Consultations pour cet article :


ARTivision est une page Web strictement personnelle de :

Fred.IDYLLE - COPY RIGHT 1997

Pour tout contact avec ARTivision
fred.idylle@orange.fr

Bonne lecture !
Communiquez nous vos commentaires.
Merci d'avance.
Adresses du site :
http://artivision.eu
Pour entendre le fond musical de cette page, prière de cliquer ci-dessous :
fond musical
puis cliquer sur "ouvrir", puis sur le "-"
Pour couper le fond musical, faire un clic droit sur le disque du bas




Quand ARTivision, passe le Bac philo, du 14 juin 2017...


I Introduction.

       Le 14 Juin 2917, 4000 élèves de terminales passaient ici, le bac de philosophie, tel que :


       Comme nous l'avons déjà fait, à diverses occasions au sujet de certaines notions philosophiques : :

http://www.artivision.fr/Artivisionbac2013.html
http://www.artivision.fr/ARTivisionauBacPhilo2016.html
http://www.artivision.fr/notionsimportantes.html

nous allons ce jour, traiter très ésotériquement parlant, le premier sujet, souligné en rouge sur l'iùage précédente, et qui dit que :

" Les mots nous éloignent-ils des choses "

     Il nous semble donc, aujourd'hui, opportun de repréciser ici, notre façon très particulière, de concevoir d'une part, la notion qui s'attache à ce qu'on appelle ici "les mots" , qui nous le pensons est reliée à celle qui concerne, ce que l'on nomme "le Verbe" dans certains textes sacrés, et d'autre part aussi nous allons essayer de comprendre cette notion que l'on nomme ici "les choses", un concept qui, selon nous évolue, en fin de compte, en fonction du temps et des connaissances acquises et nous insisterons donc plutôt sur l'aspect changeant de ce que l'on croit pouvoir être "une chose", et nous allons bien voir pourquoi ?

       Disons déjà que d'après notre Petit Dictionnaire Larousse en couleurs de 1988, les deux termes évoqués ci-dessus ont des definitions plutôt complexes telles que :

  

       Nous choisirons donc ici, de ne parler que des acceptions soulignées en rouge dans les images ci-dessus :

       Précisons d'emblée, que notre présent exposé n'a rien a voir avec la dissertation d'un candidat au Bac car lui, devant sa feuille blanche, ne peut bénéficier comme nous du copier-coller, de textes et d'images extrordinaires, venant de nos propres dossiers, ou encore, de l'internet, par l'intermédiaire du site Google. Ce candidat lui, devra faire appel, à sa bonne mémoire de son cours de philosophie, et aux diverses notions demandées ( mots et choses) , exprimées selon les penseurs affirmés comme Auguste Comte, Emmanuel Kant, Friedrich Hegel, Martin Heidegger, Jean-Paul Sartre... etc..

II Genèse de l'affaire.

      Commençons donc par "les mots" qui parait-il peuvent s'opposent aux choses (au pluriel), comme il est précisé ci-dessus dans notre dictionnaire.

      Ces mots peuvent être, on le sait, soit écrit, soit prononcés dans un contexte qui impose leur structure essentielle ... Prenons un exemple de mots, ayant eu une portée considérable à leur époque :

      En effet, le 5 Mars 1616, La très sinistre Inquisition, a mis à l'index le système de Copernic, qui expulsait la planète Terre, hors de sa position privilégiée au centre de l'Univers, et niait ainsile Géocentrisme, prôné par Ptolémée, du 2e siècle après J.C et dont le principal ouvrage intitulé "l'Amalgeste", restera, pendant près de 14 siècles, le recueil de référence pour les astronomes et des savants. La condamnation du système de Copernic fut ainsi rédigée :

" Le Saint-Office considère qu'affirmer que le Soleil est immobile au centre du Monde est absurde, faux, hérétique, et nettement contraire aux Écritures. De même affirmer, que la Terre n'est pas le centre du Monde, qu'elle n'est pas immobile, et qu'elle tourne sur elle-même, est une opinion absurde et erronée du point de vue théologique."

     On sait maintenant que tous les mots péremptoires prononcés, ci-dessus dans la déclaration du Saint-Office sont faux et ont entraîné vers le bûcher de nombreux théoriciens qui affirmaient le contraire, comme ce fut le cas du le philosophe et l'humaniste, Giordano Bruno, qui fut, on le sait aussi, brûlé en l'an de Grâce 1600, par cette la Sinistre Inquisition, pour ses idées donc ses mots, qui étaient hors normes pour son temps, car il affirmait tout simplement que l'univers était infini, et contenait sans doute des galaxies peuplées comme la nôtre.

    En effet , il n'est pas besoin donc, d'être un docteur en philosophie, pour admettre, que s'il existe dans l'univers des soleils en plus grande quantité, que tous les grains de sable de la Terre, il est fatal qu'il existe encore plus de planètes tournant autour de ces soleils, et donc qu'il existerait des sœurs jumelles à notre Terre par millions. Or, c'est cela qu'affirmait dès la fin du XVIe, ce Giordano Bruno,



Dessin tiré du n°13 de la revue Maths&malices Sept-Oct 1993

    Ce dessin pourtant admirable, est incomplet, car les tortionnaires de l'Inquisition, ont en plus, traversé la langue du supplicié d'une tige métallique pour bloquer ses lèvres, et l'empêcher de hurler ses dernières volontés.

     Un effroyable et intolérable supplice, qui attend toujours, une indéniable réparation. Et à bon entendeur salut !

       Ce Giordano Bruno était un Philosophe, théologien, poète, peintre auteur de théatre, imprimeur , astromome , alchimiste... , et qui a publié près d'une centaine d'ouvrages.

    L'Eglise Catholique, qui a perpétré cet infame crime, n'a jamais à notre connaissance, fait le moindre geste, pour s'excuser d'avoir brûlé ce philosophe, en le canonisant au moins, par exemple, ce qui n'aurait pas coûté cher du tout, à cette église, Point Barre.

       Donc, on a bien ici, une kyrielle de mots, qui ont effectivement éloignés des humains, pendant des siècles, d'une vérité fondamentale.

      Mais, comme on dit, qu'il faut battre le fer pendant qu'il est chaud, disons que l'on a désormais découvert près de 200 planètes qui ressembleraient dans le Cosmos, à la Terre
, et donc le site ARTivision, affirme qu'il n'est plus utile de se gargariser justement de mots, pour dire que l'on a trouvé une de plus, et d'être tout fier de l' exiber...

     En effet, la rédaction du journal France-Antilles du Samedi 12 Février 2011, a dû se frotter les mains de satisfaction, en nous présentant, très en évidence, cet entrefilet :



     Mais, il n'est pas besoin d'être un docteur en Philosophie pour savoir, que chacun situe son appréhension des choses et ses priorités, en fonction de ses préocupations immédiates. Cependant, il arrive souvent que quelques temps plus tard, ( pour les textes bibliques, par exemple, il faudra attendre des siècles) , ces préoccupations se révèlent n'avoir été que des futilités, qui n'apportaient rien à la compréhension de notre environnement, et à notre intégration dans la communauté humaine de cette planète en grande évolution...


     Donc, pour ARTivision, ces chercheurs au lieu de s'enorgueillir de ces broutilles, devraient par exemple, mieux analyser avec autant d'intérêt, ce fait cosmique, très cher à ARTivision, et fait qui concerne Titan, le plus gros satellite de Saturne, et dont on attend toujours, des éclaircissements notables...



      Pas besoin de redire ici, que c'est cet œil surprenant de Titan , extrêmement brillant ci-dessus, qui nous interpelle assurément, et où l'on voit nettement juste en-dessous une sorte réverbération sur les couches de l'atmosphère de la planète prouvant que cette luminosité vient de l'intérieur . (voir le bout de la flèche rouge).

      Il faut aussi remarquer surtout que c'est parce que la sonde Cassini Huygens avait été mise au point par plusieurs nations, dont l'Allemagne, la France, l'Italie..., que ces pays et d'autres, ont eu un accès direct en temps réel aux informations de la sonde. Donc la NASA, a été prise de court, et n'a pas eu le temps de nous cacher ce disque extrêmement lumineux, qui est apparu au Pôle Sud de Titan.....

      Des calculs élémentaires donnent, un diamètre de près de 300 km, pour ce disque .

      La NASA, parle de " d' un brillant nuage de particules de méthane qui apparaît au pôle sud de Titan " , ce qui nous montre une fois de plus que les mots employés ici, nous éloignent, tout aussi assurement, de la réalité.

      A vous de juger, une fois de plus, tout cela, documents à l'appui.

      Mais ce 20 Juin 2017, un irrésistible sceptique, peut nous dire, à juste titre :

      "Vous nous présentez une seule image de Titan, avec ce disque brillant au Pôle Sud. Elle n'est donc pas significative, car les latinistes disent souvent : "Testis unus, testis nullus" : Témoin unique, témoin nul, car l'image peut être trafiquée... Qu'avez-vous à nous en dire ? ".

      Cette image est tout ce qu'il y a de plus officiel, et est tirée du site de la NASA, placé à :

http://saturn.jpl.nasa.gov/search/?searchbox=Titan&category=Images

     Disons en premier lieu que le satellite de Saturne nommé Titan (5150km) ( plus gros que Pluton ( 2280km ) et même que Mercure (4960 km) ), filmé en fin Juin 04, par la sonde américaine Cassini Huygens lancée le 15 Octobre 1997 de Cap Canaveral Air Force Station, en Floride :

      Sur le site en question , on découvre alors ceci en noir et blanc :


,et voici le semblant d'explication de la NASA:


     En rouge, on comprend : " Un brillant nuage de particules de méthane apparaît au pôle sud des 3 images. .."

     Oh là ....un "nuage de particules de méthane", disons que ce méthane, a dû être chauffé à blanc, et ionisé sous forme de plasma, par un phénomène naturel inconnu, pour nous fournir une luminosité d'une telle intensité, amplifiée magnifiquement par les rayons d'un Soleil, qui, on le sait, est très éloigné de Titan, de près d' 1,5 milliard de Km...

      Et...désormais, c'est à vous de juger en toute connaissance de cause...

     Puis, poursuivons maintenant en couleur, notre analyse, où l'on trouve aussi ceci :



     Pas besoin d'être fortiche en anglais, pour découvrir que le laïus en dessous de l'image, ne mentionne plus du tout, le disque blanc apparu ( Bien sûr, on en a déjà parlé ci-dessus, et pour la NASA, pas de bavardage inutile n'est-ce pas !!) .

     Voyons cela de plus près maintenant, avec des couleurs toujours étonnantes :


     Pas besoin d'être un spécialiste dans l'art photographique, pour deviner que nous avons, pratiquement la même image présentée, en fausses couleurs, et c'est de cela, qu'est tirée, l'image bleue, un peu plus agrandie, vue plus haut et qui est donc tout à fait protocolaire.

.      Donc, il y a bien un hic, dans cette affaire.

     Pour en savoir plus, présentons maintenant, l'entrefilet suivant du France-Antilles paru le 29 Avril 2017 :


     Et retenons d'abord les mots importants suivants :


     On déccouvre alors ici, que les 127 survols de Titan, par la sonde Cassini, ont pris fin le 22 Avril 2017, date arrivée, il y a près d'un mois....

     On s'étonne donc alors franchement, que dans ces 127 survols, déjà effectués, qu'aucune autre photo, du superbe vortex sud de Titan, n'est apparue dans les sites de la NASA, et dans les colonnes de la Presse spécialisée...?

     Que sont donc devenus ces autres clichés fantastiques du pôle Sud de Titan, et photos qui, on le sait nous interpellent au plus haut point ?

     Autrement dit, on note ici une absence de mots et donc de photos, c'est à dire un mutisme total , est qui est tout aussi significatif et qui vise à nous éloigner de vérité d'une chose extraordinaire ? Et nous sommes là encore, bien à cheval, sur le sujet du bac en question.

