qu'il ne voulait plus entendre du tout parler de la Lune. Le titre même de ce Paris Match 1242 , est déjà à notre avis, en lui-même, très explicite: "Ils sont encore dans la Lune".

     Il y a donc bien "anguille sous roche", pour cet "explorateur", qui est devenu après son "voyage" vers la Lune, un obscur professeur d'université, face à des étudiants, ignorant de lui, tout ce qui précède et ce qui va suivre.

      Certains sceptiques, qui voudraient encore mettre en doute, nos déclarations sur Neil Armstrong, doivent savoir que ce dernier aurait pu amplement tirer, de grands profits par les contrats publicitaires faramineux qui lui ont été proposés. Connaissez-vous en effet, cher internaute, un américain qui refuse de ramasser des millions de dollars qu'on lui offre sur un plateau d'argent, comme certains footbaleurs français ou étrangers, bien connus, l'ont honnêtement bien fait ?

      Et bien oui, il en existe au moins un, c'est Neil Armstrong, l'homme qui on le sait, fut dit-on, le premier, parait-il, à mettre le pied sur un autre "astre que la Terre"

     Voici aussi, d'autre part, quelques phrases tirées de la page 99 de l'ouvrage très documenté de Pietro Banucci , intitulé "La Lune", et publié aux Éditions Bordas 1989 :

      "Après son débarquement légendaire, sur la mer de la Tranquillité, Armstrong se replie sur lui-même, et évite, dans la mesure d possible, de parler du passé. Séjournant dans un quasi-exil à Cincinnati, il évite les journalistes et se contente d'un poste d'enseignant en technologie aérospatiale dans une université locale... A plusieurs reprises, il émet des opinions négatives sur la NASA. En Décembre 1972 après la mission Apollo 17 qui marque la fin de l'exploration humaine de notre satellite, il refuse une invitation de la NASA, à une cérémonie au cours de laquelle il aurait dû poser pour une photo avec les onze autres astronautes du programme Apollo. La photo de groupe est donc incomplète. En Juillet 79, il refuse de se rendre à une party, à laquelle l'a invité le Président Nixon.. Il snobe également une réception donnée par l'ex-président en l'honneur des astronautes du programme Apollo , dans sa villa du Pacifique en Californie...
".

     Mais, il y a aussi ceci : Lorsque l'astronaute Armstrong, a soi-disant débarqué sur la Lune et cela, ( 5 heures avant l'heure prévue, ce qui a désorganisé tous les programmes des médias qui suivaient l'événement ), il a flanqué la caméra dans une direction et elle n'a plus bougé ...

     Jamais, il n'a fait (à notre connaissance bien sûr, et nous aimerions avoir la preuve du contaire), un panorama du paysage, comme le ferait tout alpiniste, qui arrrive au sommet d'une montagne...

     C'est inadmissible, au prix où l'on avait soi-disant payé cette caméra... Des spécialistes ont démontré d'ailleurs, que la caméra n'avait aucune protection contre les dures conditions et radiations, qui régnent sur la Lune, et que par conséquent, les films obtenus auraient été tous "brûlés"...

    Arrêtons là, voulez-vous, ces propos significatifs sur Armstrong, qui justifient parfaitement, à notre avis, notre expression "un ours en cage" citée ci-dessus...

      Voilà donc, quelques éléments très prosaïques et il y en a d'autres, qui nous invitent à croire qu'Armstrong qui, on le sait, apassé l'arme à gauche le 25 Août 2012, n'a probablement, jamais mis les pieds sur la Lune, et pour cause....

      Donc ce n'est pas comme le pense le France-Antilles du 27 Août 2012, présenté ci-dessous, , une affaire d'Humilité,



qui a présidé au comportement aberrant, d'Armstrong, mais, pour nous, la seule façon de comprendre ce comportement, c'est de se dire qu' Armstrong, a eu un sursaut évident, de dignité et de moralité, et il a donc refusé de participer à cette mascarade cosmique, montée par son gouvernement et la NASA, pour de vulgaires questions de prestige politique, économique et militaire de sa nation. Point-Barre...

     Mais, dans ce même numéro 1242 de Paris Match, il y a aussi cette incroyable page 79 :



, où l'on apprend que, le second "voyageur de la Lune", d'Apollo XI, Buzz Aldrin, qui aurait été interné deux fois, a prononcé cette phrase très insolite :

"On nous croit des héros, mais la Lune nous a brisés"
.

     Il y a donc bien quelque chose d'incroyable qui s'est passé au sujet de la Lune également pour Aldrin, n'est-ce pas !!

     Mais parlons aussi un peu de, Mikael Collins (le troisième larron qui a seulement tourné en rond autour de la Lune dans le Module de Commande, quand ses camarades étaient "déscendus", sur le sol lunaire), et qui parait-il a été si choqué par son "aventure lunaire", si bien qu'il ne participera plus à aucun autre vol spatial. Voir à ce sujet, la revue "Valeurs Actuelles" n° 1725 de Déc. 1969 page 22:




     Que celui qui a bien su lire tout qui précède, en tire les éclaircissements qui s'imposent, et surtout, le désir latent d'en savoir plus, documents à l'appui.

c ) - Quand, on découvre que, Neil Armstrong, a refusé de jurer sur la Bible qu'il a vrraiment mis le pied sur la Lune

     Voici une image qui prouve que l'on a bien mis Armstrong au pied du mur dans cette affaire :


Si en France cette affaire de jurer sur la Bible n'a plus cours devant nos tribunaux, aux USA, où le puritanisme est encore vivace, il n'en est pas de même. Dans l'mage précedente, on voit un journaliste très intrépide et audacieux, qui interroge Bible en main Armstrong ( pour ARTivision, ce genre de journaliste hélas, ne court pas les rues) Voir le reste de l'affaire sur la vidéo :

https://www.youtube.com/watch?v=44WwLCudYI0

      Sur Google, vous trouverez près de 11000 documentaires sur cette affaire .

     A vous de juger tout cela, documents incontournables à l'appui .

d ) - Quand, on découvre que, ni Michael Collins, ni Richard Cordon, ni Stuart Rossa, ni Alfred Worden, ni Thomas Mattingly, ni Ronald Evans, les 3e "voyageurs" des diverses missions "Apollo", qui ne sont pas descendus sur le sol lunaire, n'ont jamais photographié par les sas d'entrée, leurs collègues de retour de leurs dangeureux périples sur la Lune..

     Pour bien analyser cette nouvelle énigme, nous nous souvenons d'abord, que c'est en Décembre 1965, que les américains eurent un gros problème avec Gemini 6 ( avec les astronautes W.Schirra et T Stafford), qui n’a pas pu s’arrimer à un satellite cible qui devait être un étage de la fusée Agena, spécialement équipée pour que le nez de la cabine Gemini 6 puisse s’y emboîter. Agena ayant échoué dans son lancement, la NASA, décide brusquement de modifier ses plans. C’est le vaisseau Gemini 7 (avec Fank Borman et J . Lovell ) qui servira de cible à Gemini 6. L’expérience devient alors peu spectaculaire, puisque l’arrimage étant impossible, le 15 Sept 1965, les deux cabines ne vont pouvoir que s’approcher à deux pas l’une de l’autre, et vont effectuer ainsi en tandem plusieurs révolutions orbitales.

   Le véritable rendez-vous avec la fusée Agena inhabitée n’aura en fait lieu qu’en Mars 1966 avec Gemini 8 (avec N. Arsmtrong et D. Scott) et encore que le vol fut interrompu à cause d'un court-circuit.

    Mais où cela est surprenant, c'est que nous n’avons pas trouvé d'autres d’exemples, où des astronautes américains de deux vaisseaux Apollo différents (avant bien sûr la mise en orbite de la navette spatiale), se sont réunis dans la même cabine, après un rendez-vous spatial programmé.

    Mais, il nous appartient maintenant de noter ici, ce fait important : Le 15 juillet 1975, fut lancé le vaisseau soviétique Soyouz 19 avec les cosmonautes A. léonov et V. kubasov , et ils effectuèrent 96 révolutions autour du globe terrestre. Cette mission aurait été parfaitement routinière et sans intérêt majeur pour les médias , si l'un des derniers vaisseaux américains Apollo, ne s'y était pas venu amarrer pendant deux jours. Toute la manœuvre d'approche et le passage par le sas de contact, des visiteurs américains : T. Stafford , V.Brand et D.Slayton, ont été largement filmés et retransmis, dans toutes les télés, radios et presses du monde entier. Les deux équipages ont bien d'abord montré leur grande joie de se rencontrer, et par la suite, ils ont expérimenté et testé les processus d'amarrage des deux vaisseaux, pour toute nécessité ultérieure. Voir ci-dessous en effet, une photo de cette rencontre mémorable, montrant la joie profonde des astronautes :



    Mais, justement maintenant, il nous vient à l'idée, que la NASA, n'a jamais montré, pour aucune des missions "Apollo", (à notre connaissance bien sûr et les internautes qui en auraient la preuve, nous feraient un grand plaisir de nous l'envoyer ), ce qui serait somme toute tout à fait normal et bien chargé d'émotion, les retrouvailles des astronautes revenant de la Lune, avec de leur compagnon d'infortune, qui lui fut privé, hélas, du débarquement, et qui est resté sagement dans le Module de commande, à attendre leur retour et à suivre leurs évolutions sur notre satellite. Or ce dernier avait assurément, à sa disposition à l'intérieur de la cabine, une caméra pour filmer, tout ce qui se passait autour de lui...

Aux spécialistes de répondre et de nous dire pourquoi aucune photo des retrouvailles n'a été montrée.

    Quelle joie ce serait en effet, pour lui, de filmer le passage, par le sas d'entrée, après un retour si périlleux de ses deux compagnons et de montrer ensuite ces photos d'intense émotion, au monde entier ?

    Non rien de tout cela ne nous a été présenté par la NASA !!!

    On sait d'ailleurs maintenant, qu'en plus des caméras placées sur les vaisseaux Apollo , les astronautes possédaient chacun un appareil photo - un Hasselblad muni d'un objectif Carl Zeis - adapté à leurs combinaisons spatiales.

    De plus, il serait peut-être utile, de présenter ici le passage qui suit du site :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Module_lunaire_Apollo

     " Lorsqu'en 1961, le président des États-Unis, John Fitzgerald Kennedy, fixe comme objectif à l'agence spatiale américaine d'envoyer des hommes sur la Lune avant la fin de la décennie, le programme spatial américain est encore balbutiant. Après avoir étudié plusieurs configurations pour le vaisseau spatial, la NASA choisit en 1962 d'avoir recours au LEM, module destiné au débarquement sur la Lune, malgré les interrogations que suscitent à cette époque le recours au rendez-vous orbital lunaire (LOR) que sous-tendait ce choix. Seule cette solution permettait en effet de tenir l'échéance fixée, en réduisant la masse à satelliser et en limitant les coûts et les risques techniques.

     Le LEM comporte deux étages : un étage de descente dont le rôle principal est de faire atterrir verticalement le module lunaire grâce à un moteur à poussée variable et un étage de remontée doté de son propre moteur et dans lequel se situe la cabine pressurisée où séjournent les astronautes. Malgré la complexité de sa mission et une contrainte de masse très sévère (15 tonnes), le LEM a réussi à six reprises à amener sans défaillance grave, et faire séjourner deux hommes dans un environnement lunaire particulièrement hostile et à l'époque mal connu..
"

     Fin de citation.

     Vous avez bien noté, nous l'espérons, le fait que des spécialistes affirmaient que le rendez-vous lunaire posait déjà, à l'époque en 1962, de notoires interrogations, et que malgré complexité de la mission, on a tout de même pu, réussir sans embages, 6 jonctions ( et on pourrait aussi ajouter celle d' Apollo10, donc cela fait 7 en tout ), entre un étage de remontée du LEM avec le Module de Commande, d'Apollo tournant autour de la Lune.

   Alors, on se demande maintenant, comment ces mêmes américains ont pu réussir (comme dans un fauteuil) 6 rendez-vous lunaires sans aucune anicroche, à environ 400 000 km de la Terre, avec des ordinateurs très primitifs, qui n'avaient même pas à l'époque la puissance d'une calculette actuelle de lycéens. Et cela en plus, malgré le terrible cône d'ombre électromagnétique, que représentait la Lune, vis à vis de la Terre, en fonction des positions des éléments des vaisseaux à joindre.

   C'était donc, l'un des moments les plus cruciaux de la trajectoire suivie par ces astronautes revenant de la Lune et, c'est là, que nous avons le moins d'information et aucune image de cela.

      Tout de même, voilà deux astronautes qui ont risqué grandement leur vie sur la Lune, qui reviennent au bercail après des péripéties uniques en leur genre et qui sont accueillis, par un troisième compagnon, sans tambours ni trompettes, ni même une petite photo de souvenir ?...Ne trouvez-vous pas cela bien bizarre ?

      Nous attendons alors vos précieuses conclusions...

      Mais, pour ARTivision, tout est donc clair, et , selon nous bien sûr, si aucune photo n'a été prise du retour des copains après leur escapade très risquée sur la Lune, c'est qu'il n'y a jamais eu de rendez-vous lunaire et cela pour aucune mission Apollo connue, car cette opération était effroyablement risquée, et c'est un exploit quasi miraculeux, que de réussir 6 rendez-vous lunaires, sans aucune complication. Point barre...

      Bien sûr, on nous présente des images extérieures de l'étage superieur du Lem, rejoignant la capsule Apollo, mais ces photos peuvent être des montages faciles à faire . Voici par exemple pour Apollo 17, ce que nous avons relevé sur le site quasi officiel :

http://www.apolloarchive.com/apollo_gallery.html


Et voici, dans l'ordre, les images correspondantes :

   

   

      C'est tout harmonieux , mais ce qui nous intéresse au plus haut point, c'est la photo des astronautes d'Apollo 17 qui pénètrent dans le Module de Commande, et embrassent cet astronaute :

Photo tirée du Ciel&Espace n° 391 de Décembre 2002


      Et , c'est l' Arlésienne , que l'on ne voit jamais...

      A vous de juger en connaissance de cause.

      Mais, comme il faut dit-on, "battre le fer pendant qu'il est chaud", puisque l'on vient de parler d'Apollo 17 , présentons ici même, une des incongruités rensersantes, (parmi beaucoup d'autres), et incongruité, exposée en exclusivité, sur notre Page de Garde :

     Le 19 Octobre 2013, en explorant certains de nos dossiers, nous sommes tombés sur le n° 391 de la revue suivante :


     Et en feuilletant cette revue, nous avons eu un petit sourire sous cape, en decouvrant un dossier central de 8 pages, consacré à "l'exploit", d'Apollo 17, dont les deux premieres sont très significatives de l'état d'esprit, à l'époque, des rédacteurs :


     Vous avez bien noté le fait, qu'en Déc 2002, pour les rédacteurs de la revue, cette mission d'Apollo 17, fut la : " Mission extraordinaire".

     Nous allons de nouveau ici, démontrer en effet, que cette mission fut en fait un extraordinaire canular, comme d'ailleurs l'ont été, toutes les autres missions "Apollo", sur la Lune.

     Voyez d'abord , cette image si bien commentée n° 13, du Ciel&Espace en question, telle que :


      Cette photo porte sur les sites officiels de la NASA le n° AS17-137-20979.

      On note bien ici, que les rédacteurs de l'article ne mentionnent pas du tout, où et comment le garde-boue de la jeep lunaire a été cassé. Mais, on dit tout de même, que cela a eu lieu lors de la première sortie des "astronautes"

     En regardant de plus près, les roues, on a vu déjà que :


     Donc, on devine que les "spationautes", d'Apollo 17, ont effectué après leur premier périple mouvementé, sur des "km de sol lunaire", une réparation de fortune du garde-boue de la roue arrière droite du LRV (Lunar Roving Vehicle), et ils ont fait rouler la jeep jusqu'à son emplacement actuel. Comment ont-ils pu l'amener ici, sans qu'elle laisse des traces sur le sol ?

    Donc là, tout est clair, comme de l'eau de roche, et ce LRV, n'a pu être placé ici, qu'avec un élévateur bien terrestre, mais cela, dans un centre de simulation du Névada ou de l'Arizona, où l'on avait reconstitué l'apparence du sol lunaire. Mais, on a oublié de faire rouler un peu la jeep, avant de faire la photo. C'est le très petit détail qui, comme dans le célèbre film d'Alfred Hitchcock, sorti en 1954 : "Le crime était presque parfait" , a confondu le coupable...Point barre...

      A ce sujet, nous avons attendu bien longtemps, les explications des détracteurs et des autres consorts intellectuels blasés , mais comme sœur Anne, dans le conte Barbe Bleue, hélas nous ne voyons rien venir...

      Certains esprits chagrins pro-américains, nous diront alors tout de go : " Comment osez-vous condamner, le plus extraordinaire exploit historique spatial d'une nation valeureuse, sur un si petit détail, dont on trouvera certainement, un jour l'explication. ?"

      Hélas, il n'y a pas qu'Apollo 17, qui présente cette sorte d'incongruité très difficile à expliquer, car toutes les autres missions Apollo, sont soumises à des aberrations insolites semblables ..., et pour Apollo 17, lui-même , il y en a bien d'autres...

    Voyez par exemple la photo AS17-143-21933, tirée du site quasi officiel connu :

http://www.apolloarchive.com/apollo_gallery.html

,et notez bien au bas à droite de l'image , que l'on y aperçoit d'admirables traces de pas :


     Mais la jeep elle-même, ne laisse aucune trace sur le sol.

        Pas mal n'est-ce pas, cette jeep qui se déplace sur un sol meuble, magiquement, comme si, elle était en lévitation ...

    De plus, si nous analysons la tranche la fameuse roue immobile de la photo AS17-137-20979, d'Apollo 17 vue plus haut :


    Nous y distinguons clairement, les petits grains de sable, qui sont restés coincés dans les interstices de la roue, quand elle a roulé ailleurs.

         Maintenant scrutez attentivement, la semelle présentée dans la photo AS17-134-20453 du même site :


     Mais, voyons cela, en diminuant le contraste:


      Pas un grain de poussière, n'est collé en dessous de la chaussure.

"L'astronaute", est-il passé directement du LEM au LRV sans toucher le sol ? Quelle prouesse ?

     Mais soyons plus pointilleux encore : Regardez la photo suivante, où nous avons tracé, grosso modo deux lignes qui correspondent au bord droit des roues du LRV :


      On voit alors que les roues de droite du LRV n'ont laissé sur le sol aucune traces visibles dans la direction montrée. Dommage que l'on ne puisse paa voir un peu du sol qui précède la première roue de droite, car certains detracteurs diront vite fait que l'intervenant condisant la jeep venait simplement de reculer...

       A vous de juger une fois de plus, documents à l'appui.

      Mais, on le sait, le site ARTivision, évite toute spéculation et bavardages non basés sur des faits précis concernant cette affaire de débarquement sur la Lune de Neil Armstrong et consorts.

d ) - Quand, on découvre que, Neil Armstrong, a posé sur la Lune, une empreinte de pied, qui ne correspond pas du tout, à celle de son scaphandre .

      Il y a eu aussi en effet un super buzz , lors dit-on, de la "restauration" du scaphandre d'Armstrong, et buzz, qui révèle un troublant fait, qui met la NASA au pied du mur.

      C'est en effet, le 25 Juillet 2015, que nous avons reçu de notre très bonne amie Nicole, le message extraordinaire suivant :

----- Original Message -----
From: Nicole
To: fred IDYLLE
Sent: Saturday, July 25, 2015 3:10 AM
Subject: Armstrong et sa combinaison

      Bonjour cher Fred,

      Ces imbéciles de la NASA, se sont grillés eux-mêmes avec la ... :


http://www.cagou.com/blog/ces-imbeciles-de-la-nasa-se-sont-grille-eux-meme-avec-la-combinaison-de-neil-amstrong/

      Juste pour vous faire rigoler un peu, je vous ai envoyé ce lien . L'article original paru dans StopMensonges , est interdit de visionnement, mais j'ai continue à chercher et j'ai trouvé l'article dans un autre site. Vous verrez dans la vidéo une image très claire de la semelle de la combinaison differente ce l'empreinte supposee etre sur la Lune ! C'est à mettre dans ARTivision, C'est une preuve indubitable de l'arnaque !!

