Consultations pour cet article :

ARTivision est une page Web strictement personnelle de :

Fred.IDYLLE - COPY RIGHT 1997

Pour tout contact avec ARTivision
fred.idylle@orange.fr

Bonne lecture !
Communiquez nous vos commentaires.
Merci d'avance.
Adresses du site :
http://artivision.eu
Pour entendre le fond musical de cette page, prière de cliquer ci-dessous :
fond musical
puis cliquer sur "ouvrir", puis sur le "-"
Pour couper le fond musical, faire fond musical
puis cliquer sur "ouvrir", puis sur le "-"
Pour couper le fond musical, faire un clic droit sur le disque du bas




Quand ARTivision, fait un flash back sur l'affaire ahurissante en 1968 de l' Agence World Book Science Service (Suite 1).


         Cet article est la suite de l'article :

http://www.artivision.fr/AstoundingMystery-of-the-WBSS-Agency.html

         On pourrait penser, ce 17 Aoüt 2017, que cette incroyable affaire Barboto, placée par exemple à :

http://www.artivision.fr/HommageExceptionnelColetteCyrilLefevreSuite2.html

ou à :

http://artivision.pagesperso-orange.fr/HommageExceptionnelColetteCyrilLefevreSuite2.html

, n'est qu'une magouille, monter de toutes pièces, par les farceurs du Web, pour vendre leurs dérisoires placards publicitaires. Nous allons donc démontrer ce matin, qu'il n'est est rien, et cela nous permet de former alors ici, un premier focus :

Premier focus :Quand ARTivision, remet les pendules à l'heure, en stigmatisant sans aucune circonstance atténuante, ceux qui ont trompé l'humanité entière au sujet des aliens, visitant notre planète.

      Demandons alors, une fois de plus, au groupe transcendant, Soria (en qui nous avons toute confiance, nous l'avons souvent dit ), de nous en dire un petit plus sur cette affaire :

      En effet, de nombreux textes circulent ces temps-ci sur le Web parlant des Petits Gris, avec qui nos scélérats de gouvernements, ont fait une secrète alliance.

       En effet, une très courte phrase de Soria, en page 26 de son livre "Fleurs d'Esprit", publié aux Éditions Ariane, en Avril 2003:


, semble confirmer au moins l' existence de ces aliens :

     " Alors écoutez ceci : La vie se meut à la surface extérieure de cette planète (votre zone d'habitation) en poursuivant sa progression à l'intérieur de la croute Terrestre. (deuxième Zone) où résident des êtres hautement évolués, ( il s'y trouve également des bases, très proches de la surface, habités par des extra-terrestres peu enclins à l'Amour et à la Lumière de Vie) et dans la troisième zone, le cœur de votre sphère de vie . Vous abritez trois secteurs forts de Vie ".

       Mais, si la phrase en violet ci-dessous, est sans contestation relative à l'existence de méchants extraterrestres dans notre sous-sol, elle ne précise pas, que nos gouvernants ont pris contact avec ces êtres négatifs.

      Mais, dans le paragraphe suivant, aucune ambigüité n'est plus possible, à ce sujet.

      Ce paragraphe, est tiré des pages 51 à 53 du second livre de Soria : " Maîtrise du corps ou  unité retrouvée " Sept.2001 :

  

      "Dans des coffres-forts cachés sous terre et bien gardés sont rassemblés tous les documents attestant des visites d'extra-terrestres et des expériences tentées sur eux. Vous pourrez lire également les traités signés entre vos gouvernements et les extra-terrestres peu scrupuleux de votre bien-être à tous. Vous êtes les esclaves des régimes en place. Aucun pays n'ignore ces traités. Nous avons pu observer toutes les réactions de vos gouvernants dans le but de garder leur pouvoir, jouant les apprentis sorciers avec des énergies qui les ont dépassés et mettant en danger l'équilibre de votre planète."

Dur...Dur !!! n'est ce pas !. Libre à vous d'y croire ou pas...

      Enfin très récemment, il y a eu le fabuleux texte de SaLuSa, placé à :

http://fgfrance.blogspot.com/2011/01/salusa-21-janvier-2011.html

      Si cet url, ne marche plus, lors de votre consultation, voyez notre page :

http://www.artivision.fr/Unplusapyramides.html

      "...Par exemple , il y a des preuves incontestables que la vie n'a pas seulement existé sur votre Lune et Mars, mais qu'elle existe encore en ce jour. Il est également connu qu'il existe une Terre intérieure, "la Terre Creuse", qui abrite des Êtres très avancés, et nous ne faisons pas référence à des bases militaires souterraines qui abritent aussi bien des Humains que des Extraterrestres. Vous avez vraiment beaucoup à apprendre pour remettre vos connaissances à jour et certaines informations seront à la fois choquantes et sensationnelles..." .

      Fin de citation.

      Plutôt renversant que tout cela ... n'est-ce pas !!! et que dire de plus, sinon ce que disent les anglos-saxons, dans une situation très embarrassante :No Comment...

      Quant à évoquer, cette affaire des lanceurs d'alertes, dénommés Corey Good, et Vladimir Terziski, qui affirment l'existence d'un consortium astronautique secret, évoluant à notre insu, en dehors de notre Terre, et , utilisant des énergies inconnues ici bas, comme l'antigravitation, demandons alors à notre ami notre ami Roch Saüquere Directeur de la revue TOP SECRET, de nous en dire un peu plus, dans son n° 45, d'Octobre-Novembre 2009 :



et, il y a bien sûr, d'autres pages très significatives.

      Comme vous le voyez, ce jour, nous avons déjà accumulé, de nombreuses preuves, sur le fait que, considérant l'exploitation de l'espace, nos Gouvernants nous trompent résolument, en nous faisant prendre de banales vessies, pour de véritables lanternes...

      Mais, ce 19 Août 2017, nous sommes obligés de reparler des terribles attentats qui viennent d'avoir lieu en Espagne, et qui sont succinctement décrits sur de très nombreux sites, dont celui-là, par exemple ;

http://www.ouest-france.fr/europe/espagne/attentat

tel que :


       En premier lieu, le site ARTivision adresse à tous ceux qui sont touchés de près ou de loin, par cette désastreuse affaire, toute sa sympathie et son réconfort très cordiaux, dans cette terrible épreuve.

       Ces massacres et tueries d'êtres humains n'ont jamais cessé dans la longue histoire de cette planète et même cette affaire de djihadistes, a déjà eu lieu, à une certaine époque, pas trop lointaine . Pour cela, on peut alors consulter l'ouvrage souvent cité, de 2013, de Guillaume Delaage, tel que :


     Et en remplaçant le vocable : " Les Forces Noires" , par " Les Forces de l'Ombre" , on voit que :


       Comme on le voit, tout est cyclique, sur cette planète...et les mêmes causes produisent probablement, les mêmes effets.

       Cette très triste affaire, espagnole cette fois-ci, invite, le site ARTivision, une fois de plus, à dire à ceux qui nous gouvernent, que nous ne pourrons arrêter rapidement, cette escalade d'attentats, perpétrée par des individus décérébrés et fanatiques ( qui sont comme des gosses d'une même famille qui se disputent un jouet, vite abandonné plus tard ), qu'en faisant une sorte de lavage de cerveau, de ces attardés de terroristes et consorts anarchistes et révolutionnaires affiliés, et qu'en agissant sur leur cursus culturel archaïque.

       Pour mieux, comprendre cette déclaration, faisons ici un deuxième focus , très pragmatique :

Deuxième focus :Quand ARTivision, donne aux ignares djihadistes, une puissante leçon de modestie, par ses révélations incontournables, prouvant que des artefacts d'outre-Terre, ont été construits depuis des siécles par des entités extraterrestres (qui pourraient bien, être les Elohim de la Bible ), et artefacts qui sont placés par exemple sur la Lune et dans les environs de la planète Terre.


       Commençons, si vous le voulez bien, par cette photo très rare (et qui ne courre pas dans les colonnes des grands médias, et autres revues astronomiques ayant pignon sur rue), (Et hélas nous ne savons pas quel télescope l'a prise et mille fois merci à l'internaute béni qui trouvera cela, à la Bibliothèque Nationnale ), photo tirée de l'ouvrage "The Moon" de l'astronome Mr Zdenek Kopal, publié en 1960, chez l'Editeur D. Reidel Publication à Dordrecht :


     Cette photo a été présentée dès 1973, par notre ami (hélas décédé en 1990) Alfred NAHON, dans son remarquable ouvrage "La Lune et ses défis à la Science ", paru aux Editions Mont-Blanc.

  

     Sur cette photo exceptionnelle, on voit clairement dans le cercle indiqué, un engin indiscutablement non naturel, entrain de "raboter", la partie droite du cratère Copernic. Il va sans dire, que cet engin peut parfaitement être sans roues et antigravitationnel, c'est à dire qu'il utilise des énergies inconnues de nous, pour extraire du sol du cratère, des minéraux utiles aux occupants de la Lune. La poussière lunaire, peut donc s'y coller progressivement, et surtout s'y détacher en fonction des directions rectilignes empruntées pour le transport de ces minéraux. Cela est à l'origine de la blancheur du cratère, et des fameuses rayures blanchâtres, pas toujours concentriques qui s'étalent autour du cratère     N'empêche, qu'il faut vraiment, vouloir imiter l'autruche, pour dire, que ceci qui suit, est tout à fait naturel :


     Si l'on sait que ce cratère Copernic mesure environ 93km, un calcul élémentaire donne pour la largeur de l'engin excavateur, près de 12,4 km, que nous arrondissons volontier, à cause de l'imprécision de nos mesures à : 12 km. Comment donc il se fait, qu' un engin de près de 12 km, est passé totalement inaperçu dans les colonnes des revues d'astronomie et consorts analogues, et cela bien avant 1973, date de publication du livre d'Alfred NAHON .

     Bien sûr, aucune autre photo moderne de Copernic, ne nous présente ce super engin excavateur, et nous formulons ici, le grand espoir qu'un courageux infographiste, pourra enfin, nous mettre en 3 D, cette super-structure, tout à fait hors normes.

     Mais dans le n°153 de "Sciences et Avenir" de Septembre 1959:


     On trouve à la page 565, cette image :


     Cette photo ci-dessus, du Sciences et Avenir, n'est pas hélas référencée et pourrait elle aussi, venir du Télescope du Mont Wilson en Californie. Merci mille fois à l'internaute qui en déterminera la date de sortie.

     Cependant, il semblerait que l'on y voit bien de manière très floue le Truc de Copernic, vu plus haut, mais totalement déformé :


     Le site ARTivision, ne peut se résoudre à croire que c'est l'astronome Mr Zdenek Kopal, dont la réputation est notoire, qui a pu modifier cette photo. Mais, comme la NASA a été créée en fin Juillet 1958, c'est elle et ses sbires, qui ont dû prendre les devants, pour neutraliser le truc en question, et donc nous croyons franchement que c'est la photo tirée de l'ouvrage "The Moon" de 1969 de Mr Zdenek Kopal chez l'Editeur D. Reidel Publication à Dordrecht, qui est authentique , et qui fut obtenue probablement par l'astronome, directement de l'Observatoire du Mont Wilson en Californie. Point Barre...

       Que c'est troublant, tout cela !!! A vous de juger, documents à l'appui...

       Mais, si ce djihadiste, est encore sceptique et ne peut croire, qu'on l'a trompé si manifestement en< Haut Lieu, il pourrait considérer tout ce qui précède comme de la pure fantaisie, si l'on n'avait pas, en plus, découvert sur Mars, cette structure inouie, placée sur le plateau de Cydonia, grâce aux sondes spatiales Vikings 76H593 et 17384 , qui l'ont filmé en 1976 :


   Il n'est pas besoin en effet, de sortir de l'école Polytechnique, pour relever le caractère artificiel de cette structure gigantesque placée au centre de la photo et appelée par certains chercheurs, la forteresse, et dont l'épaisseur des "murs", formant deux angles droits, dépasse les 300 m. Le voisinage fait aussi apparaître une sorte de "pyramide", dont la hauteur dépasse le km. ( notre Tour Eiffel est un petit bambin à côté). Bien évidemment, les revues spécialisées, qui ont pignon sur rue, évitent soigneusement de parler de tout cela.

     Mais de plus, on sait maintenant, que la NASA, et son complice un certain Michael Malin (et vous verrez que l'on devrait plutôt le nommer, plus diaboliquement parlant, Michael le Malin), ont trafiqué les photos pour en neutraliser les formes non naturelles . Voir pour cela absolument l'article incontournable de la revue Nexus n° 61 de Mars-Avril 2009 :


    Ces protagonistes pervers ont tout fait, pour maquiller sans scrupules cette admirable image, et donc tant que ces Messieurs les sceptiques, qu'ils soient haut placés ou pas dans l'Université, et tous ces médias et autres prétendus astronomes et scientifiques de tout bord, se tairont au sujet de cette "forteresse" sur Mars (ou au sujet de cette structure gigantesque placée sur la face cachée de la Lune:


, et visible sur le Paris Match du 18 Janvier 1969 )
, le site ARTivision, continuera à les pousser dans leurs plus petits retranchements, et les forcer, un jour, à parler.