     Mais, les zélés détracteurs irréductibles, vous diront pour noyer le poisson que tout cela est trop particulier ici, et nous devons le classer, dans la catégorie des illusions d'optiques, si chères à leurs habituelles explications...

     Ce que ces détracteurs oublient, c'est qu'ARTivision, a toujours d'autres ressources sous-jacentes, pour appuyer ses dires :

     En effet, le Webmaster de ce site, a eu l'idée un jour, de se demander, si, au Pôle Nord de Titan, il existe aussi un tel disque lumineux ?

     Hélas nous sommes d'abord tombés sur cette image du Pôle nord de cet astre, où subsiste une ombre notoire très génante, comme si l'on tenait à cacher quelque chose ou encore, que cela pourrait recevoir plus tard, une explication toute naturelle .



     Mais, le 14 Janvier 2010, Super Hasard, est venu une fois de plus à notre secours, car en pénétrant occasionnellement, dans le site :

http://saturn.jpl.nasa.gov/photos/?subCategory=10

, à la rubrique concernant Titan ( faire bouger l'ascenseur à côté de GO jusqu'à Titan) et alors on y découvre dans le tableau n°1 de 12 clichés, cette extraordinaire image :


, avec comme explication en dessous : Reflection of Sunlight off Titan Lake.

On peut retrouver aussi bien sûr cette photo de Titan, sur le site officiel de la NASA :

http://saturn.jpl.nasa.gov/search/?searchbox=Titan&category=Images

, sous la forme de ce montage :


     Vous avez bien lu, nous l'espérons la mention "The cassini spacecraft will look for a glint of sun light reflecting off a methane lake", que nous traduirons grosso modo "la sonde Cassini regardera un reflet d'un rayon du soleil qui s'est réfléchi sur la surface d'un lac de méthane".

      Comme vous le voyez, c'est de la NASA elle-même, qu'est sortie cette fumiste explication, que bien d'autres revues ont reproduite, sans même voir qu'elle était nulle et non avenue...

     Mais, en droite ligne de cette incroyable affaire, présentons aussi ici, le super entrefilet, de la revue bien connue de notre ami Roch Sauquere "TOP SECRET" n° 47, publié en Février 2010. Et pour les puristes, qui aiment partir des sources, voici d'abord la photo de couverture de cette revue :


     Puis, voici l'image de cet entrefilet :


     Et voici maintenant le texte important de cet entrefilet (Les couleurs sont de nous bien sûr):

TITAN.

Un point lumineux récurrent.

      La NASA a dévoilé, samedi 18 Décembre 2009, une incroyable photographie de Titan. On y découvre une forte lueur jaune qui serait selon l'agence le reflet du soleil sur un lac de méthane.

     Ce "reflet spectaculaire" au pôle nord a été photographié par la mission Cassini depuis l'hémisphère nord de cette lune.

     Curieusement, par le passé, la NASA, nous a déjà montré plusieurs photos de Titan montrant déjà la même lumière au pôle Sud. Une première fois la NASA avait parlé de nuages et une autre fois de "tempête tropicale"... Nous vous parlions déjà de cette anomalie dans les news de TOP SECRET N°20, N°30, et aussi dans le Hors Série N°1 page 55-56. Sur certaines images la lumière semblait même jaillir de la planète. Alors ?

     Après nous avoir parlé de nuages de méthane, ou de tempête tropicale, et maintenant de lac de méthane, la question que nous avons envie de poser à la NASA, c'est comment expliquer qu'il y ait toujours ce même "reflet", très brillant, à la même place et d'un même diamètre ? Cette lumière n'est-elle pas plutôt issue de l'intérieur de Titan ? Ce qui nous ramène une nouvelle fois à l'hypothèse des "Planètes creuses"...

Source: http://solarsystem.nasa.gov/multimedia/gallery.cfm?Category=Planets&Object=Sat_Titan

     Fin de l'entrefilet.

      Cette explication officielle, ne tient donc pas du tout debout, pour ce disque polaire nord si brillant ..., surtout si l'on sait, d'après les dires des savants officiels. que le Soleil est très loin de là, et que sa lumière devrait arriver à bout de souffle à cet endroit. En effet nous vous invitons alors à découvrir en page 44 ce qui est écrit dans le n° Hors Série de Mars 2008 de la revue Science-Vie que voici :



, et qui confirme ce qui précède :



     Vous avez bien noté, le passage souligné en rouge, qui précise que le flux de lumière est 900 fois plus faible qu'au voisinage de la Terre. Et pourtant ce flux de lumière, très affaibli, est arrivé tout de même, à nous faire une superbe réflexion sur un hypothétique lac inconnu de Titan .

     On a du mal n'est-ce-pas, à ne pas se tordre de rire... à la lecture de cette aberrante incongruité.

     Mais il existe aussi un fait incontournable qui démolit totalement la thèse délirante, des partisans du disque lumineux nord de Titan, venant d'une réflexion parasite sur d'éventuels lacs inconnus de méthane et consorts, miraculeusement bien placés sur la surface de Titan.

      En effet, dès le 5/07/10, nous avons eu le bénéfice, de découvrir dans une Grande Surface de notre environnement, la revue de vulgarisation scientifique, Science Magazine26 des mois de Mai-Juin-juillet 2010 :


et, notre attention a été encore bien sûr, très retenue , par l'image inouie en question, du Pôle Nord de Titan :


      Extrayons-en alors de cette revue quelques titres et paragraphes significatifs que nous transmet un responsable des programmes d'explorations du Système solaire du CNES:


     Et, mettons bien en relief ceci :


     Le fait important à souligner ici est que Titan, a une atmosphère environ, 12 fois plus épaisse, que la nôtre (1200 km au lieu de 100 km).

      Dans les images précédentes, nous avons souligné en rouge les termes qui nous interpellent directement. Ainsi donc, à près de 1,5 milliard de Km, les rayons faiblards de notre Soleil, arrivent à percer sans problème, une atmosphère environ 12 fois plus épaisse, que la nôtre et ensuite, ces rayons ( dont l'incidence d'arrivée joue un très grand rôle, presque magique) vont aller se refléter sur les zones sombres lisses (où le radar lui-même n'a pas d'écho), et retraverser cette épaisse atmosphère très dense pour donner ensuite cette source ponctuelle très lumineuse au Pôle Nord de Titan. Même si l'on imaginait que les lacs de méthane en question se trouvaient par magie, sous la forme d'un plasma chauffé à blanc, par une énergie inconnue et providentielle, cela ne marcherait pas à cause de l'épaisseur de l'atmosphère de Titan.

      Donc toute cette explication officielle, ne tient absolument pas du tout debout, d'autant plus que ce spécialiste des programmes d'exploration du Système solaire du CNES, évite soigneusement de comparer cette situation lumineuse insolite du Pôle Nord de Titan, avec celle vue déjà plus haut, encore plus extraordinaire du Pôle Sud de cet astre.

     Que celui qui a bien lu tout cela, en tire le bienfait plein d'éclaircissements qui s'impose, et surtout le désir latent d'en savoir plus.

     Mais puisque l'entrefilet de France-Antilles du 29 Avril 2017, vu plus haut, nous parle aussi amplement Saturne, ajoutons un certain plus, que ce communiqué évite soigneusement d'exposer :

     En effet, le 09 Février 2005,, plusieurs internautes vigilants nous ont adressés l'information suivante tirée des sites:

http://story.news.yahoo.com/news?tmpl=story&u=/cpress/saturn_hot_spot
http://sciences.nouvelobs.com/sci_20050204.OBS7981.html

Découverte d'un Point chaud inexpliqué sur Saturne :


    Des astronomes ont découvert sur Saturne un phénomène climatique encore inconnu dans le système solaire : il s?agit d?un vortex polaire chaud situé au pôle sud de la planète aux anneaux. Glenn Orton (JPL) et ses collègues ont repéré ce point chaud grâce au télescope terrestre Keck(du Mont Mauna Kea, à Hawaii) et attendent désormais les observations de la sonde Cassini pour mieux comprendre cette curiosité.

    Ces travaux sont publiés aujourd'hui dans la revue Science.

    Sur Terre, ces vortex se forment dans la stratosphère, au-dessus de l?Arctique et de l?Antarctique. La différence de température entre les hautes et les moyennes latitude crée un courant circumpolaire qui isole les masses d?air froides. En Antarctique ce vortex polaire contribue à la destruction de la couche d?ozone pendant l?hiver. Au pôle nord le vortex envoie de l?air froid sur le nord de l?Amérique.
    Que ce soit sur Terre, sur Jupiter, Mars ou Vénus, partout où ils ont été observés ces vortex polaires sont plus froids que l?air environnant. Sauf sur Saturne. Le pôle sud y est déjà particulièrement chaud ? il est exposé au Soleil depuis 15 ans. Pourtant, à 30° de latitude du pôle les chercheurs ont repéré un point encore plus chaud.
    Il pourrait s?agir d?une concentration de particules absorbant la lumière du Soleil "coincée" dans la stratosphère. Cependant l?explication est insuffisante. Pour comprendre la formation de ce vortex les astronomes attendent le passage de Cassini et l?observation de cette zone par son spectromètre à infrarouge (CIRS) en mars et mai prochains.


Fin de citation

     Et disons alors que, l'image suivante n'a rien de particulier qui puisse nous émerveiller :


    Cassini a-t-il mis, au bon moment, un filtre noir pour ne pas être "aveuglé", par une lumière trop génante venue du pôle sud de la planète ? A vous de juger.

    Mais, il y a une explication plus ésotérique, qui consiste à dire, que les commanditaires de la sonde Cassini, ont choisi de montrer uniquement les photos du Pôle Sud de Saturne, au moment précis, où le vortex polaire s'était fermé.

    Mais jetez aussi cependant, un coup d'oeil attentif sur le site :

http://www.photonics.com/Article.aspx?AID=21608

, que nous a envoyé le 23/09 2014, notre fidèle amie Aurélia, sur les admirables images :


      Et c'est à vous qu'il appartient désormais, de juger , tout cela, documents à l'appui...

       Mais ce 22 Juin 2017, puisque nous avons ci-dessus exposé, un phénomène très étrange concernant Titan, et comme disent parfois aussi, les anglo-saxons : "Let us make hay, while the sun shines" (faisons du foin, quand le Soleil brille), nous allons exposé ici un autre phénomène relatif à cet astre, et là nous allons demander au novice ingénu, qui découvre notre site, justement par cet article, d'être assez aimable pour attacher solidement sa ceinture, car à l'altitude où nous allons évoluer, il risque d'y avoir, de très fortes turbulences...

        En effet, voici en plus, quelques photos du fameux Titan, astre si souvent mis en relief par ARTivision.

et, voilà d'abord une photo que nous extrayons du "Figaro Magazine", du Samedi 13 Nov. 2004 :


      On voit alors que la partie droite de l'image de Titan du "Figaro magazine" en question, présente une luminosité remarquable, et, on nous dit alors que : " C'est notre soleil qui illumine par derrière, l'épaisse atmosphère de Titan".

      Mais voici maintenant, une autre photo de Titan, tirée du n° 415 du "Ciel&Espace" de Décembre 2004 :


     On apprend alors que, cette belle image de Titan ci-dessus, aurait été captée par la sonde Cassini Huygens, le 26 Octobre 2004, en passant à 1176 km de la planète. Cette photo ne semble pas très différente de la prédédente ci-dessus du "Figaro magazine", où la partie droite du globe de Titan brille d'une manière étonnante, pour un astre placé, si loin de notre Soleil .