      Donc comme vous le voyez, on peut toujours contourner la censure, et il suffit de chercher et on trouvera aussi pour Byrd.. Quelqu'un aura bien fini par laisser passer l' info capitale, que vous cherchez à ce sujet.


      Fin de citation

      Un grand Bravo au site CAGOU.com, qui a su si bien dénicher, cette info hors norme.

     Dans la vidéo en question, deux charmantes dames :

  

, nous exposent en anglais approximativement ce qui suit :


      Puis, en cliquant sur l'image, nous découvrons cela :


      Et enfin la vidéo, arrive à cette image :


Et en agrandissant la semelle, et en y mettant un peu plus de relief, nous avons obtenu ceci :


     Pas besoin donc de sortir de Polytechnique pour s'apercevoir qu'il y a maldonne :

     Nous avons beaucoup hésité, pour mettre cette affaire en ligne, à cause du fait que cela pourrait être un canular, monté de toutes pièces par des infographistes timbrés, qui veulent se faire mousser dérisoirement, sur le Web. Mais le fait que l'on ait pas présenté l'image de conclusion en juxtaposant les deux semelles, nous fait croire à l'authenticité du document. Un infographiste pervers n'aurait pas manqué de le faire assurément.

       Mais nous ne sommes pas au bout de l'affaire, car la NASA, en cachant les documents de référence, peut toujours dire qu'au moment du départ pour la Lune, on a mis d'autres bottes plus étanches, car nous dit très justement notre amie vigilante Aurélia (http://www.unepetitelumierepourchacun.com ): " Je suis très étonnée par l’allure de cette semelle, lisse et ne correspondant pas du tout à un soulier protégeant du vide spatial (coutures apparentes, et donc étanchéité faible). Je m’étonne donc, peut-être s’agit-il d’une sorte de "chausson", et les cosmonautes enfilaient-ils des bottes par dessus ? Si ce n’est pas le cas, alors, c’est vraiment bien la preuve que ce type de chaussure a servi plus à marcher sur les plateaux de cinéma, que sur un terrain accidenté."

      En effet, nous nous sommes toujours demandés, pourquoi la NASA , n'avait présenté qu'un côté de l'empreinte d'Armstrong sur la Lune, alors qu'il devrait en principê y en avoir deux, presque côte à côte , que les spécialistes du sol lunaire auraient un vif plaisir à étudier. Qu'est que cette empreinte avait de particulier pour être choisie si impérieusement ? Bien sûr, on vous répondra, que c'était le premier pas, qui comptait avant tout. Point barre.

      Mais entrons maintenant dans ces affaires où le subsconcient, joue un très grand rôle, n'en déplaise à tous ces détracteurs matérialistes déjantés, par nos révelations incontournables.

e ) - Quand, on découvre qu'un haut dignitaire de la NASA, Dan GOLDIN , parle assurément, inconsciemment, du fait qu'il existe pour l'homme actuel, l'impossibilité de traverser la ceinture de Van Allen .

      Mais, dans toutes ces affaires spatiales, il y a mieux, que chacun peut vérifier lui-même, et que nous transmet aussi notre si fidèle amie Nicole ( Les couleurs et la forme, sont bien sûr, d'ARTivison) :

----- Original Message -----
From: Nicole
To: fred idylle
Sent: Monday, September 08, 2014 10:43 AM
Subject: Apollo

            Cher fred

      En ce qui concerne Apollo, il y a l'exceptionnel lapsus de Dan Goldin, chef de la NASA,, concernant l'impossibilité pour l'homme de traverser la ceinture de Van Allen. En effet sur le site http://apollotruth.atspace.co.uk/, lors d’une interview en 1994, par Sheena McDonald, une journaliste de la TV britannique, ( He said that mankind cannot venture beyond Earth orbit, 250 miles into space, until they can find a way to overcome the dangers of cosmic radiation. He must have forgot that they supposedly sent 27 astronauts 250,000 miles outside Earth orbit 26 years earlier), ce qui signifie en substance que l’homme ne peut pas s’aventurer au-delà de l’orbite terrestre, c'est à dire au-delà de 250 miles dans l’espace, tant qu’il n'a pas trouvé comment se proteger des radiations cosmiques...

     Donc finalement, je pense qu'il est extrêmement malhonnète (en 2014), de continuer à berner l'humanité avec la relation d'événements qui n'ont jamais pu avoir lieu pour des raisons scientifiques. L'objectif des revues de vulgarisation est d'expliquer des faits scientifiques, avec un langage à la portée de tout un chacun, et pas de donner des interprétations douteuses à des événements dont on sait qu'ils sont sujets à caution, dans le monde entier. Peut-être qu'ils n'ont jamais entendu parler de la ceinture de Van Allen.


Fin de citation


     Donc si l'on en croit, ce haut responsable de la NASA, nommé Dan Goldin, dont le lapsus est ici très significatif, on ne pourra, en personne, aller sur la Lune que si l'on arrive à surmonter les effets de la ceinture de radiations qui stationne à environ 400 km de notre Terre. A vous de juger une fois de plus tout cela.

      Mais, ce 1708/2016, pour mieux visualiser cette affaire Van Allen, voyons le beau schéma, que nous présente le site :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ceinture_de_Van_Allen




      Et, on lit sur cette page : " La ceinture de radiations de Van Allen, ou plus simplement ceinture de Van Allen, est une zone toroïdale de la magnétosphère de la Terre entourant l'équateur magnétique et contenant une grande densité de particules énergétiques....
      Cette ceinture ne fut donc décrite, qu'un peu plus tard au cours de l'année 1958 par James Alfred van Allen (Note du Webmaster : Le texte, où Adamski en parle d'abord, est de 1955), à partir des mesures effectuées par des compteurs Geiger embarqués dans les satellites Explorer 1 et Explorer 3.
      On peut, en réalité, considérer qu'elle est constituée de deux zones distinctes appelées « ceinture intérieure » et « ceinture extérieure ». La première, située entre 700 km et 10 000 km d'altitude, est constituée principalement de protons à haute énergie (jusqu'à plusieurs centaines de MeV à des débits de fluence de plusieurs dizaines de milliers de protons par centimètre carré et par seconde dans les zones les plus intenses) provenant du vent solaire et du rayonnement cosmique, piégés par le champ magnétique terrestre.
"

Fin de citation

      Or voilà, ce que nous trouvons d'Adamski, dans son dernier ouvrage de 1961 publié aussi par Abelard-Schuman, hélas non traduit en français pour le grand public :



     On peut découvrir ce livre en PDF, sur le site :

http://fr.scribd.com/doc/19217712/George-Adamski-Flying-Saucers-Farewell-1961

      Dans notre traduction privée, aux pages 93 et 94 :



      Comme on le voit, Adamski, (traité par certains intellectuels ignares, de grand affabulateur et de vendeur de hot-dogs au Mont Palomar) , fait ici d'une pierre deux coups, car en plus des ceintures de mortelles des radiations, qui entourent notre terre, il parle aussi des fameuses lucioles, qu'il avait observées à l'époque, et "lucioles", que les premiers astronautes américains officiels, comme John Glenn et Scott Carpenter, ont eux aussi, bel et bien vues, dansant devant leur hublot. (Voir ci-dessous le "France Soir" du 25/05/62, ou le "Paris-Presse l'Intransigeant": même date:)

   


       A vous une fois de plus de juger tout cela; documents tangibles à l'appui.

       Mais on peut déjà affirmer que cet Adamski , fut vraiment un personnage vraiment hors-normes, qui n'a pas hésité à prendre la communauté scientifique à rebrousse poil , alors qu'il avait toutes les raisons de suivre les enseignements de l'epoque de cette communauté scientifique si bien considérée, dans cette société à la dérive.

       Les ouvrages qui ont pris la defense de cet Adamski se comptent hélas, sur les doigts d'une seule main. Mais voici alors quelques bribes d'infos, tirées du livre admirable de J.G. DOHMEN, sorti par les Editions TRAVOX au 2etrimestre 1972, plutôt rare à trouver ces temps-ci :

    

      Sur l'image de droite, on peut lire en haut à droite :

"il est important que nous prenions conscience de nos options instinctives et que nous regardions en face toutes les hypothèses qu'une sorte de censure intérieure nous empêche d'évoquer et de considérer." René Fouéré

      René Fouéré est l'auteur de l'ouvrage la révolution du réel- Krishnamurti. Il fut, ( son épouse Francine aussi en fait partie), l'un des fondateurs en 1962 du Groupe d'Etude des Phénomène Aériens le GEPA , association privée d'étude des ovnis, composé de scientifiques et militaires. Le GEPA est l'une des premières associations ufologiques .

       Mais, lisons ce texte très significatif qui se trouve en page 173 de cet ouvarage incontournable :


       Bien sûr, nous avons maintenant avec certitude, qu'Adamski , ne fut pas le premier astronaute de l'histoire humaine, et que beaucoup d'autres quidams, furent enmenés dans d'autres univers spatiaux. Voir le paragraphe 7 de notre article :

http://www.artivision.fr/docs/AstronauteEuropesOvnis.html

Et à la page 174, l'auteur parle justement de cette affaire de cienture de Van ALLEN, vue plus haut:


f ) - Quand, on découvre qu'un astronome réputé vers le millieu des années 50, osait affirmer que, la vie n'avait, à peu près, aucune chance de se developer, ailleurs que sur Terre dans l'Univers. .

       Comme on le voit, cette affaire de ceinture de radiations dangereuses, annoncée par Adamski, bien avant nos meilleurs savants, aurait dû être mise à son crédit, pour prouver au moins qu'il avait bien été en contact avec des entités évoluées circulant dans le cosmos. et voici, pour le novice, une photo de ce très contesté Adamski :


       Mais l'orgueuil démesuré des scientifiques et pontifes de l'époque, a joué à fond, pour discréditer cet homme, si avenant et confiant dans l'authenticité de son expérience spatiale ( Ce ne fut pas le cas on le sait de Neil Armstrong, et on sait maintenant pourquoi...) .

       Mais, pour bien montrer jusqu'où pouvait aller, l'orgueuil des scientifiques de l'époque,, lisez donc ce qui qui suit et qui est tiré de la revue Siences et Avenir n° 108 de Février 1956 ( que nous avons le privilège de possèder, et qui doit être plutôt rare à trouver sur le marché), et dont pour les puristes, voici la couverture :



     Ce magazine, a justement publié à l'époque un article intitulé :


     Plus bas, dans le texte, comme vous le voyez, on découvre ceci en page 52 :


,où, un astronome bien connu de l'époque, (pourtant pas si lointaine), nommé Arthur Eddington, n'avait pas hésité à écrire, (hélas on ne dit pas où), qu'il croyait assez volontier que notre humanité, "pouvait être la seule à contempler les beautés de l'Univers".

     A l'époque, il fallait tout de même, une sacrée dose d'orgueil, pour en arriver à cette conclusion, n'est-ce pas !!! Domage pour cet astronome, qu'il n'ait pas eu en main l'ouvrage d'Adamski en question, paru déjà en 1955 et aussi heureusement qu' Adamski, ne vivait par la fin du 16 e siècle, car, il aurait sans doute subi, le même sort que l'humaniste Giordano Bruno, brulé vif en l'an de grâce 1600, par la sinistre Inquisition , car il osa dire, à peu près dans ces termes, que la Terre, n'était elle, qu'un vulgaire grain de sable dans l'Univers.

     Mais dans ce même n° de Sciences et Avenir de Février 1956, on découvre aussi cette photo de Mars :


    Cette image, nous montre, la calotte polaire de Mars qui brille souverainement , alors que la zone tout autour, est dans un noir notoire. Le site ARTivision, a expliqué cela en excluisivité dans de très nombreux articles:


et nous n'avons jamais reçu la moindre dénégation, concernant cette affaire extraordinaire de Titan, un très gros satellite de Saturne, plus gros que la Lune , et même que Pluton.

      Dans ces articles, nous avons souvent présenté, l' image qui suit (Jamais expliquée clairement par les astronomes en vogue) : :


      Pas besoin en effet de montrer ici, que c'est cet œil surprenant de Titan, et extrêmement brillant , qui nous interpelle assurément, et où l'on voit nettement juste en-dessous une sorte réverbération sur les couches de l'atmosphère de la planète, prouvant que cette luminosité vient de l'intérieur . (voir le bout de la flèche rouge).

. g ) - Quand, ARTivision prétend que dans l'affaire Jean-Claude JUNCKER qui fait ici l'objet de cet article, comme pour l'affaire Dan GOLDIN vue plus haut, il ne peut s'agir en fait que d'une révélation subconsciente, et non d'un dérapage oral, concernant éventuellement le mot planète de son discours. .

     Mais voyons de plus près de quoi il s'agit. C'est le 14 Juillet 2016, que nous avons reçu, de notre très bonne amie Chantal, de Belgique le message suivant :

----- Original Message -----
From: Chantal
To: Fred Idylle
Sent: Thursday, July 14, 2016 6:21 AM
Subject: Re: Fwd: Re: Re: votre avis svp

     Bonjour à vous,
     Voici une autre vidéo, avec la phrase précédente, qui pour moi, n’est pas transcendante


     belle journée et à bientôt

     Chantal


      Nous invitons donc les internautes intéressés, pouvant enregistrer cette vidéo, de le faire au plus vite, car elle pourrait disparaître comme par enchantement d'un moment à l'autre. En ce qui nous concerne, n'étant pas du tout, créateurs de vidéos, nous y avons pu heureusement, capturer les images suivantes :

  

  

  

<   

  


     Dans cette affaire saugrenue, c'est l'expression; " Il faut savoir que ceux qui nous observent de loin sont inquiets", qui pour nous, a fait tilt , car l'Europe ne peut se dire actuellement loin d'un pays quelconque, avec la puissance qui toujours plus grande, et efficace des moyens de communications et de transports qui existent actuellement. Point Barre..

     Et nous, affirmons même que ce Monsieur Jean-Claude Juncker, doit possèder un très haut niveau d'habilitation, relatif aux informations Top-Secretes, concenant notre proche cosmos, et informations non divulguées bien sûr, au commun des mortels. C'est ainsi que nous affirmons, qu'il est assurément au courant de cette super-structure de près de 30 km de long déjà evoquée au début de cet exposé, et placée suir la face cachée de la Lune et construction au sjet de laquelle la Médiasphère actuelle préfère garder un mutisme flagrant très caractérisé :


     Les mots de ce Monsieur Juncker , sont à analyser exactement comme nous l'avons fait plus haut, pour Bill Anders d'Apollo 8 , qui on le sait s'est exprimé à la surprise de beaucoup d'observateurs pointilleux, d'une manière très saugrenue.

      Étant donnée, la très grande importance de cette déclaration, la voici encore en clair, pour ceux qui oublient vite :


     Comme on le decouvre encore, ce Bill Anders, est plutôt, un quidam rigoureux et cultivé. Alors, pourquoi a-t-il déclaré (d'après Paris Match , n° 1025 du 25 Déc. 1968, bien sûr), cette phrase tout à fait insolite et inadaptée au contexte;

     " Nous avons moins à craindre que Lindbergh lorsqu'il vainquit l'Atlantique . "

      Et nous le réaffirmons ici, volontairement, étant donnée la conplexité de cette mission Apollo 8, et des risques énormes évidents encourus, le site ARTivision, persiste à dire que, ce propos très insolite d'Anders, est une sorte de bouteille à la mer, bien calibrée, pour les générations futures, et cela signifie en clair :

" Soyez logique voyons, tout cela n'est, qu'un grand bluff... "


     Certains admirateurs zélés de la NASA, très horrifiés de s'être faits lamentablement bernés, pendant des dizaines d'années, vous diront ouvertement : "Mais cette phrase d'Anders doit certainement une signification bien plus banale que vous lui acordez et il n'y pas pas là de quoi fouetter un chat!!"

      Pour répondre à cette cinglante réplique, (et ces admirateurs zélés et consorts intellectuels blasés, doivent savoir que le site ARTivision , a toujours en réserve, des données irrécusables prouvant ses dires), disons ce, 26 Août 2016, qu'un autre occupant de la capsule d'Apollo 8 , a lui-aussi, prononcé une phrase très bizarre :

       En effet le Paris Match n° 1025, du 28 Décembre 1968, nous donne aussi, la silhouette habituelle de pasteur d'une église épiscopale de Franck Borman :


       Voyons maintemant, ce qu'il a déclaré, lui aussi, de très bizarre :


      Mais pourquoi donc ce pasteur, lui-aussi, a-t-il eu besoin de justifier son excursion spatiale, en la qualifiant d'action moins dangereuse que d'aller au Vietnam ..., où les prémices d'une guerre , avec les USA, se faisaient déjà sentir à l'époque...

      Ne trouvez-vous pas, que cela ressemble aussi, aux paroles voilées d'un lanceur d'alerte (même si cette expression n'existait pas encore à l'époque )...?

       A vous de juger, une fois de plus cette nouvelle incongruité...

      Ces lanceurs d'alerte, se font ces temps-ci de plus en plus incisifs, et nous reparlerons de certains plus tard, tels que les nommés, McClelland, Johnston, Musgrave, aussi d'autres comme les Andrew D. Basiago, Michael Relfe, Arthur Neumann, Henry Deacon, et surtout Carolyn Hamlett, qui dit avoir vu une base de la Lune, où elle a été emmenée, après avoir été enlevée, et il y a aussi Niara Terela Isley ( et cette dernière a même publié un ouvrage intitulé Facing the Shadow, Embracing the Light (2013)). Il y a aussi Laura Magdalen Eisenhower (petie fille du Président bien connu), qui parlent de bases installées sur Mars, depuis belle lurette.

      Mais, il y a encore mieux, quand les Corey Good, et Vladimir Terziski, parlent de consortium astronautiques de diverses flottes militaires de terriens, utilisant des énergies inconnues ici bas comme l'antigravitation, et expliquant l'arrivée des allemands sur la Lune, dès 1942, puis des russes et des américains dès les années 50. Dur... Dur, à encaisser n'est-ce pas !!!

h ) - Quand, on découvre qu'ARTivision , est avant tout aussi, un whistleblower bien français, qui se base sur des textes anciens, pour démontrer que les aliens ont toujours visité la Terre à de périodes lontaines, ce qui ne peut évidement pas être admis, par les pontifes dirigeant nos universités et nos écoles, car ceci ne fait pas partie de leur enseignement... .

      En effet ces pontifes refusent catégoriquement la Théorie des Anciens Astronautes ( encore nommée le Néo-évhémérisme) , pronée par des chercheurs audacieux comme Jean SENDY, qui a on le sait, publié en 1968 chez Julliard, cet ouvrage vraiment hors normes :

  

, ou encore les chercheurs comme, Erich von Daniken, Andrew Tomas, Brinsley le Poer Trench, Robert Charroux, Guy Tarade ou encore comme Maurice Chatelain (Ancien spécialiste de la NASA) ou Pierre-Moatti (Ancien Préfet), et bien d'autres, non cités ici faute de place, qui se sont donnés pour mission une tâche totalement révolutionnaire et diamétralement opposée, à ce que nous présentent depuis des siècles, les prêtres et les savants de nos universités .

     Ces chercheurs donc, parcourent le monde entier à la recherche des vestiges se rapportant aux mythes les plus anciens de l'humanité, pour prouver que la Terre a bel et bien été visitée par des voyageurs célestes, et qui ont été alors assimilés à des Dieux.

     En effet, on retrouve la présence de ces Dieux dans les mythologies indiennes, tibétaines chinoises , mayas , aztèques, égyptiennes, grecques, romaines, sumériennes, etc... et on pourrait s'étonner que seul le texte sacré de l'Ancien Testament (A.T) n'y fait pas allusion. Mais de nouvelles traductions sont apparues et d'après elles, la Genèse semble aussi, avant tout, raconter l'histoire d'êtres venus des cieux pour nous apporter la connaissance et un art de vivre.