    Voilà une mission très prosaïque, qui n'a rien de magique.

    Les deux sondes (si elles ont bien existé) Spirit et Opportunity et (d'autres après comme celle nommée Curiosity lancée le 26/11/11 ), qui ont, dit-on, été envoyées sur Mars (soi-disant pour y détecter la vie ), ne sont que des leurres, et de la frime, pour faire travailler les chercheurs de la NASA, mais surtout pas pour prouver que la vie a existé sur Mars, car alors, la preuve est déjà là, en la matière de cette "forteresse", dont chaque mur fait, nous l'avons déjà dit plus haut, près de 300 m, de large et qui doit faire, à vue d'œil, au moins 700 m de haut .

     La NASA et ses sbires agissent exactement comme si un extraterrestre qui voudrait ralentir la découverte de l'existence d'une civilisation développée sur Terre, commencerait pour noyer le poisson, en faisant atterrir son robot au beau milieu d'une zone aride et stérile du Sahara, oubliant volontairement, les villes comme Paris, New York etc...

     Pour en savoir plus, il y a d'abord, le remarquable fascicule américain publié dès 1988, et intitulé "Unsusual Mars Surface Features" de Vincent DiPietro, Gregory Molenaar, et Dr John Brandendurg, par Mars Resaearch P.O. Box 284 GLENN DALE , MAYLAND 20769 :


, et où l'on découvre la photo claire et nette n° 76H593/17384 de la région Cydonia sur Mars, faite par la sonde Viking, le 31 Juillet 1976 :


      Nous ne nous éterniserons pas sur cette affaire de visage qui a fait couler beaucoup d'encre, Puis il y a aussi le très remarquable ouvrage "Guizeh, au dela des grands secrets" de Guy Gruais et Guy Mouny publié aux Editions du Rocher dans la collection chez l'Age du Verseau en Avril 1997.

    Puis aussi, il y a le livre "Le mystère de Mars" de Graham Hancock, Robert Bauval et John Grigsby publié aux Editions du Rocher en Octobre 2000.

    Il y a aussi, le numéro spécial sur Mars d'Avril 2000 de la revue Science&Vie Junior page 57 et photo visible sur notre article placé directement à :

http://www.artivision.fr/lettreouverteSVJunior.html

et le nom de la photo est imcydonia1b.jpg . La voici :


    Cependant (Et voilà ici comment une revue importante, fait comme l'autruche) cette revue à grand tirage (réservée à la jeunesse) en présentant cette "forteresse" , (placée ici sur la gauche de la photo) n'a à aucun moment donné, la moindre information et encore moins une explication utile à son sujet, même à titre de curiosité, et seul le prétendu, le visage, a fait l'objet de commentaires de cette revue sous forme d'illusion d'optique, bien sûr.

    C'est une honte et un défi inadmissible à l'esprit humain, que nous montrent ces journalistes soi-disant curieux de nature .

    La NASA a fait des contorsions inimaginables, avec son complice Le Malin, , pour cacher les structures de Cydonia au monde enitier. et voilà ce qu'est devenue la forteresse en question aux murs si nets de 300 m de large, et cela d'après le n° 18 de la revue Top Secret, page 37, dans un dossier consacré à Mr Nicolas Montigiani :


    Le texte en blanc peu lisible, ci-dessus dit exactement ceci : " Détail cliché n° 20020413a, sonde Mars Odyssey (13 avril 2002) : contrairement à toute logique, l'insolite structure de forme rectangulaire visible sur l'image Viking 1 n° 35A72 n'est plus visible ici. Comment une image d'une résolution de 19 mètres par pixel peut-elle faire disparaître des éléments visibles sur une autre, plus vieille et de, résolution moindre (47 mètres par pixel) ? C'est le paradoxe de la conquête martienne. À croire que plus les instruments embarquées sont précis, plus la lecture des images devient difficile, le résultat opaque."

    En conclusion préliminaire, après ce qui précède, nous ne pouvons, une fois de plus, que prononcer les mots des anglo-saxons, quand ils sont embarrassés par une situation : No Comment.

        Mais ce 22 Août 2017 , ( Notez bien que 22 est justement le nombre de lettres de l'alphabet hébraïque), nous allons faire d'abord une importante révélation, conduisant à notre troisième focus :

Troisème focus :Quand Paris Match , se permet dans son n° 287 de Septembre 1954, (sans doute le premier article sur les soucoupes volantes de la revue), de parler de la découverte d'une nouvelle route construite sur la Lune, sans jamais nous montrer sa photo qui pourtant intéresserait l'Humanité entière .



      Dans ce Paris Match, incontournable pour les passionnés des affaires d'ovnis, on découvre des témoignages inouïs, et surtout un laïus très favorable au sieur Adamski, qui était peu connu en France à l'époque, et donc pas encore villipendé, par les rationalistes de tous bords, qui se disaient fermement cartésiens.

     Les anti-soucoupistes et consorts intellectuels blasés actuels, devraient lire avec une attention toute soutenue, ce passage très surprenant de l'article, en page 63 :


      Rappelons, pour le novice ingénu, que le Major Donald E. Keyhoe, a travaillé à USAF (United States Air Force : Force aérienne des Etats Unis), et qu'il a dirigé pendant 13 ans, le NICAP: (Comité National Américain d'enquêtes sur les phénomènes aériens). C' est donc l'un des chercheurs les plus documentés sur le phénomène des Ovnis, et dont l'autorité est mondialement reconnue.

     On s'étonne alors, que les reporters Paris Match, de l'époque ( peut-être que l'on ne l'appelait pas encore à l'époqueune revue People et qu'elle n'appliqu'ait pas encore la devise "Le poids des mots" et surtout "Le choc des photos" ), n'aient pas bougé, le petit doigt, pour retrouver chez les astronomes en question, un seul cliché de cette route lunaire construite récemment disait-on, à l'époque. Voilà le genre de preuve qu'un journaliste patenté, doit obligatoirement se procurer. C'est exactement comme si une météorite était tombée sur un arbre du Zoo de Vincennes, et avait calciné cet arbre, et que le journaliste s'était contenté du récit d'un visiteur pour raconter l'affaire, sans se rendre sur place pour photographier l'événement. Il serait n'est-ce pas inadmissible que l'auteur de l'article agisse ainsi. Alors pourquoi ne nous a-t-on pas montré, dans ce super Paris Match n°287, cette route lunaire si significative ?...

     Disons déjà que le fait que nous utilisons le vocable people, pour la revue Paris Match, n'est pas du tout une critique, car à chacun ses goûts qui correspondent à son niveau d'évolution. En effet, on peut d'ailleurs s'interroger sur le fait de savoir pourquoi, c'est à Paris Match et non à d'autres revues comme par exemple "Sky and Telescope" ou "Ciel et Espace" , que l'Agence World Book Science Service(WBSS) a confié son fantastique cliché, bien connu des amis d' :ARTivision


l'Agence en question, quelques temps après la publication du Paris match du 18 Janvier 1969 . Voilà Messieurs les journalistes curieux, ce que vous devez découvrirabsolument, si vous voulez convaincre ces décérébrés de dijadistes et consorts affiliés, qui sèment la violence et le désarroi dans ce monde, comme "l'ordre ismaéliens des assassins" de 1028 à 1124, déjà présenté plus haut.

Et, on saura un jour pourquoi, aucun journaliste fouineur ou pas, et même ceux de Paris-Match, n'y ont rien vu...

     Mais comme ARTivision, a toujours des données en réserve, voici une sorte de route lunaire que les médias ont évité de montrer le plus possible....

     En effet, en fouillant dans nos dossiers, le 23/05/2012, nous sommes tombés sur une missive d'un ami internaute Joël B....., datée du 30 Juin 2002, où il nous présentait une photo de la Lune extraite du site Cassiopaea de l'an 2000, et photo qui prouvait sans l'ombre d'un doute, que les autorités gouvernementales cachaient la vérité au sujet de la Lune, à savoir que notre satellite fait depuis des lustres, l'objet de travaux que l'on pourrait qualifier en termes bien terre à terre, de "Génie Civil":


     La piste rectiligne fait près de 29 km de long sur 1,7 km de large. Cette piste est courbée à gauche comme le serait une crosse de Hockey. Voici d'ailleurs, en vert, la forme générale de la structure :


     On distingue d'ailleurs, très nettement, une figure insolite, en forme de F, qui apparaît sur la gauche du tracé rectiligne :


     Donc voilà un document extraordinaire de la NASA, qui date d'avant l'An 2000, et qui n'a fait l'objet d'aucune discussiondans les revues d'Astronomie, qui ont pignon sur rue, et encore moins de débats télévisuels de prétendus journalistes et consorts, souvent à l'affût du moindre scoop d'actualité.

     Ces journalistes de Paris Match, s'ils étaient plus curieux, auraient aussi, un peu plus tard, que la sortie de leur super n° 287 de Sept 1954 , pu découvrir dans la revue très avant-gardiste, des années 61 et suivantes :


où, dans ce n° 41 en pages 17 à 26, on découvre ceci, (les colonnes sont de nous) :


      Et, ce n'est qu'une petite partie de l'article en question. Il aurait déjà été n'est-ce pas, très surprenant, que tout cela ait été imaginé par un esprit pervers, alors que l'Internet, n'existait pas à l'époque.

     Les responsables de cette revue Paris Match, ceux qui aurait bien voulu se recycler en matière des découvertes faites sur la Lune, auraient aussi gagné, il y a 43 ans ( en 2017), à connaitre vraiment les propos extrêmement courageux pour l'époque, de l'écrivain Patrice Gaston, dans son livre "Disparitions Mystérieuses" de chez R. Laffont de Janv. 1974; dans la prestigieuse collection "Les énigmes de l'Univers" :

    

     Et voici, un bref aperçu de la page 232 :

" Les savants n'ignorent pas que la Lune est habitée, qu'une activité fantastique s'y déroule depuis des lustres, que parmi les milliers de photos qui ont été prises de son sol, il en est qui sont "la" preuve . Mais la NASA se tait. Sans doute attend-elle qu'on lui donne le feu vert pour faire publiquement des révélations. Ainsi, la conquête spatiale prendra-t-elle sa véritable dimension...."

     Ce n'est pas à notre avis, la conquête spatiale qui aurait pris une autre dimension si la NASA avait parlé, mais c'est toute l'humanité qui aurait pris un autre visage...sans doute moins agressif et plus fraternel .


     Bravo donc aussi à l'Editeur R. Laffont, d'avoir osé publier en 74, une déclaration aussi fracassante qui pourtant aurait dû inspirer davantage les grands rédacteurs de Paris Match, afin qu'ils fassent éclater au grand jour cette sublime Vérité ,

     Mais, ce jour clef, parmi les suprenantes images de l' ouvrage d'Alfred Nahon,de 1973, cité plus haut, extrayons aussi celle-ci, dont le n° est 41, et où nous avons ajouté quelques commentaires :


     En haut à gauche, on aperçoit la juxtaposition surprenante de deux structures cylindriques notoires :


     Et comme légende, de cette photo, on découvre ceci :



     On voit alors que cette photo, vient de la NASA et serait donc datée d'avant 1973.

      Et, dans ce même livre, l'ami Alfred Nahon, nous avait aussi présenté une structure très bizarre, découverte par Monsieur Delcorps à l'époque Directeur du Laboratoire LAET de Liège. Cette structure apparaît sur une photographie prise par le Planétarium de la Haye :

  

      On en demeure bouche bée, n'est ce pas, et pourtant les astronomes et consorts officiels, font toujours la politique de l'autruche, et restent muets comme une carpe.

     Mais, où donc, se trouve le cratère Marius sur la Lune ?

     Sur le site de Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Marius_(crat%C3%A8re) on découvre :


     Donc apparenment, ce n'est pas le même cratère Marius dont il s'agit, mais d'un autre sans doute plus petit, car aussi d'après Wikipedia, il existe beaucoup d'autres cratères qui portent le même nom Marius :


      Il ne nous reste qu'à trouver, celui qui est traversé diamétralement par une structure en forme de pont. Si vous le trouvez, vous aurez assurément gagné le super Gros lot.

      Mais notre amie Aurélia, qui est vraiment une bénie des Dieux ( voyez son site : http://une-petite-lumiere-pour-chacun.over-blog.com ), nous a envoyé le 7/01/2015, l'url, de la photo suivante:

http://en.wikipedia.org/wiki/File:Marius_crater_hills_2213_med.jpg

, où l'on découvre , oh grand miracle, la même image, plus agrandie, de la page 41 du livre d'Alfred Nahon en question, et cela avec toutes ses importantes caractéristiques :


      Le cratère avec son espèce de pont, est bien là, en dessous du grand cratère qui est en haut à droite . Il ne doit pas être très difficile, de déterminer son nom :


      Des ruines avec de nombreux angles droits, sont également présentes :


      Et même, les deux structures cylindriques très caractérisées, vues plus haut :


      Ah, si l'on pouvait mettre tout cela, en 3D !!!