     On ose alors nous dire alors, que cette luminosité remarquable, vient aussi de notre soleil, qui fait ainsi briller admirablement, l'atmosphère de Titan. Or d'après ce que dit Mr Emmanuel Monnier, dans le n° Spécial de Mars 2008 suivant, (déjà vu plus haut, sous une forme plus restreinte) :


, il se trouve que, le flux de lumière, qui arrive dans ces contrées reculées est 900 fois plus faible, qu'au voisinage de la Terre. Lisez bien, cela vous-même :


    Alors, on se demande, comment ce flaiblard flux, pourra à 1,5 milliard de Km du Soleil, venir par une concentration quasi magique , exciter les épaisses couches atmosphériques de Titan de 1200 km d'épaisseur, contre environ 100 km pour la Terre. C'est donc stupéfiant, et ici aussi les mots choisis sont assurément très éloignés de la réalité des choses, comme le prétend notre sujet du Bac en question...

    De plus les scientifiques nous affirement que la température qui régne sur Titan doit avoisiner les -180° .

      Mais les images suivantes de Titan :

  

ne présentent pas du tout, un paysage glaciaire correspondant cette température de -180° , prônée par les savants, mais plutôt, à des paysages d'une zone désertique très chaude, comme celle du Sahara. A vous de juger tout cela...

     Cette affaire folle et incroyable du Soleil, a déjà été évoquée plusieurs fois, par ARTivision, et aucun scientifique ne nous a écrit, pour expliquer cette histoire, en remettant en question, la nature et la constitution de notre Soleil, et c'est justement ce que va ici, remettre en cause, le site ARTivision, qui n'est pas, on le sait, un site scientifique, mais un site ésotérique, qui possède des documents hors normes et incontournables, pour prouver ses dires.

     Bien sûr les éternels mécréants intellectuels zélés et zététiques, vous diront : "Tout cela, c'est de la manipulation médiatique et politique, pour discréditer les véritables chercheurs scientifiques de la NASA en qui nous avons assurément foi..."

     Nous répondrons à ces zélés mécréants, que cela fait 58 ans en 2017, qu'est sorti, l'extraordinaire ouvrage incontournable suivant, que nous avons eu en mains par Internet, le 13/02/2014.

  

où l'auteur ( aussi villipendé par des ignares bien-pensants que le sieurAdamski ) , affirme au début de la page 150, qu'il est passé en soucoupe volante au large du Soleil, et qu'après traduction cela donne :

      "Ma première réaction, quand je me levai, fut d'aller jusqu'au hublot et de regarder à l'extérieur pour voir où nous étions. Des sortes de boules de couleurs étaient partout visibles, ainsi qu'une boule rouge de dimensions gigantesques, qui semblait être une énorme planète. Ils me dirent plus tard que c'était le Soleil; je ne sais pas pourquoi, il n'était pas brillant. "

       Cette traduction est tirée, de l'ouvrage que nous avons acquis à Lyon en 1966, tel que :


paru aux Editions DERVY-LIVRES en Juillet 1965

       Mais tout cela, serait des paroles en l'air, si cet Howard Menger, n'avait pas produit dans son livre, des photos de la Lune, dont voici une, dont, jusqu'à présent, aucun spécialiste, (pourtant avec les moyens informatiques énormes dont on dispose actuellement ), n'a pu nous donner, la moindre explication, sur sa provenance, et son élaboration..:


      On y voit parfaitement dans le coin supérieur gauche, une portion du hublot de l'astronef, qui a transporté l'auteur jusqu'à la Lune.., et si l'on arrive à démontrer que cette photo est authentique, pas besoin d'imaginer l'implication et les répercutions, que cela pourrait avoir. Mais là , les infographistes et les journalistes curieux d'habitude, se taisent lamentablement à ce sujet et fourrent la tête sous le sable comme l'autruche .

          Mais, nous possédons depuis des lustres, un document tout à fait extraordinaire, qui explique clairement, tout ce qui précède ;


     C'est l'extraordinare explication, que nous donne un certain Maître cosmique, nommé Pomar...

     Voici donc, ce jour, un texte que le Webmaster d'ARTivision, posséde depuis 44 ans (en 2017) , et texte qui, selon nous bien sûr, ferait tomber à la renverse, nos meilleurs auteurs de Science-Fiction.......

     C'est dans cette revue, que nous avons découvert à l'époque, cet article de 5 pages, qui débute ainsi :

     Et voici le texte intégral en question :

VOYAGE EN OVNI : le système solaire

Extrait de la revue Ondes Vives n°83 de Mars 1973

     " Nous avons pris contact avec un groupe de Bologne (Italie) qui reçoit des messages télépathiques d'Extra-Terrestres. Ce groupe présente l'immense intérêt d'avoir des relations directes avec eux. De ce fait le témoignage des sens exclut toute fantaisie imaginative. Voici un résumé d'une de ces entrevues qui eut lieu le 15/10/62. C'était la 7e rencontre. Ondes Vives : (Itacar et Saki sont deux extraterrestres)

     Le 15 Août 1962, à 23 heures, appelé télépathiquement comme d'habitude, je me rendis au lieu de rencontre. Itacar et Saki m'y attendaient et m?embrassèrent. Nous entrâmes dans la soucoupe volante. Itacar , passant la main sur le triangle, démarra. Quelques minutes plus tard nous étions arrivés. Nous sortîmes et je vis que nous étions dans un grand cratère volcanique dont le fond poli servait de base d'atterrissage. Itacar me dit que nous étions sur le satellite de la Terre, c'est-à-dire la Lune. J'eus tout loisir d'examiner l'installation avec ses grandes portes en arche, éclairées comme en plein jour. Nous entrâmes par l'une d'elles et suivîmes un corridor de 4 m de large et 400 m de long, éclairé par le plafond, mais on ne voyait pas de lampes. De part et d'autre, il y avait des portes surmontées de signes géométriques. Nous entrâmes dans l'une qui portait comme sigle un cercle avec un point rouge au centre. Je vis une chambre circulaire de 20 m de diamètre avec, au centre, une table ronde aussi, de 3 mètres de diamètre, entourée de sièges. Itacar et moi nous nous assîmes tandis que Saki, sortait.

     Bientôt entra un homme que je connaissais déjà. Je me levai et lui serrai la main. Il me dit:

     "Je suis POMAR, de la planète ATOUN. Me trouvant sur la Terre où je devais passer plusieurs jours, je pensais te revoir et te parler de choses que tu ne sais pas et que tu ne comprendras peut-être pas maintenant. Néanmoins, imprime-les bien dans ta pensée afin de t'en souvenir et de les répéter à tes frères. Donc écoute:

     Nous appelons votre Terre SARAS, d'un mot chaldéen ancien : SHAN-RAN (SHAN la Croix, RA cercle) Saras fait partie du Système solaire en vertu du mouvement qui l'anime. Si ce mouvement venait à cesser, il en résulterait une rupture d'équilibre qui affecterait l'harmonie de la Création et bouleverserait les lois précises qui la gouvernent. La Terre ne pourrait plus exister comme telle. Il lui faut donc, pour subsister, continuer son mouvement qui lui permet non seulement de parcourir son orbite définie, mais de se mouvoir selon les calculs extrêmement exacts de la nature, en synchronisme avec tout le reste du Cosmos.

     Dans l'espace compris entre tes mondes "matériels", il existe un immense filet éthérique, un océan éthérique où ces mondes naviguent avec leurs satellites. Le Cosmos où nos mondes orbitent est TRINO parce qu'il représente la totalité des formes "intérieures". La nature est conforme à la loi binaire parce qu'elle est la manifestation des formes "extérieures". L'un est le point de départ, l'autre le point d'arrivée. Les deux sont reliés au cercle éternel des phases dualistes naturelles, d'évolution ou d'arrêt. Ce dualisme trouve sa réplique dans divers symboles. En fait, sur ta Terre, l'axe vertical symbolise l'ascension, la vie, la flamme montant vers le haut, le principe, la levée. Au contraire l'axe horizontal représente l'assise, la fin, l'eau, l'immobilité, le sommeil, la mort.

     L'union et l'équilibre de ces deux lignes, verticale et horizontale, forme la CROIX, symbole métaphysique des événements de la naturedans son dualisme , accouplement des deux forces fondamentales qui générèrent l'équilibre des quatre éléments représentés par les quatre bras de la croix.

     Vos savants se sont-ils demandé la véritable signification du symbole de la croix ? Jamais, parce qu'ils sont athées ou semi-athées. Cela veut dire que, n'ayant pas foi en Dieu et ne connaissant pas à fond la métaphysique, ils ne réussiront jamais à comprendre les lois cosmiques multiples qui règlent les mondes et leurs évolution.. Vos hommes de science n'ont jamais pensé à ce que deviendrait l'existence humaine si ces lois venaient à faillir ne serait-ce qu'un instant. Eh bien, cela pourrait se produire, pour absurde que cette hypothèse puisse sembler à la suite de multiples explosions atomiques. L'astre solaire, étincelle de la création est par rapport à l'Univers comme l'Esprit est au corps. De même que l'Esprit vivifie la matière, le Soleil anime tout le système solaire. S'il vous était donné de le regarder hors de votre atmosphère, vous seriez stupéfaits de le voir comme une balle violette aux reflets verts opaques, parfois iridescents d'une multitude de couleurs où domine le bleu profond. Vous auriez aussi pour la première fois l'impression que le Soleil est "obscur" , et que l'énergie de chaleur et de lumière qui semble émaner de lui, n'est qu'un aspect de la radiation effective de l'astre.

     Combien de conceptions erronées ont été émises par vos savants, et combien de doutes les assaillent ! Tout cela parce qu'ils marchent sans foi dans une voie fausse. En fait, le Soleil ne représente pas autre chose qu'un centre d'émanation, une source d'ultra-micro-ondes radioactives à une fréquence extrêmement haute concentrant un potentiel de haute valeur.

     Tel quel, il ne peut donc être qu'absolument froid, ce qui est contraire aux conclusions de vos savants qui attribuent au soleil une chaleur de millions de degrés, tentant d'établir la valeur thermique de l'astre. - Se peut-il que la loi de Wien soit fausse ? La sensibilité des bolomètres serait-elle en défaut ? Rien de tout cela et cependant le Soleil est froid en réalité. L'erreur est dans le principe, sans lequel il est inutile de formuler une théorie. Il faut rechercher la cause de la lumière et de la chaleur, dans les phénomènes qui se manifestent dans le non parcours ou encore mieux dans la "réaction" de résistance que son énergie suscite loin du centre d'émanation. Les vibrations radiantes projetées par le soleil dans l'espace, sont reçues par l'éther qui n'est pas le vide absolu, mais bien un ensemble d'espaces qui s'étendent de planéte à planète et qui les unissent comme le ferait une mer dont les substances éthériques agissent comme des conducteurs d'énergie.

     La résultante de ces oscillations n'est pas la lumière mais un "rayon" inconnu de vous, qui part du Soleil et se propage dans le Cosmos en vertu du vide éthérique et par conséquent porteur d'une charge électrique à corpuscules radioactives, grâce auxquelles il acquiert la puissance radiante.

     Vous connaissez déjà quelques-unes des propriétés du radium par les simples applications que vous en faites et vous savez combien est mystérieuse cette substance qui émet une incalculable énergie soit sous forme radioactive, soit en pouvoir dissociant et consumant (dûs tous deux à des propriétés positives et négatives complexes et inconnues de vous).

     Vous avez fait des expériences avec le radium, et vous avez constaté que tout objet soumis à son action ne peut que bruler ou devenir lumineux. Le même phénomène se produit dans le Cosmos et les radiations du Soleil bien que froides et obscures, peuvent donner, en des points déterminés "d'arrivée", lumière et chaleur. En fait, le rayon obscur qui traverse l'espace, acquiert cette propriété ignorée de vous, selon la planète sur laquelle il est projeté. Son effet étant en rapport avec l'atmosphère déterminée qu'il traverse.