     Une attention toute particulière, doit être réservée ces temps-ci, aux ouvrages de Mr Mauro BIGLINO dont le premier fut publié en 2011 par l'Editeur Nouvelle Terre :


Et le second en 2014 :


      Le fait qu'il existe sur la face cachée de la Lune cette gigantesque structure, vue déjà de nombreuses fois plus haut :


prouve en partie, indiscutablement, que ce savant Mauro Biglino, a bien vu , juste...

      Seulement voilà, le site ARTivision qui est, on le sait, un site mystico-rationaliste , ( nous n'avons pas hélàs ici, le temps d'en dire plus) , précise bien ici, qu'il s'agit dans ces livres, du Dieu de l'Ancien Testament, et que ces deux ouvrages auraient dû s'intituler :

Le Dieu de l'Ancien Teststament vient de étoiles .
L'Ancien Testament comme vous le l'avez jamais lu .


      En effet le Webmaster du site ARTivision a démontré dans de nombreux articles, que ce Dieu mommé Dieu, Seigneur, Eternel ,Yahweh, Jehovah.. etc...dans les bibles usuelles, et Elohim chez Dhorme et Chouraqui, n'a rien à voir à avec, Le Très Haut ou La Source, termes prônés par Le Christ.

     En effet disons, ce 28 Août 2016, que le Grand Maître, Jésus-Christ, honorait et vénérait ce Très Haut, sous la dénomination de "Mon Père", qui doit organiser, selon lui, l'Univers, avec tout ce qu'il contient de matériel et de spirituel . N'est-il pas écrit, en effet, en Matthieu VI-6 : " Mais quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte, et prie ton Père qui est lá dans le lieu secret...".

     Le Yahweh, ou le Jéhovah , n'affirme nulle part qu'il possède un fils nommé clairementJésus-Christ, et inversement Jésus , n'a jamais dit que l'Elohim Iahweh, était son père spirituel, dont il rejette d'ailleurs a priori , la "loi du Talion": " Vous avez appris qu'il a été dit : "œil pour œil , et dent pour dent". Mais moi je vous dis de ne pas résister au méchant...." Matthieu V-38. Ceci n'est-il pas bien l'application de la théorie de la "Non Violence", si chère au Mahatma Gandhi, et qui a fait ses preuves ?

     Pas besoin de chercher longtemps, ceux à qui profitait cet amalgame entre l'Ancien Testament et le Nouveau, et cela pour mieux soumettre le commun innocent des mortels, et faire appliquer la devise scélérate : "Il faut diviser pour mieux régner" .

     Voilà ce, qui selon nous, soutient tout le soubassement, de cette " civilisation judéo-chrétienne, si bien évoquée par le Grand Maître Dorian, dans notre article tout à fait renversant :

http://www.artivision.fr/DorianRevelations.html

     Voila aussi, ce qui fait vraiment partie du Temps des Révélations, qui approche à grands pas , et que le Maitre de Findhorn (si souvent evoqué par ARTivision), appelle le Nouvel Âge, qui a peu de choses, à voir avec le New Âge , des fervents de ce mouvement contemporain.

     Mais écoutons encore quelques bribes des paroles de ce Maitre de Findhorn, qui met ici, bien les points sur les Is:

Tu es dans le monde mais tu n'es pas de ce monde...

    Ah si nos mentors de l'Université, voulaient enfin enseigner cette affaire de Réincarnation, peut-être que nos étudiants et bien des quidams, comprendraient un peu mieux le fait que L'humain a un rôle prépondérant à jouer sur la Terre qui possède plusieurs dimensions, et pas seulement cette troisième dimension, où les humains déaxés ne pensent qu'à se faire la Guerre pour des futilités dérisoires.

     Vous avez du mal, à croire cela, alors voici un petit plus pour la route, qui complète parfaitement les surprenants propos qui précèdent :

....Est-il très étonnant qu'il te faille renaître pour accepter cette vérité ?

Tant d'âmes se sont égarées si loin du Très Haut ,

et se sont séparées au point qu'elles l'ont placé si haut dans les cieux
qu'on ne peut pas l'approcher.

Il est en toi, caché dans tes profondeurs mêmes,
et il attends que tu le reconnaisses et le fasses émerger.....


La petite voix : Eileen Caddy. Le Souffle d'or (1994).
Méditation pour le 29 Mai, après adaptation d'ARTivision.

      Ces propos du "Grand Maître", où il évoque clairement le mot spécifique renaître , semblent parfaitement confirmer les propos du même grand Maître du 11 avril et propos souvent évoqués par ARTivision tels que :

Tu es dans le monde mais tu n'es pas de ce monde.

I1 est inutile de laisser les façons d'être du monde t'enfoncer.

Jouis-en mais n'essaye pas de les posséder

et ne leur permets pas de te posséder.........


      
Ces propos sont relatifs à la Théorie de la Réincarnation, non encore enseignée dans nos universités, et théorie que nous avons si souvent évoquée sur ARTivision :


     Nous n'avons hélas pas le temps de développer ici longuement, les tenants et les aboutissants de cette notion de réincarnation, un livre entier serait à peine suffisant. Mais pour les internautes qui veulent approfondir vraiment la question, disons que le Collectif Soria , (constitué de 4520 entités transcendantes) nous précise, la page 119 du tome V de Soria, intitulé "Fleurs d'Esprit", publié aux Éditions Ariane, en Avril 2003, cette courte, mais très significative phrase :

    
"N'oublions pas qu'un être , s'incarne dans un groupe, en fonction des lectures de la vie déjà effectuée..."

    Et dans le 4e ouvrage intitulé "l'Être Solaire " nous lisons aussi en page 253 :

    " Vous avez donc une chance inouie : celle d'avoir reçu l'autorisation de vous incarner durant une période exceptionnelle et tout à fait rare dans l'histoire du système solaire. Aujourd'hui, quelle que soit l'apparence physique que vous avez accepté de prendre, vous avez reçu le plus beau et le plus grand des cadeaux dans tous les univers : l'autorisation de vivre à l'intérieur d'un corps physique."

    Quand on pense, par exemple, que certains se suicident volontairement pour quitter ce corps, si merveilleux, ou d'autres même, le font sauter en kamikaze, pour défendre des idées qui seront abandonnées totalement dans quelques dizaines d'années si bien que leur sacrifice n'aura pratiquement servi à rien. D'autres préfèrent encore inconsciemment foncer sur les routes dans une boîte mécanique à quatre roues, nommée automobile, en prenant le risque bien inutile de s'y faire détruire ce si précieux corps ou plus grave encore, d'ôter la vie à d'autres innocents (ou de les mutiler à jamais) alors qu'il ne demandaient apparemment qu'à vivre en paix. Mais que voulez vous, c'est encore le libre arbitre qui joue sur cette planète... et sans doute pas pour très longtemps encore...

    Disons aussi que cette affaire de réincarnation est admirablement dévoilée dans l'ouvrage intitulé "La Quête éternelle", d'un certain Joseph Whitfield, et publié on le sait aux Editions Vivez Soleil en 1991, mais aux USA dès 1983 :

  

      Voici aussi quelques propos hors nomes, que l'on découvre dans la "La Quête éternelle" .

    " La planète Terre contient plus de secrets que l'homme n'ose en rêver. Ce que je vous dis maintenant est seulement l'un de ces grands secrets. Vous vous rappelez que Prime Nova racontait â Victor que le Soleil était creux, comme toutes les planètes. De grandes civilisations existent à l'intérieur de la Terre. Je ne vais pas vous parler d'elles maintenant, mais sachez qu'en plus de cet espace sous Terre, l'écorce terrestre abrite aussi de grandes cités civilisées... "

     Avouons, que ce n'est pas le genre de propos, que l'on trouve dans les médias actuels même les plus audacieux ...

    Mais en plus, il y a aussi cette affirmation démontrée largement par ARTivision :

    Mais lisez cela plutôt :


    Mais il faut savoir que pour ARTivision, cette notion d'interdépendance des éléments qui constituent le vivant, ne recouvre pas du tout, une affaire de foi aveugle, mais plutôt une affaire de connaissance expérimentale...

    Cette assertion est basée sur les découvertes extraordinaires, révélées dans notre article hors normes souvent évoqué sur ARTivision :

http://www.artivision.fr/docs/dimcos.html

    L'article est intitulé "Intercommunications naturelles spécifiques chez les êtres vivants et retour à la dimension cosmique de l'humain ", et, dès Juin 1999, il avait mis l'accent sur des expériences extraordinaires prouvant la communication des plantes entre elles, des plantes avec animaux et des plantes avec les humains et expériences qui auraient dû être répétées dans toutes les universités, car elles montrent incontestablement, l'unité du vivant et l'incommunication qui règnent entre ses éléments constitutifs.

    Mais au contraire, il est évident que ceux qui préfèrent "diviser pour régner", n'avaient aucun intérêt à diffuser ce genre d'expériences , qui pourraient grandement remettre en cause leurs moyens de pression sur les humains, qu'ils ont su si bien séparer par toutes sortes de combines, et c'est pour cela que site ARTivision depuis 1997, s'évertue à éveiller les consciences des internautes, sur le Fabuleux Passé de la Terre et sur ce qui est caché à l'Humanité entière.

    Alors Messieurs les rieurs sous cape, continuez à vous tordre d'hilarité, il ne vous reste que très peu de temps pour cela.

    A bon entendeur salut...

    Ce Maître de Findhorn , avait donc ses raisons de ne pas prononcer le mot "Réincarnation" , qui pourrait heurter grandement la sensibilité de certains esprits mal préparés..Point Barre.

i ) - Quand, on redécouvre que le site ARTivision, avait déjà tout dit, sur les artefacts découverts sur Mars et sur la Lune, que les dieux sumériens dont le fameux Yahveh Elohim, de L'Ancien Testament , avaient débarqué sur ces astres, avant de se poser sur Terre.. .

    Ce Yahweh Elohim, n'etait en fait qu'un transfuge attardé, de ces les dieux sumériens, et il aimait décimer les peuples qui ne faisaient pas partie de la communauté très sélective, qu'il avait choisie, et sur laquelle, il pratiquait un eugénisme sévère : voir notre article très amer :

http://www.artivision.fr/Elohimamer.html

     Tout ce qui précède, serait de la pure fantaisie, si l'on n'avait pas découvert sur Mars cette structure inouie, placée sur le plateau de Cydonia, grâce aux sondes spatiales Vikings 76H593 et 17384 , qui l'ont filmé en 1976 :


   Il n'est pas besoin en effet, de sortir de l'école Polytechnique, pour relever le caractère artificiel de cette structure gigantesque placée au centre de la photo et appelée par certains chercheurs, la forteresse, et dont l'épaisseur des "murs", formant deux angles droits, dépasse les 300m. Le voisinage fait aussi apparaître une sorte de "pyramide" dont la hauteur dépasse le km. Bien évidemment, les revues spécialisées qui ont pignon sur rue, évitent soigneusement de parler de tout cela.

    Et on sait maintenant que la NASA, et son complice un certain Michael Malin (et vous verrez que l'on devrait plutôt le nommer, plus diaboliquement parlant, Michael le Malin), ont trafiqué les photos pour en neutraliser les formes non naturelles . Voir pour cela absolument l'article incontournable de la revue Nexus n° 61 de Mars-Avril 2009 :


    Ces protagonistes pervers ont tout fait, pour maquiller sans scrupules cette admirable image, et donc tant que ces Messieurs les sceptiques, qu'ils soient haut placés ou pas dans l'Université, et tous ces médias et autres prétendus astronomes et scientifiques de tout bord, se tairont au sujet de cette "forteresse" sur Mars (ou au sujet de cette structure gigantesque placée sur la face cachée de la Lune, et visible sur le Paris Match du 18 Janvier 1969 ), le site ARTivision, continuera à les pousser dans leurs plus petits retranchements, et les forcer à un jour à parler.

    Voilà une mission très prosaïque, qui n'a rien de magique.

    Les deux sondes Spirit et Opportunity et (d'autres après comme celle nommée Curiosity lancée le 26/11/11 ) qui ont dit-on, été envoyées sur Mars (soi-disant pour y détecter la vie ), ne sont que des leurres, et de la frime, pour faire travailler les chercheurs de la NASA, mais surtout pas pour prouver que la vie a existé sur Mars, car alors, la preuve est déjà là, en la matière de cette "forteresse", dont chaque mur fait, nous l'avons déjà dit plus haut, près de 300 m de large et qui doit faire à vue d'œil au moins 700 m de haut (alors la Tour Eiffel serait vraiment un petit bambin à côté)

     La NASA et ses sbires agissent exactement comme si un extraterrestre qui voudrait ralentir la découverte de l'existence d'une civilisation développée sur Terre, commencerait pour noyer le poisson, en faisant atterrir son robot au beau milieu d'une zone aride et stérile du Sahara, oubliant volontairement, les villes comme Paris, New York etc...

     Pour en savoir plus, il y a d'abord, le remarquable fascicule américain publié dès 1988, et intitulé "Unsusual Mars Surface Features" de Vincent DiPietro, Gregory Molenaar, et Dr John Brandendurg, par Mars Resaearch P.O. Box 284 GLENN DALE , MAYLAND 20769 :


, et où l'on découvre la photo claire et nette n° 76H593/17384 de la région Cydonia sur Mars, faite par la sonde Viking, le 31 Juillet 1976 :


      Nous ne nous éterniserons pas sur cette affaire de visage qui a fait couler beaucoup d'encre, Puis il y a aussi le très remarquable ouvrage "Guizeh, au dela des grands secrets" de Guy Gruais et Guy Mouny publié aux Editions du Rocher dans la collection chez l'Age du Verseau en Avril 1997.

    Puis aussi, il y a le livre "Le mystère de Mars" de Graham Hancock, Robert Bauval et John Grigsby publié aux Editions du Rocher en Octobre 2000.

    Il y a aussi, le numéro spécial sur Mars d'Avril 2000 de la revue Science&Vie Junior page 57 et photo visible sur notre article placé directement à :

http://www.artivision.fr/docs/lettreouverteSVJunior.html

et le nom de la photo est imcydonia1b.jpg . La voici :


    Cependant (Et voilà ici comment une revue importante, fait comme l'autruche) cette revue à grand tirage (réservée à la jeunesse) en présentant cette "forteresse" , (placée ici sur la gauche de la photo) n'a à aucun moment, donné la moindre information et encore moins une explication utile à son sujet, même à titre de curiosité et seul le prétendu, le visage, a fait l'objet de commentaires de cette revue sous forme d'illusion d'optique bien sûr.

    C'est une honte et un défi inadmissible à l'esprit humain que nous montrent C'est ces journalistes soi-disant curieux de nature .

    La NASA a fait des contorsions inimaginables, avec son complice Le Malin, , pour cacher les structures de Cydouia au monde enitier. et voila ce qu'est devenue la forteresse en question aux murs si nets de 300m de large, et cela d'après le n° 18 de la revue Top Secret, page 37, dans un dossier consacré à Mr Nicolas Montigiani :


    Le texte en blanc peu lisible, ci-dessus dit exactement ceci : " Détail cliché n° 20020413a, sonde Mars Odyssey (13 avril 2002) : contrairement à toute logique, l'insolite structure de forme rectangulaire visible sur l'image Viking 1 n° 35A72 n'est plus visible ici. Comment une image d'une résolution de 19 mètres par pixel peut-elle faire disparaître des éléments visibles sur une autre, plus vieille et de, résolution moindre (47 mètres par pixel) ? C'est le paradoxe de la conquête martienne. À croire que plus les instruments embarquées sont précis, plus la lecture des images devient difficile, le résultat opaque."

    En conclusion préliminaire, après cette lecture, nous ne pouvons que prononcer que les mots des anglo-saxons, quand ils sont embarrassés par une situation : No Comment.

    Mais ce 31 Août 2016, poursuivons notre exploration des artefacts découverts sur les astres voisins, qui sont la preuve indéniable que des Aliens, (Nous préférons ce terme au mot extraterrestres, car il pourrait bien s'agir >de terriens qui ont quitté la Terre, à la suite d'un cataclysme, il y a plus de 10 000 ans), se sont installés sur la Lune ou ailleurs, depuis des siècles, ce que nos gouvernements nous cachent incontestablement, pour ne pas diminuer leurs impacts psychologiques et scientifiques, commerciaux... etc..., sur les populations ignorantes, du fait que la vie existe bien partout dans l' univers, comme nous le précise le Maître de Findhorn, dans la méditation suivante concernant la notion de la Vie en elle-même, ce qui nous interpelle ici, alors bien philosophiquement, et même scientifiquement, ce qui va encore faire hurler de dépit, les bien-pensants et consorts intellectuels blasés contemporains:

Que signife la Vie pour toi ?

En jouis-tu complémement ?

T'attens-tu à ce qu'il en sorte le meilleur ?

Acceptes-tu qu'elle soit infinie, qu'elle n'ait ni commencement ni fin ?

Est-ce que savoir cela te fait vibrer t'élève,
ou bien en es-tu horrifié et déprimé

Ton attitude envers la Vie en ce moment est des plus importantes,
car beaucoup de merveilles sont en train de se déployer,
et il est nécessaire que tu ailles
dans le sens de tout ce qui se passe et que tu ne le combattes pas.

C'est une époque de déploiement, non de difficulté ou de lutte;

par conséquent sois tranquille ,
vois se déployer merveille sur merveille en une vraie perfection,

et rends grâce éternellement .

Rends grâce d'être vivant et de faire partie de ce qui est en train de se passer.

Rends grâce pour les changements rapides, et change avec eux .

Tout est pour le mieux ;

n'aies donc pas peur, mais avance joyeusement .

Sens que tu es une partie de tout le processus de changement ,
de la Globalité et de la Nouveauté.

La petite voix : Eileen Caddy. Le Souffle d'or (1994).
Méditation pour le 11 Juillet , après adaptation d'ARTivision



       Curieux n'est-ce pas, (et la Science le dévouvrira sans doute bientôt), que ce devoir, qui nous est bien répété, de remercier continuellement La Source pour ses bienfaits.

       Mais jetez donc aussi , un petit coup d'œil sur l'information suivante :


       Et nous notons surtout avec émotion, ces paragraphes significatifs:


        Le Maître de Findhorn, semble donc nous avouer un peu plus haut, que si les scientifiques étaient plus proche de La Source, et qu'ils la remerciaient plus souvent, il serait sans doute déjà arrivés physiquement sur Prixima b, dans la Constellation voisine de nous : Proxima du Centaure. A bon entendeur salut...(voir comment plus bas)

       Mais hélas, l'existence de cette Source, n'est pas enseignée dans nos écoles et nos universités, et son existence, nous est aussi dévoilée admirablement, par les Maîtres : Salusa, Dratzo, Soria, Dorian... etc..., souvent cités par ARTivision, comme le furent très souvent aussi, les spationautes non officiels Howard Menger, Adamski, Pierre Monnet...etc... dont nous reparlerons à juste titre plus bas.

       Les détracteurs habituels, vous diront vite fait, qu'ils n'ont pas besoin de La Source, pour avancer dans la connaissance du Réel , ce qui est une grave erreur , et nous l'avons déjà exprimée dans notre article hors normes :

http://www.artivision.fr/ArtivisionauBacPhilo2016.html

       Mais des faits très étranges finiront bientôt par donner raison à ARTivision, et nous pouvons déjà soummettre à votre réflexion, en attendant bien plus, ce qui suit, tiré de la même revue Top Secret n° 86 d' Août-Sept 2016, déjà mentionnée plus haut :


       Donc en élaborant d'autres portails cosmiques ou en utilisant ceux qui existent déjà et que nos gouvernements nous cachent, les humains consciencieux, pourraient vite alors voyager jusqu'aux étoiles...

      Les irréductibles mécréants et consorts intellectuels blasés, vont encore se tordre de rire, dans leurs petits conforts coutumiers
, mais le site ARTivision , ne parle jamais en l'air pour faire de la frime, car il sait qu'en ce moment même, l'on redécouvre, une connaissance très raffinée,:que comnaissaient déjà nos ancêtres très lointains de cette planète, qui bascule, on le sait, dans le Temps des Révélations, si bien mis en exergue par le grand ésotériste français Jean SENDY (bien ignoré des médias et intellectuels flegmatiques actuels). Mais lisons plutôt :

     " Les descriptions de l'Âge d'Or des idolâtres et celles des Temps messianiques des Hébreux, concordent sur un point fondamental :

     Quand on en sera là, nous rabâchent-ils depuis des siècles et des siècles,l'homme saura accomplir les actes attribués par les Mythes aux divers "dieux" , et aux Elohim par la Genèse. .