      Mais poursuivons notre investigation :

http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Marius_Crater.jpg


      En attendant, voyez que sur le site :

http://sciencepost.fr/2014/10/lune-activite-volcanique-beaucoup-recente-presuppose/


On ne voit aucun cratère traversé par un pont...

      De même sur le site :

http://volcanspassion.blogs-de-voyage.fr/2010/08/24/crateres-lunaires-et-volcaniques/


On ne voit pas non plus un cratère, traversé par un pont...

      De même sur le site , en PDF

http://jeromegrenier.free.fr/atlaspdf/craterel-o.pdf


       On ne voit pas, le plus petit pont, sur un cratère quelconque de l'image ...

Bonne chance dans vos investigations... et à vous de juger tout cela, documents à l'appui.

       Mais, nous avons aussi ce jour un autre étrange de petit pont, à soumettre à votre attention :

       En effet, il n'y a pas si longtemps, alors que nous étions dans notre garage, en compagnie d'un voisin, une forte invitation à lui montrer que dans ce garage, il y avait des documents très rares, nous a fait sortir, d'une boîte en carton bien fermée, la revue qui se trouvait au dessus d'une pile . Nous avons un peu déchiré le scotch qui encerclait la boîte, et voici la revue qui émergea à notre grand étonnement :


     Comme on le voit, il s'agit de la revue Sciences et Avenir n°153 de Nov. 1959, déjà présentée plus haut.

      Et aux pages 562 et 563, on trouve ce titre très significatif :


Mais avant de poursuivre notre exposé de ce jour, faisons ici pour les puristes, et autres satisfaits des niaseries de la NASA, une importante digression :

        En effet, il est quasi certain qu'aux USA, il existait aussi de nombreux magazines comme celui-là, ( en particulier le magazine "Sky and Telescope" , paru dès Nov 1941), qui publiaient régulièrement des informations classiques sur notre satellite comme la NASA et ses Sbires continuent à les diffuser, et informations qui s'opposent catégoriquement aux données avancées par les spationautes non officiels, comme George Adamski et Howard Menger..

    Mais, pour être plus explicite, voyons brièvement, ce que l'on nous dit, au sujet de la Lune, dans ce Sciences et Avenir n°153 Nov. 1959 :

Début de citation, page 558 :

Futures visions Lunaires ?

    ....C'est le moment de nous préparer à la première grande révélation astronomique. Ce que des esprits scientifiques pouvaient refuser d'imaginer gratuitement  nous devons le regarder bien en face: Que seront les paysages lunaires?
      ...Jusqu'ici, c'est comme par jeu que certains astronomes se sont plus à les concevoir. Sur quels  éléments certains pouvaient-ils raisonner ?
      D'abord la nudité du sol est évidente, ni fleuves, ni mers, ni forêts. Pas de nuages. Un monde strictement minéral
.       D'autre part , la certitude de l'absence d'atmosphère. D'où découlaient de nouvelles certitudes  : toute érosion aussi  bien éolienne que  fluviales, est à exclure : la lumière du soleil ne pouvant se  diffracter sur les molécules atmosphériques comme elle le fait chez nous, en donnant au ciel son apparence azurée, le ciel est noir , même en plein jour, et les étoiles y scintillent sans cesse; le fait que toute diffraction est impossible mène à comprendre que tout objet est divisé en deux moitiés bien opposées, l'une franchement éclairée l'autre franchement dans l'ombre, sans que des molécules gazeuses donnent un certain moelleux aux ombres portées; enfin, élément décisif pour compléter notre tableau, la lumière est terriblement forte, terriblement crue car les feux du soleil ne sont filtrés par rien.

  Fin de citation.


      Nous avons, comme à notre habitude, mis en évidence, en rouge, les mots clés à prendre en considération avec attention, dans cette déclaration.

     Nous avons aussi, à part du magazine en question, cet ouvrage qui nous parle de la Lune, dans les mêmes termes. ( Bien sûr, il parle aussi des autres planètes) :

  

     Nous gardons précieusement, avec une certaine nostalgie, cet ouvrage, édité en Octobre 1947, car il nous avait été offert, il y a bien longtemps déjà, à la Distribution des Prix en Terminale. Il résume toutes les connaissances astronautiques et planétaires de l'époque, qui, on le sait, sont contredites par le sieurs Adamski, et aussi Howard Menger, dont nous parlerons plus tard.

     Et voici donc, ce que l'on peut y lire, en page 112 :

     " Chaque monde, chaque projet de voyage porte avec lui une tare principale qui, dominant toutes les autres, représente la difficulté caractéristique à vaincre. Nous avons de nombreuses fois indiqué que l'aéro-astronef ne pourrait être remplacé par l'astronef tripode que le jour où nous aurions trouvé le moyen de résorber l'énorme dégagement de chaleur produit. Et en attendant, l'aéro-astronef ne saurait nous conduire dans un monde sans atmosphère. Or la Lune ne posséde pas d'atmosphère : là est sa première tare. Une autre, non moins sérieuse, c'est la trop longue durée des jours et des nuits.

     Quant au spectacle du monde lunaire, il a mille fois été imaginé. Donc, ici encore, inutile de nous attarder. Ni air, ni eau, ni la moindre trace d'une vapeur quelconque : ce ne sont vraiment pas des pespectives de villégiature bien souriantes. La Lune est, de plus, le royaume de l'éternel silence par suite du manque d'agent transmetteur des sons. Un panorama curieux sera certes celui d'un ciel tout noir dans lequel le disque solaire apparaîtra sans rayons et où les étoiles et la Terre seront visibles en plein jour....Etc...
.

     Un grand merci donc à l'internaute qui nous découvrira, le nom d'un ouvrage américain, qui dans le début les années 50, nous parlait du système solaire de manière semblable.

     Fin de la digression

      Mais revenons à notre n°153 de "Sciences et Avenir" de Septembre 1959:

     En page 564, on découvre, une superbe photo du cratère Copernic :


     Faisons ici une deuxième digression importante :

      Les scientifiques et consorts astronomes affiliés, prétendent que ce cratère est le type flagrant de cratère météoritique, dont le complexe de rayures blanches en étoile, est produit par des projections de matière expulsée du sol, lors de l'impact du météore. Le site ARTivision, donne une tout autre explication à ce phénomène, et nous présentons ici a contrario, cette image très incroyable du cratère du Valhalla, dont le diamètre est d'environ 1500 km ( Donc plus large que la France nord-sud), et photo extraite d'un satellite de Jupiter, nommé Callisto :


     Cette image nous vient de la revue"Pour La Science N° 270 d'Avril 2000", et contrairement à ce que déclare, la revue, ce cratère ne peut en aucune manière, être un cratère d'impact, car on voit au centre, une structure phénoménale, (Jamais mise en 3 D par les infographistes qui se prétendent dans le vent), et structure où figurent des formes géométriques classiques et des angles droits à profusion.

     , les médias ayant pignon sur rue, qui devraient bondir de satisfaction sur ce scoop d'ARTivision, publié dès la mi-septembre 2003, sont restés aussi silencieux qu'une pierre tombale... Et les infographistes qui croient être malins, et toujours prêts à inventer des images bidonnées, ont , fourré carrément la tête sous le sable exactement comme ceci :


     Et ils ont loupé lamentablement le coche, comme beaucoup d'autres quidams, et coche, qu'ARTivision, avait justement conduit devant leur porte.

     Mais pendant que nous parlons de ces cratères, que l'on dit météoritiques, ayant "des projections radiales de poussière", comme Copernic, voici aussi, par exemple, le cratère Tycho, de 85 km de diamètre et qui possède aussi ces rayures centrales :

  

     Mais, nous avons vu plus haut, comment un engin indiscutablement non naturel, était entrain de "raboter" la partie droite du cratère Copernic. Nous avons alors suggeré l'idée que cet engin était sans roues et fonctionnait de manière antigravitationnelle avec des énergies inconnues de nous, pour extraire du sol du cratère, des minéraux utiles aux occupants de la Lune. Nous avons aussi pensé que la poussière lunaire, pouvait donc s'y coller progressivement, et surtout s'y détacher en fonction des directions rectilignes empruntées pour le transport de ces minéraux. Cela est à l'origine de la blancheur du cratère, et surtout c'est la raison des fameuses rayures blanchâtres, pas toujours concentriques qui s'étalent autour du cratère : Voyez donc l'image suivante de Tycho, avec une rayure bien décalée, passant loin du centre du cratère :


     Rappelons que le cratère Tycho, a près de 85 km de diamètre, et cela fait que le décalage observé de la rayure, est donc très significatif et ne peut être, selon nous, une projection venant du point de chute d'un météore quelconque

     Si vous avez une meilleure explication du phénomène, soyez assez aimable de nous l'envoyer, afin que nous puissions la publier, dès réception....

     Tout ceci nous remet aussi en mémoire la photo de ce cratère Copernic, que nous avions déjà montrée dans de très nombreux articles, et photo qui fut tirée de l'exceptionnel Science&Vie de l'époque d'Avril 1964, que tout collectionneur des choses de l'espace se devrait de posséder :


     Pour le puriste qui aime à rechercher, la source d'un document, disons que dans ce n° 559 dans la rubrique L'UNIVERS, figure un article incroyable pour l'époque, jamais repris ensuite dans ce magazine, et intitulé : " Des lueurs étranges sur la Lune". Voici donc comment se présente le début de cet important article :


     Mais revenons à notre affaire du cratère Copernic...

     Juxtaposons alors les deux images, celle de Science&Vie étant à droite:

  

     Hélas le Sciences et Avenir (de gauche) ne spécifie pas clairement de quel télescope est tirée cette image, mais d'après le Science&Vie d'Avril 1964, la photo du cratère Copernic, fut aussi prise, par l'observatoire du Mont Wilson en Californie, observatoire très cher à notre site, et on expliquera une autre fois pourquoi... (hélas on ne dit pas quand) . Aux spécialistes de répondre, car l'image semble être la même, plus ou moins agrandie sur les bords :

     En page 584, du n° 153 de Nov. 1959 de Sciences et Avenir, retrouvé dans notre garage, nous avons scruté cette partie de l'image en haut à gauche, et à notre grand étonnement, il y figurait, le cratère avec un petit pont tel que :


     En agrandissant on voit apparaître en haut à gauche, une chaîne de montagnes et pas loin en dessous, le cratère Tobias Meyer, tel que :

     C'est juste à côté de Tobias Meyer, qu'il y a, ce petit cratère traversé diamétralement, par une sorte "de pont ou de muraille" :

  

     Notons en passant, que sur Google, on découvre que le diamètre de Tobias Mayer peut être évalué à 30,5 Km,, alors le soi-disant "le petit pont", aurait selon nous, grosso modo, un diamètre voisin de 6 km. Merci mille fois à l'internaute béni, qualifié pour ce genre d'évaluation, de nous de préciser cela .

     Mais, où l'affaire se corse, c'est que notre grande amie Aurélia (http://www.unepetitelumierepourchacun.com ), nous avertit que sur le site Wikipedia, on trouve la photo de Tobias Mayer, prise par la sonde Orbiter 4, telle que :

http://en.wikipedia.org/wiki/File:T._Mayer_crater_4133_h2.jpg


      Comme, on le voit, notre "le petit pont", est devenu un ensemble élargi plutôt complexe, en forme d'X. tel que :


      Comparons de plus près ces structures:


      Donc, il y a bien une grosse anguille sous la roche, et le petit pont insolite, est devenu comme par enchantement, une sorte de montagne superbement assise, entre deux cressasses, toutes les deux bien banales et il n'y a donc, , plus rien d'insolite à voir. Point Barre...

      Pour les puristes qui en veulent plus, on trouve sur le site :

http://www.lpi.usra.edu/resources/lunar_orbiter/images/aimg/iv_133_h2.jpg


Et c'est sans doute la même sonde lunaire Orbiter 4, qui a pris cette photo agrémentée, bien sûr, de quelques manipulations propices de la NASA et consorts affilliés:


     Mais ce 22/08/2017, quittons ces attributs lunaires très prosaïques, pour monter tant soit peu, le niveau psychique, de cet exposé car, on le sait, le site ARTivision, est aussi un site Mystico-Rationaliste, (mot que vous ne trouverez dans aucun dictionnaires), et pour cela, il intégre pleinement des affaires dites transcendantes, de très haut niveau, et tout-à-fait surprenantes...

     Ainsi revoyons, ce passage tiré de notre article :

http://www.artivision.fr/preuvesflagrantesII.html

où, nous avons écrit ceci, de très important :

      " Aussi incroyable que cela puisse paraître à beaucoup de monde, l’humanité terrestre traverse un processus de changement évolutionnaire dans sa manière d’expérimenter la vie. Nous devrions devenir une civilisation galactique qui inter-agirait positivement avec plusieurs civilisations de notre galaxie et univers, et aussi avec d’autres univers. C’est notre véritable destinée de passer d’une société basée sur la peur et la compétition à une société basée sur l’amour, la Paix et l’harmonie. L’actuel chaos est simplement une partie de l’accélération du changement."