     L'émanation radioactive obscure à l?origine, et transportée à travers le Cosmos, se transforme donc en rayons lumineux au contact de l'atmosphère qui peut être plus ou mois dense et volumineuse. Il se produit en ce cas une réaction entre l' énergie "d'arrivée" et les composants gazeux de l'air. Il en résulte une production de micro-ondes lumière dont l'intensité augmente à mesure qu?elle approche de la croûte de la planète lorsqu'il y a des substances gazeuses toujours plus raréfiées. Un rapport analogue entre puissance irradiante et radiation se trouve dans votre lumière électrique que vous ne connaissez pas encore à fond. L'énergie est produite dans une lointaine centrale hydroélectrique alors que l'effet lumineux à travers le filament conducteur se manifeste à distance, dans un ballon de verre où existe une ambiance idoine pour porter le filament à l?incandescence.

     La Terre est comme une énorme lampe lorsqu'on la voit dans la nuit éthérique. Elle illumine une partie infinitésimale de l'infini et ce faisant, elle brille. Le cercle d'illumination en montre le diamètre alors que la ligne équatoriale en symbolise la résistance. C'est maintenant compréhensible parce que règne la plus profonde obscurité dans les espaces sidéraux infinis. Ce phénomène est vérifiable, bien qu'il soit en contradiction avec les conclusions de toutes vos recherches scientifiques. Il est donc tout simplement absurde de formuler un principe selon lequel la chaleur est inversement proportionnelle à la distance. Il s'ensuivrait pour vous, terriens, comme résultat logique, que Mercure devrait être une fonderie de bismuth et de plomb, alors qu'au contraire Mercure possède les mêmes éléments que la Terre, et il est le centre radio de notre système habité par des hommes physiologiquement et spirituellement plus élevés, que vous. Donc votre science erronée est en contradiction avec la leur en tant qu?ils obéissent aux lois universelles de l'Esprit Créateur : Dieu.

     "Il y a aussi un autre fait qui contribue à démolir les théories scolastico-scientifiques grâce à la giration de la Terre autour du Soleil, vous avez l’été lorsque vous êtes au point le plus éloigné du Soleil, et l’hiver quand vous en êtes au plus près. Pour justifier anomalie votre science a émis l'hypothèse de l'obliquité des rayons et de la durée des jours. Cela est vrai, mais en fait, c'est dû à l'action des rayons obscurs qui viennent du soleil. S'il en était autrement, l'énorme accroissement de température que la Terre devrait subir au périhélie ne pourrait expliquer le retour cyclique de votre pâle et froid soleil des journées d'hiver. Je chercherai plus tard à vous confirmer le principe que je viens d'exposer : plus grande est la densité des stratifications atmosphériques traversées, plus grande est la chaleur des rayons. Comme toute autre planète, votre Terre, dans son mouvement de rotation autour de son axe, doit entraîner la rotation de l'atmosphère qui prend de ce fait un aspect parabolique. Elle se dispose donc sous une forme ellipsoïde avec le petit axe superposé à celui de la Terre. Il s'ensuit que le rayon solaire traversant l'équateur trouvera une plus grande épaisseur atmosphérique et par conséquent produira plus de chaleur qu'aux pôles. Voilà pourquoi la zone équatoriale est brûlante alors qu'en zone polaire règne la glace. En conclusion il faut se convaincre de l'erreur de vos savants qui font du Soleil ce distributeur d'énergie, une gigantesque pile infernale, qui devrait être aussi la cause des valeurs hyperboliques de la température des étoiles.

     Ceci est une autre théorie bâtie par vous, terriens, avec vos fausses convictions qui amènent des conclusions inexactes , à cause de l'insuffisance du préjugé initial. L'orgueil de nier l'Esprit Créateur et Ses lois dans le crépuscule où vous êtes, vous fait approcher toujours davantage de minuit.

     Que celui qui a des oreilles entende; que celui qui a des yeux les ouvre à la lumière
"


      Pomar se tut. Je me sentais étrangement léger de corps et d'âme. Je comprenais parfaitement tout cela comme je l'avais toujours su. Je fus coupé de mes réflexions parPomar qui me dit:

      "D'ici peu tu connaîtras d'autres frères de SARAS qui croient et qui travaillent selon leurs possibilités, mais avec foi. Ils t'aideront en tout ce dont tu auras besoin pour continuer ta vie. Beaucoup d'obligations te sont réservées et tu seras instruit en conséquence. Maintenant je dois partir "

     Il se leva, me tendit la main et dit "j' ai vite appris ta langue . Donc nous nous reverrons bientôt."

     Il partit. Nous sortîmes de la salle et nous rejoignîmes la soucoupe où Saki nous attendait. Nous décollâmes à la verticale et, en peu de minutes je fus déposé à l'endroit habituel. Nous nous saluâmes..

     De retour à la maison, je m'aperçus qu'il était 3 heures du matin. J'étais resté avec eux pendant 4 heures. Par bonheur tout le monde dormait à la maison. Personne, même ma femme, ne s'aperçut de mon absence.

     NOTA : Lors de son voyage à Catane, en Octobre 1972, Mr J.C.Salémi (le rédacteur en chef et directeur de la revue Ondes Vives) a présenté ce récit à Mr Eugénio SIRAGUSA
, pour lui demander s'il était authentique, puisqu'Eugenio a des rapports avec les E.T. depuis 22 ans, et qu'il a lui-même voyagé en Soucoupe Volante. Eugénio a répondu, que c'est bien ainsi que les choses se passent. "

     Ondes Vives

     Fin du texte de la revue "Ondes Vives"

     En somme, si nous comprenons bien tout cela, le système fonctionnerait comme le four à micro-ondes, qui chauffe rapidement l'aliment que l'on y place, mais le four lui-même, demeure parfaitement froid, dans son environnement...

     Avouons donc que, si tout ceci est sorti du cerveau d'un auteur plein d'imagination, il est vraiment fortiche, et il pourrait facilement écrire un roman de Science-Fiction, qui surclasserait de loin les meilleurs du genre. A vous de juger.

    Ce qu'il faut aussi savoir le fait que, nous avons été en correspondance avec le Directeur de la revue Ondes Vives J.C Salémi, et il nous a dit, ses vifs regrets de n'avoir pas pu obtenir plus d'information sur le Maître Pomar, présenté par le Groupe de Bologne d'Italie. Nous demandons donc avec la plus grande déférence, à toute personne connaissant l'italien, de rechercher plus avant, ce qu'est devenu, ce Groupe de Bologne, qui opérait déjà en 1962.

            Merci mille fois d'avance.

       Finalement la phrase, vue plus haut, du Figaro Magazine du 13 Nov. 2004 :

"C'est notre soleil qui illumine par derrière, l'épaisse atmosphère de Titan"

nous éloigne assurément de la réalité des choses tangibles, et cette phrase aurait dû, plutôt être exprimée telle que :

       " C'est notre soleil qui active, par derrière, par ses puissantes ondes micrométriques, la luminosité de l'épaisse atmosphère de Titan".

     Mais, il convient maintenant d'ajouter ici quelques schémas explicatifs, concernant cette affaire de Soleil froid, expression qui contredit amèrement, on le sait, ce que l'on raconte dans nos écoles et universités ...

      Pour expliquer plus avant cette affaire, prenons l'exemple suivant, en partant du simple schéma de fonctionnement, d'une loupe convergente :


     Un primitif vivant au fin fond de l'Amazonie, qui serait déjà surpris, en voyant qu'en plein jour que l'on peut allumer un feu avec cette simple loupe, il serait encore plus étonné de découvrir qu'après l'arrivée de la flamme dans les brindilles de bois, que la loupe est parfaitement froide.

    Transposons alors, grossièrement, ce schéma de la loupe, pour mieux saisir ce qui se passe au niveau de notre environnement solaire :


    Précisons alors que cette coupe diamétrale, n'est pas du tout à l'échelle, et que le complexe moléculaire et vibratoire, en forme de loupe, est en réalité une sorte de sphère, qui existe tout autour de la Terre.

     Cette analogie avec la loupe, va nous permettre à un niveau bien supérieur, de comprendre ce qui se passe du côté du Soleil.

     On sait en effet, que l'axe de l'équateur et celui de l'écliptique sont inclinés l'un sur l'autre de 23° environ et, il en résulte que le pôle n'est plus le point où la lempérature est minima. Pour mieux visualiser tout cela, empruntons à l'ouvrage "Astronomie et l'exploration spatiale", publié à Hachette Jeunesse en juillet 1985, le schéma suivant, que nous avons un peu modifié:



     Mais, ce qui est rarement expliqué dans les manuels scolaires, c'est qu'étant donné que la Terre ne décrit pas exactement un cercle autour du Soleil, mais une ellipse, on découvre alors que la distance de la Terre au Soleil est environ de 147 millions de kilomètres au mois de Janvier, et est de 152 millions de kilomètres au mois de Juillet, et autrement dit le Soleil est, paradoxalement plus près de la Terre en hiver, qu'en été, de 5 millions de Km .
Le site :

http://fr.vikidia.org/wiki/R%C3%A9volution_de_la_Terre_autour_du_Soleil


, nous illustre schématiquement tout cela admirablement :


Et on voit bien là, que la Terre, est plus proche du Soleil en hiver, qu'elle ne l'est en été.

     Dans les sphères officielles, on explique ce phénomène justement par l'inclinaison de 23 ° de l'axe de la Terre par rapport au plan de l'écliptique et qui fait que les rayons du soleil sont toujours obliques par rapport à l'axe de rotation de la Terre. Mais, pour ARTivision, cela est très discutable... car des maquettes une echelle réduite l, et des simulations informatiques, le démontreraient sans doute.

     Si donc, le soleil était une boule de feu, émettant chaleur et lumière en direction de la Terre, son action aurait certaimement augmenté grandement en avançant de 5 millions de Km de sa cible. et de plus il ferait exploser les comètes, passant dans son environnement, ce qui n'est pas du tout le cas...

     Surprenant n'est-ce pas !!!, et pour celui qui veut en savoir bien plus, prière SVP de se reporter au Septième signe avant-coureur de l'article :.

http://www.artivision.fr/SuperHasard-en-Action.html


       Mais ce 24 Juin 2017, ajoutons à cette affaire, le fait que nous avons eu le 19 Juin 2017, la grande l'opportunité de visualiser, un documentaire télé sur Pluton, tel que :

      

       On y montrait, les pérégrinations de la sonde NEW HORIZON, avant l'arrivée sur Pluton , la "planète", dit-on parfois, la plus éloignée de notre Soleil. .Il bien précisé, dans ce film que cette planète ne pouvait, étant donnée son éloignement du soleil, qu'être, un astre absolument, glacé, et même givré, avec des températures bien en dessous de - 200° C.

       Mais de nombreux sites dont :

https://fr.sputniknews.com/sci_tech/201605291025401717-nasa-pluton-photos/


ont par la suite, montré des vues (sans doute retouchées à certains endroits), d'une courte vidéo de 1'35 de la NASA, où l'on voit des images très insolites,, par rapport à celles que l'on attentait, comme par exemple celle-ci :


      Ce n'est vraiment pas là, un paysage noyé de matières glacières, et de neige à profusion...

       Mais, il y a aussi cette image surprenante :


       Bien que là, on voit un paysage à peine neigeux ( le bord des cratères n'est pas du tout blanc), on aperçoit au-dessus, une sorte de crique à gradins, ayant de nombreux angles droits, reliés à des formes géométriques très caractérisées :


      Avec les puissants moyens informatiques qui existent actuellement, ce cratère aurait dû déjà être présenté, en 3D, afin que l'on en découvre tous les petits coins bizarres.

      Mais justement ce 26 juin 2017, disons que les mots et spécimens photographiques, qui nous ont été avancés par la NASA, depuis la fin des années 60, sont très sujets à caution et sont remis désormais en cause, par de très nombreux sites.