     Extrait de "Les temps messianiques", J'ai Lu A 381 page 33
.


  

     Merci mille fois déjà, à l'internaute passionné. qui nous retrouvera quelques passages de ces descriptions de l'Âge d'Or des idolâtres , et aussi des passages des Temps messianiques des Hébreux, dont il est fait mention ci-dessus.

     Mais voici encore quelques exemples qui prouvent parfaitement que le nouvel Âge, a bien commencé...

      Regardez bien les feuilles de cette plante, qui pousse un peu partout en Guadeloupe :


Le Taro appelé ici Malanga est plante tropicale dont les feuilles possèdent des caractéristiques d'imperméabilité impressionnantes. Quand il pleut, l'eau glisse sur les feuilliss sans y laisser la moindre trace. Eh bien, des scientifiques en reproduisant les molécules de cette feuille, sont arrivés à produire une matière que la boue ne salit pas. Ah cette Dame Nature, qui nous qui nous étonne de plus en plus !!

      Mais, il y a bien mieux encore :


      En perfectionnant le système, voici, vite fait n'est-ce pas, une économie de climatiseurs ...

     Aller... pour terminer ce paragraphe, voici, un petit plus, qui va faire rêver certains, mais qui n'est pas encore à notre portée :

       En effet, comme disait déjà Matthieu. X-26, il y a des lustres : " Il n'y a rien de caché qui ne doive être découvert, ni de secret qui ne doive être connu ", alors à ce moment là , le Vatican, sera obligé de sortir, de ses recoins très secrets, les travaux fabuleux ( consistant à filmer le Passé ), du moine scientifique Ernesti Pellegrino. En 2002, est sorti un ouvrage, que nous avons sous la main, du Père François Brune, intitulé "Le nouveau mystère du Vatican" aux Éditions Albin Michel.

      Cet ouvrage explique bien cette mise au secret par l'église catholique, des travaux du savant bénédictin Ernesti Pellegrino, à qui nous avons consacré, déjà un article, en date du 28/06/01, placé à :

http://www.artivision.fr/pellegrino72.html

      Si vous souhaitez en savoir plus à ce sujet, vous pouvez déjà parcourir l'interview de Mme Florence Fabrégue, du Père François Brune, publié dans le n° 296 de Mars-Avril 2002 , de la revue ésotérique "Le Monde de L'inconnu", sous le titre évocateur "La machine à filmer le passé a-t-elle existé ?", article de 3 pages, dont voici la première :


       Justement au sujet du Vatican, mentionné ci-dessus, voici aussi un entrefilet qui ce trouve dans le même France-Antilles du 3 Sept 2016 :


       Bien sûr nous, nous félicitons de la canonisation de cette Très grande Dame que fut Mère Théresa, et que Paix, et Lumière accompagnent desormais cette sainte dans la Haute Dimension, où elle évolue en ce moment, et que sa joie , rejaillisse tant soit peu sur les terriens qui sont épris de la découverte d'une connaissance transcendante, pour que l'on puisse enfin, mieux vivre sur cette planète.

       Mais, ARTivision affirme aussi, que cette communauté religieuse en question, a oublié, diablement, qu'il convenait avant tout, il y a des lustres, de canoniser surtout, le philosophe et l'humaniste, Giordano Bruno, qui fut, on le sait déjà, brûlé en l'an de Grâce 1600, par la Sinistre Inquisition, pour ses idées qui étaient hors normes pour son temps, car il affirmait tout simplement que l'univers était infini, et contenait sans doute des galaxies peuplées comme la nôtre.

    En effet , il n'est pas besoin donc, d'être un docteur en philosophie, pour admettre, que s'il existe dans l'univers des soleils en plus grande quantité, que les grains de sable de la Terre, il est fatal qu'il existe encore plus de planètes tournant autour de ces soleils, et donc qu'il existerait des sœurs jumelles à notre Terre par millions. Or, c'est cela qu'affirmait dès la fin du XVIe, ce Giordano Bruno,



Dessin tiré du n°13 de la revue Maths&malices Sept-Oct 1993

    Ce dessin pourtant admirable est incomplet, car les tortionnaires de l'Inquisition ont en plus, traversé la langue du supplicié d'une tige métallique pour bloquer ses lèvres, et l'empêcher de hurler ses dernières volontés.

     Effroyable et intolérable supplice, qui attend toujours, une indéniable réparation. Et à bon entendeur salut !

       Ce Giordano Bruno était un Philosophe, théologien, poète, peintre auteur de théatre, imprimeur , astromome , alchimiste... , et qui a publié près d'une centaine d'ouvrages.

    L'Eglise Catholique, qui a perpétré cet infame crime, n'a jamais à notre connaissance, fait le moindre geste, pour s'excuser d'avoir brûlé ce philosophe, en le canonisant au moins, par exemple, ce qui n'aurait pas coûté cher du tout, à cette église, Point Barre.

      A vous de juger, une fois de plus, tout cela, documents à l'appui.

      Mais avant de présenter dans cet exposé, d'autres preuves irrécusables de la présence des aliens autour de nous , il convient dès lors de redonner ici, les paroles suivantes du le Maître de Findhorn, qui nous explique bien, l'attitude joyeuse, à suivre pour mieux assimiler, les instants de la Vie, d'ici bas :

Marche dans la lumière

et n'aie jamais peur de laisser la lumière

de la la Vérité t'éclairer en plein !

Lorsque tu n'as rien à cacher
, rien de quoi avoir honte,

tu es aussi libre qu'un tout petit enfant

qui n'a aucune inhibition

et s'exprime avec une Joie authentique.

II déborde de joie et cette joie est contagieuse,

rayonnant vers tout ceux qui entrent en contact avec lui.

La Joie ne peut être cachée ou contenue.

Elle se révèle de mille et une façons :

dans un regard, un mot, une expression.

La Joie attire les gens à elle,

car tout le monde répond aux âmes Joyeuses, heureuses

et aiment être en leur compagnie.

la Joie attire les âmes à elle comme l'aimant attire l'acier.

tandis que la tristesse et la négativité repoussent.

Lorsque tu sais que tu faisla chose juste et que tu es à la place juste,

tu rayonnes de de joie et de Liberté

Tout coule harmonieusement pour toi et tombe à sa juste place.

Tu attires le meilleur à toi ; tu ne peux pas t'empêcher de le faire,

car qui se ressemble, s'assemble



La petite voix : Eileen Caddy. Le Souffle d'or (1994).
Méditation pour le 7 Août , après adaptation d'ARTivision ARTivision.



     Que celui qui a bien su lire tout qui précède, en tire les éclaircissements qui s'imposent, et surtout, le désir latent d'en savoir plus, documents à l'appui.

     Mais ce 02 Septembre 2016, le moment est venu de prouver une fois de plus, qu'en Haut Lieu (donc que ce Monsieur Jean-Claude Juncker, est parfaitement au courant), on nous cache il y a des lustres, ces histoires d'aliens qui évoluent sur la Lune ou dans les environs.

      C'est alors que le 26/07/2016, un événement extraordinaire, va nous remettre en mémoire l'affaire du petit pont traversant un cratère de la Lune.

j ) - Quand, ARTivision, découvre dans ses propres archives, un autre document faisant état de l'affaire du petit pont voisin du cratère Tobiac de la Lune...

     Alors que nous étions dans notre garage, en compagnie d'un voisin, une forte invitation à lui montrer que dans ce garage, il y avait des documents très rares, nous a fait sortir d'une boîte en carton bien fermée, la revue qui se trouvait au dessus d'une pile . Nous avons un peu déchiré le scotch qui encerclait la boîte, et voici la revue qui émergea à notre grand étonnement :


     Comme on le voit, il s'agit de la revue Sciences et Avenir n°153 de Nov. 1959.       Et aux pages 562 et 563, on trouve ce titre très significatif :


     Puis en page 564, on découvre, une superbe photo du cratère Copernic :


     Faisons ici une deuxiéme digression importante :

      Les scientifiques et consorts astronomes affiliés, prétendent que ce cratère est le type flagrant de cratère météoritique, dont le complexe de rayures blanches en étoile est produit par des projections de matière expulsée du sol, lors de l'impact du météore. Le site ARTivision donne une tout autre explication à ce phénomène. (Voir plus bas), et nous présentons ici a contrario, cette image très incroyable du cratère du Valhalla, dont le diamètre est d'environ 1500 km ( Donc plus large que la France nord-sud), et photo extraite d'un satellite de Jupiter, nommé Callisto .


     Cette image nous vient de la revue"Pour La Science N° 270 d'Avril 2000", et contrairement à ce que déclare, la revue, ce cratère ne peut en aucune manière, être un cratère d'impact, car on voit au centre, une structure phénomenale, (Jamais mise en 3 D par les infographistes qui se prétendent dans le vent), et structure où figurent des formes géométriques classiques et des angles droits à profusion.

     , les médias ayant pignon sur rue, qui devraient bondir de satisfaction sur ce scoop d'ARTivision, publié dès la mi-septembre 2003, sont restés aussi silencieux qu'une pierre tombale... Et les infographistes qui croient être malins, et toujours prêts à inventer des images bidonnées, ont , fourré carrément la tête sous le sable exactement comme ceci :


     Et ils ont loupé lamentablement le coche, comme beaucoup d'autres quidams, et coche qu'ARTivision, avait justement conduit devant leur porte.

Fin de la digression.

     Mais pendant que nous parlons de ces cratères, que l'on dit météoritiques ayant "des projections radiales de poussière", comme Copernic, voici aussi, par exemple, le cratère Tycho, de 85 km de diamètre et qui possède aussi ces rayures centrales :

  

, et dont nous parlerons plus bas...

     Tout ceci nous remet aussi en mémoire la photo de ce cratère Copernic, que nous avions déjà montrée dans de très nombreux articles, et photo qui fut tirée de l'exceptionnel Science&Vie de l'époque d'Avril 1964, que tout collectionneur des choses de l'espace se devrait de posséder :


     Pour le puriste qui aime à rechercher, la source d'un document, disons que dans ce n° 559 dans la rubrique L'UNIVERS, figure un article incroyable pour l'époque, jamais repris ensuite dans ce magazine, et intitulé : " Des lueurs étranges sur la Lune". Voici donc comment se présente le début de cet important article :


     Mais revenons à notre affaire du cratère Copernic...

     Juxtaposons alors les deux images, celle de Science&Vie étant à droite:

  

     Hélas le Sciences et Avenir (de gauche) ne spécifie pas clairement de quel télescope est tirée cette image, mais d'après le Science&Vie d'Avril 1964, la photo du cratère Copernic, fut aussi prise, par l'observatoire du Mont Wilson en Californie, très cher à notre site et on sait pourquoi... (hélas on ne dit pas quand) . Aux spécialistes de répondre, car l'image semble être la même, plus ou moins agrandie sur les bords :

     En page 584, du n° 153 de Nov. 1959 de Sciences et Avenir, retrouvé dans notre garage, nous avons scruté cette partie de l'image en haut à gauche, et à notre grand étonnement, il y figurait, le cratère avec un petit pont tel que :


     En agrandissant on voit apparaître en haut à gauche, une chaîne de montagnes et pas loin en dessous, le cratère Tobias Meyer, tel que :

     C'est juste à côté de Tobias Meyer, qu'il y a, ce petit cratère traversé diamétralement, par une sorte "de pont ou de muraille" :

  

     Notons en passant, que sur Google, on découvre que le diamètre de Tobias Mayer peut être évalué à 30,5 Km,, alors le soi-disant "le petit pont", aurait selon nous, grosso modo, un diamètre voisin de 6 km. Merci mille fois à l'internaute béni, qualifié pour ce genre d'évaluation, de nous de préciser cela .

     Mais, où l'affaire se corse, c'est que notre grande amie Aurélia (http://www.unepetitelumierepourchacun.com ), nous avertit que sur le site Wikipedia, on trouve la photo de Tobias Mayer, prise par la sonde Orbiter 4, telle que :

http://en.wikipedia.org/wiki/File:T._Mayer_crater_4133_h2.jpg


      Comme, on le voit, notre "le petit pont", est devenu un ensemble élargi plutôt complexe, en forme d'X. tel que :


      Comparons de plus près ces structures:


      Donc, il y a bien une grosse anguille sous la roche, et le petit pont insolite, est devenu comme par enchantement, une sorte de montagne superbement assise, entre deux cressasses, toutes les deux bien banales et il n'y a donc, , plus rien d'insolite à voir. Point Barre...

      Pour les puristes qui en veulent plus, on trouve sur le site :

http://www.lpi.usra.edu/resources/lunar_orbiter/images/aimg/iv_133_h2.jpg


Et c'est sans doute la même sonde lunaire Orbiter 4, qui a pris cette photo agrémentée, bien sûr, de quelques manipulations propices de la NASA et consorts affilliés:


     Que celui, qui a de bons yeux, pour voir tout cela, en tire l'illumination logique qui s'impose, et surtout, le désir latent, d'en savoir plus.

     Mais ce 02 Septembre 2016, poursuivons notre analyse du cratère Copernic, que les astronomes classent, on le sait déjà, habituellement dans la catégorie des les cratères météoritiques, à cause de "ses projections radiales de poussière", comme on l'a déjà vu plus haut, par exemple le cratère Tycho, de 85 km de diamètre, et qui possède aussi des rayures centrales, que nous représentons ici à nouveau volontairement :

  

     Pour expliquer ce phénomène extraordinaire, qui n'a rien à voir, selon nous, à l'éclaboussement radial causé au sol, par la chute d'une météorite , voici donc l' explication hors normes que propose ARTivision, concernant les rayures centrales blanchâtres de certains cratères lunaires...

     Regardez donc une photo très rare, (hélas nous ne savons pas quel télescope l'a prise et mille fois merci à l'internaute béni qui trouvera cela), photo tirée de l'ouvrage "The Moon" de Mr Zdenek Kopal, publié chez l'Editeur D. Reidel Publication à Dordrecht :


     Cette photo a été présentée dès 1973, par notre ami (hélas décédé en 1990) Alfred NAHON, dans son remarquable ouvrage "La Lune et ses défis à la Science", paru aux Editions Mont-Blanc.

  

     Sur cette photo très rare, on voit clairement dans le cercle indiqué, un engin indiscutablement non naturel, entrain de "raboter" la partie droite du cratère Copernic. Il va sans dire que cet engin peut parfaitement être sans roues et antigravitationnel, c'est-a-dire qu'il utilise des énergies inconnues de nous, pour extraire du sol du cratère, des minéraux utiles aux occupants de la Lune. La poussière lunaire, peut donc s'y coller progressivement, et surtout s'y détacher en fonction des directions rectilignes empruntées pour le transport de ces minéraux. Cela est à l'origine de la blancheur du cratère, et des fameuses rayures blanchâtres, pas toujours concentriques qui s'étalent autour du cratère : Voyez donc l'image suivante de Tycho, avec une rayure bien décalée, passant loin du centre du cratère :


     Rappelons que le cratère Tycho, a près de 85 km de diamètre, et cela fait que le décalage observé de la rayure, est donc très significatif.

     Si vous avez une meilleure explication du phénomène, soyez assez aimable de nous l'envoyer, afin que nous puissions la publier, dès réception....

    N'empêche, qu'il faut vraiment, vouloir imiter l'autruche, pour dire, que ceci qui suit, est tout à fait naturel :


     Si l'on sait que ce cratère Copernic mesure environ 93km, un calcul élémentaire donne pour la largeur de l'engin excavateur, près de 12,4 km, que nous arrondissons volontier, à cause de l'imprécision de nos mesures à : 12 km. Comment donc il se fait, qu' un engin de près de 12 km, est passé totalement inaperçu dans les colonnes des revues d'astronomie et consorts analogues, et cela bien avant 1973, date de publication du livre d'Alfred NAHON .

     Bien sûr, aucune autre photo moderne de Copernic, ne nous présente ce super engin excavateur, et nous formulons ici, le grand espoir qu'un courageux infographiste, pourra enfin, nous mettre en 3 D, cette super-structure, tout à fait hors normes.

     Mais dans ce même n°153 de "Science et Avenir" de Septembre 1959, nous avons aussi découvert, cette image en page 565 :


     Cette photo du Sciences et Avenir, n'est pas hélas référencée et pourrait elle aussi venir du Télescope du Mont Wilson en Californie. Merci mille fois à l'internaute qui en déterminera la date de sortie.

     Cependant il semblerait que l'on y voit bien de manière très floue le Truc de Copernic , vu plus haut, mais totalement déformé:


     Selon ARTivision, ce ne peut être l'astronome Mr Zdenek Kopal, dont la réputation est notoire, qui a pu modifier cette photo. Mais comme la NASA a été créée en fin Juillet 1958, c'est elle et ses sbires, qui ont pris les devants, pour neutraliser le truc en question, et c'est donc la photo tirée de l'ouvrage "The Moon" de 1969 de Mr Zdenek Kopal chez l'Editeur D. Reidel Publication à Dordrecht, qui est authentique , et qui fut obtenue probablement par l'astronome, directement de l'Observatoire du Mont Wilson en Californie. Point Barre...

       Que c'est troublant, tout cela !!! A vous de juger, documents à l'appui...

k ) - Quand, ARTivision, sort le grand jeu, et présente de nouvelles preuves incontournables, prouvant la présence séculaire d'Aliens, dans notre environnement.

        Donc ce 5/09/2016, nous allons découvrir, plus avant, cette affaire d'aliens, qui visitent la Terre, depuis des lustres, et dont les traces sont clairement définies dans nos textes anciens.

     Nous avons vu plus haut, concernant le truc de Copernic, que des aliens, raclent le sol des astres de notre système solaire, pour évidemment, y soustraire, depuis des lustres, des minéraux et des métaux utiles à leurs occupations. ( Voyez donc par exemple en plus, le sort qui a été réservé à Miranda, l'impossible satellite d'Uranus, (27 satellites connus), ayant un diamètre moyen d'environ,.

Planète triturée et ratissée à souhait comme on le voit.



     Cette figure est en forme d'un ovale très allongé et dont les structures évoquent incontestablement des champs de courses de chars romains à la "BEN HUR".


     D'autres images encore présentent des formes étonnantes d'une structure anguleuse tel le désormais célèbre "chevron" situé au pôle Sud .


      Ce sont nous l'avons dit plus haut ces mêmes aliens, qui ont fait parler d'eux dans de nombreuses légendes, et pour commencer, voici la silhouette de quelques uns, que l'on retrouve dans l'épopée des Sumériens (à ré-examiner avec le plus soin chers historiens dépités), et donc voici une représentation extraordinaire tirée de la revue Aliens n°26 pages 46-47 du 17 Nov. 2015 - 16 fev. 2016, de ces Dieux bien connus , aussi appelés Anunnakis dont nous l'avons dit plus haut, le dieu Yahweh , (YHWH en hebreu bien sûr) , n'était qu'un transfuge plus tardif, et on le comprend bien, devait éviter de montrer son visage à son peuple.


     Vous avez bien noté nous l'espérons que l'éntité de gauche porte des ailes, qui dans l'imagination populaire des historiens de l'époque servaient à voler dans le ciel, alors que pour nous il ne s'agit que d'un dispositif technique permettant un déplacement aérien. Notez aussi avec soin les sortes de sacoches qui semblent très précieuses, qu'ont à la main gauche, les personnages de droite et de gauche de la photo..

    Mais ces aliens, qui étaient des sorte de géants, n'avaient pas toujours un visage d'humain, et les grands Maîtres, qui se montraient rarement à la populace, ressemblaient plutôt à ceci :

Tiré du livre de 1969 ( Présence des ETs) d'Erik Von Däniken (Biblio. des Grandes Enignes p.6)


    On les a appelés plus tard, des Dracos... , et il est concevable que ces entités fréquentaient rarement les humains, car leur apparence était plutôt choquante.

     Les bien-pensants de l'histoire contemporaine,, ne voudront pas, bien sûr, admrettre que cet être n'était pas de race humaine, et ils nous diront vite fait, qu'il s'agit d'un être portant un masque rituel, lors d'une cérémonie digne de notre carnaval habituel.