      Les mécréants détracteurs irréductibles et consorts intellectuels agnostiques, vont encore grincer amèrement des dents, en lisant, ce qui suit, encore tiré de l'ouvrage déjà présenté plus haut :

  

et venant encore de leur prétendu affabulateur, super vendeur de hot-dogs du Mont Palomar

      Mais lisez donc, ces propos sublimes, d'Adamski, et paroles qui confirment parfaitement ce qui précède :


      Et amplifions mieux encore, les propos qui ont retenu notre attention ci-dessus :

      ..quand un nombre d'hommes suffisant, réalisera ce qu'ils sont et qu'avec tout leur cœur ils désireront changer en abandonnant leurs activités personnelles et leur désir de briller l'un par rapport à l'autre, que le changement s'effectuera.

     - Aucune personne, aucune nation, aucune partie n'est seule à blâmer pour les conditions qui passèrent devant mes yeux, de même aucun fragment de civilisation ne fait quoi que ce soit pour les changer. La responsabilité gît dans chaque personne, et qui peut, par la force, en changer une autre ? Un esclavage qui est le résultat de siècles d'incompréhension, de divisions et de désirs personnels pour le pouvoir, est difficile à briser.


     Fin de citation

      Tout cela, exprime bien le fait que les Nations qui ne devraient plus exister, s'affrontent en douce, sous des prétextes économiques, culturels, religieux, sportifs etc... ce qui perpétue la division des humains, et aussi qui entretient leurs tiraillements mutuels incessants.

     Alors pour vous, cet Adamski, est-il toujours un gourou de secte, vendeur de hots dogs à Palomar city ? - ou un philospophe de haut niveau, dont il convient de lire avec attention, les œuvres tout à fait hors normes - .

     Mais, voici aussi une autre partie extraite des pages 70 et 71, toute aussi troublante :


     Vous constatez alors que les amis célestes d'Adamski, nous parlent sans aucune retenue de l'Unique Divin Créateur, (comme si, cet être existait vraiment), et entité , que le site ARTivision, appelle parfois Le Très Haut ou La Source ...

     Mais demandons, justement, au Maître de Findhorn, ce qu'il pense ce 22 Août, de toutes ces petites choses de la Vie, qui nous arrivent souvent, sans que l'on sache pourquoi ! :
Peu importe où tu es ou ce que tu fais
La source est avec toi, toujours.

Mais si tu n'en as pas vraiment conscience,

tu peux traverser la vie comme un aveugle,

inconscient des merveilles et des beautés qui t'environnent,
tâtonnant pour trouver ton chemin dans l'obscurité.

Quand tu es conscient, tu as des yeux pour voir et des oreilles pour entendre.

Toutes les petites choses de la vie ont un sens nouveau et plus profond.

Tu ne prends rien comme allant de soi,
mais tu distingues un plan et une intention sous-jacents
dans tout ce qui se passe dans ta vie.

Tu trouves une joie et une élévation véritables dans tout ce qui t'arrive.

Tu vois avec les yeux de l'Esprit.

Tu comprends les choses importantes de la vie,
et celle-ci est pleine à déborder de joie et de bonheur.

Tu commences à te rendre compte que rien,

dans tout ce qui se passe, n'arrive par hasard. .

Tu reconnaîs La main de la source en toute chose, .

et ton cœur est rempli d'amour et de gratitude.


La petite voix : Eileen Caddy. Le Souffle d'or (1994).
Méditation pour le 22 Août, après adaptation d'ARTivision.

     Rappelons qu'Eileen Caddy, était la cheville ouvrière, de ce que l'on a appelé, les jardins de Findhorn...

http://www.artivision.fr/Findhorn1.html
http://www.artivision.fr/Findhorn2.html

     Que celui, qui a de bons yeux, pour voir et lire tout cela, en tire l'illumination logique qui s'impose, et surtout, le désir latent, d'en savoir plus.

     Rappelons à toute fin utile, que le site ARTivision, est un site très pragmatique, qui assurément, n'a aucune visée conduisant à une religion existante quelconque. et, que ce site, n'a pour rôle que présenter, des concepts nouveaux, souvent occultés, volontairement ou pas, par nos pontifes et consorts intellectuels blasés, bien assis ( et qui aiment à y bomber le torse), dans cette socièté bancale à la dérive ... (Selon nous, bien sûr).

      Mais ce 26 Août 2017, disons en premier lieu, que la question très surprenante qui se pose, est de savoir pourquoi ce fameux Adamski, (et ses virulents détracteurs se taisent lamentablement à ce sujet), et spationaute non officiel, (on l'a dit plus haut) qui connaissait très bien les théories officielles, concernant la Lune et les autres planètes de notre système solaire, qui étaient diffusées dans nos universités, a pris carrément le contrepied des déclarations officielles à ce sujet...

       D'où, pour les puristes, qui aiment remonter aux sources d'une information, notre troisième focus :

Troisième focus : Quand ARTivision, démontre qu'Adamski contre toute attente, prend les astronomes et consorts affiliés, totalement à rebrousse-poil.

     Voyons maintenant ce que Adamski, par opposition aux commentaires donnés sur la Lune plus haut par le livre d'Albert Ducrocq , et commentaires aussi surtout tirés, de la revue Sciences et Avenir n°153 Nov. 1959 : page 558, dont voici, étant donnée son importance, une fois encore la couverture mémorable :


         En effet voici ce que nous dit Adamskidans son ouvrage de 1955, publié chez Abelard-Schuman :


    Et ouvrage qui ne sortira en français, que 24 ans plus tard, chez Moutet Editeur en 1979


         On peut alors lire à la page 81, ce passage renversant :

"- Peut-être puis-je illustrer ceci un peu plus clairement", continua le Saturnien. "Vous avez sur Terre une petite île dans un océan. Aussi loin que la vue peut s'étendre, il n'y a pas d'autre terre. Cependant, des hommes peuvent vivre sur cette île aussi bien que sur les vastes masses que vous appelez continents. Dans l'espace, les corps sont comme des îles; certains sont grands, d'autres petits., tous sont entourés et supportés par la même force qui leur donne la vie.

- Beaucoup de vos savants ont exprimé l'idée que la Lune est un corps mort. Si cela était vrai et que la Lune était morte, suivant le sens que vous donnez à ce mot, il y a longtemps qu'elle aurait disparu de l'espace par désintégration. Non ! Elle est bien vivante et supporte une vie qui comprend des humains. Nous avons nous-mêmes un grand laboratoire, juste au-delà du bord de la Lune, hors de la vue de la Terre, dans la section tempérée et fraîche de ce corps."

     Je demandai si le vaisseau passerait assez près pour le permettre de voir la surface notre satellite de mes yeux.

     Il sourit et dit : " Ce ne sera pas nécessaire. Venez et regardez; avec cet instrument, nous pouvons rapprocher la Lune à une très petite distance de l'endroit où nous nous trouvons de sorte que vous serez capable de la voir aussi clairement que si vous vous y promeniez."

     Je lui demandai à quelle distance nous étions à présent de la Lune et il me répondit: "A environ cinquante mille miles".

     J'espérai beaucoup que nous pourrions tourner autour de la Lune afin que je puisse voir par moi-même ce qui se trouvait de l'autre côté, dans, la zone tempérée qu'il avait mentionnée. Au même moment, je réalisai qu'il pourrait y avoir là des choses qu'ils n'aimeraient pas que j'observe. Cette pensée reçut une prompte confirmation du pilote saturnien...

"- Nous devons vous éprouver d'abord à propos des renseignements déjà donnés, avant de vous révéler diverses choses. Nous réalisons peut-être mieux que vous la faiblesse des hommes, même celle de ceux qui ont un grand désir de bien agir. Nous devons faire attention de ne pas ajouter la destruction terrestre..."
"


     Fin de citation

     Notons bien alors cette affaire de "laboratoire installé juste au-delà du bord de la Lune", placé hors de la vue de la Terre...

     Disons ici, au novice qui entre pour la première dans le site ARTivision, que cela serait de la pure Science-Fiction, si nous n'avions pas déjà, justement parlé, dés le 28/08/1998, d'une affaire de superstructure gigantesque découverte, sur le bord de la face cachée de la Lune, sur une photo du globe lunaire, publiée à la page 33, du Paris Match 1028 du 18 Janvier 1969.


     Et voici deux agrandissements de la structure en question :


et en 3D, on a aussi :


      Cette superstructure fait près de 30 km de long , et la partie centrale, semble etre constituée de plusieurs sphères de près de 4 km de diamètre chacume .

      A vous de juger tout cela, documents à l'appui...

    Mais, peut-être conviendrait-il ce jour, de faire ici un sérieux voyage dans le Temps en plongeant dans ce texte peu ordinaire :


    Tiré des pages 91 et 92 de l'ouvrage de George Adamski " A l'intérieur des Vaisseaux l'espace" , déjà présenté ci-dessus.

    Comme on le voit, le Passé de cette planète Terre semble être bien plus fantastique, que ne saurait l'imaginer, un maître, très aguerri de la Science-Fiction . D'ailleurs, on se demande, (nous l'avons dit souvent), pourquoi cet Adamski n'a pas jugé bon, d'écrire plutôt lui aussi des romans de S-F, qui lui permettraient à tous les coups, d'obtenir le Prix Jules Verne, de l'époque, et surtout de bénéficier d'une plus grande considération, de ses concitoyens , et des autres quidams d'ailleurs...

       Mais un événement assez surprenant, nous oblige à faire ici, une importante digression :

       En effet, le Mardi 22 Août, nous avons acheté exceptionnellement, le journal local, pour voir si certains spécialistes d'astronomie, allaient tout de même nous parler de la couronne solaire, peu visible cette fois pour l'éclipse partielle, alors qu'elle fut superbe ici, pour l'éclipse totale en 1998 :


      Mais c'est, cet entrefilet, qui a fait, Tilt, pour nous, bien sûr :


      Nous avons immédiatement écrit à la Maison en question, en expliquant, avec photos à l'appui, que pour ARTivision, la réalité dépassait de loin, les écrits de nos meilleurs auteurs de science-fiction, et nous avons ainsi montré, que par exemple, le maître de la littérature fantastique, notre grand Jules Verne, dès 1866, au moins, dans son ouvrage intitulé "Voyages et aventures du capitaine Hatteras" tome 2 , montre, qu'il était au courant de cette affaire des "ouvertures polaires", que nous n'avons apprise qu'en 1972, lorsqu'une aimable amie de la Métropole a eu la très géniale idée, de nous offrir le livre "La Terre creuse" de Raymond Bernard , publié en 1971 chez Albin Michel, dans la prestigieuse collection, hélas disparue "Les chemins de l'impossible" (très difficile à trouver, et très cher sur Web ) :


       Mais, les détracteurs zélés et consorts intellectuels blasés nous diront vite fait, "que tout cela ne sont que des mots prononcés, sans aucune preuves tangibles...".

       Disons pour répondre à ce laïus de vrais néophytes, que nous avons déjà publié, près de 100 articles, à ce sujet : Voir leurs urls à Articles Terre creuse.html

      Et puis dès 2004, nous avons eu d'un très fidèle internaute canadien, la très grande chance, de recevoir l' image de gauche suivante :

  


       Cette inage qui venait à l'origine du site: http://www.pousada.ch/erde/pol.html, qui hélas n'existe plus a été bien sûr, étudiée en long et en large par un infographiste très qualifié, qui en a déduit que ses caractéristiques étaient déjà pour l'époque exceptionnelles. Nous avons déjà diffusé, le rapport de cet infographiste dans de nombreux articles. A vous de juger....

      Mais, beaucoup plus tard, pourtant nous avons aussi, par un heureux hasard, (que nous ne pouvons décrire ici), réussi à mettre la main, sur cette étonnante photo :


     Cette superbe photo nous a été envoyée notre ami de longue date, Frédéric(ashtar-sheran.htm), qui nous explique que cette photo est extraite de la vidéo plutôt ancienne :

http://www.dailymotion.com/video/x9mgp5_hollow-earth-15-battle-of-armageddo_webcam

     On voit alors que, cette image est exactement la même que celle dejà vue plus haut, mais elle a été redressée ...

    Cette inclinaison, s'explique par le schéma suivant :



    Où l'on voit alors, que le disque représentant le vortex polaire en question, ne se juxtapose pas juste au-dessus du Pôle Nord, d'après le site ( http://www.ourhollowearth.com/PolarOpn.htm), il existe bien un Pôle Nord géographique, tel que l'axe polaire de rotation, n'est pas confondu avec l'axe passant par le centre des trous polaires, comme l'indiquerait le schéma :



      Remercions alors vivement le France-Antilles du 22 Août 2017, ce qui nous prouve, une fois de plus, que le Hasard, fait vraiment souvent très bien les choses, sur ARTivision.

    Fin de la digression.

       Mais ce 27/08/2017, nous venons de nous apercevoir que l'url très important, cité ci-dessus :

http://www.dailymotion.com/video/x9mgp5_hollow-earth-15-battle-of-armageddo_webcam

ne s'ouvre pas sur nos vieux ordinateurs. Nous avons trouvé àlors, sur Google, un autre url en anglais hélas, mais plus fiable :

http://www.popscreen.com/v/74PqM/Hollow-earth-15-Battle-of-Armageddon



    Merci mille fois, à l'internaute béni, qui nous retrouvera l'url classique, où l'on pourrait écouter cette video clef, en Français.