      Mais dès le 30/04/2000 , nous avions jeté timidement les bases d'une étude particulière sur les manigances de la NASA, sur notre page .
:
http://www.artivision.fr/lettreouverteSA.html

     Puis, nous avons eu le grand plaisir de parcourrir, l'admirable livre "Lumières sur la Lune" (le grand doute) de Philippe Lheureux, publié aux Editions Carnot en Novembre 2000:

  
Voir la nouvelle édition sur le site : http://lheureux.free.fr/


     Mais, voici par exemple un titre flagrant, publié le 20 juillet 1999, par le journal France Antilles, qui a dû se frotter les mains de satisfaction ce jour là, anniversaire du 21 juillet 1969, date prétendue du debarquement sur la Lune des Americains :


      Notre petit scanner, ne nous permet que de vous donner, une partie de la page 38,5 sur 40,5cm, du journal de l'époque, et le titre en question "Ce jour là , l'homme a marché sur la Lune " , est peut-être, l'illustration la plus surprenante du sujet du bac Philo, en question, que nous développons ici :

" Les mots nous éloignent-ils des choses ? "

      D'abord, si nous, analysons la photo de l'empreinte du pas, d'Armstrong , présenté par ce journal :


      En effet, nous nous sommes toujours demandés, pourquoi la NASA, n'avait présenté qu'un côté de l'empreinte d'Armstrong, sur la Lune, alors qu'il devrait en avoir deux, presque côte à côte, que les spécialistes du sol lunaire auraient un vif plaisir, à étudier. Qu'est que cette empreinte avait de particulier pour être choisie, si impérieusement ? Bien sûr, on vous répondra, que c'était le premier pas, qui comptait avant tout.

    Comme on prétend qu'Armstrong, a sauté de l'échelle du LEM, pour descendre sur la Lune, il ne pouvait le faire, qu'en rapprochant ces deux jambes, et donc on devrait au moins apercevoir une partie de son autre pas, Il y a certainement d'autres photos, des deux pas voisins qu'Armstrong, qui nous permettraient de faire une comporaison de l'écartement des empreintes. Avis aux amateurs.

       Mais foullions plus avant, cette affaire. C'est en 1975, que nous avons pris contact, à Paris avec l'Agence USIS, qui nous a vendu un négatif, dont un tirage, nous a donné ceci :



, avec cette légende facilement traduisible :



       Et voici, les coordonnées de l'Agence USIS, et le nom de son préposé :



       Il faut savoir aussi, que l'Agence USIS, avait son siège au cœur même de l'Ambassade Américaine sise au 2 rue Saint-Florentin à 75042 Paris. .

       En 1975, le préposé en question, et nous mêmes, nous étions bien loin, à l'époque, d'imaginer ce qui se passe actuellement au sujet, de ces expéditions lunaires trafiquées de la NASA, et sur Google, si vous taper ceci : "La NASA a menti, au sujet du voyage lunaire", alors, on a actuellement, près de 78 200 réponses sur le sujet..

    C'est aussi ce préposé, Mr Guy ÉLÉVÉ de l'Agence USIS, qui nous a remis au même moment de notre visite, cette extrordinaire image de la NASA :


     Dans la légende de ce document on apprend qu'il est une photo mosaïque, qui fut réalisée par le Dr David S. Johnson du "National environnement Satellite Center", à partir des prises de vue en Avril 1967 du satellite Essa III.

    On constate alors, une fois de plus, que la zone concernant le Pôle Nord, et qui nous intéresse justement, a été encore ici simplement escamotée sans explication, alors que l'on avait tout intérêt à blanchir tout le bassin polaire nord en question . On aimerait bien savoir pourquoi ?

    La parole est donc désormais, aux spécialistes...

     Mais, si donc vous avez la très grande opportunité, de connaître ce Monsieur Mr Guy ÉLÉVÉ (qui est certainement à la retraite maintenant), soyez assez aimable pour lui dire que nous attendons toujours qu'il nous obtienne, le cliché promis concernant la page 33 du Paris Match 1928 du 18 Janvier 1969... que nous donnons encore ici (pour le tout novice ingenu qui decouvre seulement ARTivision par cet article) :


    On y voit une très étrange anomalie, qui se présente sous l'aspect d'un demi porte-avions qui en arrondissant, fait de prés de 30 kilomètres de long, et dont la partie centrale serait constituée de sphères de près de 4 km de diamètre, apparemment surmontées d'une sorte de flèche gigantesque.

Voyez donc les deux agrandissements ci-dessous:


    Ce Monsieur Mr Guy ÉLÉVÉ, qui était, on peut le dire vraiment, aux premieres loges pour l'apporfondissement de cette affaire, sait très probablement à quelle date l'Agence World Book Science Service a fermé ses portes et pourquoi !!! .Voir notre article :

http://www.artivision.fr/AstoundingMystery-of-the-WBSS-Agency.html

     Ce monsieur a donc loupé le coche comme bien d'autres protagonistes de l'affaire, et sa volontaire intervention aurait pu assurément éviter la plupart des tueries et des guerres, qui se sont déroulées depuis au moins 40 ans sur cette planète...

    En effet pourquoi le humains continueraient à s'entretuer s'ils savaient que la vie existe bien ailleurs que sur Terre et que les Dieux dont parlent tant de mythologies, existent bien , et ils ont été capables d'installer une gigantesque super ville ( et sans doute beaucoup d'autres) sur la face cachée de la Lune.

    De plus comme le site ARTivision, le répète souvent, cette affaire de construction gigantesque bien occultée par les Médias serviles du Système bancal actuel, nous conduit à affirmer que tout ce qui est écrit dans l'Ancien Testament, concernant les Elohim, doit être en relation avec cette construction multimillénaire. Voir notre article clef à ce sujet :

http://www.artivision.fr/DorianRevelations.html

et, donc finalement que, tous ces textes bibliques, et bien sûr, d'autres textes aussi dits Sacrés, ne sont que le condensé, du compte-rendu, du résumé, d'événements extraordinaires qui se sont passés dans les Temps Anciens, et qui ont été plus ou moins traduits de générations en générations avec toutes les lacunes, les erreurs, et omissions, voulues ou pas, par les transmetteurs et vecteurs, des textes en question. Cette observation est bien sûr, valable pour la plupart des textes dit sacrés : Popol Vuh des Mayas quichés, Coran des musulmans , Védas, Ramayana, Mahabharata des Indes, Avesta des perses,.. etc... et qu'il est donc totalement vain, de se gargariser de mots, et en plus de s'entretuer pour ces textes largement trafiqués. Point Barre...

      Mais pour ceux qui veulent encore croire béatement, à la bonne foi de la NASA, voici deux ou trois, anonalies flagrantes ( Il y en a beaucoup d'autres), qui s'attachent à cette super arnaque que fut les missions Apollos :



     Commençons, par exemple, par Apollo XI, en y extrayant certaines images du site quasi officiel suivant :

http://www.apolloarchive.com/apollo_gallery.html

    Et en cliquant sur l'onglet Apollo11, puis allons d'emblée à l'image ap11-S69-40308 suivante :


     Pas besoin en effet, de sortir de Polytechnique, pour s'apercevoir que l'ombre de "l'astronaute" de droite, est bien plus longue, que celle de son confère. Les rayons du soleil viennent de l'infini, et en plus ce Soleil est assez proche de l'horizon. Les deux ombres doivent être parallèles et surtout pratiquement de même longueur (les individus en question n'ayant que quelques centimètres de différence dans leur taille) , et comme on le voit, ce n'est pas ici, le cas pour la longueur de l'ombre. Pour vérifier cette affirmation, nous avons réalisé la modeste expérience suivante :

      Un jour vers 16 h 20 locales, nous avons simplement placé dehors, deux bouteilles identiques d'eau minérale, et nous avons constaté de visu, que les ombres étaient parfaitement parallèles et que l'ombre portée mesurait 98 cm pour chacune d'elles .


       En conséquence, il s'en suit que :

- Soit que les deux "astronautes" sont éclairés (sur Terre évidemment), par de puissants et différents projecteurs dans la zone de simulation du Névada ou de l'Arizona...

- soit, pire encore, il s'agit d'une vulgaire manipulation photographique de deux photos différentes, prises pour chaque "astronaute" séparément et cela , bien entendu, sur Terre.

       De plus, étant donnée la position de la hampe du drapeau au pied de "l'astronaute" , ce drapeau devrait se projeter sur l'astronaute de gauche grosso modo, comme le montre notre modèle grossier un peu trop noir (Merci à l'internaute qui pourra corriger cela ):


     Pourquoi donc ce drapeau n'a-t-il pas d'ombre sur l'"astronaute" en question ? Certains, vous diront, vite fait, que c'est le blanc du scaphandre, qui a saturé le flaiblard noir de l'ombre du drapeau. Mais, nous avons démontré dans cerains articles que c'était faux...

      De plus, nous n'avons pas reçu, une seule réponse, concernant le gros point d'interrogation, que nous avions soulevé dans d'autres articles, et qui consiste à simplement dire : Qui a pu filmer et prendre cette image, si bien agencée , des deux "astronautes", évoluant côte à côte, sur la Lune. On sait en effet, que le troisième confrère, nommé Collins, était très éloigné, en haut dans le ciel lunaire, et dirigeait le Module de Commande. Il ne pouvait donc, en aucune manière, prendre une photo aussi nette !!

      Où était fixée la caméra en question ? A-t-elle été commandée automatiquement à distance, ou a-t-elle filmé en continu, quitte à gaspiller de la pellicule, pourtant si précieuse en ce lieu ? Aucune réponse ne nous a été fournie jusqu'à présent...

      La même question se pose pour les photos suivantes concernant Apollo 16 :

  

      Qui a pris cette photo coincée entre les gros rochers, que l'on aperçoit à l'avant plan ? Le LRV; ne semble pas pouvoir s'y intercaler. Où était donc déposée la caméra, qui ainsi a pu permettre de faire les photos en question ? On ne nous a jamais présenté, le trépied pouvant permettre d'y placer une imposante caméra !!! Si vous trouvez, une réponse orthodoxe, n'hésitez pas à nous le faire savoir. Merci d'avance...

      Mais voici le bouquet, qui appartient à cette image d'Apollo 17 et que nous avons relevé sur le site quasi officiel déjà présenté plus haut :

http://www.apolloarchive.com/apollo_gallery.html


      Cette photo porte le n° AS17-137-20979.

   Notons d'abord ici, que le site ARTivision, n'a jamais bien su, comment le garde-boue de la jeep lunaire a été cassé. Mais, on dit tout de même, que cela a eu lieu lors de la première sortie des "astronautes".

    Donc, on devine que les "spationautes", d'Apollo 17, ont effectué après leur premier périple mouvementé, sur des "km de sol lunaire", une réparation de fortune du garde-boue de la roue arrière droite du LRV (Lunar Roving Vehicle), et ils ont fait rouler la jeep jusqu'à son emplacement actuel. Comment ont-ils pu l'amener ici, sans qu'elle laisse des traces sur le sol ?

    Donc là, tout est clair,
comme de l'eau de roche, et ce LRV, n'a pu être placé ici, qu'avec un élévateur bien terrestre, mais cela, dans un centre de simulation du Névada ou de l'Arizona, où l'on avait reconstitué l'apparence du sol lunaire. Mais, on a oublié de faire rouler un peu la jeep, avant de faire la photo. C'est le très petit détail qui, comme dans le célèbre film d'Alfred Hitchcock, sorti en 1954 : "Le crime était presque parfait" , a confondu le coupable...Point barre...


       Cette affaire de trace de roues absente est une exclusivité ARTivision, présentée dans de très nombreux articles. Mais; hélas comme la sœur Anne du conte Barbe bleue, de Charles Perrault, nous ne voyons strictement, que rien venir, comme explication, même la plus banale..

       Donc, à vous de juger, une fois de plus cette affaire de débarquement lunaire.

       Mais attention , nous n'avons nulle part écrit, le fait, qu'aucun américain, n'a jamais posé le pied sur là Lune...

        En effet, dans de très nombreux articles, nous avons aussi écrit en anglais que :

"...And how the Apollo Moon Program was a cover-up of higher technology."