     Notez aussi ici, la présence de la précieuse sacoche, toujours dans la main gauche de l'entité, et sacoche que l'on aurait, dit-on, aussi découverte dans un bas-relief de l'Amérique précolombiene. Merci à l'internaute, qui nous en trouvera, l'image et le lieu.

     D'autre part, il est certain, que observateurs contemporains convaincus par cet exposé, auront des scrupules notoires, à vouloir admettre que les silhouettes gravées suivantes, ne sont que des masques cérémoniels,, comme l'admettent sans retenue, nos universités actuelles, car en effet, il nous est arrivé ces temps-ci, une information hors-norme, qui est racontée dans les vidéos suivantes :

http://www.youtube.com/watch?v=IPnbYsjgnFE

http://projectavalon.net/forum4/showthread.php?64757-Mayan-ET-Connection

http://www.youtube.com/watch?v=3EP9gQYiqrw

      Cependant c'est notre ami Jean (http://www.banlin.fr.), qui dès le 23/10/2012, nous avait déjà envoyé l'url d'un site archéologique concernant les Mayas :

http://information-machine.blogspot.com/2012/02/nassim-haramein-klaus-dona-new-mayan.html

et, montrant des découvertes faites dans le centre du Mexique, il y environ 55 ans, et exposant des artefacts où sont representées, des entités extraordinaires, ayant des yeux en amandes, très inclinés :

    


    


      Pensez-vous que les Mayas auraient représenté, d'une manière si expressive, ces silhouettes, s'ils ne les avaient pas vues en chair et en os ?

      Mais de plus, nous dit aimablement, le 13/03/2013, l 'internaute Monique : " Avez vous remarqué que chaque fois que leurs mains sont visibles , elles ne comptent que 4 doigts ? "

     En effet seuls sont toujours visibles les quatre doigts, sans jamais qu'apparaisse un pouce quelconque .

     Donc on peut aisément en déduire qu'il s'agit d'une espèce non terrienne, d'entités inconnues . Point Barre...

  


    


Bien sûr les tenants de la science archéologique officielle, nous disent qu'il s'agit , de masques rituels et cérémoniels .      Mais, dans les images suivantes, il ne sagit plus du tout de masques rituels, mais bien d'astronautes manipulant des instruments dans une cabine :



     Cependant, pour mieux saisir les tenants et les aboutissants, de ce qui va suivre, allons d'abord visiter brièvement le site :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ma%C3%AFs

    Le maïs (Zea mays), ou blé d’Inde au Canada, est une plante herbacée tropicale vivace de la famille des Poacées (graminées), largement cultivée comme céréale pour ses grains riches en amidon, mais aussi comme plante fourragère. Le terme désigne aussi le grain de maïs lui-même, de la taille d’un petit pois.

    Cette espèce, originaire du Mexique, constituait l'aliment de base des Amérindiens avant l'arrivée en Amérique de Christophe Colomb. La plante fut divinisée dans les anciennes civilisations d’Amérique centrale .


    Fin de citation .

    C'est alors que l'on découvre aussi, cette gravure surprenante :


     Que fait donc cet épi de maïs, sur le coté gauche de cet artefact ? Pour ARTivision, cela ne peut signifier que le fait, que ce maïs, a été effectivement apporté par les aliens aux yeux ovales et inclinés, de leur planète sur la Terre, au moment de leur arrivée. Merci donc mille fois à l'internaute qui retrouvera dans les légendes du pays, le fait que ce sont bien les dieux ( nom ancestral des extraterrestres), qui ont apporté, ce maïs, au peuple amérindien.

     De plus, nous avons été aussi particulièrement surpris, de découvrir dans l'image ci-dessus, cette représention d'une planète ressemblant incontestablement à, Saturne ...


      On ne va tout de même pas, nous dire, que se sont les "mayas" de l'époque, qui ont sculpté ces artefacts, ( il y a assurément, des centaines, voire des milliers d'années, et un grand merci à l'internaute, qui nous en précisera, la datation exacte), avaient à leur disposition, des télescopes, pour capter l'image de Saturne, de notre système solaire, et qu'ils ont pu ensuite, venir graver cette image sur l'artefact en question.

      La meilleure explication est que ces êtres aux yeux ovales et très inclinés, vus plus haut, ont simplement représenté, dans cette image d'un corps planétaire, avec son anneau, la forme de la planète, d'où ils venaient. Point barre.

      À vous de juger, cette incongruité astronomique, qui pose de nombreuses questions ...

      Mais, dans l'Ancien Testament , on parle aussi d'entités de grandes tailles qui avaient 6 doigts à chaque main et à chaque pied. Là, on ne peut plus parler de masques rituels, ou d'autres naiseries du même calibre, n'est-ce pas !!!

     Pour le puriste qui veut en savoir plus, dans cette affaire très étrange, que nous conte l'Ancien Testament , voyons d'abord à ce sujet, ce que l'on trouve dans l'incontournable ouvrage de Mauro Biglino de 2014, déjà présenté plus haut :


     Et en pages 225-226, on trouve :



     Pas besoin de sortir de Polytechnique pour comprendre, avec l'aide de tout ce qui précède, que, "ces groupes quelque peu particuliers", venaient ou bien de l'espace ou bien d'un trafic génétique des Maîtres sumériens...Attention il s'agit du "ou inclusif" , c'est à dire que les deux propositions peuvent être envisageables simultanément .

     Voyons, cela d'une manière plus limpide d'abord dans la Bible de 1939, du Chanoine A.Crampon en II Samuel ChapXXI vers-20-22 il y a :


     Comme on le voit, Jonathan frère de David tua cet être pourtant très suprenant ce qui prouve qu'à cette époque la vie d'un être humain n'avait pas non plus, une plus grande importance qu'à la nôtre, où les massacres sont encore légions..

     Voyons maintenant la version de Dhorme en II Chroniques Chap.20 vers.5-8 il y a aussi:


     Mais, pour les puristes anglicistes, qui aimeraient avoir un son de cloche tiré d' un document d'origine, en voici un, venant d'une Bible très connue :


     Et en II Samuel-XXI vers.20-22 :


     Comme on le voit, il s'agit bien d'une espèce d'individus très spéciaux qui ne courent pas les rues sur Terre, et dont on ne nous dit pas hélàs, d'où ils provenaient...

     Nous attendons avec ferveur, l'avis des spécialistes de la génétique, sur cette affaire hors normes, qui sera suivie bientôt d'une autre du même genre, encore plus extraordinaire .


      Et c'est ici encore, le bon moment, pour reprendre la célèbre tirade du grand acteur que fut Louis Jouvet, dans le film de 1937 "Drôle de Drame" de Marcel Carné :

Moi, j'ai dit BIZARRE, BIZARRE ? COMME C'EST ÉTRANGE ...


      Mais ce 06/09/2016, disons encore qu'en ce qui concerne le site ARTivision, son webmaster, pense que les les individus très spéciaux qui ne courent pas les rues, mentionnés ci-dessus, étaient bien des aliens, ce qui va encore faire hurler d'amertume et de dépit, les bien-pensants et autres détracteurs zététiques, joints aux consorts intellectuels très blasés, et voilà pourquoi ...

    En effet, le novice ingénu qui a ici intéret à bien s'appuyer aux murs environnants, doit savoir aussi, qu' il y a déjà pas mal de temps, pendant l'année 2004, nous avions pris contact avec le collectif Soria, formé (nous l'avons déjà exprimé), de 4520 entités cosmiques, (et collectif en qui nous avons toute confiance), au sujet de l'affaire très ambigüe des Ummites, (Voir sur Google les ouvrages qui en parlent), et la réponse en substance qui nous avait été faite, nous a fait tomber carrément à la renverse : "Pourquoi vous préoccuper, au sujet de cette affaire, puisqu'il y a près d'une cinquantaine d'entités extraterrestres, qui visitent régulièrement cette planète".

      Mais pour ceux qui continuent à rire sous cape de cette affaire, voici la couverture du n° 82 de la revue Top Secret , de Déc 2015-Jan 2016, de l'ami Roch Saüquere, dont voici la couverture :


, où l'on découvre un dossier tout à fait renversant de 9 pages, dont voici la première (âmes sensibles s'abtenir) :


      On y découvre alors un texte concernant un certain M.X l'enfant des "Black Program" , qui a décidé de faire quelques menues révélations, concernant les canailles d' humains, juste évoqués plus haut. Et à la page 32, on peut lire ceci :


      Le communiqué de Soria, datant de 2004, donc il y a de cela 12 ans en 2016, et comme le voit, le nombre d'extraterrestres visitant la Terre, tourne bien autour de la cinquantaine. Curieux n'est-ce pas que tout cela !!!.

      De nombreux médias qui ont pignon sur rue, n'ont pas, malgré tout ce qui précède, hésité une seconde à fourrer la tête sous le sable comme l'autruche, lorsque , le reporter Jacques Pradel, (cet intarissable chercheur de l'Inconnu, à qui nous rendons ici aussi, un vif hommage pour le courage dont il a fait preuve à l'époque, et cela lui a causé d'énormes ennuis par la suite), a présenté le 23/10/1995, le film qui suit, lors d'une émission de TF1 :

    Voici aussi, la photo de la cassette vidéo, que nous avions pu nous procurer à l'époque. Nous ne savons pas si TF1 à sorti un CD ou un DVD, sur l'affaire :


     Pour les passionnés de cette affaire extraordinaire, voici une vidéo en ligne, qui montre de quoi il s'agit :

http://www.youtube.com/watch?v=JLOLo1KzF0c


    Et voici une autre vidéo :

http://www.dailymotion.com/video/x9k0em_roswell-1947-autopsie-d-un-alien_webcam

     Evidemment, il convient d'enregistrer la vidéo en question, qui peut disparaitre du jour au lendemain .

     Il y a eu aussi le périodique VSD n° 930 du 22 au 28 Juin 1995, qui a parlé de l'affaire assez positivement:


     En ce qui concerne, le film en question, (malgré les contredits grotesques du Science&Vie , on ne peut nier qu'il est d'époque, car les instruments utilisés et même le téléphone accroché au mur, sont d'époque. Le caméraman semble être en effet, un amateur pris sur vif, pour remplir cette tâche, d'où les nombreux flous constatés. Quant au cadavre, des chirugiens expérimentés attestent qu'il s'agit bien d'un corps " modéle humain", et non d'un pantin en silicone. Le fait qu'il ne possède pas de nombril, et surtout 6 doigts parfaitement constitués aux pieds et mains :


prouve que cet être n'existe pas sur Terre. En effet, si l'on avait trouvé, un seul cas comme celui là , dans les annales médicales des monstres humains nés sur Terre, les nombreux contradicteurs, l'auraient vite sorti et monté en épingle, ( et, en faire un bouquin qu'ils brandiraient sur les plateaux de Télévision et consorts), pour railler amplement cette affaire "très embarrassante pour eux"...

     Mais tout cela serait considéré , comme de la vaste fumisterie , s'il n'y avait pas eu, le terrible texte, paru dès Octobre 2000, du Dr Michael Wolf-Kruvant, (en qui nous avons toute confiance):


et texte présenté , sous le titre "The UFO cover up and ET Reality ";

, que vous pouvez trouver sur le site :

http://www.bibliotecapleyades.net/sociopolitica/esp_sociopol_mj12_4_1.htm

     Nous n'allons pas icic, nous étendre longuement sur les révélations hors normes, de ce Dr Michael Wolf, car il suffit de se reporter à l'url en français du site , qui est tel que :

http://www.infomysteres.com/temoin/ovni.htm

     Cependant, mettons tout de même en exergue, les points suivants :

. Les premiers constats américains de l'écrasement d'un engin ET remontent à 1941. L'engin s'est écrasé dans l'océan Pacifique près de San Diego et il fut récupéré par la Marine américaine. À l'intérieur gisaient les corps de Zétas réticuliens, alias les Gris. Les dépouilles et le vaisseau furent transportés à la Section de la technologie étrangère de la base aérienne Wright-Patterson, à Dayton, Ohio, et étudiées par le groupe de recherche Retfours (Retfours Special Studies Group).
     Suite au démantèlement de l'appareil, des composantes furent expédiées aux installations S4 et Indian Springs au Nevada. L'engin s'était écrasé sous l'influence du nouveau radar à impulsions que l'on venait d'inventer. Au moment du drame, la Marine procédait à des essais sur l'île Tinian, située à 5 kilomètres au sud/sud-ouest de Saipan. La Marine américaine occupe depuis une position dirigeante en matière d'ovnis.

. L'écrasement à Roswell en Juillet 1947 est un fait et le récit dont fait état le Colonel Corso dans son livre The Day After Roswell est véridique. Le Dr Wolf avait en sa possession la liste officielle du gouvernement satellite américain de tous les écrasements/récupérations d'ovnis répertoriés, y compris d'autres incidents survenus entre 1941 et 1947, mais il n'était pas disposé à en livrer les détails.

. Deux engins se sont écrasés à Roswell suite à une collision aérienne survenue au cours d'un orage électrique. L'un des engins contenait des "Gris", l'autre des "Oranges"; les deux espèces furent ainsi nommées en raison de la couleur de leur peau. Les extraterrestres de type "Orange" proviennent du système stellaire Andromède. Le documentaire de Santilli montrant une autopsie est authentique . Il s'agit d'une autopsie pratiquée sur le corps d'un ET orange. Le Dr Wolf en a vu d'autres. La confusion résulte d'une seconde autopsie exercée à l'époque sur un extraterrestre de type différent.

. L'autopsie pratiquée sur la dépouille du ET orange a produit les constats suivants : une grosse tête; de grands yeux foncés dépourvus d'iris ou de blancs; six doigts, six orteils; un cerveau composé de quatre lobes, et plus développé mais non connecté au corpus callosum; des nerfs optiques et orbiculaires de type différent; un système digestif spongieux. Le docteur Wolf affirme avoir rencontré un Orange de son vivant.

. Il existe différents types de "Gris". Il a en côtoyé de très évolués qui contrairement à l'opinion courante, possédaient des personnalités et même un sens d'humour. Le Dr Wolf n'a jamais rencontré de Gris qu'il n'aimait pas. À son avis, ils faisaient tous partie d'une grande famille et aimaient câliner les humains. Mais cette marque d'affection ne faisait pas l'unanimité chez ses pairs. L'un de ses collègues les appellait des baise-joux (kissey facey). Leurs corps sont doux au touché, telle la peau d'un dauphin. Il communiquait avec eux par télépathie et s'était tout particulièrement lié d'amitié avec une entité nommée Kolta. La photo de ce Gris apparaît sur la couverture de son livre. Elle fut prise par un ami occupant les fonctions d'amiral dans la Marine.

       Fin de citation.

       Mais ce 06/09/2016, poursuivons notre exposé sur cette prodigieuse affaire, concermant l'autoptie irrécusable d'un alien possédant 24 doigts en tout mains et pieds.

     Pour éclaicir, un peu plus, cette très étrange affaire, disons aussi que le 07/12/1995, nous avons eu l'heureuse opportunité, d' enregistrer, l'émission de radio RFO, de 45 mn "Le Monde inconnu", de Roger Raziel, (émission basée à l'époque au 5 Avenue du Recteur Poincarré 75 782 PARIS Cedex 16). qui réalisait justement l'interview de Gildas Bourdais, sur l'affaire Roswell. ( Précisons ici que Monsieur Gildas Bourdais est l'auteur (après une sévère enquête aux USA), de l'ouvrage incomparable, sur ces affaire d'extraterrestres :

  


, et ouvrage que tout chercheur véritable sur le sujet, devrait avoir en sa possession).


     En fin d'émission, le rédacteur demanda à Mr Bourdais, si le cadavre présenté à l'époque dans le film si critiqué, ne pouvait pas être un terrien malformé génétiquement et ayant des doigts en plus. La réponse fut approximativement, que "si l'on avait trouvé dans les annales médicales un être aussi particulier, on aurait vite montré sa photo, au monde entier pour neutraliser et confondre, les auteurs du prétendu canular".

     Hélas cet être a en effet, six doigts parfaitement bien constitués, aux mains et aux pieds (revoyons donc l'image déjà présentée plus haut):


, pas de nombril ( aurait-t-il été obtenu par clonage) :


     Il a saigné au moment où sa peau a été incisée, ses organes internes sont tout à fait différents d'un corps normal, les poumons sont plus petits, pas d'intestins, le cœur ( si c'est bien lui) aurait une forme pyramidale, et un gros organe dans le bas ventre est volumineux bien plus que notre foie (si c'est lui). Son appareil génital est très petit et il semble être du sexe féminin. Les globes oculaires sont plus gros que ceux d'un humain et on a pu y soustraire avec facilité une pellicule sombre, comme une lentille de contact noire :


qui n'existe pas chez nous de cette couleur etc...

    Vous ne trouvez pas que cela fait déjà beaucoup, pour cet être étrange, dont on est sûr, que l'autopsie montrée est véritable, et remonte à une époque d'environ 69 ans ou plus, en partant de 2016 ?

     D'ailleurs, voici la Conclusion de l'ouvrage remarquable de Gildas Bourdais, qu'il convient de lire complètement avec la plus grande attention, étant donnée son analyse pointue de cette affaire :


     Selon nous, ce n'est pas seulement un immense choc culturel, qui se serait passé, si la vérité avaient été dite à l'époque, ce serait une vraie révolution sociale, politique et militaire, de la planète.

     Pensez -vous en effet alors, que les barbares de djiadistes et autres consorts anarchistes révolutionnaires, qui macacrent sur cette Terre, leurs frères de misère, continueraient à le faire, en apprenant qu'ils ne sont que des minus minables sur cette planète, par rapport à d'autres êtres qui la visitent régulièrement sans vouloir nous contacter et mettre le pied dans notre fourmillière débridée ?

     A vous de juger en connaissance de cause...

     Tout cela semble parfaitement indiquer, que Le Temps des Révélations, est bien arrivé, et que celui du Grand Chambardement, approche à grands pas...   A bon entendeur salut...

      Mais, voyez donc cette information superbe que nous avons découverte, sur GoogleOldNews ( https://news.google.ca/newspapers?hl=fr)


     Evidemment ceci fut vite démenti par les autorités américaines...

      Ce très valeureux chercheur Gildas Bourdais n'aurait pas gaspillé, un temps précieux à approfondir cette affaire Roswell si bien confirmée par le Dr Michael Wolf, , s'il n'y avaitas trouvé des éléments très sérieux, prouvant son authenticité.

     Il en est de même, de bien d'autres chercheurs mentionnés dans d'autres articles, ARTivision dont Jean Sider, auteur de l'ouvrage incontornable de 1990 "ULTRA TOP-SECRET": Ces Ovnis qui font peur. Ed. AXIS MUNDI 8, Galerie Montmartre 75 002 Paris :

  

et, en page 30, on découvre ceci, qui fut la combine des autorités pour nier cette affaire de récupération d'ovni :


     Pas mal n'est-ce pas l'astuce à l'époque du ballon météo, tombé juste providentiellement, pour bluffer les journalistes et les gogos de l'époque, qui n'ont pas cherché à voir les dessous de l'affaire.

     C'est aussi, dans cet ouvrage de Jean Sider, que l'on trouve, en page 54, ce document important :


Une modeste traduction nous dit :

Date : March 22, 1950.

     The following information was furnished to SA XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX .

     An investigator for the Air Force stated that three so-called flying saucers had been recovered in New Mexico. They were described as being circular in shape with raised centers, approximately 50 feet in diameter. Each one was occupied by three bodies of human shape but only three feet tall, dressed in metallic cloth of a very fine texture. Each body was bandaged in a manner similar to the blackout suits used by speed flyers and test pilots.

According to Mr. XXXXXXXXXX informant, the saucers were found in New Mexico due to the fact that the Government has a very high-powered radar set-up in that area and it is believed the radar interferes with the controlling mechanism of the saucers. No further evaluation was attempted by SA XXXXXXXXX concerning the above.


     Fin de la présentation du document.


     Modestement, on pourrait traduire cela ainsi :

Le 22 Mars 1950.

      " L'information suivante a été fournie à SA XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX .

     Un enquêteur de la Force Aérienne a déclaré que trois prétendues soucoupes volantes avaient été récupérés au Nouveau-Mexique. Elles ont été décrites comme étant de forme discoïdale, d'environ 50 pieds de diamètre (autour de 15 m), et comportant un renflement au centre. Chacune d'elles était occupée par trois corps de forme humaine, mais ayant seulement trois pieds de haut (environ 90 cm), vêtus de toile métallique d'une texture très fine. Chaque corps était enveloppé d'une combinaison fermant hermétiquement ainsi que pourraient l'être celle des pilotes d'avions ultra-rapides et ou comme celle des pilotes d'essai.

     Selon l'informateur M XXXXXXXXXXXXXXXXX, les soucoupes ont été trouvées au Nouveau-Mexique en raison du fait que le gouvernement y dispose d'un radar à très haute fréquence mis en place dans cette zone, et on croit que le radar a interfèré avec le mécanisme de contrôle des soucoupes. SA XXXXXXXXXXXXXXXX n'a pas tenté d'obtenir d'autre renseignement, au sujet de ce qui précède. "


     Comme, depuis 1990 jusqu'à ce jour du 10 Janvier 2014, aucun démenti du document en question, n'a été avancé, ni par le gouvernement américain, ni par un quelconque perfide infographiste, qui aurait monté ce coup, pour se faire stupidement mousser dans les médias, nous pouvons alors croire que ce document, (qui paraît d'ailleurs bien être d'époque), a de très grandes chances d'être authentique..

     Certains novices (qui auraient lu plutôt en diagonales, ce qui précède) , diront tout de même : " Mais pourquoi donc le Gouvernement américain a caché cela, qui concerne pourtant l'humanité entière ? C'est difficile à admettre".

    Nous répondrons alors, à ces novices, qu'il faut d'abord savoir, que les ovnis ont une avance technologique très supérieure à la nôtre , et, si l'on arrivait à déterminer leur fonctionnement, cela permettrait au pays qui a récupéré des épaves d'ovnis, de faire un bond considérable dans la connaissance du cosmos, et porterait surtout la puissance de ce pays, à un niveau inimaginable par rapport aux autres nations de la Terre.

     L'affaire des ovnis est donc le sujet le plus haut classifié, des Services Secrets en général, c'est à dire le sujet tout à fait Top Secret du pays.

     Autre document, que l'on peut aussi lire en page 212, du livre de Gildas Bourdais ceci de très significatif :


       Mais dit-on, comme "il faut battre le fer pendant qu'il est chaud" c'est donc ici le moment de sigmatiser à nouveau les rédacteurs et journalistes des revues, qui ont loupé lamentablement le coche, et l'Histoire longtemps encore, s'en s'en souviendra assurément, et revues qui ont tiré à boulets rouges sur l' autopsie en question, montrée à la télévision par TF1, le 23 Octobre 1995 à 09:02. sous l'égide de Jacques Pradel .

     Les revues dont il s'agit, (et il y en a sans doute de nombreuses autres) , vilipendées par ARTivision, (et dont les numéros discrédités vont apparaître plus bas), ne resteront certainement pas longtemps dans les mémoires, sinon comme le type de revue d'époque ayant comme modèle "La Libre Parole", qui lors de l'affaire Dreyfus, en Octobre 1894, a enfoncé le malheureux dans une sorte de sables mouvants, où il a eu bien du mal à sortir la tête pour respirer un peu .

      N'oublions pas cependant qu'un simple tout petit détail de rien du tout, dans l'écriture de Dreyfus, aurait pu éviter 5 ans de bagne et de déshonneur à ce malheureux militaire. Il écrivait en effet, toujours la préposition "à", avec son accent, tandis que le vrai traitre, le capitaine Charles Ferdinand Walsin Esterházy, ne mettait jamais cet accent. Mais les graphologues, pour couvrir leur réputation ont préféré imaginer (sans doute sous l'instigation des hauts responsables de l'Armée), que Dreyfus, avait contrefait son écriture pour le cas où il serait découvert. L'adage est bien connu : "Quand on veut noyer son chien, on l'accuse de la rage ", et rappelons néanmoins, que si , comme dans cette affaire Dreyfus, certains journalistes comtemporains, avaient fait ainsi qu'Emile Zola, une action historique, en dénonçant les contrevérités des autorités sur cette affaire d'extraterrestres, les Djihadistes décérébrés et autres anarchistes affiliés, n'existeraient probablement même pas, actuellement car la combine de nos Gouvernements avec des extra-terrestres, remontent d'après l'affaire Barboto ( dont nous reparlerons plus tard), au 5 Février 1954.

      Voici donc un modelè du journal "la Libre parole" en question, où seule la haine, d'une catégorie d'humains s'exprime :


      Quant aux auteurs des articles, qui vont suivre leurs prestations et leurs verbes, seront vite assimilés un jour, aux déclarations du grand chimiste français du XVIIIe siècle, Antoine Laurent de Lavoisier, que l'on interrogeait à la suite de la chute d'une météorite dans la région, et qui a déclaré ouvertement du haut de sa réputation de savant : " Il est impossible à des pierres de tomber du ciel, parcequ'il n'y a pas de pierres dans le ciel"...

      Pour montrer tant soit peu, jusqu'où peut aller la dérision insolente au sujet de cette affaire inouie d'aliens, érigée par certains médias ayant pignon sur rue, et qui sont englués dans le Système actuel à la dérive, commençons, si vous le voulez bien, par cette revue bien connue :


Et à la page 4 on trouve ceci :


      Comme on le voit, l'auteure bien qu'interessée par les histoires d'aliens, expose ici clairement son préjugé, vis à vis de l' autopsie en question vue plus haut, et parle inopinément, "d 'un prétendu cadavre d'extraterrestre". Alors qu'elle avait les moyens d'approfonfir cette affaire très tangible et très prosaïque, elle a préféré poursuire des recherches dans un domaine où régne la subjectivité des faits, et où l'on trouve des éléments difficilement vérifiables, concernant des individus qui disent "avoir été enlevés par des petits hommes gris ! " ( c'est le vrai titre de son article) . À notre avis, elle a , (comme beaucoup d'autres, dont nous parlerons plus bas) loupé lamentablement le coche, comme elle l'a d'ailleurs aussi fait, au sujet de l'affaire de la structure insolite et gigantesque du Paris Match 1028, et affaire au sujet de laquelle, elle est parfaitement documentée.

     Il n'est pas besoin d'ailleurs, d'être un agrégé en philosophie, pour savoir que chacun situe son appréhension des choses et ses priorités, en fonction de ses préocupations immédiates. Mais il arrive souvent que quelques temps plus tard, (Il a fallut de siècles pour comprendre cette affaire d'Elohim des textes bibliques) , ces préoccupations se révèlent n'avoir été que des futilités, qui n'apportaient rien à la compréhension de notre environnement et à notre intégration dans la communauté humaine, de cette planète en grande évolution.

     Par ailleurs en effet, qui se souvient (historiens mis à part) du nom des fameux correspondants de guerre (comme on les appelait pompeusement à l'époque ), et de leurs articles plutôt ciblés, concernant les théatres de conflits, de l'Indochine, du Vietnam, de l'Algérie..etc... Ils avaient aussi pris des risques notoires, pour nous informer sur le vif, des faits conflictuels de l'époque.

      L'ingratitude du Temps, est passée par , me direz-vous, n'est-ce pas ? Et vous auriez, bien raison de le dire.


      Mais ce 06/09/2016, nous allons stigmatiser, une fois de plus, deux revues (il y en a beaucoup d'autres), qui ont loupé lamentablement le coche dans cette affaire d'aliens, à 6 doigts aux mains et aux pieds, et affaire que nous cachent scandaleusement nos gouvernements depuis des lustres :

      Commençons donc par une revue de vulgarisation scientifique, à qui nous décernons la Palme d'or de l'inconscience et de l'incompétence, sous l'effet de l'article de Mr Pierre Lagrange (Sociologue anti-ovnis par tradition), publié dans le Science&Vie n° 938 de Novembre 1995, dont voici seulement les 3 premières pages, très explicites quant à la position de ce journal sur l'affaire :




      Si nous avons osé, vous montrer ces pages, c'est parce qu'à la troisième, on trouve tout de même une information importante, que nous avons soulignée en rouge :"Y aurait-il eu ailleurs, avant l'affaire Roswell, un autre crash de soupcoupe volante plus tôt ?". Et c'est en effet justement cela, que nous avons clairement déjà évoqué plus haut, en présentant l'ouvrage remarquable de 1995 de Gildas Bourdais .

      En deuxième lieu, voici une autre revue, qui prétend être d'information politique et économique et qui a aussi loupé le coche (expression très significative, pour le site ARTivision )
, et donc revue, qui a lamentablement été à côté de la plaque, dans cette affaire, et qui s'en mordra durement les doigts jusqu'à l'os, quand la Révélation finale qui approche à grands pas, sera effective :

      Voyez donc cela :


     Et, pour les puristes voici, un petit plus de la page 78 et de la couverture :



    Et, comme vous le voyez, (selon nous bien sûr), l'un des événements le plus extraordinaires de l'histoire (enseignée dans nos Universités) et qui intéresse l' Humanité entière, (mais il y a une autre histoire encore plus fantastique ignorée pour l'instant), n'a même pas fait l'objet d'une petite mention, dans la couverture de cette revue. À vous de juger .

    Mais, venons en maintenant, à une dernière revue, (dejà présentée plus haut) bien plus diplomate dans cette affaire Roswell, et qui a su ménager ses arrières à toutes fins utiles. Voyez vous-même cette revue, dont le haut de la couverture est tel que


     Pour les collectionneurs, il s'agit alors, dun° 930 du 22 au 28 Juin 1995, qui restera tout de même dans les mémoires, un jour :

    Pour les puristes, en voici un petit peu plus :


    On note bien ici, qu'il est parfaitement précisé ceci :


      Certains des journalistes et certains intellectuels blasés, que nous avons vilipendés plus haut, nous diront vite, que dans notre laïus, il n'y a rien venant de personnalités officielles, donc que, tout cela est nul. Point barre

      Pour répondre à cette objection, , nous allons présenter ici les déclarations d' un ancien ministre de la défense du CANADA, concernant les ovnis :

Et de ce qui suit, il n'y a même pas eu un entrefilet dans la presse en FRANCE..... Edifiant n'est-ce-pas !

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=Pg6VTzacb9I

     Sophie Chevardnadze : Notre invité aujourd'hui est l'honorable Paul Hellyer , ancien ministre de la Défense du Canada , et il croit que les formes de vie de l'espace sont présentes sur Terre . C'est super de vous avoir dans notre émission . Pourquoi dites-vous que les Ovnis sont aussi réels que les avions volant au-dessus de nos têtes ?

    Paul Hellyer : Parce que je sais qu'ils le sont . En fait, ils visitent  notre planète depuis des milliers d'années et l'un des cas qui est le plus connu, si vous me donnez deux ou trois minutes pour répondre, c'est quand durant la guerre froide en 1961, il y avait environ 50 OVNIS en vol en formation qui sont passés au sud de la Russie et à travers l'Europe, le Commandant suprême allié était très préoccupé et presque prêt à appuyer sur le bouton " panique " quand les Ovnis virèrent de bord et partirent vers le pôle Nord. Ils ont décidé de faire une enquête et ils ont étudié pendant 3 ans et ils ont déduit avec une certitude absolue que quatre espèces au moins avaient visités notre planète depuis des milliers d'années.

http://www.banlin.fr

       Vous avez bien noté, que les engins en question "..virèrent de bord et partirent vers le pôle Nord...". C'est justement, ce dont ARTivision, se fait l'écho, au sujet des "ouvertures polaires", depuis Sept 2000 .

     Que celui qui a bien su lire (non en diagonales) tout qui précède, en tire les enseignements significatifs qui s'imposent, et surtout, le désir latent d'approfondir cette supéfiante affaire de la véritable autoptie d'un alien dit "Orange", et affaire, qui est une exclusivité d'ARTivision, qui revendique, documents à l'appui, l'affirmation de son authenticité. Et à bon entendeur, salut...

       Mais ce 8 Septembre 2016, alors que les Médias debatent sans arrêt des potentialités de l'élection présidentielles de 2017, ( Le site ARTivision
, d'autres préoccupation bien plus cosmiques)
, nous allons, une fois de plus, à la suite de ce qui précède, ( où chaque petit détail à son importance), bien montrer la conséquence que pourrait avoir la divulgation de cette affaire extraordinaire d'aliens, dont l'autopsie de l'un d'eux, il y près de 70 ans, prouve de manière irréfutable, que ces aliens visitent la Terre depuis des lustres.

       Mais lisons plutôt ceci et restons encore voulez-vous très réalistes, et maginons, qu'il n'y a pas bien longtemps, dans l'histoire du Nouveau Monde, deux tribus amérindiennes voisines d'Amérique du nord ,( par exemple les Sioux et les Comanches), et ou même d'ailleurs, cela n'a aucune importance, s'entretuent à l'époque de Christophe Colomb, à l'aide de flèches bien aiguisées, pour une vulgaire et futile question de zone d'influence, ou de limite territoriale.

     C'est alors qu'arrivent, à leur plus grande stupéfaction, ceux appelés au Nord, pudiquement les pionniers, et au sud les conquistadors, munis de chevaux effrayants, de canons tonitruants, et de fusils qui tuent à de longues distances, et envahisseurs qui chassent sans remords les belligérants, dont nous venons de parler, pour s'emparer de leurs précieuses terres, faisant l'objet des litiges évoqués entre les deux tribus.

     Que pensez-vous qu'il arriva ? Croyez-vous vraiment que ces amérindiens vont continuer à se battre entre eux, sous le regard cynique et amusé, de leurs envahisseurs ?

     Nous pensons au contraire, que ces deux peuples amérindiens vont vite s'unir pour faire front, sans doute hélas d'une manière dérisoire, à la nouvelle menace venue de l'Est, et menace qui, nous le savons maintenant, sera l'une des plus graves atteinte à l'écologie mondiale (voir à ce sujet l'excellent article de A. DOROZYNSKI page 72 à 84 de la revue "Science&Vie" n° 892 de Janvier 1992, et intitulé "Le plus grand bouleversement écologique de l'Histoire").


    Mais, lisons aussi cela, tiré de l'ouvrage"Voyage " du collectif Soria, formé, on le sait de 4520 entités cosmiques :

  

      Ces derniers temps, nous avons été amenés à plusieurs reprises, à sortir de notre bibliothèque l'ouvrage de Soria, vieux de 13 ans (en 2015), ci-après , extrait des pages 185 et 186 :

     "...Votre isolement commence seulement à se lézarder. Les rayonnements des autres formes de vie pointent leur Lumière (Ombre ou Lumière : attention, tout n'est pas rose au sein des Univers !), et certains de vos gouvernements savent déjà à quoi s'en tenir ! Même s'ils ne vous ont pas révélé ces visites et essaient de vous ridiculiser dans votre approche des autres mondes, il est vrai qu'ils considèrent les habitants de cette Terre comme des retardés mentaux à qui il faut cacher la vérité, de manière à ne pas les affoler. La population terrienne ne jouit pas d'une grande réputation aux yeux des dirigeants! Étrange, votre choix d'être sans cesse rabaissés aux yeux des autres ! Ce miroir vous apprend-il encore quelque chose aujourd'hui ? Ne l'avez-vous pas assez exploité ? Ou avez-vous simplement oublié que vous pouvez exister sans cette reconnaissance aliénante ?...etc... ".

Dur.. Dur... n'est-ce pas !!!,
et l'on est certain qu'aucun de nos médias actuels ne pourait soutenir un tel langage, n'est ce pas !!!

     A propos des Indiens d'Amérique que les "pionniers", venus d'Europe, qualifiaient à l'époque de "sauvages", pour mieux justifier leur massacre, voici un texte tiré des pages 205 et 206 du tome 4 du livre intitulé "Partenaire avec le Divin", de l'entité nommée Kryeon publié dès 1998 aux Editions Ariane du Canada.


      N'oublions pas que la devise des "visages pâles" , comme les nommaient autrefois, les autochtones amérindiens, était :

"Un bon indien est un indien mort".


     ...Les européens qui ont massacré les amérindiens (incas, mayas, aztèques etc ..), porte actuellement un énorme karma, ( mot non étudié dans nos universités), qui au niveau cosmique, pourrait s'énoncer ainsi :

"On récolte toujours un jour, ce que l'on a semé"


     Ces amérindiens avaient tout aussi, le droit de vivre sur la terre de leurs ancêtres.. n'est-ce pas !!!.

     Mais, certains détracteurs ignares et matérialistes à fond, vous diront, vite fait : "Vous oubliez volontairement l'adage bien connu : La raison du plus fort est toujours la meilleure ...Point Barre.".

     Mais, on le sait bien en effet, le mythe de la supériorité technologique d'un peuple pour imposer sa culture sur un autre, est toujours présent insidieusement, de nos jours :

     Il faut savoir, que nous avons justement reçu en 2012, une missive très importante; d'un internaute blasé qui ne croit pas à l'existence des extraterrestres, nommés Petits Gris, que sur Google, par les configurations suivantes :


     Et voici, la missive en question :

From: J-C................
Sent: Saturday, November 24, 2012 7:03 AM
To: fred.idylle@orange.fr
Subject: Petits Gris

    Bonjour M. IDYLLE

    Puisque vous affirmez que les "petits gris", ont un niveau technologique très supérieur au nôtre, ainsi que des intentions peu charitables, comment expliquez-vous qu'ils n'aient pas depuis longtemps envahi notre planète et exterminé l'humanité ?

    Je vous souhaite une excellente journée.
J-C. .......


      Autrement dit, cet internaute, admet d'emblée que la Fontaine, avait entièrement raison, lorsqu'il a appliqué, dans une de ses fables, la maxime, vue plus haut:

" La raison du plus fort est toujours la meilleure "

     Mais d'abord, le propos très allarmiste de cet internaute, nous fait penser avant tout, à celui d'un partisan (à une époque pas si éloignée) , de la thèse de la Terre plate, qui affirmait ceci : "La Terre ne peut être ronde car les gens des antipodes tomberaient dans le vide ". Bien sûr, il ignorait que, la loi de la gravitation, autrement dit la pesanteur collerait, ces gens des antipodes, comme lui, à la terre ferme. Donc on peut dire ici "Aux innocents les mains pleines"

    On pourrait en effet croire, que ces Petits Gris, s'ils existent et , détenant une Force puissante et une Technologie supérieures à la nôtre , auraient vite fait, comme les allemands de la dernière guerre, de massacrer, ce que ces derniers appelaient "les races inférieures" ...

    Ici donc la pesanteur, peut être assimilée, au fait qu'il existe d'autres entités bien supérieures, à ces Petits Gris qu' ARTivision nomme, les Maîtres ( comme les nommés :SaLuSa, Dratzo, Soria, Dorian, etc...) , et Maîtres qui peuvent, quand le temps est révolu, remettre les compteurs à zéro.

      A vous de juger, documents à l'appui Messieurs, les philosophes et consorts sociologues ou ethnologues blasés..., et l'avenir dira bientôt le sort qui sera réservé à ceux qui croient encore dominer leurs frères par des tueries et des massacres comme ces barbares de djihadistes qui sèment la terreur, au sein de paisibles communautés.

      Mais ce 10/09/2016, il nous appartient de monter le niveau de cet exposé, par notre nouveau paragraphe hors normes.

l ) - Quand, concernant encore, la présence séculaire d'Aliens, dans notre environnement, le site ARTivision, remonte à une affaire de 1941, analogue à celle de Roswell, ce qui va nous permettre de traduire tout cela, en politique fiction ou mieux, en une sorte de vraie prospective scientifique, déduisant un monde, tout différent de celui qui nous préoccupe en ce moment .

      En effet des le 30/07/2011 , ARTivision, a démontré qu'il y a avait eu aussi avant 1947, l'affaire du crash de Missouri, crash, bien moins connu que celui de Roswell, mais qui nous montre la même obstination du gouvernement américain, à cacher un fait phénoménal qui intéressait l'humanité entière, et affaire qui aurait peut-être empêcher l'attaque de Pearl Harbor, le 7 Décembre 1941, et toutes les guerres et destructions qui sont venues par la suite..