       Mais, nous avions aussi, oublié de dire, plus haut, que notre missive à l'organisme: mediateque@villedugosier.fr ( missive qui n'a toujours pas reçu de réponse ), comportait aussi, ce texte plutôt ahurissant :

       " Pour mieux encore illustrer tout cela, voici quelques autres images de Mars où la calotte polaire est carrément en relief comme une sorte de casquette :


      Pas mal, n'est-ce pas, ces "couvre-chefs lumineux" , bien en relief, au dessus de la planète !!!

      En voici encore d'autres, où l'on voit, que la calotte brille sompteusement, alors que la région environnante est dans l'ombre...




      Mais, il n'est pas besoin d'être un docteur en Philosophie pour savoir, que chacun situe son appréhension des choses et ses priorités, en fonction de ses préocupations immédiates. Cependant, il arrive souvent que quelques temps plus tard, ( pour les textes bibliques, par exemple, il faudra attendre des siècles) , ces préoccupations se révèlent n'avoir été que des futilités, qui n'apportaient rien à la compréhension de notre environnement, et à notre intégration dans la communauté humaine de cette planète en grande évolution...


      Donc, pour ARTivision, voici aussi, un autre fait cosmique irrécusable très cher à notre site, et fait qui concerne l'astre nommé Titan, le plus gros satellite de Saturne, et dont on attend toujours, des éclaircissements notables, de la part des spécialistes...


       Pas besoin de redire ici, que c'est cet œil surprenant de Titan , extrêmement brillant ci-dessus, qui nous interpelle assurément,, et où l'on voit nettement juste en-dessous une sorte réverbération sur les couches de l'atmosphère de l'astre, prouvant que cette luminosité vient de l'intérieur . (voir le bout de la flèche rouge).

      Il faut aussi remarquer surtout que c'est parce que la sonde Cassini Huygens avait été mise au point par plusieurs nations, dont l'Allemagne, la France, l'Italie..., que ces pays et d'autres, ont eu un accès direct en temps réel aux informations de la sonde. Donc la NASA, a été prise de court, et n'a pas eu le temps de nous cacher, ce disque extrêmement lumineux, qui est apparu au Pôle Sud de Titan.....

     
Disons alors que la photo précédente, vient bien sûr, de la NASA elle-même, et fut présentée en début Juillet 2004. On la trouve à l'url du site tel que :


On découvre alors ceci d'abord justement en noir et blanc :


Et voici alors, un semblant d'explication de la NASA :


     En rouge, on comprend : " Un brillant nuage de particules de méthane apparaît au pôle sud des 3 images. .."

     Oh là ...."un nuage de particules de méthane", disons que ce méthane, a dû être chauffé à blanc, et ionisé sous forme de plasma, par un phénomène naturel inconnu, pour nous fournir une luminosité d'une telle intensité, amplifiée magnifiquement par les rayons d'un Soleil, qui, on le sait, est très éloigné de Titan, de près d' 1,5 milliard de Km...

       On le voit, ici la NASA, parle de " d' un brillant nuage de particules de méthane qui apparaît au pôle sud de Titan " , ce qui nous montre une fois de plus que les mots employés nous éloignent, tout aussi assurément, de la réalité.

     Et en couleur, c'est bien mieux sur le même site de la Nasa on trouve aussi ceci :



     Pas besoin d'être fortiche en anglais, pour découvrir que le laïus en dessous de l'image, ne mentionne plus du tout, le disque blanc apparu ( Bien sûr, on en a déjà parlé ci-dessus, et pour la NASA, pas de bavardage inutile n'est-ce pas !!) . A vous de juger.

     Mais ajoutons une image en couleur, de plus :


     Le point lumineux au bas de la planète, est toujours là, et, étant donnéé sa grosseur, ce point correspond en fait, à un disque superbement lumineux gigantesque d'environ 300 Km de diamètre .

A vous de juger,  tout cela, documents à l'appui.


      Fin de citation.


      Nous avons aussi écrit à cet organisme du Gosier que nous n'avions pas le temps ici d'en dire plus, mais, qu'il fallait savoir que nous avions déjà publié près de 100 articles sur le sujet, et que si l'on voulait, découvrir un ouvrage qui laisse loin derrière, celui de Jules VERNE "VOYAGE AU CENTRE DE LA TERRE" de (1864) publié à Paris par le prestigieux
Editeur Pierre-Jules Hetzel & Cie, alors il fallait aller à la page :

http://www.artivision.fr/SmokyGod.html
ou
http://artivision.pagesperso-orange.fr/SmokyGod.html

, où l'on découvrira l'ouvrage :

  

      Le site ARTivision, avec ses très faibles moyens, fut pourtant le premier, à traduire sur le Web français, dès le 6 Avril 2001, cet ouvrage ...et plus tard, des professionnels, l'ont aussi fait.

      Bravo, donc à cet organisme du Gosier, d'avoir eu, l'idée géniale, d'organiser ce concours, et les amis ARTivision, marqueraient aussi, un grand coup, en écrivant leurs impressions, à cet organisme, pour voir sa souveraine réaction, à tout cela...

      Mais, ce 29 Août 2017, poursuivons l'analyse, des propos tout à fait hors normes du sieur Adamski, qui, nous l'avons déjà dit, a vraiment loupé le coche, d'être classé, comme l'un des meilleurs auteurs de Science-Fiction (comme l'aurait sans doute apprécié, la Médiathèque du Gosier, déjà présentée plus haut). Cela nous conduit à introduire ici notre quatrième focus :

Quatrième focus :Quand on découvre que George Adamski , dit qu'il y a une atmosphère sur la Lune, où se perpetue une vie végétale et même animale .

       En effet aux pages 80-81, du livre de Moutet, ce passage significatif, où dans un langage moderne, on pourrait alors dire, qu'Adamski, "casse la baraque" :



     Vous avez bien noté cette affaire d'atmosphère et d'ombre de nuages mouvants. Tout cela serait à se tordre de rire, si nous n'avions pas aussi dans nos dossiers, cet entrefilet exceptionnel de la Revue Sciences et Avenir de Novembre 1995, revue qui a, on le sait, pignon sur rue en matière de vulgarisation scientifique :


     Mais, nous avons aussi, cet entrefilet venant notre ami Roch Saûquere , Directeur de la revue Top Secret et tiré du numéro 69 d'Octobre- Novembre 2013,

      Ces deux entrefilets sont très importants, car ils montrent sans l'ombre d'un doute que la NASA et ses sbires, assurément, nous prennent assurément "pour des abrutis notoires" .

         Mais, reprenons volontairement ce texte d'Adamski, déjà présenté plus haut, et tout à fait extraordinaire pour l'époque :


       Ce que nous n'avions pas dit plus haut, c'est que le Temps des révélations, est bien arrivé, et que le Grand Maître de Findhorn, dont nous présentons souvent certaines méditations, s'est justement exprimé sur le sujet, près de 31 ans après Adamski, et d'une manière très stupéfiante, pour les très fiers dirigeants de cette planète... Mais voyez cela, vous-même :

Qu'il ait aucun sentiment de compétition entre vous.
Quand vous prendrez conscience que
chacun a un rôle spécifique à offrir au Tout
cet esprit de compétition disparaîtra,
et vous pourrez vous détendre et être vous-mêmes.

Comme la vie devient plus simple
quand tu cesses d'essayer d'être quelque chose que tu n'es pas !
Tu as ton rôle à jouer dans le Tout ,
alors joue-le au mieux de tes capacités.
Le Très Haut vous dit de vous aimer les uns les autres.
Le fais-tu ou, par simple tolérance,
te donnes-tu des excuses en disant
qu'il y a certaines âmes avec lesquelles tu ne peux pas te fondre,
vu que vous êtes à des lieues l'une de l'autre ?

Vous êtes tous les bien-aimés du Très Haut ,
et plus vite vous en prenez conscience,
mieux ce sera, car vous êtes tous sous Son regard,
et Son amour coule vers chacun de la même manière.

Lorsque vous pourrez aussi accepter le fait,
que vous faites Un avec Lui,
vous pourrez accepter que vous faites Un, les uns avec les autres.


La petite voix : Eileen Caddy. Le Souffle d'or (1994).
Méditation pour le 16 Mars , après adaptation d'ARTivision



      Curieux n'est-ce pas, que ce langage qui s'oppose à tout le contexte de notre civilisation moderne, dont la maxime habituelle semble être : "Otes-toi de là, que m'y mette"

Alors, Messieurs les fidèles fervents des joutes militaires, culturelles, ou sportives, les Jeux olympiques ou autres quelconques compétitions, entre les humains si fiers de les exiber, cela vous branche toujours ...

     Mais, pour ceux qui continuent à rire sous cape en pensant que tout cela, ne sont que des foutaises, pour mieux comprendre cette affaire, lisez plutôt ce qui suit :


Extrait des pages 186 et 187 de "L'Être Solaire" de Soria Edition Ariane Juillet 2002.


     Comme on le voit la situation est loin d'être cool sur cette planète.

       Cela semble désormais très clair n'est-ce pas!!! , aucune notion de compétition, ne doit s'installer entre les hommes, et briser ainsi le contexte de l'Amour véritable entre eux. Vous pensez-bien, que ce n'est pas demain la veille, que nos sociétés actuelles, accepteront cette idée.

      Cette acception, pourtant superbement logique en elle-même , n'a évidemment pas plus à certains détracteurs du sieur Adamski, qui allègrement et avec insistance, ont continué à le traiter d'affabulateur psychopathe ou de gourou de secte . Mais, soyons fair-play, et présentons ici alors, un exemple, très significatif de cela , qui se trouve dans l'ouvrage de la collection intitulée "Pour et Contre", dont voici un exemplaire classique, publié en début de 1969 :


et voici le passage, du grand ufologue d'Aimé Michel, qui se trouve en page 29 :


     On ne peut être plus caustique, n'est-ce pas !!, alors que le premier travail, de ce grand précurseur spécialiste des soucoupes volantes, aurait été d'obtenir et de présenter, un document incontournable, prouvant que les extrordinaires photographies Adamski, suivantes étaient vraies ou fausses, au lieu de critiquer dans le vide, pour se faire mousser devant ses collègues . Point barre.) :

     Ces photos étaient obtenues souvent avec des appareils primitifs ayant des plaques photographiques et dans tous les cas, les plaques qu'il a utilisées étaient des plaques très anciennes, même à ce moment-là , et l'équipement obsolète dont il disposait ne se prêtait pas facilement à des manipulations , sans laisser de traces tangibles évidentes...

  

 
    Mais historiquement, dès Janvier 1951, on avait déjà vu ceci :


       Or justement, Adamski a photographié aussi ce super cigare :



    Ces références sont tirées du fascicule :



     Mais changeons ici de palier, car il y a aussi, les déclarations renversantes, d' Howard Menger, spationaute non officiel, aussi célèbre qu'Adamski:

      Et, à la page 228 de son ouvrage hors normes, en français :



où, il prétend avoir mis le pied sur la Lune :


     Puis sautons à la page 229 :


     Et pour terminer, voici le bouquet final :


     Et l'image incroyable qui accompagne ce paragraphe :


      Et avec quelques couleurs, c'est mieux :


     Nous ne saurions bien sûr, affirmer que les zones sombres de cette image, sont des projections de nuages de la Lune en suspension comme le prétend Howard Menger. Aux spécialistes de répondre.

     Mais, et ce mais, est d'une importance capitale, car avec les puissants ordinateurs dont disposent actuellement, la NASA et les spécialistes de l'espace, on s'étonne franchement qu'il n'y ait jamais eu jusqu'à présent ( Fin Août 2017) , un seul rapport démontrant que cette photo a été faite à partir d'une maquette, réalisée en secret par son auteur, et de plus,que ce paysage n'existe pas sur la Lune.

      La, C'est le vrai silence de la tombe.

    D'autre part, nous aimerions bien aussi que l'on nous explique, comment un citoyen américain, dans le courant du mois d'Août 1956, (On ne pouvait pas, alors utiliser les traitements d'images informatiques), a pu prendre cette photo vraiment étonnante de la Lune, où l'on aperçoit le bord d'un hublot dans le coin supérieur gauche. Certains, pas bien informés, diront vite pour noyez le poisson que qu'Howard Menger, n' a pu publier cette photo qu'en 1959, lors de la publication de son livre et à l'époque, il y a avait déjà des sondes envoyée vers la Lune et donc qu'qu'Howard Menger, a pu subtiliser en douce à la NASA ou chez les soviétiques, le cliché en question.

    On sait par ailleurs que le 2 janvier 1959, les soviets ont lancé leur sonde Luna-1 (alors surnommé Lunik), qui est passé à 6500 km seulement, et pesant 361 kg, contre 5,9 kg seulement pour le Pioneer 4 américain ...qui le 3 mars 1959, était passé à 60 000 km de la Lune.