     Et une traduction pointue donne :

" ...et également comment le Programme lunaire d’Apollo était une technologie supérieure secrète."


     Cette phrase pourrait-elle signifier que les Américains sont bien montés sur la Lune, et pas bien sûr, avec le LEM d'Apollo, mais avec les soucoupes des Petits Gris leurs complices, avec qui un gouverrnent scélérat, avait fait alliance, bien avant 1969...?

     Mais, ce 27 Juin 2017, disons que , évidemment c'est quelque chose très difficille à prouver, et le dicton célèbre d'une revue bien connue :
"Le poids des mots et le choc des photos.."

qui avait toatalement cours, dans notre exposé ci-dessus, on aura alors ici, du mal à imposer le choc des photos, puisque nous attendons toujours que les célèbres lanceurs d'alertes, (en anglais a whistleblowers), comme Julian Assange et Edouard Snowden, veuillent bien, nous sortir les photos secrètes de la NASA, comme par exemple celle-ci, tout à fait ahurissante :


, que nous avons tirée du site :

https://www.youtube.com/watch?v=eGE-W3_Gx9I

     Merci donc mille fois, à l'internaute initié, qui pourra nous en dire plus, au sujet de cet extraordinaire cliché.

     Mais disons aussi que, si le Webmaster d'ARTivision, et d'autres internautes lambdas, comme Philippe Lheureux , ont pu des années après, s'apercevoir que les photos produites par les américains de leurs escapades sur la Lune, étaient absolument truquées, et alors que les spécialistes soviétiques de l'Espace, s'en sont aperçus dès 1969, grâce aux puissants moyens dont ils disposaient, et on sait que pourtant, ils n'ont rien dit....

      C'est donc qu'ils étaient parfaitement complices de cette macarade, et le concept de Guerre froide, qui battait son plein à l'époque, n'est qu'un autre bluff, mis au point par les soviétiques et les américains, pour noyer le poisson, et poursuivre en douce leur scélérate collaboration, avec Les Petits Gris et les Dracos, dont nous avons parlé dans de nombreux articles. De plus les soviétiques n'auraient jamais abandonné, leur dur système politique, sans , une raison d'Etat supérieure, à tout ce qui est économiquement et socialement valable. S'ils ont laché prise, c'est parce qu'ils ont appris l'existence effective d'un troisième larron, plus puissant que les américains et les soviétiques, et donc que ces deux derniers pays, n'avaient plus aucune raison de se taper dessus. Peut-être allons nous comprendre dès lors, un peu mieux, le dénouement surprenant, le 26 octobre 1962, de l'affaire des fusées de Cuba, et l' affaire de la Guerre froide, que l'on nous a rabâchée pendant des décénies dans les livres d'Histoire et dans les médias.

       De plus, il n'y a désormais plus de raison, de ne pas croire les déclarations extraordinaires de Milton William Cooper, ( Le lanceur d'alerte le plus osé), et déclarations faites dans son ouvrage vraiment hors normes (Âmes sensibles s'abstenir) :

  


      Milton William Cooper, a été assassiné, (sans doute par les forces de répression américaines ou autres) le 5 novembre 2001, à l'âge de 58 ans, dans des circonstances particulièrement troubles, à Eagar en Arizona.

      William Milton Cooper a servi dans la Marine américaine (la NAVY), dans un sous-marin d’abord, puis, il a été affecté sur un pétrolier, et peu après, au Vietnam lors de la guerre. Après quoi, il a été affecté à un travail de côte aux quartiers généraux du Commandeur en chef de la Flotte Pacifique.

      Voyons, ce qu'il nous dévoile sur cette affaire américano-soviétique , et aux pages 31 et 32 de son livre :

      "C'est le président Kennedy , qui a lancé le programme spatial "officiel" quand, dans son discours inaugural, (Le 12 Septembre 1962 note du webmaster ), il a confié aux Etats-Unis le mandat d'envoyer un homme sur la Lune avant la fin de la décennie. Malgré l'honnêteté de ses intentions, ce mandat permit néanmoins aux responsables de couler des sommes gigantesques vers les projets clandestins tout en détournant le peuple américain du véritable programme spatial. L'Union soviétique élabora un plan similaire qui visait le même objectif, car, en réalité, au moment même où Kennedy s'adressait à la nation, les deux superpuissances, de concert avec les aliénigènes, avaient déjà installé une base conjointe sur la Lune. Le 22 mai 1962, une sonde spatiale atterrit sur Mars et confirma que l'environnement y était propice à la vie. Il n'en fallait pas davantage pour qu'on s'y rendit aussitôt fonder une colonie. Il s'y trouve aujourd'hui des villes peuplées d'individus spécialement sélectionnés pour leurs compétences particulières , et provenant de toutes les cultures de la Terre. Si l'Union soviétique et les États-Unis ont, durant toutes ces années, affiché publiquement des politiques soi-disant antagonistes, c'était simplement pour avoir le loisir d'élaborer des projets de ce genre au nom de la Défense nationale, puisque, au fond ce sont les plus grands alliés du monde...

Curieux n'est-ce pas..!!!
Mais voici mieux, en pages 32 et 33 :

      " Depuis que nous avons commencé à pactiser avec les aliénigènes, nous avons acquis une technologie qui va bien au-delà de nos rêves les plus fous. Nous possédons et faisons voler actuellement au Nevada des engins de type anti-gravité alimentés à l’énergie nucléaire. Nos pilotes ont déjà fait des voyages interplanétaires dans ces engins et sont allés sur la Lune, Mars et d’autres planètes. On nous ment au sujet de la vraie nature de la Lune, des planètes Mars et Venus, et de l’état réel de la technologie que nous possédons aujourd’hui, à ce moment même.

      Il existe des régions sur la Lune où se développe une vie végétale (Note du Webmaster: Adamski, ne disait pas autre chose. Voir notre article :FlashbackAdamskien1955.html ). Les plantes y changent de couleurs avec les saisons, car il y a aussi des saisons sur la Lune puisque la Lune ne nous présente pas toujours exactement la même face, comme on le pense généralement [NDT: c’est le mouvement de précession de la Lune, qui la fait légèrement osciller sur elle-même, nous découvrant un peu plus des bords de sa face visible]. Il y a aussi des lacs artificiels ainsi que des étangs sur sa surface, et des nuages ont été observés et filmés dans son atmosphère. La pression atmosphérique lunaire étant beaucoup plus faible que sur la Terre, les cosmonautes doivent s'y adapter selon une technique de dépressurisation analogue à celle des plongeurs de profondeur. Cette pression est néanmoins suffisante pour qu'il ne leur soit pas nécessaire de revêtir une combinaison spatiale. Grâce au champ gravitationnel de la Lune, ils peuvent se maintenir à sa surface, munis simplement d'une bouteille d'oxygène comme des hommes-grenouilles.

      J'ai personnellement des photographies officielles de la NASA à ce sujet. Quelque unes sont publiées dans le livre de Fred Steckling intitulé We discovered Alien Bases on the Moon, et dans Someone Else is on the Moon. (Note du Webmaster : Nous avons déjà présenté ces ouvrages que nous posédons, dans d'autres articles). En 1969, une confrontation eu lieu entre les soviétiques et les américains sur la base lunaire. Les soviétiques ont essayé de prendre le contrôle de la base et ont pris les scientifiques américains et le personnel en otage. Nous avons pu restaurer l’ordre après pas moins de 66 morts. Les soviétiques ont suspendu leur programme pendant une période de 2 ans. Il y eu finalement réconciliation et nous avons recommencé à agir ensemble...
"

       Fin de citation.

       Mais à côté de Milton William Cooper, ces temps-ci, on a vu apparaître d'autres lanceurs d'alertes , tels que les nommés, McClelland, Johnston, Musgrave, Andrew D. Basiago, Michael Relfe, Arthur Neumann, Henry Deacon, et surtout Carolyn Hamlett, qui dit avoir vu une base de la Lune, où elle a été emmenée, après avoir été enlevée, et il y a aussi Niara Terela Isley ( et cette dernière a même publié un ouvrage intitulé Facing the Shadow, Embracing the Light (2013)). Il y a aussi Laura Magdalen Eisenhower (petie fille du Président bien connu), qui parlent de bases installées sur Mars, depuis belle lurette.

      Mais, il y a encore mieux, quand les Corey Good, et Vladimir Terziski, parlent de consortium astronautique de diverses flottes militaires de terriens, utilisant des énergies inconnues ici bas comme l'antigravitation, et expliquant l'arrivée des allemands sur la Lune, dès 1942, puis des russes et des américains dès les années 50. Dur... Dur, à encaisser n'est-ce pas !!!

     Que celui, qui a de bons yeux, pour voir tout cela, en tire l'illumination logique qui s'impose, et surtout, le désir latent, d'en savoir plus.

      Mais ce 29 Juin 2017, poursuivons notre exposé "philosophique" sur le pouvoir des mots qui, on l'a vu plus haut, varie incontestablement en fonction du temps et de la conception que la societé, leur apporte à un moment donné.

     Pour étre plus clair encore, lisons maintenant bien attentivement, ce petit texte tiré lui aussi de notre Petit Dictionnaire Larousse en couleurs de 1988 :


      Bien sû,r les mots clefs ici sont soulignés en rouge. par surprise, et de très nombreux livres scolaires, ont repris cette expression.

     Et même, un film spectaluaire de 2001, nous en parle aussi :


      Cependant, nous avons aussi dans notre bibliothèque, les ouvrages intitulés Quid 1997 et Quid 2002, où l'on découvre en pages 1997 et 1080, à peu près, dans les mêmes termes, ceci :


      Autrement dit, si cela est vrai, le film en question et le Larousse de 1988, ont loupé le coche lamentablement, car nous avons bien la preuve que les Américains ont berné le monde entier en 1941, pour cette affaire de Pearl Harbor, et donc, il n'est pas étonnant , qu'ils aient récidivé, plus tard, pour d'autres affaires notoires...

     En effet, nous savons maintenant que les américains n'ignoraient pas du tout, que les japonais avaient décidé d'attaquer Pearl Harbor, le 7 Décembre 1941, car les Services Secrets Américains, aidés en douce par ceux de la Grande Bretagne, avaient cassé, quelque temps au paravent, les codes de communications ultra-perfectionnés des japonais.

     Toujours à l'affût des mystifications, que nous opèrent ceux qui nous dirigent, nous allons exposer ici un fait relatif à un documentaire vu le 25/12/2015, (par le plus grand des hasards), sur la Chaîne Histoire, à 23 heures.

     En effet, il s'agit du documentaire intitulé " Histoire de comprendre", un volet toujours très bien fait du grand historien Alexandre ADLER, et où ce dernier affirme que les américains savaient parfaitement que les japonais allaient attaquer Pearl Harbor le 7 Décembre 1941, et donc ils ont préféré laisser détruire pas moins de 15 navires et 188 avions, et surtout laisser massacrer près de 2403 (chiffre du Quid 2002 page 693b), de leurs concitoyens, pour simplement justifier ensuite, leur entrée dans le conflit de la deuxième Guerre Mondiale, et mettre ainsi ouvertement en branle leur industrie d'armement pour enrichir davantage les "marchands de canons", qui soutenaient, évidemment en douce, cette opération.

     L'émission Histoire de comprendre est, nous dit-on, sur le site https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_comprendre , une émission courte (10 minutes environ), produite et diffusée par la chaîne française La Cinquième de 1997 à 2001, puis rediffusée sur la chaîne Histoire., présentée par Alexandre Adler, traitant de sujets historiques controversés du XXe siècle.

     Et voici ce qu'on dit d' Alexandre ADLER à https://fr.wikipedia.org/wiki/Alexandre_Adler


     C'est donc pour nous, une sérieuse référence, et nous pensons que cet historien sait de quoi il parle, en déclarant cette forfaiture de 1941, des dirigeants américains.

Prolongement révélateur en date du 24/07/2017.