     A tous les belligérants et autres candidats au terrorisme ou au suicide, disons qu'il s'en ait fallu de peu, que leurs déboires n'aient pas eu lieu en ce moment, si le Gouvernement nord américain, n'avait pas délibérément, caché au monde entier, des événements extrêmement importants qui auraient tout changé sur le comportement des humains vis à vis de leurs semblables, qui évoluent parfois bien durement sur cette planète .

     On pourrait commencer par présenter l'url suivant, qui décline parfaitement, toute l'affaire :

http://www.ufoevidence.org/cases/case858.htm


    Notre modeste traduction devient alors :

CRASH et RÉCUPÉRATION D'OVNIS DANS LE MISSOURI EN 1941.

Date: Avril 1941.
Lieu : Cape Girardeau dans le Missouri.

     Un des récits les plus mystérieux concernant un crash d'ovni contenant des aliens, a précédé de six ans, l'affaire bien connue de Roswell. Ce cas a été rapporté aux enquêteurs par Leo Stringfield, dans son livre "Ufo Cras/ extractions: l'Inner Sanctum".(Note du Webmaster. Leo Stringfield est l'un des plus grands enquêteurs mondiaux en matière d'ovnis. Voir ce que l'on en dit sur le site :

      L'important livre en question :


n'a jamais été, à notre connaissance, traduit en français ( Demandez-vous pourquoi !) comme le fut l' ouvrage suivant du même auteur :

    

Fin de la note du webmaster)
.

     Il fait état d'une surprenante récupération militaire controlée, d'un crash ovni au sujet duquel, les investigations se poursuivent actuellement. Les détails de l'affaire ont été envoyés à Stringfield dans une lettre de Charlette Mann (petite fille du Révérent William Huffman) qui a relaté, à l'article de la mort, la confession de son grand-Père le révérend William Hufman, qui avait été convié à venir prier en 1941 pour les victimes d'un crash d'aliens à quelques encablures de Cape Girardeau, dans le Missouri. Le réverend William Huffman évengéliste pendant de nombreuses années, avait pris la direction du Ministère de l'Église Baptiste Red Star, au début de 1941. Les registres de l'Église, confirment bien sa fonction pendant la période considérée.

 
Le révérend William Huffman et sa petite-fille Charlette Mann

      Après avoir reçu cette invitation lithurgique, le révérend Huffman a été conduit après environ 10 à 15 miles dans un bois, hors de la ville. En arrivant sur les lieux de l'accident, il a vu des policiers, des pompiers, des agents du FBI, et des photographes explorant déja l'épave. On lui demande bientôt de prier sur trois cadavres. En s'affairant sur la zone, il fut frappé par la vue de l'engin crashé lui-même.

      Il s'attendait à voir un petit avion classique, mais fut surpris de voir que ce dernier avait une forme discoïdale, et à l'intérieur il vit des sortes de symboles hiéroglyphiques, qui lui étaient inconnus. On lui a présenté ensuite trois victimes, qui n'étaient pas de nature humaine, comme il s'attendait à le voir, mais de petits corps aliens, avec de grands yeux, de très petites bouches et oreilles, et sans aucun cheveu. Immédiatement après avoir fait son devoir, les militaires qui s'occupaient de la zone du crash, lui demandèrent de prêter serment et de garder le secret sur tout cela, et il en a été de même, pour d'autres personnes présentes.

      En arrivant à son domicile, au 1530 rue Main , il resta encore un certain temps abasourdi et ne put cacher longtemps le secret, à son épouse Floy et à ses fils. C'est de cette discussion nocturne tardive, qui alors eu lieu, que sa petite fille Charlette Mann, a tiré le récit que lui a fait sa Grand-mère en 1984, alors qu'elle se mourait d'un cancer chez Charlette, tout en poursuivant sa radio-thérapie. Elle raconta cette histoire à Charlette sur plusieurs jours et cette dernière qui avait entendu des bribes de cette histoire, en demandait alors, des détails supplémentaires.

     Comme sa Grand-Mère vivait ses derniers instants sur Terre, Charlette savait que c'était maintenant, ou jamais, le moment de découvrir le maximum d'informations, au sujet de cette étrange affaire, avant que sa Grand-Mère s'en aille définitivement. Elle a ainsi appris que l'un des membres de la congrégation de son Grand-père, Garland D. Fronabarger, lui avait remis une photographie prise la nuit de crash. Cette photo représentait un des aliens décédés étant soulevés par deux personnes.


     Fin de citation.

      Charlette Mann, prétend avoir vu cette photo de 1941, qui s'est perdue. Elle a donc dessiné en 1999, de mémoire le croquis suivant :


Pour en savoir bien plus sur cette affaire inouïe, prière de consulter les sites :

http://ufocasebook.com/missouricrash.html

http://www.majesticdocuments.com/pdf/rswood_mufon2001.pdf

http://www.infos-paranormal.net/Apres-Roswell-des-etudes-secretes.pdf?16b212056c714b62c5689b34bdc108f0=4f602fb27949b24207e057157e444c3c

     Mais dans notre article : FlashbacksurRoswell.html, nous avons découvert, que le Dr Michael Wolf, nous disait ceci de très important:

     " Les premiers constats américains de l'écrasement d'un engin extraterrestre, remontent à 1941. L'engin s'est écrasé dans l'océan Pacifique près de San Diego, et il fut récupéré par la Marine américaine. À l'intérieur gisaient les corps de Zétas réticuliens, alias nommés, les Gris... Les dépouilles et le vaisseau furent transportés à la Section de la technologie étrangère de la base aérienne Wright-Patterson, à Dayton, Ohio, et étudiées par le groupe de recherches Retfours (Retfours Special Studies Group)...L'engin s'était écrasé sous l'influence du nouveau radar à impulsions que l'on venait d'inventer. Au moment du drame, la Marine procédait à des essais sur l'île Tinian, située à 5 kilomètres au sud/sud-ouest de Saipan."

     Hélas..., il a oublié de nous dire, en quel mois cela s'est passé ? Peut-être alors, qu'un ingénieux internaute, pourra trouver la date d'installation du nouveau radar à impulsions nommé le CXAM, sur la base américaine de l'ile Tinian, située dans le Pacifique à 5 km de l'île de Saipan, la capitale des îles Mariannes .

     Or, on sait en plus, que le crash de Missouri, eut lieu en Avril 1941, et que celui de l'Océan Pacifique, étant le premier, est donc arrivé avant Avril 41, et par conséquent, bien plus tôt que l'attaque de Pearl Harbor, qui eut lieu, on le sait le 7 Décembre 1941, et où les japonais ont attaqué durement cette base américaine du Pacifique.

     Mais, faisons,voulez-vous un peu de politique fiction qui n'est pour nous que de la prospective scientifique basée sur des faits parfaitement tangibles. Les États-Unis n'auraient-ils pas mieux fait, de dévoiler toute cette affaire du crash des environs de San Diego, et avertir à temps les japonais du désormais non-sens de leurs éventuelles actions contre des humains, alors que chacun peut venir voir sur place, (aux USA, bien sûr), ces extraterrestres qui prouvent que la vie existe ailleurs que sur Terre. Bien sûr, les japonais pourraient faire fi, de cette déclaration et attaquer tout de même Pearl Harbor. Mais l'enthousiasme n'y serait plus...

     D'ailleurs, faisons ici une troisième digression: :

     En effet, nous savons maintenant que les américains n'ignoraient pas du tout, que les japonais avaient décidé d'attaquer Pearl Harbor, le 7 Décembre 1941, car les Services Secrets Américains, aidés en douce par ceux de la Grande Bretagne, avaient cassé, quelque temps au paravent, les codes de communications ultra-perfectionnés des japonais.

     Toujours à l'affût des mystifications, que nous opèrent ceux qui nous dirigent, nous allons exposer ici un fait relatif à un documentaire vu le 25/12/2015, (par le plus grand des hasards), sur la Chaîne Histoire, à 23 heures :

     En effet, il s'agit du documentaire intitulé " Histoire de comprendre", un volet toujours très bien fait du grand historien Alexandre ADLER, et où ce dernier affirme que les américains savaient parfaitement que les japonais allaient attaquer Pearl Harbor le 7 Décembre 1941, et donc ils ont préféré laisser détruire pas moins de 15 navires et 188 avions, et surtout laisser massacrer près de 2403 (chiffre du Quid 2002 page 693b), de leurs concitoyens, pour simplement justifier ensuite, leur entrée dans le conflit de la deuxième Guerre Mondiale, et mettre ainsi ouvertement en branle leur industrie d'armement pour enrichir davantage les "marchands de canons", qui soutenaient, évidemment en douce, cette opération.

     L'émission Histoire de comprendre est, nous dit-on, sur le site https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_comprendre , une émission courte (10 minutes environ), produite et diffusée par la chaîne française La Cinquième de 1997 à 2001, puis rediffusée sur la chaîne Histoire., présentée par Alexandre Adler, traitant de sujets historiques controversés du XXe siècle.

     Et voici ce qu'on dit d' Alexandre ADLER à https://fr.wikipedia.org/wiki/Alexandre_Adler


     C'est donc pour nous, une sérieuse référence, et nous pensons que cet historien sait de quoi il parle, en déclarant cette forfaiture de 1941, des dirigeants américains. et nous pouvons très honnêtement désormais appliquer, une fois encore ici, le dicton, que chacun connaît déjà :

"Qui vole un jour un œuf, peut aussi voler un autre jour un bœuf. "

      Cela signifie aussi en clair, que, si les américains nous ont bluffés pour Pearl Harbor, alors il n'y a aucune raison de ne pas croire, qu'ils l'ont aussi fait pour l'affaire Roswell en Juillet 1947 , ou encore pour l'assassinat du Président Kennedy, le 22 novembre 1963 à Dallas au Texas, ou encore pour leur prétendu débarquement sur la Lune en Juillet 1969, ou encore pour l'affaire du 11 Septembre 2001... etc.. ..

     D'ailleurs voici un autre son de cloche, en la matière du site suivant, qui confime aussi l'information de Pearl Harbor:

http://zm-fn.blogspot.com/2007/12/pearl-harbor-7121941-les-survivants-de.html

     " Cet événement provoqua l’entrée des États-Unis dans la Seconde Guerre mondiale aux côtés des Alliés. Aux États-Unis, il est commémoré chaque année par la mise en berne du drapeau. Les historiens ont mis en évidence l’audace du plan de l’amiral Isoroku Yamamoto, le manque de préparation et les négligences américaines. On dira diplomatiquement que le rôle du président Roosevelt reste un sujet de polémique: les Services Secrets américains étaient parfaitement au courant de l'attaque, et seules d'anciennes unités avaient été laissées dans la base navale, et n'avaient jamais été alertées de l'attaque en cours de préparation. Les unités modernes - dont les 3 porte-avions de la flotte du Pacifique, étaient "étonnamment" absentes du port. En mer sans la protection de leur "groupe naval", et donc des vieux cuirassés, le contraire de toute logique navale.. Enfin, si il n'y avait que ça. Et le choc fut tel que tout le pays accepta de quitter la "neutralité" qui leur permettait de vendre des canons aux 2 camps (Liberty Ships aux Anglais, et aux Allemands de quoi fabriquer des torpilles pour couler les Liberty Ships...) et entra presque comme un seul homme dans la guerre qui déchirait la planète."

     Fin de citation

      Mais il est aussi peut-être utile, de savoir qu'en fouillant dans nos archives, un certain jour, nous sommes tombés sur un vieil almanach Hachette de 1950, et nous l'avons alors feuilleté pour voir s'il ne s'y trouvait pas par hasard, une information utile et ce fut une bonne intuition. Ainsi nous vous en présentons la page 4 (au cas où certains internautes seraient intéressés par les rubriques qui s'y trouvent) et surtout une portion de la page 107, où nous sommes tombés sur une information classée dans "L'Année Politique Étrangère de 1948" :

  

     Donc en 1948, a été institué un tribunal international, qui a condamné à la pendaison le général japonais Tojo comme bouc émissaire, de l'attaque de Pearl Harbor du 7 Décembre 1941, avec cela va de soi, l'assentiment des USA. Nous avons mentionné plus haut le nombre de morts dû à ce fait de guerre. Cependant inversement, il est à remarquer, qu'à notre connaissance, qu'aucun tribunal international, n'a condamné un seul responsable américain, pour avoir lancé deux bombes atomiques en 1945 (donc 3 ans avant ce procès) le 6 Août sur Hiroshima, et surtout en plus, sans justification, le 9 Août suivant, sur Nagasaki. 110 000 personnes, furent tuées instantanément et des milliers d'autres par la suite, après toutes sortes d'horribles souffrances.

     Il existe même sur le Web, un site monté par le pilote Paul Tibbets, du B29 qui largua la première bombe atomique sur Hiroshima et site où il vend, sans remord aucun , des souvenirs de cette tragédie, et entre autres choses, une maquette de la bombe en question ...BBrrrrr.

     Que dire de plus dans cette lamentable conjoncture... sinon en rendant une fois de plus hommage à "La Fontaine" dans sa fable "Les animaux malades de la Peste" :

" Selon que vous serez puissant ou misérable,
les jugements de cour vous rendront blanc ou noir.
"

     Mais, nous avons encore , un document très significatif au sujet de Pearl Harbor.

     Voici une missive d'un internaute reçue le 21 Janvier 2010.

----- Original Message -----
From : Pierre T.......
To: fred.idylle@orange.fr
Sent:Thursday, January 21, 2010 9:14 PM
Subject:Concerne article "Quand la mystification devient ideologie"

          Cher Monsieur Idylle

     Bravo pour cet article , comme toujours très bien documenté .

     Une précision : Le plus célèbre pilote de chasse Français de la 2eme guerre mondiale  , " meilleur chasseur de France" j'ai nommé  bien sur  PIERRE CLOSTERMANN , soutient , dans les années 5O , la thèse que les USA savaient parfaitement à quoi s'en tenir au sujet des velléités d'attaque des Japonais , quelques heures  avant.......... Et il n'était pas le seul à le penser !

Vu dans son ouvrage "FEUX DU CIEL "

    Sincères salutations de P......., bonne continuation.

          Pierre T.....


      Pierre Henri Clostermann (né le 28 février 1921 à Curitiba au Brésil, décédé le 22 mars 2006 à Montesquieu-des-Albères, Pyrénées-Orientales),
fut un aviateur français qui s'est distingué au cours de la Seconde Guerre mondiale. Surnommé l'« As des As » de la chasse aérienne française, il est fait Compagnon de la Libération avant de devenir un homme politique, un écrivain et un industriel français. Pour en savoir beaucoup plus :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Clostermann

      Nous avons sous la main l'ouvrage en question :


    En page 5, nous avons, d'abord, très apprécié ceci :


    Dans son Avant-propos page 7, nous dit alors :

    " En 1946 j'ai commencé à réaliser un, projet qui me tenait à cœur depuis 1940 : l'Histoire de la Guerre Aérienne.
    J'ai remué des centaines et des milliers de documents provenant des archives de la Luftiwaffe, de la Royal Air Force, des United 5tates Navy et Army Air Forces. J'ai lu pratiquement toutes les traductions de documents japonais réunis par le Pentagone à Washington, tous les ouvrages publiés en Amérique, en France, en Angleterre, en Suisse, en Italie et en Espagne...
    Déjà sont accumulés les fruits de quatre années de patientes recherches, et dans quelques mois
- si les événements le permettent - cet ouvrage sera prêt.
    Et c'est alors qu'arrivé presque au terme de ce travail, j'ai eu soudain conscience de l'orientation très grave imposée à l'historien de cette guerre par la forme même de la vaste documentation mise à sa disposition.
    Après avoir tout dépouillé, classé, fiché, rédigé, je me suis aperçu que de toute cette somme d'exploits individuels, de courage, de sacrifices souvent anonymes d'hommes de toutes races et nationalités, il ne reste finalement qu'une masse de papiers, de cartes, de photos, de chiffres et de statistiques.


    Mais voyons à la page 26, juste avant le chapitre consacré à Pearl Harbor, ceci:


    Nous avons mis en rouge les propos qui nous interpellent ici.

    Enfin en page 37, on découvre aussi :


    Monsieur Pierre Clostermann, avait certainement pu découvrir, dans cette affaire de Pearl Harbor, bien plus qu'il n'en dit ici dejà, en 1951, à l'époque de la sortie de son livre "Feux du ciel".

    Nous avons bien sûr, d'autres documents qui certifient tout cela.

    Fin de la troisième digression

      En conclusion préliminaire, nous sommes pratiquement en mesure d'affirmer que si les américains avaient alors avoué le crash de San Diego, ou même seulement celui de Missouri (et plus tard celui de Roswell en 1947), cela aurait bouleversé le Monde entier et les japonais auraient réfléchi à deux fois plutôt qu'une,, avant d'attaquer Pearl Harbor, et la face du monde aurait été actuellement toute différente..., et sans doute aurait-elle un visage plus humain et plus solidaire, que celui que nous montre en ce moment cette planète . A bon endendeur salut ...

     Certes, cet aveu de la récupération de soucoupes par les américains, aurait fait perdre quelques millions de dollars au Trésor américain, pendant quelques mois, à cause, d'une certaine panique à la Bourse, mais cependant, ces millions de dollars, seraient vite récupérés, par la manne fournie par les innombrables touristes, qui se déplaceraient en masse pour venir voir de près, (aux Usa, evidemment), dans des caissons réfrigérés, les extraterrestres de la soucoupe crashée. Mais, surtout, cette révélation, aurait, nous en sommes convaincus, sauvé la vie de millions d'individus, décimés depuis, dans des guerres ou attentats stupides, au mépris de la vie humaine ( kamikazes religieux, djihadistes fanatiques, suicides sociaux et consorts), alors qu'on le sait maintenant, qu'il existe vraiment d'autres êtres vivants sur d'autres planètes, qui eux, pour certains, ont sans doute trouvé le moyen de vivre chez eux dans un monde en paix, débarrassé de toute pollution, depuis des milliers d'années, un bonheur, dont ils pourraient nous faire profiter, si nous étions moins vindicatifs.

      Voilà de quoi écrire un bon roman de Science-fiction, ou de réaliser un autre super-épisode des Sliders.

     Rappelons que nous avons aussi parlé de l'affaire Roswell, arrivée on le sait, au début de Juillet 1947, et cela dans nos articles :

http://www.artivision.fr/docs/Nasajury.html

http://www.artivision.fr/docs/raisonis.html

http://www.artivision.fr/docs/LeFigaro110629.html

http://www.artivision.fr/docs/FlasbacksurRoswell.html

http://www.artivision.fr/docs/BillieFayeWoodard.html

http://www.artivision.fr/docs/Soria2012.html

.....etc....


      Mais, en plus on sait que, le militaire Milton William Cooper, (qui a été abattu le 5 Novembre 2001 à l'âge de 58 ans, dans des circonstances particulièrement troubles, à Eagar en Arizona), par les sbires du Gouvernement de l'Ombre, affirme qu'il y a eu deux autres crashs, l'un le 13 Février 1948, et l'autre le 25 Mars également en 1948.

       Voici un certain plus, au sujet de Milton William Cooper, présenté dans son ouvrage (paru en anglais en 1989, et en français en 1999) vraiment hors normes (Âmes sensibles s'abstenir) :

  


      William Milton Cooper a servi dans la Marine américaine (la NAVY), dans un sous-marin d'abord, puis, il a été affecté sur un pétrolier, et peu après, au Vietnam lors de la guerre. Après quoi, il a été affecté à un travail de côte aux quartiers généraux du Commandeur en chef de la Flotte Pacifique.