     En outre l'exploit de Luna-1, qui n'était qu'un prélude, car le 12 Septembre 1959, Luna-2, a pris à son tour la route de la Lune, sur laquelle elle s'écrase deux jours plus tard, dans la Mer de la Sérénité.

    Certains petits malins diront vite Howard Menger a pu faire subtiliser chez les soviets, une photo de cette sonde Luna-2 . En effet, pour la première fois, dit-on en effet, dans nos universités, un objet construit par l'homme a atteint un autre corps céleste. (Note du Webmaster : Mais nous avons appris que cette sonde n'avait pas d'appareils photographiques, embarqués à bord et que par conséquent, elle ne pouvait pas photographier le sol lunaire en s'y écrasant) .

    Mais justement, en quel mois de 1959, fut publié le livre d' Howard Menger, avec cette photo fabuleuse ?

    Nous avons longtemps cherché sur le Web, cette information et finalement, nous sommes tombés avec un grand bonheur, sur un seul site placé à :

http://www.goodreads.com/work/editions/21843940-from-outer-space-to-you

, où l'on découvre alors ceci :


    Donc exit, toutes les sondes spatiales, venues après Janvier 1959, et donc définitivement Luna 2, du 12 Septembre 1959, avec ou sans camera .

     Si donc, Messieurs les détracteurs et astronomes zélés, vous ne pouvez fournir aucun éclaircissement officiel et écrit noir sur blanc , à ce sujet, alors, cette seule photo constituerait, en elle-même, un élément pour le moins très sérieux, de la véracité des propos surprenants d'Howard Menger, et nous nous interrogeons évidemment grandement, sur le silence, (des médias et des journalistes soi-disant curieux de nature), au sujet de cette incroyable photo, et nous attendons, bien sûr, avec ferveur vos déclarations retentissantes, à ce sujet. Point Barre ...

    Mais revenons aux écrits Adamski, concernant une affaire d'anges déchus, ce qui nous conduit à notre cinquième focus :

Cinquiéme focus :Quand on découvre que George Adamski évoque une affaire d'anges déchus, placés sur Terre, il y a des éons, et aussi surtout, le fait qu'il ne peut tout révéler de ce qu'il a appris de ses amis de l'espace. .


    Mais poursuivons ici, notre sublime voyage dans temps, vu plus haut, et que nous a fait faire Adamski dès 1955, mais de grâce, cher novice, accrochez-vous bien aux murs et vous allez vite voir pourquoi !:

    En effet page 94 du livre de 1955, on trouve ceci :


    Et en pages 95 et 96, on trouve cela :


     Quelle plongée vertigineuse dans le Passé fabuleux de notre planète et, alors vous comprenez maintenant n'est-ce pas pourquoi Adamski, aurait mieux fait d'écrire des romans de Science-Fiction, et que cela lui aurait été, bien plus profitable...

    Mais cette affaire de bagne terrestre, nous rappelle étrangement, ce que nous raconte Rose C, dans son ouvrage incroyable, publié aux Editions du Rocher au début de 1979, , et déjà cité dans le premier volet :

  

    Reste à savoir siRose.C, connaissait l'Anglais pour soustraire avant 1979, exactement la même déclaration ( page 40) , disant que la Terre a été d'abord un bagne, pour les récalcitrants du système de vie planètaire de l' époque. Comme tout celà est curieux n'est-ce pas !!! et, à vous de juger....et revoir :

http://www.artivision.fr/RoseC.html

    Venons-en maintenant où Adamski, declare qu'il ne doit pas tout révéler de ce que ses amis de l'espace, lui ont dit :


    Ceci est tout aussi clair, qu'en 1955, George Adamski, ne devait pas révéler certaines vérités qui lui avaient été confiées à l'époque, et en particulier, le fait toutes les autres planètes sont creuses, qu'elles soiont habitées à l'intérieur et qu'elles ont des ouvertures aux Pôles (on n'avait pas encore les données satellites requises à cet effet, car le premier satellite nommé Spoutnik 1, fut lancé le 4 Octobre 1957).

      En effet, si Adamski en 1955, avait révélé par exemple qu'il existait à chaque pôle de la Terre "un vortex", qui permet d'entrer à l'intérieur de la planète, cela aurait ajouté à son récit une note d'incrédulité gigantesque, qui l'aurait discrédité totalement et on aurait vite fait, n'est-ce pas, de l'enfermer dans un hopital psychiatrique. Point barre...

      Mais, on le sait, le ARTivision, a toujours en réserve des éléments qui confirment extraordinairement ses dires :

      Nous prions donc ici, les novices ingenus , de bien attacher leur ceinture, car à l'altitude, où nous allons evoluer il risque d'y avoir de sérieuses turbulences :

      Voici donc, ce que l'on découvre dans l'ouvrage très surprenant, d'Aurélia Louise Jones et de Dianne Robbins nommé "Télos: Révélations sur la Nouvelle Lémurie", publié aux Editions Ariane en 2002 . (Il y donc déjà, 15 ans , en 2017 ):

  

" Plusieurs membres de l'ordre religieux se sont réunis par petits groupes, en des points stratégiques un peu partout ; ils prièrent et chantèrent tout en périssant. Le chant qu'ils entonnèrent alors est au­jourd'hui celui de Auld Lang Syne (en français, la mélodie "Ce n'est qu'un au revoir" ). Leur geste était motivé par l'idée que chaque expérience tragique laisse une cicatrice et un trauma profonds dans le corps éthérique et la mémoire cellulaire des gens, et que ces stigmates prennent plusieurs incarnations à guérir. L'action et le sacrifice des prêtres et prêtresses, qui choisirent de demeurer ensemble et de chanter jusqu'à la fin, permirent d'atténuer la peur, et un certain degré d'harmonie fut préservé. Ainsi, les blessures et traumatismes causés aux âmes qui moururent alors furent fortement minimisés. Il est dit que les membres de l'ordre du temple, ainsi que les musiciens, chantèrent et prièrent jusqu'à ce que le niveau de la mer ait atteint leur bouche. Alors, ils furent aussi engloutis. Les multitudes dormaient, le ciel était encore d'un indigo profond et, pourtant, tout était terminé ; aucun membre du clergé n'avait quitté son poste, nul n'avait affiché de peur et la Lémurie fut anéantie en toute dignité. Auld Lang Syne fut le dernier chant jamais entendu dans la contrée de la Lémurie."


     Cette situation est entrain de se répéter en ce moment pour tout le vaisseau Terre, tout entier, qui va parait-il abandonner son enveloppe 3D, pour accéder à une autre dimension, et certains humains sont entrain de revivre exactement la situation du Titanic...Que donc, la Force soit avec eux.

     Mais, nous l'avons dit souvent, puisqu'il faut dit-on ," battre le fer pendant qu'il est chaud " , voici en plus, donc quelques lignes significatives des pages 29 et 30, de cet ouvrage ( et au novice ingénu, nous lui demandons alors, aimablement, de bien s'accrocher aux murs) : (Les mots en relief sont évidemment de nous et c'est ici, Adama, un ancien lémurien , qui nous parle) :

     "Toutes les planètes sont creuses ; autant celles de ce système solaire que de l'ensemble de l'univers. Naturellement, elles ne possèdent pas toutes une densité tridimensionnelle, mais elles sont toutes creuses à l'intérieur. La plupart sont peuplées de sociétés appartenant à diverses dimensions, surtout à la cinquième et au-delà. Bien qu'il y ait encore plusieurs astres tridimensionnels au sein de la création, ils comptent pour peu parmi ceux qui sont à cinq dimensions. Ils ne sont pas tous habités à leur surface, mais tous abritent des peuples à l'intérieur. Mars, en l'occurrence, contient une civilisation ascensionnée de la cinquième, dimension qui prospère en son centre, invisible et indécelable pour vos scientifiques. L'intérieur et la surface de Vénus portent aussi une population de la même dimension, qui s'apprête à passer à la sixième; l'humanité ne peut la déceler, ni par ses facultés sensorielles ni par ses instruments. Voilà pourquoi vos scientifiques en ont conclu que ces mondes sont inhabités et impropres à la vie.

       Les planètes sont créées par les Élohim, les architectes de la Création. Bien que chacune soit différente et douée d'un caractère unique, leurs écosystèmes internes et externes partagent une base similaire. L'architecture des planètes permet les déplacements à l'intérieur de leur structure.

        La Terre comporte elle aussi ces caractéristiques. Au moment de sa formation, on a échafaudé un modèle interne spécifiquement pour elle, avec un certain nombre de tunnels naturels intégrés à ses multiples grilles énergétiques.

        Par ailleurs, quelques peuples qui l'habitèrent jadis, bien avant les débuts de votre préhistoire, ont aussi amélioré le réseau de souterrains existant et l'ont encore étendu. Il y a plus de 200 000 ans, une ou deux sociétés très évoluées, provenant d'un autre univers, se sont installées dans la Terre ; c'est ce que vous appelez «la Terre creuse». Ces populations ont apporté de formidables améliorations aux réseaux de galeries. A ce jour, ces habitants s'y trouvent encore, mais dans un état complètement ascensionné. Pour la construction des tunnels, ils employèrent une technologie qui vous est inconnue mais qui rendit leur travail tout à fait aisé.

         Ultérieurement, d'autres sociétés élirent résidence au sein de la Terre; plusieurs cités de lumière y furent édifiées. Chacune de ces sociétés venues vivre au cœur du globe terrestre creusa des passages supplémentaires connexes au réseau en place. À l'intérieur de la Terre, ces tunnels d'une grande précision, fruits d'un savoir sûpérieur, assurent des déplacements aisés et rapides. Les galeries actuelles permettent à chaque citoyen de l'intérieur du globe terrestre de passer de son domicile à n'importe quel endroit dans la Terre creuse en moins de trois ou quatre heures. Ceux qui sont capables de se téléporter en font également usage ; ils atteignent ainsi leur destination en quelques minutes ou secondes. Les sociétés plus récentes ont toujours bénéficié de l'apport des cultures anciennes pour la conception de leurs tunnels. Ainsi, on peut affirmer que le réseau souterrain fut bâti à différentes époques par diverses cultures. Les Lémuriens qui habitent l'intérieur du mont Shasta sont considérés comme les «nouveaux venus». Ils n'y sont installés que depuis environ 15 000 ans, une arrivée plutôt récente par rapport aux autres communautés qui y résident depuis beaucoup plus longtemps. Nous avons commencé à ériger notre ville, il y a environ 3 000 ans avant l'engloutissement de notre continent.... "

       Fin de citation... et nous parlerons un autre jour, de cette affaire de téléportation...


      
Mais ce 1er Septembre 2017, il conviendrait pour le novice ingénu, qui découvre à peine, le site ARTivision ces jours-ci , d'en dire un peu plus sur le fameux George Adamski, vite oublié par les médias actuels,et assurément remplacé, ces temps ci par les exploits très ordinaires, dans la banlieu terrestre, d'un certain cosmonaute nommé Thomas Pesquet :




      D'où notre sixième focus :

Sixième focus :Quand ARTivision, reçoit une missive du channel Monique Mathieu , qui nous parle d'Adamski. .

    Et voici simplement de quoi il s'agit :

       Après la lecture d'un texte inouï sur le Web, nous avons décidé d'écrire à Monique Mathieu , et voici alors le début de notre missive en date du 19/06/2008 :

     Très chère équipe bénie,

      Je viens de prendre connaissance de l'important message de la médium Monique Mathieu placé à :

http://www.choix-realite.org/?5155-message-de-liva-notre-lune

      De ce message, je retiens entre autre choses de sublime, les expressions :

" La Lune a une énorme importance à plusieurs niveaux. Elle est, comme la Terre, habitée par une entité mère. Elle se serait déjà morcelée en astéroïdes si elle n'était pas protégée par cette entité tout comme la Terre est protégée par la sienne ...Lorsque des Terriens sont venus sur cet astre et y ont posé les pieds, certains ont eu la confirmation que la partie cachée était habitée, occupée par des structures, des bases gigantesques. Vos gouvernements le savent et c'est une des raisons pour lesquelles il leur a été interdit de continuer cette conquête."

      Il se trouve que c'est exactement, ce que dit Adamski dans le texte suivant :

" - Beaucoup de vos savants ont exprimé l'idée que la Lune est un corps mort. Si cela était vrai et que la Lune était morte, suivant le sens que vous donnez à ce mot, il y a longtemps qu'elle aurait disparu de l'espace par désintégration. Non ! Elle est bien vivante et supporte une vie qui comprend des humains. Nous avons nous-mêmes un grand laboratoire juste au-delà du bord de la Lune, hors de la vue de la Terre, dans la section tempérée et fraîche de ce corps... ".

"A l'intérieur de vaisseaux de l'espace " voir mon article à :


     Mais ce qui me fait vous écrire c'est surtout au sujet des bases gigantesques évoquées plus haut et je me demande si l'une de ces bases n'est pas la super-structure gigantesque que je présente dans mon article :


, et, super-structure :


que tout un chacun peut voir sur la face cachée de la Lune, sur une photo de la NASA présentée en Janvier 1969 à la page 33 du PARIS MATCH n° 1028 . Personne n'avait vu à l'époque cette super-structure, car à mon avis, on n'était pas prêt pour encaisser une telle découverte.