     Mais le Dimanche soir du 23 Juillet 2017, nous avons eu la grande opportunité, de visualiser le documentaire suivant :


     Nous y avons appris, qu'environ une heure avant l'attaque de Pearl Harbor du 7 Décembre 1941, un destroyer de l'US Navy, avait coulé un mini submersible japonais, qui circulait dans la région.

     Ce documentaire de La National Geographic, nous montrait qu'avec des moyens très sophistiqués, l'on avait retrouvé ce mini sous-marin, avec un trou de 10 cm environ, dans sa coque. Ce documentaire insistait aussi, sur le fait historique très important, de cette découverte, et surtout on apprenait que pourtant, La Base de Pearl Harbor, n'a pas été immédiatement avertie, alors qu'elle aurait due être placée en alerte maximum...

     Et ce matin, en cherchant sur Google cette affaire de mini sous-marin de Pearl Harbor, voici ce que nous avons trouvé sur le site :

http://www.liberation.fr/planete/2002/08/30/un-sous-marin-japonais-decouvert-a-pearl-harbor_413878

Un sous-marin japonais découvert à Pearl Harbor

Par Jean-Dominique Merchet — 30 Août 2002 à 00:47

     Par 366 mètres de fond au large de l'île hawaïenne d'Ohau, une équipe de chercheurs américains de l'Hawaii Undersea Research Laboratory vient de retrouver l'épave d'un sous-marin de poche japonais, coulé lors de l'attaque de Pearl Harbor. Cette découverte est historique, car ce submersible a été coulé par un destroyer de l'US Navy, une heure avant l'offensive aérienne japonaise du 7 décembre 1941. Il s'agit donc du tout premier acte de la guerre du Pacifique. En plus de l'aviation, la marine japonaise avait envoyé cinq mini sous-marins dans la rade de Pearl Harbor. Ces «Type A», qui mesuraient à peine 24 mètres de long, n'embarquaient que deux hommes d'équipage. Leur mission fut un échec total, puisqu'après avoir échoué dans leur action, aucun ne put regagner le large où les attendaient leurs sous-marins de transport. Trois d'entre eux avaient précédemment été retrouvés, dont un échoué sur une plage. Il en reste donc toujours un au fond.
Jean-Dominique Merchet


     Que dire de plus, sinon que de prononcer, les mots des anglo-saxons, quand ils sont embarrassés par une situation : No Comment.

      Nous pouvons alors, très honnêtement, désormais appliquer, une fois encore ici, le dicton, que chacun connaît déjà :

"Qui vole un jour un œuf, peut aussi voler un autre jour un bœuf. "

      Cela signifie aussi en clair, que, si les américains nous ont bluffés pour Pearl Harbor, alors il n'y a aucune raison de ne pas croire, qu'ils l'ont aussi fait pour l'affaire Roswell en Juillet 1947, ou encore pour l'assassinat du Président Kennedy, le 22 novembre 1963 à Dallas au Texas, ou encore pour leur prétendu débarquement sur la Lune en Juillet 1969, ou encore pour l'affaire du 11 Septembre 2001... etc.. ..

     D'ailleurs voici un autre son de cloche, en la matière du site suivant, qui confime aussi l'information de Pearl Harbor:

http://zm-fn.blogspot.com/2007/12/pearl-harbor-7121941-les-survivants-de.html

     " Cet événement provoqua l’entrée des États-Unis dans la Seconde Guerre mondiale aux côtés des Alliés. Aux États-Unis, il est commémoré chaque année par la mise en berne du drapeau. Les historiens ont mis en évidence l’audace du plan de l’amiral Isoroku Yamamoto,, le manque de préparation et les négligences américaines. On dira diplomatiquement que le rôle du président Roosevelt reste un sujet de polémique: les Services Secrets américains étaient parfaitement au courant de l'attaque, et seules d'anciennes unités avaient été laissées dans la base navale, et n'avaient jamais été alertées de l'attaque en cours de préparation. Les unités modernes - dont les 3 porte-avions de la flotte du Pacifique, étaient "étonnamment" absentes du port. En mer sans la protection de leur "groupe naval", et donc des vieux cuirassés, le contraire de toute logique navale.. Enfin, si il n'y avait que ça. Et le choc fut tel que tout le pays accepta de quitter la "neutralité" qui leur permettait de vendre des canons aux 2 camps (Liberty Ships aux Anglais, et aux Allemands de quoi fabriquer des torpilles pour couler les Liberty Ships...) et entra presque comme un seul homme dans la guerre qui déchirait la planète."

     Fin de citation.

       Nous venons donc, une fois de plus, noir sur blanc , de répondre partiellement et empiriquement, par l'affirmative, à la question que nous pose si judicieusement le sujet en question du bac du 14 Juin 2017 :

" Les mots nous éloignent-ils des choses "


.        Mais il existe, un autre niveau très ésotérique, dans cette affaire de mots, que l'on prononce parfois inconsciemment, sans savoir que tout est vibration dans l'univers et qu'il convient de bien choisir ses mots, avant de les prononcer.

       Donc ce jour, nous allons aussi, carrément changer de braquet, et nous sommes tout à fait persuadé, que l'on est arrivé , à une notion hors normes des mots, jamais envisagée, par nos philosophes de service, (ils qualifieront alors vite fait cela, de hors sujet), pour l'examen en question.

       En effet le novice ingenu, doit savoir que dans notre article clef; en date du 16/02/2004, nous avons démontré que l'électron est bien plus que ce que l'on croit habituellement.

      En effet, d'après le fascicule de Georges Osorio, ex. ingénieur en Physique chimie biologie au Commissariat à l'Énergie Atomique :



    "... Les expériences réalisées dans les Centres d'Etudes Nucléaires, au moyen de gigantesques machines appelées "accélerateurs de particules", ont montré que l'électron ne se présentait pas comme une micro-bille solide et compacte, à la manière d'une bille d'acier de roulement à billes. C'est un micro-trou noir comme il en exise dans l'infiniment grand... Il est difficile, à ce niveau de parler "d'extérieur" et "d'intérieur". Cependant pour nous faire une idée, disons qu'il serait une sorte de "micro-courbure de l'espace" , c'est à dire un point virtuel (mathématique) d'un point réel, telle une poussière ou le contact d'une pointe de stylo à bille sur une feuille de papier.

    Insisible à nos yeux, mais déterminable par calculs mathématiques et statistiques, il forme une sorte de micro-sphère empreinte dans l'espace. Il est en perpétuelle vibration. Ainsi il se contracte et se dlilate à la fréquence de 2 millions de milliards de milliards de fois par secondes, soit le nombre 2 suivi de 24 zéros, fois par seconde.

    L'électron se dilate jusqu'à 5 fois le diamètre maximum de sa contraction.. Il constitue donc dans l'Univers une sorte de "point vibrant permanent" ...et il va mémoriser des "signaux-information" qui vont le transformer en "particule-esprit". "


    Et pour ne pas trop allonger cet exposé, nous arrêtons ici les citations de Mr Osorio, sans pouvoir hélas vous parler d'autres choses importantes comme le réflexe du libre arbitre, des échanges de l'électron avec son voisinage, par la voie de rayonnement électromagnétique, des lois de l'action et de la réaction donc de la loi de la réciprocité encore appelée le Karma, et de toutes ses conséquences , de la loi de la réincorporation-cycle qui gère les cycles transformateurs de nos différentes morts mutations à travers l' Espace Temps Universel... etc...

    Et autrement dit, si nous comprenons ce langage, l'électron enregistre toutes nos vibrations et par la même occasion, toutes nos pensées et toutes nos émotions. Voilà donc une preuve de plus qui apporte de l'eau au moulin de certains "initiés" qui affirment depuis des lustres, que nos pensées négatives s'agglutinent entre elles pour former une sorte d'égrégore néfaste sorte de vortex intelligent qui crée les conditions de réalisation de nos sombres désirs, et qui se joue de nos actions, pour structurer toujours davantage son énergie de bas niveau en fonction même de nos pensées négatives et énergie de vibrations inférieures, génératrice de ce fait, de toutes ces catastrophes qui nous tombent dessus actuellement.

      Mais allons encore plus loin dans côté ésotérique de notre exposé :

       Inscrivons donc aussi ici, une partie du texte du Grand Maître répondant à l'ecrivain, Neale Donald Walsch :

      "  " Le plus grand enseignement du Christ n'était pas "Tu auras la vie éternelle" mais "tu l'as " ; non pas "tu seras en fraternité avec Dieu" mais "tu l'es " non pas "tu auras tout ce que tu demandes" mais "tu l'as ."

 " Il suffit de le savoir. Car tu es le créateur de ta réalité , et la vie ne peut apparaître d'aucune autre façon pour toi que celle à laquelle tu peux penser qu'elle apparaîtra.

    C'est par la pensée que tu la fais exister . C'est la première étape de la Création. Dieu le Père est la Pensée. Ta pensée est le parent qui donne naissance à toute Chose..

    L' émotion est de l'énergie en mouvement. Quand tu fais bouger de l'énergie, tu crées un effet. La matière est de l'énergie agglomérée brassée, tassée. Si tu manipules de l'énergie suffisamment longtemps d'une certaine façon, tu obtiens de la matière. Tout Maître comprend cette loi . C'est l'alchimie de l'univers. C'est le secret de toute vie.

 " La pensée est de l'énergie pure . Chaque pensée que tu as que tu as jamais eue et que tu n'auras jamais, est créative. L'énergie de ta pensée ne meurt jamais. Elle quitte ton être, s'éloigne dans l'univers et s'étend à jamais. Une pensée est éternelle.Toutes les pensées coagulent ..rencontrent d'autres pensées, se croisant en un incroyable labyrinthe d'énergie formant pattern en changement perpétuel....

 " Voilà, en termes élémentaires, la théorie qui se trouve derrière votre bombe atomique. Einstein est venu près plus que tout autre humain - avant ou après lui - de découvrir d'expliquer et de rendre fonctionnel le secret créatif de l'univers.

 " Tu devrais maintenant mieux comprendre comment les personnes d'esprit semblable peuvent travailler ensemble pour créer une réalité choisie. La phrase: "Chaque fois qu'au moins deux personnes se rassembleront en Mon nom" prend un sens beaucoup plus fort.

 " Bien entendu, lorsque des sociétés entières pensent d'une certaine façon, il se produit très souvent des choses étonnantes qui ne sont pas toutes nécessairement désirables. Par exemple, très souvent (en fait, inévitablement) une société vivant dans la peur donne forme à ce qu'elle craint le plus...."
"

    Fin de citation

    D'après "Conversations avec Dieu" un dialogue hors du commun Tome I de Neal Donald Walsch 1995, en Anglais et en français aux Editions Ariane 1997.

    Vous avez bien noté, nous l'espérons, l'expression : "donne forme à ce qu'elle craint le plus..".. Oh là... Cela ne vous rappelle pas cette affaire d'égrégore néfaste, affaire vue à notre article ; rencontreinso.html,. et pour ceux qui n'ont pas le temps d'aller y jeter un coup d'oeil, voici le Buzz qui s'y trouvre :

         " De même tant que vous n'aurez pas compris qu'il faut fuir toute information vous apportant des images montrant la Peur, la Haine, les crimes, les massacres, etc ..en somme tout ce qui est négatif, vis à vis de l'Esprit d'Amour, vous pataugerez dans la violence jusqu'au cou, et ce sera vous même qui en serez responsable, en créant ce qu'on appelle un égrégore vibratoire de basse énergie , qui vous réclamera toujour,s plus de sang. Le Très Haut, vous a donné votre libre arbitre, il ne saurait vous l'enlevez en vous promettant une punition quelconque. Votre seule punition, est celle que vous avez vous même choisie. Mais rassurez-vous, vous avez encore le moyen d'agir sur cette situation ( Et il faut faire cependant très vite car le temps presse) en refusant d'accepter de regarder des films noirs et d'épouvante, les jeux vidéos cruels et très nombreux actuellement, de lire des romans noirs où règnent violence, crimes et exactions de toute nature, d'écouter de la musique qui déprime déjà les plantes, etc..., alors et alors seulement, il vous sera peut-être possible de retrouver assez tôt, Paix et Sérénité, au sein d'un Âge d'Or retrouvé..."