      Voyons, ce qu'il nous dévoile sur cette affaire américano-soviétique et pages 31 et 32 de son livre :

      "C'est le président Kennedy qui a lancé le programme spatial "officiel" quand, dans son discours inaugural, (En fait il s'agit d'un discours prononcé le 12 Septembre 1962 au stade de l’Université Rice près de Houston au Texas : note du webmaster ), il a confié aux Etats-Unis le mandat d'envoyer un homme sur la Lune avant la fin de la décennie. Malgré l'honnêteté de ses intentions, ce mandat permit néanmoins aux responsables de couler des sommes gigantesques vers les projets clandestins tout en détournant le peuple américain du véritable programme spatial. L'Union soviétique élabora un plan similaire qui visait le même objectif, car, en réalité, au moment même où Kennedy s'adressait à la nation, les deux superpuissances, de concert avec les aliénigènes, avaient déjà installé une base conjointe sur la Lune. Le 22 mai 1962, une sonde spatiale atterrit sur Mars et confirma que l'environnement y était propice à la vie. Il n'en fallait pas davantage pour qu'on s'y rendit aussitôt fonder une colonie. Il s'y trouve aujourd'hui des villes peuplées d'individus spécialement sélectionnés pour leurs compétences particulières, et provenant de toutes les cultures de la Terre. Si l'Union soviétique et les États-Unis ont, durant toutes ces années, affiché publiquement des politiques soi-disant antagonistes, c'était simplement pour avoir le loisir d'élaborer des projets de ce genre au nom de la Défense nationale, puisque, au fond ce sont les plus grands alliés du monde...

Curieux n'est-ce pas..!!!.
. Il fallait vraiment être gonflé, pour oser sortir à l'époque, de telles informations.

      Mais, voici mieux encore, en pages 32 et 33 :

      " Depuis que nous avons commencé à pactiser avec les aliénigènes, nous avons acquis une technologie qui va bien au-delà de nos rêves les plus fous. Nous possédons et faisons voler actuellement au Nevada des engins de type anti-gravité alimentés à l’énergie nucléaire. Nos pilotes ont déjà fait des voyages interplanétaires dans ces engins et sont allés sur la Lune, Mars et d’autres planètes. On nous ment au sujet de la vraie nature de la Lune, des planètes Mars et Venus, et de l’état réel de la technologie que nous possédons aujourd’hui, à ce moment même."

       De plus on l'a vu plus haut , ce Milton William Cooper, nous affirme dans son ouvrage, qu'il y a eu deux autres crashs après Roswell, l'un le 13 Février 1948, et l'autre le 25 Mars également en 1948 , et donc nous sommes aussi persuadés que ces crashs de soucoupes volantes, qui eurent lieu avant le 14 Mai 1948, date de la création de l'Etat d'Israël, s'ils avaient été révélés au monde, auraient déterminé la Société des Nations remplacée en 1945 par l'ONU, à agir autrement, et, par exemple en créant un état provincial juif, dans l'immense Australie, ou, ailleurs, et donc cet état d'Israël, n'aurait probablement pas été créé à l'endroit, où il se trouve actuellement au beau milieu des pays arabes, et cela évidemment, aurait évité tous les conflits désastreux ultérieurs de la poudrière du Proche et Moyen Orient, ainsi que le prouve, notre France-Antilles du 17 Nov 2012, qu'il ne serait même pas utile de montrer ici, tant l'on en parle souvent dans les médias, qui adorent nous abreuver de ces tristes et très décevantes nouvelles :

:


      Mais voyez donc cet entrefillet, qui nous montre que l'on pouvait parfaitement créer Israël ailleurs :


     Donc, comme on le voit, on aurait pu tout aussi bien installer Israël, au Tanganyika, bien que des animosités avec les pays voisins, se seraient certainement, tout de même déclarées, et cela serait certainement mieux, que de l'avoir installé, au beau milieu des pays arabes. Mais, on le sait bien, la devise scélérate, de ceux qui nous gouvernent est : " Diviser, pour régner "

          A vous de juger une fois de plus, toute cette affaire très étrange, documents incontournables à l'appui.

     Mais ce 12 Septembre 2016, abordons un nouveau paragraphe tout à fait incroyable :

m - ) Quand, concernant encore, la présence séculaire d'Aliens, dans notre environnement, le site ARTivision, expose un texte stupéfiant, où le Vatican est sévèrement impliqué, ce qui pourrait être une explication fondamentale de la démission incensée du Pape Benoït 16, information exclusive de notre site, sur le Web français.

     Sur le site :
https://fr.sott.net/article/13615-Les-veritables-raisons-de-la-demission-de-Benoit-XVI

, on nous conte les indicibles déboires auquels le Pape Benoît 16 , eut à faire face, et deboires qui ont entrainé dit-on, sa démission le 11 Février 2013, chose unique dans l'histoire du Vatican.

      Voici simplement le début de cette affaire inouïe où l'ou découvre d'abord en image, de ce pape, comme s'il était, dans une prison véritable :


Les véritables raisons de la démission de Benoît XVI.


     Eduardo Febbro

     Les experts du Vatican expliquent que le pape Benoît XVI avait décidé de démissionner dès le mois de mars de l'année dernière, après un retour de voyage au Mexique et à Cuba. A cette période, le pape, qui incarne ce que le spécialiste et universitaire français Philippe Portier appelle une « lourde continuité » avec son prédécesseur Jean Paul II, découvre la première partie d'un rapport élaboré par les cardinaux Julián Herranz, Jozef Tomko et Salvatore De Giorgi. Dans ce document sont résumés les abîmes, en rien spirituels, dans lesquels l'Eglise est tombé : corruption, finances occultes, guerres fratricides pour le pouvoir, vol massif de documents secrets, luttes entre factions et blanchiment d'argent. Le résumé final insistait sur la « résistance au changement de la part de la curie et des nombreux obstacles posés aux actions demandées par le pape pour promouvoir la transparence ».... (Voir la terrible suite sur le site cité plus haut)

       Dans notre article :
http://www.artivision.fr/France-Antilles27aout2012 .html

,nous avions écrit ceci ;

       "Donc ce n'est pas comme le pense le France-Antilles du 27 Août 2012, présenté ci-dessus, une affaire d'Humilité, qui a présidé au comportement aberrant d'Armstrong, mais, pour nous, la seule façon de comprendre ce comportement, c'est de se dire qu' Armstrong , a eu un sursaut évident, de dignité et de moralité, et a refusé de participer à cette mascarade cosmique, montée par son gouvernement et la NASA, pour de vulgaires questions de prestige politique, économique et militaire de sa nation. Point-Barre... "

      Eh bien, un raisonnement tout à fait analogue, mais à un niveau bien plus haut, nous fait aussi écrire pour Benoit 16 ceci :

       "Donc ce n'est pas seulement comme la Médiasphère le pense , la fatigue ou les déboires avec la Curie du Vatican, qui ont présidé à la démission stupéfiante de Benoît 16 (qui est désormais entré, dans un silence médiatique inéfable), pour nous, la façon majeure, de comprendre ce comportement, c'est de se dire que ce Pape, a eu un sursaut évident de dignité et de moralité, et il a ainsi refusé de participer à cette mascarade cosmique, montée par ceux qui nous gouvernent, pour de vulgaires questions de prestige politique, économique et militaire de leur nation, au mépris le plus total du bien-être de l'espèce humaine . Point-Barre... "

     Mais il se pourrait que ce pape Benoît 16, ait été aussi très mal à l'aise, en apprenant que ses prédécesseurs Jean-Paul II et Jean XXIII , qui furent canonisés, il n'y a pas si longtemps :


ont caché au monde entier, une vérité cosmique extraordinaire, pour assurer, la pérénité illusoire de leur obédience religieuse, ce qui a retardé assurément, un moyen très efficace, d'unir souvereinement et plus paisiblement l'humanité .

     Pour bien cadrer, toute cette affaire, il nous faut ici, parler à nouveau, des arcanes de l'affaire Barboto, dont voici quelques sites, qui selon nous, en assurent une certaine authenticité :

http://www.fangpo1.com/ufo_vatican2.htm

http://conspiration.ca/ufo/confessions_agent_secret_du_vatican.html

http://patrick.delsaut.perso.neuf.fr/confessions_dun_agent_secret_du_vatican.html

http://fr.scribd.com/doc/555971/Confessions-dun-agent-secret-du-Vatican

http://portedutemps.net/Conspiration-et-Dossiers-secrets/confessions-dun-agent-secret-du-vatican.html

      Mais le mieux pour nous, est de présenter ici à nouveau, l'excellent article paru dans le Nexus n° 51 de Juillet-Août 2007:



et surtout, revoici, une restructuration du début des deux premières pages de cet article :



     " Du point de vue chronologique, l'événement qui a déclenché la création du SIV ( en italien, Service d'information du Vatican), s'est produit aux États-Unis en Février 1954. Ce fut la rencontre à Muroc Airfield (future Edwards Air Force Base), en Californie, d'une délégation d'aliénigènes avec le président Dwight D. Eisenhower, en présence de l'évêque de Los Angeles, James Francis Mclntyre. La rencontre fut filmée par des militaires, utilisant trois caméras 16 mm placées en des endroits différents et chargées de pellicules couleur ".

     Pour être encore plus explicite, voici un passage clef, de cet article:

Barboto : Qu'est-ce qui permettait au Pape de croire que les militaires américains seraient prêts à partager des informations aussi sensibles avec le Vatican ? Que penser de l'officier que fit son apparition à l'aéroport de Las Vegas ?

Jésuite : Le fait qu'un président ait cherché une aide et un soutien spirituel dans une telle situation, unique dans l'histoire de l'humanité, constitue un témoignage de confiance et d'estime. D'ailleurs Mclntyre et l'archevêque de Détroit, Edward Mooney, devinrent plus tard les principaux coordinateurs de la transmission d'informations vers le Vatican. Les affaires prirent cependant une tournure inattendue lorsque Mclntyre et d'autres membres du SIV furent directement contactés, à l'insu des militaires, par des aliénigènes de type "nordique", manifestement amicaux, prétendant venir des Pléiades. Ces gens mirent les contactés en garde . Ces rencontres avec les membres du SIV se produisirent souvent aux Etats-Unis, et par deux fois dans les jardins du Vatican, au voisinage de l'Académie pontificale des Sciences, en présence du Pape Pie XII…

Barboto : Le Padre Pio de Pietrelcina, a parlé de l'existence d'autres êtres dans d'autres mondes, qui avaient atteint un niveau élevé d'évolution parce qu'ils étaient sans péché... est-ce exact ?

Jésuite : Sans aucun doute ! Mais ces êtres vivent sur un plan dimensionnel différent et ce ne sont pas, stricto sensu, des anges ; et d'autre part, les aliénigènes "nordiques", dont je parlais, sont en chair et en os, même s'ils sont beaucoup plus évolués que nous tant spirituellement qu'au plan technologique. Ces créatures ont déclaré avoir trouvé dans l'Église catholique, ou plus exactement dans le message christique, la pure présence divine, et ils ont proposé leur co-opération pour le bien de l'humanité. C'est ce qui a convaincu le Pape Pie XII de collaborer avec eux et de les considérer comme de véritables convertis à la foi chrétienne. Le pontife considérait probablement que l'Église universelle devait transmettre son message même à des êtres issus d'autres mondes. Ces aliénigènes entendaient assister, au fil des ans, l'Église de Rome dans toutes ses missions, particulièrement en matière sociale et en politique internationale.

     Par la suite, le Pape Jean XXIII bénéficia du même soutien de ces êtres qui avaient épousé la cause chrétienne, mais il préféra garder le secret, ne faisant allusion qu'à des "interventions angéliques". Jean XXIII avait en somme hérité des accords de collaboration établis par son prédécesseur entre le Saint Siège et ces aliénigènes amicaux de type nordique. Cet accord secret fut maintenu tout au long du pontificat d'Angelo Giuseppe Roncalli (Jean XXIII) , qui, cependant, exprima souvent aux cadres du SIV ses réserves quant à la confiance qu'il fallait accorder à ces êtres. C'est pourquoi nous pensons aujourd'hui qu'une des principales motivations de la convocation du Concile œcuménique du Vatican fut le besoin de prendre les premières dispositions concrètes pour le renouvellement de l'Eglise en vue d'un éventuel et imminent contact.


      Mais il y a mieux : Dans cet article, on apprend avec stupéfaction, que le nommé George Adamski (ARTivision a été le premier site français à publier de nombreux articles intercédant en sa faveur. Voir déjà plus haut) , avait bien rencontré en le 31 Mai 1963, le pape Jean XXIII, à la grande déconvenue des irréductibles détracteurs, dont les écrivains Jean S.... et Marc H....., avec qui, pour tous les deux, nous avons été en correspondance, il y a bien longtemps. Ces écrivains avaient fait d'Adamski, leur bête noire, et affirmaient sans retenue, que puisque le pape étant mourant, il ne pouvait donc recevoir de visites, et ils en déduisaient alors, avec une assurance à toute épreuve, qu'Adamski, avait menti une fois de plus, comme il l'avait fait, en disant qu'il était passé très près de la Lune, en soucoupe volante.

     Mais voyons de plus près, ce que l'on trouve dans ce super document au sujet d' Adamski :

     " Adamski a rencontré le Pape. Il est allé à Saint-Pierre une fois, précisément après que le pape eut décidé qu'il ne fallait plus poursuivre les contacts avec les aliénigènes, même si ceux-ci étaient amicaux. En outre, jean XXIII refusait que cette relation soit révélée à la population chrétienne. Adamski, se présentait comme chargé de mission par les aliénigènes pour tenter d'obtenir du Pape, qui était mourant, un accord définitif. Il apportait en outre un don pour le saint père : une substance liquide qui devait le délivrer de la gastro-entérite dont il souffrait et qui, évoluait en péritonite aiguë. Le pape ne prit pas cette potion et avant de mourir, tenant le crucifix, déclara : "Les bras ouverts de Christ furent l'objet de mon pontificat. Ainsi que vous le voyez, un pontificat simple et humble dont j'assume toute la responsabilité. Je suis satisfait de ce que j'ai fait et de la manière dont je l'ai fait."

     En outre, ce geste de la part des aliénigènes convainquit le Pape mourant, dans le peu d'énergie et de lucidité qui lui restait, que même si les "frères de l'espace" se comportaient avec bienfaisance envers l'humanité, il convenait qu'ils agissent de façon autonome, séparément de l'Église et des activités humaines en général, par la prière et des actes conformes à la loi de Dieu, et particulièrement sous la direction du Saint Esprit.

     La tentative d'Adamski, mit fin au contact direct entre ces êtres, et le pape ainsi que ses successeurs qui, faisant confiance en la clairvoyance de Jean XXIII, comprirent qu'il ne fallait pas que l'Église entretienne ces contacts.

     Dans un manuscrit secret du Pape Jean XXIII à ses successeurs, qui comprend un dossier spécial sur le SIV, est cité un passage de l'évangile de Marc (Marc 9 : 38-41), qui expose clairement la position que doit adopter l'Église vis à vis des êtres bienfaisants venus d'autres mondes.


    Fin de citation.


     
Vous avez bien noté nous l'espérons que ce pape Jean XXIII , a refusé (quel orgueil inouï), de goûter à la potion que lui tendait Adamski. Il a préféré croire à son Saint Esprit, plutôt que de se dire logiquement :"Entre deux maux, il faut choisir le moindre, et je n'ai rien à perdre, et goutons au moins, à la potion des ET d'Adamski, car cela ne pourrait qu'améliorer ma santé déjà très chancelante ". Sa devise fut donc finalement "plutôt mourrir, que de faire confiance à ces étrangers, qui sont hors de ma communauté humaine chrétienne" .

     Ainsi donc l'événement contemporain le plus important de toutes actions humaines actuelles, a été camoufflé par les Papes catholiques Pie XII Jean XXIII et consorts, par souci de la sauvegarde illusoire de la pérenité de leur obédience séculaire, alors que cet événement possèdait en lui-même, la potentialité inestimable d'unir les humains entre eux, et d'en finir, une fois pour toute, avec toutes ces tensions, tiraillements et déchirements, qui l'animent sans cesse de nos jours et depuis des lustres. . Ces dignitaires Pie XII et Jean XXIII, et tous ceux qui ont cautionné de près ou de loin leur coupable agissement, auront à subir un lourd karma, à la suite de leur indigne et manifeste inaction.

     En effet, combien de vies humaines auraient pu être sauvées si les belligérants des divers conflits, qui émaillent regulièrement l'actualité avaient enfin pris conscience qu'il existe effectivement d'autres entités puissantes, qui visitent la Terre ou y habitent depuis des lustres, et qui nous considèrent comme des quantités infinitésimales, très agressives et dangeureuses, à ne pas fréquenter de près.

     Pensez-vous vraiment, que ces belligérants continueraient à se massacrer entre eux, pour des idées qui seraient devenues désuettes et inappropriées.

     Nous pouvons même affirmer que la terrible actualité suivante, n'aurait certainement pas eu lieu :

   


     C'est alors que le 20/05/2014, Super Hasard, est encore venu nous éclairer à ce sujet, car ce jour, nous sommes tombés à "l'improvice" (Hum, hum), sur le passage qui suit du Collectif Soria, (déjà présenté plus haut), et tiré de son ouvrage de Septembre 2005 :



     "...Actuellement, le gouvernement mondial cherche, par tous les moyens possibles et imaginables, à vous garder dans la cristallisation des basses fréquences. La présente technologie à votre disposition vise ce maintien hors de 1'état ascensionnel. Le recours volontaire aux basses fréquences crée un vortex d'aspiration qui vous éloigne de 1'état d'Être. C'est là, le moteur subtil d'une forme de criminologie. Cette action diffère des autres et, pourtant, elle en fait tout autant partie.

     A cela j'ajoute que nous, de ce côté du voile, y intégrons la vaccination, l 'émission de basses fréquences, les engrais chimiques, le mensonge politique, la privation subtile du choix, la mainmise sur 1'argent, la drogue, la sexualite à outrance par 1'infusion d'images montrant des corps d'hommes et de femmes dénudes
(allusion faite à la suite de 1'usage provocant à but lucratif) et 1'éducation trompeuse de la population humaine.

     Rien de plus criminel que d'éloigner volontairement un être de sa source divine.

     Je poursuis en précisant ceci : Lorsqu'un groupe d'indivius cherche à imposer sa volonté à un autre, il entre dans 1'état de criminologie subtile. Quand il cache les visites de frères et sœurs des étoiles, l'amplitude des activites nucléaires, l'emploi d'armes chimiques, cela relève purement d'un acte de cruauté envers 1'humanité urantienne (terrestre) et universelle.

     Aujourd'hui, vous cherchez à reprendre vos droits. Nous en sommes heureux.
"

     Fin de citation.


     C'est, n'est-ce pas, exactement ce qu'ARTivision, a voulu mettre en exergue dans tout ce qui précède !!

     A vous de juger...

III Conclusion finale.

     Bien sûr nous ne pouvons affirmer que Mr Jean-Claude JUNCKER est au courant de tout ce qui précède, mais vu son niveau de responsabilité en Europe, nous sommes certains, qu'il en connait au moins la moitié, et que son récent dérapage verbal, n'est pas du tout un laspsus, comme les bien-pensants et autres intellectuels blasés, l'affirment. Ainsi donc pour ARTivision, le fait de cacher au monde l'existence réelle des extraterrestres , est un fait d'une très haute culpabilité, et le Président des USA et sa clique de l'époque, sont encore plus à condamner, que les papes Pie XII et Jean XXIII et consorts.

      Nous affirmons donc, que si ce secret avait été révélé en temps utile, des milliers, voire des millions de gens, ne seraient pas morts stupidement, car en effet, de très nombreux conflits, auraient pu être évités, et même la deuxième guerre mondiale aurait pu, bien plus vite, s'arrêter.

      Et donc, le Pape Benoît 16, comme Ponce Pilate, s'est lavé les mains, pour que l'on ne l'accuse pas, plus tard, d'avoir été, un complice de cette ignoble forfaiture...

     A vous de juger tout cela, en connaissance de cause...

     Article mis en page le 12/08/2016 , et revu le 14/08/2016 , et revu le 18/08/2016, et revu le 21/08/2016 , et revu le 23/08/2016, et revu le 24/08/2016, et revu le 26/08/2016, et revu le 28/08/2016, et revu le 31/08/2016, et revu le 02/09/2016 , et revu le 04/09/2016, et revu le 05/09/2016, et revu le 06/09/2016, et revu le 08/09/2016, et revu le 10/09/2016, et revu le 12/09/2016, et revu le 14/09/2016, et revu le 13/10/2016.

IDYLLE Fred

Retour à la page d'accueil
ARTivision