      Si donc Madame Monique Mathieu pouvait nous en dire plus sur cette affaire incroyable, nous lui en serions infiniment reconnaissants.

     Sur ce recevez très chère équipe nos vives cordialités des tropiques.

     Fred IDYLLE

http://www.artivision.fr

     Et voici la réponse qui nous fut faite le 28 juin 2008 ( les couleurs sont de nous, bien sûr) :

----- Original Message -----
From: ACT Monique
To: fred.idylle@orange.fr
Sent: Saturday, June 28, 2008 6:06 PM
Subject: Réponse de Monique - ACT
                 Bonjour,

     Les gouvernements de plusieurs pays ainsi que beaucoup de scientifiques sont tout à fait au courant de l'existence de bases sur la lune, et autres corps célestes ainsi que des civilisations extraterrestres.

     Pour des raisons de main mise sur les populations, ils n'ont jamais voulu dévoiler au monde ce qu'ils considèrent comme des secrets d'état, d'ailleurs certains ont payé de leur vie le fait d'avoir dévoilé l'existence de nos frères galactiques.

     Nous sommes dans une civilisation de secrets malheureusement, s'il n'en était pas ainsi, les peuples auraient évolué beaucoup plus vite et auraient intégré la fraternité.

     En cette fin de cycle, tous les voiles tomberont et beaucoup de révélations seront faites à l'humanité (révélations qui pourront créer des chocs culturels, religieux ?).

     Concernant Adamski, il a réellement été en contact avec les Vénusiens, il y a eu maintes preuves de ses contacts, mais malheureusement, il y a toujours eu de la désinformation concernant ce sujet.

     Le Vatican est au courant de l'existence de nos Frères Galactiques, et il est malheureusement d'accord avec les gouvernements mondiaux pour maintenir le secret sur ces multiples contacts qui ont eu lieu depuis plus de 50 ans entre les humains et les civilisations extraterrestres.

     Nous pensons que bientôt, nous verrons en masse nos frères de lumière, ils nous ont dit, il y a fort longtemps, qu'ils se manifesteraient de façon visible pour tout le monde à la fin de notre cycle. Ils nous ont également dit qu'il pourrait y avoir un plan d'évacuation de la Terre si l'humanité n'ouvrait pas davantage sa conscience à la fraternité et à l'amour inconditionnel. Cependant, tout est encore à notre portée, car nous sommes les artisans de notre devenir et nous pouvons changer beaucoup de choses sur notre monde.

     Bien amicalement.

     Monique & Nat

     Fin de citation...

      Stupéfiant n'est-ce pas !!! Alors Messieurs les détracteurs irréductibles et consorts intellos blasés...prenez en de la graine, en vous disant simplement, que cela dépasse de loin, ce que nous nommons du terme de Science-Fiction...


    Comme on le voit, nous n'avons pas eu de réponse concernant l'affaire claire et nette et désormais incontournable du Paris Match 1028, qui nous interpelle au plus haut point, < (Plus tard, nous en avons eu, une, tout à fait incroyable, du Maître Dorian), mais nous avons été très surpris de recevoir une information non demandée sur Adamski, (et comme sur ce site, ARTivision, rien ne se fait au hasard), cette information, est venue se joindre à bon escient, à celle du "Milwaukee Sentinel": que nous avons découverte sur ce que nous appelons GoogleOldNews ( https://news.google.ca/newspapers?hl=fr), en Août 2013 :

     Et voici, le document en question :


     Voir l'article qui explique tout cela provisoirement à :

http://artivision.pagesperso-orange.fr/FlashbackAdanskien1955.html

     Comme vous le voyez, maintenant que nous sommes, dans le vif du sujet, pourquoi ne pas demander en personne, à ce spationaute non officiel, de nous en dire un peu plus sur sa véritable aventure au sein, des êtres venus de l'espace, et qui l'ont contacté .

     Ceci fera donc l'objet, de notre septième focus :

Septième focus :Quand, on apprend aussi, que l'intelligentsia scientifique et médiatique de l'époque, a occulté une lettre inouie d'Adamski, et cela continue de nos jours .

      En effet, voici un document plutôt rare , et qui est la traduction d'une missive Adamski, parue en page 7, dans le n°2 , du 2 Avril 1955, de la revue intitulée "Le courrier interplanétaire", et qui est la traduction d'une missive Adamski parue en page 7, dans le n°2 , du 2 Avril 1955 de la revue intitulée "Le courrier interplanétaire":

 

dirigé par notre ami (hélas décédé en 1990), Alfred NAHON, avec qui nous avons eu quelques correspondances dans les années 1979 et 1980. Alfred NAHON est, on le sait aussi l'auteur de l'ouvrage remarquable : "La Lune et ses défis à la Science", publié aux Editions Mont-Blanc de Suisse en 1973.

.

Début de citation : traducteur non mentionné, et les couleurs et les mots en italiques, sont de nous, évidemment :

Lettre de Adamski à Alfred NAHON :

Mont Palomar 15 Nov 1954.

             Mon Cher Ami,

     Je vous salue comme un ami et un frère travaillant dans 1es grands plans qui se développent maintenant pour les peuples de la Terre. Ce sont les jours de réalisation des prophéties, car qui peut nier que (les fils de Dieu viennent du ciel), comme il fut prédit ?

      Ce sont les habitants d'autres planètes qui se meuvent à travers notre atmosphère ou au-delà, dans leurs vaisseaux de l'espace.

      Ce ne sont pas des "esprits" opérant dans d'autres dimensions que les nôtres. Ils ne se matérialisent ni se dématérialisent, comme on le dit si souvent d'eux. Ce sont des êtres physiquement semblables à nous. Leurs navires aériens sont des appareils mécaniques comme le sont nos avions.

      La vie dans d'autres mondes ressemble fort à celle que nous vivons sur cette planete, mais ces êtres ont appris à vivre avec honneur et respect, les uns vis à vis des autres, au lieu d'entretenir comme nous des divisions et la dualité de l'amour et de la haine.(Note du Webmaster: Les gourous de sectes utilisent rarement ce langage)

       Oui j'ai vécu prés de 200 heures en compagnie d'hommes et de femmes d'autres mondes. Ils m'ont dit que toutes les humanités du système solaire, seule notre humanité faisait la guerre, les hommes se massacrant les uns les autres periodiquement. Ils affirment que la cause de ces guerres est dans les divisions que les hommes ont créées eux mêmes à travers les siècles . Cependant, ils ne nous condamnent pas pour autant. Ils comprennent nos insuffissances, nos erreurs, et savent qu'en temps voulu - le temps est infini - , nous apprendrons nos leçons et nous vivrons enfin comme notre "Père éternel", (Note du Webmaster : sur ARTivison, il est appelé le Très Haut ou la Source), nous destine tous à vivre.

      Je suis monté dans leurs engins en plusieurs occasions, et j'ai été emmené au-delà de la limite de notre atmosphère, d'où j'ai vu l'activité de l'espace, qui nous est inconnue sur terre. Quand nous aurons appris à traverser l'espace comme eux, beaucoup de nos vieilles théories sur l'univers acceptées par nous comme faits intangibles devront être entièrement revisées, parce qu'elles sont grossièrement incorrectes. Nous apprendrons nous-mêmes que nos planètes s?urs sont habitées par des êtres humains tels que nous, et qu'il existe ici et là des formes de vie similaires à celles qui nous sont famillières. La-bas l'atmosphère n'est pas très différente de celle que nous connaissons sur la Terre, car l'atmosphère est engendrée par le mouvement dans l'espace de toute planète qui se meut à travers lui.

      Toutes les autres planètes sont constituées de substances similaires à celles existant sur notre planète, et toutes se meuvent autour du soleil. Par notre manque de compréhension, <nous les avons rendues mystérieuses, mais elles ne le sont pas.

       Tout ceci - et bien d'autres choses encore - sera relaté dans notre prochain livre intitulé "Dans un navire de l'espace" (en collaboration avec mon ami Desmond LESLIE, écrivain irlandais expilote de Spitfire) que nous espérons pouvoir publier ce printemps.

       Vous me faites un grand honneur en me demandant d'être le Président de la section américaine de l'AMI . (Note du Webmaster : l'Association Mondialiste Interplanétaire ). J'aimerais accepter, mais je suis obligé de décliner votre offre, car cette position exigerait de moi beaucoup de temps en raison des devoirs nécessaires qu'elle implique. Mais je tiens à coopérer d'une façon ou d'une autre autant que possible, car je réalise qu'il est très important, en effet, que la vérité soit dite aux populations sur les événements qui prennent place aujourd'hui.

       Il n'y a pas de raison de craindre ces visiteurs d'autres mondes. Ils viennent en amis. Mais l'ignorance et le manque de compréhension créent la crainte. C'est à cette fin que nous devons travailler.

       Je vous envoie mon cher ami, mes salutations fraternelles.

                            George Adamski.

       Palomar Gardens Star Road Valley center Mont Palomar (Californie : USA)


       Pour l'époque, en 1954, voilà un discours qui surprend, n'est-ce pas !! (surtout venant d'un vendeur de Hot-dogs, comme le qualifaient ses détracteurs).

       A vous de juger...une fois de plus, tout cela, document à l'appui.

      Mais ce 04 Septembre 2017, allons encore plus loin... Vous avez bien noté, nous l'espérons vivement, que le sieur Adamski, (le super affabulateur, vendeur de hot-dogs, au Mont Palomar, d'après ses irracibles détracteurs ), dit dans le texte prédédent que, " J'ai été emmené au-delà de la limite de notre atmosphère, d'où j'ai vu l'activité de l'espace, qui nous est inconnue sur Terre ". Cependant on sait alors que les premiers astronautes, comme Glenn et Carpenter, ont bel et bien été confrontés à un problème de particules lumineuses dansant devant leur hublot, et particules qu'Adamski, avait lui-même qualifiées, bien avant eux de, "Lucioles" (Voir ci-dessous le "France Soir" du 25/05/62, ou le Paris-Presse l'Intransigeant : même date:)

   

     Mais, pour en savoir plus, dans cette affaire étrange, demandons alors à feu J.G. DOHMEN , ce qu'il en pense dans son livre incontournable concernant Adamski, sorti par les Editions TRAVOX, au 2etrimestre 1972, plutôt rare à trouver ces temps-ci :

  

      Et en page 173, on trouve :


     Mettons alors en relief, les points clefs, de ce texte :

CURIEUSES SIMILITUGES A L'ACTIF DE GEORGE ADAMSKI.

     Son recit relatant son périple cosmique de 1953 "A I'intérieur des vaisseaux de I'espace" (Inside the space Ships, Edit. Abelard Shuman - New-York, Arco London) , offre de curieuses analogies avec les descriptions données par les astronautes russes et americains. II s'agit de ces fameuses paillettes multicolores vues dans I'espace, qui réfléchissent les rayons solaires.

     Comment se peut-il qu'Adamski, ait décrit un spectacle qu'aucun œil humain ne contempla avant nos cosmonautes ? Ceux qui omirent de censurer les récits de John Glenn, des Cooper et autres Feoktistov, doivent regretter de ne pas avoir relu Adamski, qui décrivit exactement le même spectacle.

     En fin 1964, des experts soviétiques affirmaient que certains cosmonautes, en état d'apesanteur, étaient sujets aux illusions optiques. S'ils visent les paillettes trouvées dons I'œil des pilotes, qu'ils n'oublient pas la poutre logée dans I'œil de Adamski, qui à l'en croire, se tenait debout sur le parquet d'un "Vénusian Scout", nanti d'une gravité artificielle !

TEXTES COMPARÉS.

     John Glenn, après sa ronde autour du globe déclare (Life - mars 1962) : "Le phénomène le plus important, était la présence de petites particules jaunes et vertes qui, en taille et luminosité, ressemblaient à des lucioles.". De la Nationale Zeitung (Bâ1e 25-2-62) , toujours à propos de J. Glenn : "Après le lever du soleil, il a vu des milliers de particules lumineuses, très vives, jaunes et vertes, elles étaient distantes les unes des autres, de trois quatre mètres. En revenant vers I'atmosphère après le troisième tour du globe, sa capsule traversa un splendide feu d'artifice de couleur orange."

     Offrons à présent à la perplexité du lecteur, la traduction de ce que dit Adamski, au chapitre IV sous le titre "Mon premier coup d'œil dans I'espace". Coup d'œil qui précéde de dix années ceux de nos cosmonautes ! "Tout autour de nous, des manifestations avaient lieu dans toutes les directions de I'espace. Des milliards de lucioles, volaient à leur façon ; toutefois, elles étaient multicolores. Je me trouvais devant un gigantesque feu d'artifice céleste qui me coupait le souffle, tant il était beau". La coïncidence est stupéfiante et les textes sont là, noir sur blanc

       A vous de juger désormais, tout cela.