     Voici donc, un certain plus, qui fait appel au collectif Soria, formé de de 4520 entités cosmiques transcendantes , souvent évoqué sur ARTivision, qui lui fait totalement confiance .

Tiré de la page 121 du tome V de Soria, intitulé "Fleurs d'Esprit", publié aux Éditions Ariane, en Avril 2003:

  

       On trouve alors ceci :

      " ... Ecoutez vos paroles, vos déplacements, vos actes et vos gestes, car tout cela émet un son. Être suppose une coordination parfaite entre la pensée, l'acte, le son, l'odeur et la lumière. Les mots sont vos maux. Dans mes ouvrages, j'emploie cet adage à plusiers reprises. Entendez la Justesse et la sagesse déposées dans cette phrase ...$

      Mais directement sur l'ouvrage, on trouve après :



Mais dans un ouvrage paru avant et intitulé : "- Maîtrise du corps ou  unité retrouvée " Sept.2001 :

  

On trouve ceci en page 186 :

      ... Où que vous soyez sur votre Terre; vous êtes piègés par vos mots. Il sera bon d'élargir votre concience en reconnaissant les gouffres et les prisons contenus dans vos langages respectifs. Le retour à votre divinité passe aussi per cechemin En empruntant vos mots nous sommes avisés de la perte de substance qui ce produit obbligatoirement ... Nous devons déjouer vos limitations entretenues avec amour et empêchant l'humanité de s'éveiller à elle-même..

       Mais plus directement on découvre alors ceci :


      " Les pensées circulent sur une onde et ne rencontrent aucune barrière, elles pénètrent toutes les modes de vie. Vos amis les quatre Éléments sont att de plein fouet . Votre mère la terre également ainsi que votre espace galactique. Votre pensée voyage d'obstacle en obstacle et vous revient un jour, amplifiée grossie des pensées identiques rencontrées au cours du periple. N'oublions pas que la pensée émise véhicule votre harminique et ne se tromper. Les mots prononcés extérieurement dans leurs forme négative emploient une force concidérable et son à l'origine des séismes de la Terre.

       C'est le verbe créateur. L'usage phonique des mots est beaucoup plus pluussant que l'usage télépatique. Oui la télépathie, c'est la pensée; Vous vous êtes éloignés de cette faculuté, par le doutes les peurs, dont celle du ridicule. La prononciation des mots est la parie physique de la création, l'ancre dans votre réalité et dans les mondes universels. A l' heure actuelle, la cacophonie des vos mots entraîne des perturbations sur les autres mondes habités. La préservation de la santé des ces derniers nécessite des interventions sur votre monde de vie afin de vous inciter à mettre rapidement en place une harmonie. Tout est lié.

C'est Dur... Dur, à encaisser n'est-ce pas !!! bien plus que l'affaire bidonnée des américains à Pear Harbor.


       Mais ce 2 Juillet 2017, disons que Soria, nous avait avertit de tout cela, dès la parution de son premiier ouvrage; paru aux Editions Ariane des Avril 2001, (donc il y a près de 16 ans en 2017), et nous ne pensons pas qu'elle ait été cependant entendue et suivie dans nos universités :

 

       Et en page 218, on trouve alors :

      " Aussi je vous suggère de voir à redéfinir la charge vibratoire des mots. Tout emploid'un mot met en circulation une energie répondant à la résonance magnétique et géometrisue qui lui correspond . Dans la période qui s'ouvre, il est bon de penser à la polarisation des concepts attachés à chaque mots afin d'en restructurer l'usage .

      Ce que vous appelez égrégore est un agglomérat affectif de résonnances géometriques (Note du Webmasrter voir plus haut cette affaire d'égrégore) .

      Votre pensée, génératrice de ces formes géomrtriques, subit une déformation. Noubliez pas que la pensée est un organe . Cette déformation entraine des altérations dans l'emission des formes géometriques , et les concepts élevés rattachés à à chaque mot , deviennent inaccessibles. "


      Et plus directement dans l'ouvrage même, on trouve ces paroles sublimes, et ce n'est qu'un début :


       Comme nous ne tenons pas, à subir, les foudres de l'éditeur et de l'auteur, nous n'en dirons pas plus. Pour en savoir davantage, vous savez, dés lors, ce qui vous reste à faire.

       Et il ne nous reste maintenant, qu'à demander au Maître de Findhorn, ce qu'il pense de tout cela !!!

       Nous allons maintenant voir que depuis 1986 date de la premiere parution de l'ouvrage " Openings Doors " , d'Eileen CADDY , leau Maître de Findhorn, n'a ceesé de nous avertir au sujet de la pensée posirive , qui devrait être l'axe de toutes nos actions, par exemple la meditation du 5 Juillet , à venir, nous dit ceci ;

Tes pensées sur l'abondance déterminent si tous tes besoins sont comblés ou non !

Lorsque tu penses « manque » ou « pauvreté »,
lorsque tu laisses entrer dans ta conscience « peur », « inquiétude », « infériorité », « convoitise », « égoïsme » et « anxiété »

et lorsque tu t'attardes sur ces états d'esprit négatifs, tu attires à toi le pire.

Lorsque tu penses comme un pauvre, tu es pauvre,
car tu te prives de toutes les bonnes choses de la Vie,
qui sont tiennes lorsque tu réajustes ta manière d'y penser
et ton attitude envers elles.

Commence dès maintenant à penser prospérité.

Imagine que tous tes besoins ,
sont merveilleusement comblés.

Refuse de te voir manquer de quoi que ce soit,
car si tu manques de quelque chose,
la restriction se trouve dans ta propre conscience.

Pourquoi arrêter le flot des ressources abondantes, et sans limite,
de La SOURCE
par ta conscience limitée, restrictive ?

Quand tu commenceras à comprendre
et à accepter d'où vient chaque chose,
et lorsque tu pourras remercier La SOURCE, pour tout, librement et joyeusement,
Elle qui distribue chaque don parfait et bon,
tu ne manqueras de rien,
d'absolument rien.

La petite voix : Eileen Caddy. Le Souffle d'or (1994).
Méditation pour le 5 Juillet, après adaptation d'ARTivision.

     Notons en passant que toutes les paroles qui précèdent honorent La Source ou l'Esprit Universel ou Le Très Haut ou Le Plus Haut ou Le Sans Nom (dont l'existence est niée par certains esprits qui se disent forts et agnostiques), cette "Energie Subtile et Pensante", située probablement dans la quatrième dimension et aussi dans des dimensions encore plus supérieures, que le Maitre Jésus-Christ, honorait et vénérait sous la dénomination de "Mon Père". N'est-il pas écrit, en effet, en Matthieu VI-6 : "Mais quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte, et prie ton Père qui est lá dans le lieu secret..."

     D'autre part, et cela est tout à fait hors normes, Le Maître Jésus n'a jamais écrit nulle part, que l'Elohim de l'Ancien Testament, nommé parfois : YHWH, Iavhé, Yahveh, Adonaï, Êternel, le Seigneur, Jéhovah, Dieu, El shaddaï, the Lord... etc... , était son père spirituel, dont il rejette d'ailleurs a priori, la "loi du Talion", car il affirme clairement : "Vous avez appris qu'il a été dit :" œil pour œil , et dent pour dent ". Mais moi, je vous dis de ne pas résister au méchant... " Matthieu V-38.

      Ceci n'est-il pas bien l'application de la théorie de la "Non Violence", si chère au Mahatma Gandhi, et théorie qui a fait parfois ses preuves ?

      Mais directement du fascicule, c'est encore mieux :


La petite voix : Eileen Caddy. Le Souffle d'or (1994).
Méditation pour le 13 Août , après adaptation d'ARTivision.


      Mais en considérant le concept de l'Amour, il arrive souvent que les mots n'ont même plus de raison d'être :

Vous ne pouvez pas dire que vous aimez le Très HAUT
et que vous détestez vos compagnons humains,

car l'amour et la haine sont comme l'huile et l'eau :

ils ne se mélangent pas.

Lorsque vous aimerez vraiment le Très HAUT,
vous aimerez vos compagnons humains.

Vous vous aimerez les uns les autres.

Vous aurez de la compassion et de la compréhension les uns envers les autres.

Quand vous vous aimerez les uns les autres vous aimerez le Très HAUT.

C'est tellement entremêlé que ça ne peut pas être séparé.

Quelle est la mesure de votre amour les uns envers les autres?

Es-tu prêt à te déranger pour une autre âme?

L'amour n'a pas à être exprimé en mots;

on le voit et on le ressent, dans les actes.

Il irradie de toi.

L'amour est le langage du silence

II peut être compris et accepté sans qu'un mot ne soit dit.

C'est un langage international, compris par le cœur, non par le mental.

Peu importe ta nationalité, tu peux toujours transmettre l'amour

et le communiquer dans le silence complet.

Tes yeux, ton coeur, ton attitude, ton être entier peuvent transmettre

ce que tu ressens envers une autre âme.



La petite voix : Eileen Caddy. Le Souffle d'or (1994).
Méditation pour le 7 Juillet, après adaptation d'ARTivision.


III Conclusion.

Curieux n'est-ce pas que toutes ces choses, qui font que cet exposé plein de couleurs, s'identifie tout simplement à un tableau haitien, où chaque petit détail, a son importance. Le code des couleurs étant placé, soit à :

http://www.artivision.fr/avantpro.html
ou à :
http://artivision.pagesperso-orange.fr/avantpro.html

       En conclusion, concernant ces affaires de mots et de choses académiques du Bac Philo 2017, disons alors que le site ARTivision, est un site très pragmatique, qui n'a assurément, n'a aucune visée conduisant à une religion existante quelconque. et, ce site, n'a pour rôle que de nous présenter, des concepts nouveaux, souvent occultés, volontairement ou pas, par nos pontifes et consorts intellectuels blasés, bien assis ( et qui aiment à y bomber le torse) , dans cette socièté bancale à la dérive ... (Selon nous, bien sûr).

     C'est pourquoi, la devise concernant notre futur, pour ARTivision, est donc sans faille,

Advienne que pourra, et qui vivra verra...


        Et...à bon entendeur Salut !!!

        Mais ce 19 Juillet 2017, il importe que nous puissions présenter l'entrefilet très important... suivant :



Curieux n'est-ce pas que cet entrefilet !!! Et ne trouvez vous pas qu'il confirme parfaitement les paroles surprenantes vues plus haut du Maitre de Findhorn :

Que signife la Vie pour toi ?

En jouis-tu complétement ?

T'attens-tu à ce qu'il en sorte le meilleur ?

Acceptes-tu qu'elle soit infinie, qu'elle n'ait ni commencement ni fin ?


      Voir la suite de cette méditation du Grand Maître de Findhorn, à notre article :

http://www.artivision.fr/AstoundingMystery-of-the-WBSS-Agency.html
ou à :
http://artivision.pagesperso-orange.fr/AstoundingMystery-of-the-WBSS-Agency.html

        Rappelons que le site ARTivision qui a souvent, quelques longueurs d'avance sur les médias, avait déjà parlé de ces incroyables tardigrades, dès le 10/05/03, dans son article clef :

http://www.artivision.fr/rencontreinso.html

           Fred IDYLLE

     Article mis en page le 18/06/2017 , et revu le 20/06/2017, et revu le 22/06/2017, et revu le 24/06/2017, et revu le 26/06/2017, et revu le 27/06/2017, et revu le 29/06/2017, et revu le 02/07/2017, et revu le 19/07/2017, et revu le 24/07/2017.


Pour tout contact : fred.idylle@orange.fr

Retour à la page d'accueil