      Mais ce jour du 3 Septembre, il nous appartient aussi de présenter ce texte renversant que l'on peut lire à la page 123 du livre Adamski publié chez Moutet en 1979 :


Oh là la... ce passage quasi mystique où l'on parle d'Infini Unique, de Lois Divines de Fils de Dieu, de l'Être Suprême de l'Univers,, va faire grincer une fois encore, les molaires de l'Intelligentsia actuelle car cela s'oppose au matérialisme notoire des irréductibles mécréants qui adorent seulement les choses de la matière, qui ne veulent pas entendre parler ni de Dieu, ni du Diable. Ils vont bondir de dépit et d'amertume en hurlant : " Trop c'est trop, tout cela n'est que du prosélitisme sous-jacent pour une religion non précisée. Encore une affaire de sectes. Vite avertissons la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires ( donc la MIVILUDES )"

      Pourtant, le Webmaster d'ARTivision, s'est aperçu bizarrement que c'est le même langage que tiennent, ceux qu'il appelle Les Maitres qui vivent dans d'autres dimensions (couleur fuchsia) (comme par exemple, Dratzo, SaLuSa, Mikaël, Dorian, Soria...etc...) , qui disent venir nous guider en ces Temps de Révélations, à l'aide de messages transcendants, transmis par un channel adéquat et messages qui sont souvent renversants, et d'une très haute tenue culturelle.

      Voici, par exemple, le message du Maître de Findhorn, pour ce jour :


      Autrement dit, aide-toi positivement (sans essayer de doubler ton voisin), et Le Ciel
t 'aidera
.


Helas, on le sait, cette simple loi cosmique, semble être très mal appliquée de nos jours...


      D'abord disons que , cette affaire "d'Âge cosmique", nous remet en mémoire, l'ouvrage superbement remarquable de J.M.SCHIFF intitulé « L’Age cosmique aux USA. » préfacé par Jean E. Charron et publié par Albin Michel 1981 :


     Tout y est presque, depuis l'énergie magnétique gratuite de la N-Machine, ou celle du moteur fonctionnant avec un gaz, tiré d'eau de mer, et avec des bougies à lumière ultra violettevoir notre article : (moteur.html ), et bien d'autres infos peu ordinaires telles que :


      Eh bien cet ouvrage, est une sorte d'avant-goût moderne pour le novice ingénu qui n'aurait rien lu concernant Adamski.

     Vous avez bien noté qu' Adamski s'est permis d'écrire que " ... Pour la première fois dans la mémoire de l'humanité, il y a une évidence écrasante que la vie n'est pas née par accident sur votre planète, comme quelques-uns de vos plus grands astronomes l'ont affirmé... "

    Les amis d'ARTivision, savent que ce site n'a cessé de proclamer, cela, car il n'y a pas bien longtemps des prétendus astronomes bien-pensants, disaient que la Terre était seule à abriter la Vie.Voir notre article : ( Affaire Arthur EDDINGTON)

      Mais, ce 07 Septembre 2017, avant de poursuivre notre exposé, nous allons prodiguer nos encouragements et notre vif soutien, aux habitants des îles de Caraibe (pour la France ce sont Saint-Martin et Saint Barthélémy), qui ont été récemment totalement sinistrés par le terrible ouragan IRMA de Force 5 (force jamais vue dans la region) Quant aux pilleurs de magasin ont profité du malheur de leurs compatriotes pour satifaire un besion malsain et honteux d'une consommation effrenée, le site ARTivision se permet de leur rappeler qu'il y a il y a treize ans à peine (en 2017),que les minus humaims que nous somes ont assisté au phénomène du fameux tsunami du 26 Décembre 2004, qui, en une matinée a détruit plus de 220 000 vies humaines en Indonésie , et nous pouvons imaginer facilement, que ce tsunami aurait pu parfaitement arriver sur les côtes d' Europe ou d'Amérique ou même de la Caraïbe . En effet dans la revue "Science Magazine" n° 4 de Novembre 2005, nous avons découvert, en effet un paragraphe très significatif qui montre bien que la zone ou nous vivons est aussi menacée par les tremblements de Terre et les Tsunamis :


      Alors "Shame et honte" à vous messieurs les pilleurs, devant ceux qui pleurent leurs morts et les dizaines de blessés qui ne peuvent même pas alléger leurs souffrances par des soins médicaux, car tout est détruit.

      Pour les puristes, disons que le paragraphe ci-dessus est extrait un article édifiant de 47 pages intitulé "Les mystères de la Terre", où de nombreuses énigmes de la planète sont évoquées.


      Soyons donc, bien plus solidaires entre nous, insignifiants et orgueuilleux vers de terre que nous sommes...

       Mais revenons maintenant au sujet de cet exposé, dont nous allons une fois de plus, monter d'un degré le niveau requis. Nous avons en effet; attendu vainement que nos intellectuels zététiques et autres pontifes protocolaires répondent tout simplement aux questions péremptoires qui suivent, et que soulève à notre grande satisfaction, le super site, que nous a transmis notre grand ami Daniel Du.......,, le 28 Août 2017 :

http://www.arcturius.org/chroniques/la-nuit-des-temps-2/

      En effet ce super url nous montre, une fois de plus que les Maitres sont entrain de préparer Le Temps des Révélations... qui arrive à grands pas...

      Inutile de redire ici que ce site reflète exactement, le cursus intellectuel notoire, lancé depuis près de 20 ans , par le site ARTivision

.       Nous avons en effet, dans nos dossiers, la plupart des informations présentées par ce texte d' Arcturius, et nous avons souvent parlé de cela. Bravo donc à Monsieur Michel, qui nous a transmis ce magnifique texte, et avec qui nous aimerions, s'il est français, avoir une correspondance .

      Il écrit en effet "L’oubli qui tout efface les a chassés de nos mémoires. Il en fut ainsi pour Sumer, pour Babel ou les Olmèques.",

       Nous aurions en effet, si ce Monsieur Michel, est en contact avec une entité transcendante avoir la réponse très pragmatique à ce qui suit, et que nos pontifes et leurs consorts intellectuels blasés, évitent absolument d'évoquer dans leurs discours officiels.

      En effet, ces Messieurs zététiques, (engoncés dans leur fière culture officielle), ont dû se tordre de rire jusqu'à se rouler par terre, lorsque nous avons affirmé, le fait que, les géants comme encore celui là, placé à droite de la photo suivante :



venaient d'une manière quasi certaine, de l'Atlantide, avant sa disparition totale, il y a près de 12 000 ans.

      Mais, ce que l'on n'apprend pas dans nos Universités et nos lycées, c'est que ces Atlantes, avaient atteint un niveau de civilisation, bien plus évolué que le nôtre actuellement , et que l'on trouvera obligatoirement, la trace de leurs passages sur la Lune, sur Mars ...etc...

      Nombreux sont ces géants qui ont des traits négroïdes prononcés, et qui étaient cependant, considérés, comme des dieux, puisque on a bien voulu, les honorer, par d'édification de ces têtes géantes, de provenance totalement inconnue :

       Nous avons déjà parlé, de ces géants dans divers articles, mais étant donnée l'importance hors normes, de cette affaire extraordinaire, nous allons revenir volontairement sur les images clefs qui s'y imposent.

      Jetons maintenant, un coup d'œil, sur cette tête olmèque publiée le 2 Février 1947, par le journal américain "The Miami News" :


     On nous parle, du peuple olmèque , sorti tout armé et civilisé, de la préhistoire mexicaine. On sait alors, que ces têtes, qui parait-il mesurent de 1,47 à 3,4 m et pèsent entre 6 et 50 t, ( et, ce que l'on évite soigneusement de dire), ne peuvent qu'avoir appartenu manifestement, de leur vivant, qu'à d'impressionnants géants, comme ceux de l'île de Pâques, et géants, dont aucun savant actuel, ne peut nous dire, d'où ils venaient :

  

      Ces admirables photos sont tirées du site :

http://www.wikistrike.com/article-incroyable-les-statues-de-l-ile-de-paques-deja-mysterieuses-possedent-un-corps-92291792.html


       Voici encore d'autres têtes olmèques :


      Mais voyons aussi ceci :

  

     Allez voici un petit plus, où à gauche ,une une amie sert à donner l'échelle).


      Des noirs considérés comme des Dieux, puisque, l'on a jugé bon de leur ériger de colossales statues dont certaines pésent près de 18 tonnes s,, comme celle-ci de Véracruz:


      La question à 1000 €, est désormais de savoir comment des noirs, qui habituellement vivaient en Afrique, sont arrivés là, au Mexique, bien avant le commerce appelé pudiquement " le commerce triangulaire", dit aussi esclavagiste. Chez les ethnologues, archéologues et consorts, c'est le silence de la pierre tombale. Mieux, pour éviter de contredire ce que l'on enseigne dans les universités, la parade a vite été trouvée : " Ces têtes mexicaines n'ont rien à voir avec les noirs d'Afrique, car il existe aussi des têtes asiatiques, et c'est donc une communauté inconnue."...Point Barre.

      Ce qu'ils oublient de dire, c'est que ces têtes sont casquées et sanglées comme des explorateurs en mission, et même, regardez bien l'oreille gauche, de ces deux là :


    En effet, sur l'oreille gauche du sujet, apparaît nettement branché, une sorte d'appareillage très particulier.


, ou encore sur l'oreille droite de celui-ci :

  


et une fois de plus, si l'on observe l'oreille droite du sujet, on y voit apparaître nettement branché, une sorte d'appareillage très particulier, qui pour nous semble être clairement un dispositif pour amplifier et de capter le son à distance ...

      A quoi cet appareillage pouvait-il bien servir ? Ces explorateurs connaissaient-ils un moyen d'amplifier et de capter le son à distance ? Bien sûr les archéologues officiels vous diront que c'est simplement un dispositif pour tenir en place le casque . Point barre...

      Voyez-aussi la magnifique ciselure en creux, et coupée à angle droit, réalisée sur le casque de droite de la photo vue plus haut :

  


:      Ce que les pontifes évitent à tout prix d'évoquer, c'est la question de savoir, avec quels outils sophistiqués, ces habiles ouvriers ont-ils pu tailler et mettre en place ces superbes blocs dont certains pèsent des tonnes ? La science actuelle, n'a aucune réponse à nous fournir à ce sujet... car, même avec nos puissantes machines-outils et nos ordinateurs modernes, on aurait un mal fou pour réaliser de tels exploits. Comment donc ces extrordinaires ouvriers, s'y sont-ils pris ?

      On est certain de plus, que ces ouvriers n'avaient pas de burins en acier, et chose bizarre dit-on, ils ne connaissaient pas la poulie, ni le treuil, ni la roue, et nous allons démontrer, qu'en ce qui concerne la roue...cela est faux...

     Mais, comme disent parfois aussi, les anglo-saxons : "Let us make hay, while the sun shines" (faisons du foin, quand le Soleil brille), et considérant d'autres mystères de l' Amérique précolombienne, nous aurions vraiment aimé savoir, si ce Michel, a dans dans son album de faits étranges , cette photo extraordinaire :


      Cette photo fut prise par un collègue en 1972. Voilà, un extrordinaire complexe mégalitique situé à Ollantaytambo au Pérou, à près de 2800 m d'altitude. On y trouve, ces pierres gigantesques, dont l'échelle nous est donnée par la présence du collègue. La taille est si parfaite, que l'on voit à peine la jointure rectiligne des pierres voisines. Comment a-t-on pu d'ailleurs, les transporter à une telle altitude, car les carrières sont très éloignées de là, dans la vallée ?

     Mais de plus, regardez bien la corniche qu'indique la flèche rouge. Elle n'a pas été encastrée dans la pierre principale, comme on pourrait le penser, mais c'est la pierre qui a été rabotée tout autour de cette mince corniche, pour la mettre en relief. Vous voyez donc, le travail que cela a dû occasionner, et aucun ingénieur, ni architecte moderne, ne peut expliquer comment l'on a pu effectuer ce travail si raffiné, et surtout quels furent les outils sophistiqués, utilisés...et de plus l'on sait aussi, que parait-il, les Incas ne connaissaient pas la roue, pas plus que les olmèques.

     Pour examiner plus avant cette affaire, voyons alors, quelques passages de l'ouvrage de Jean Sendy intitulé : "Les dieux nous sont nés", publié chez Bernard Grasset en 1966:



      En pages 221-224, on trouve ceci, concernant le principe de la roue :


      Mais, ce 10 Septembre 2017, poursuivons notre analyse du principe de la roue et roue inexistante dans les choses de la Nature, et qui serait d'origine extraterrestre, d'après ce que laisse entendre, ci-dessus, le Maitre de l'humour ésotériqure nommé, Jean Sendy .

      Il nous parle ici des Mayas, mais chacun sait que ni les Incas, ni les astèques, et autres amérindiens, ni même les Egyptiens ... etc... n'utilisaient la roue, et l'on se demande vraiment pourquoi, ils n'ont pas réussi à l'inventer ? . Pourtant ces puissantes civilisations, nous ont laissé d'admirables constructions, comme des pyramides..., qui nous laissent pantois d'admiration .

      Voyez par exemple en passant cette extraordinaire image :


     La pierre placée derrière, la jeune femme (1,60 environ), fait à peu près 5m de large et bien que l'on ne connaisse pas ici, la profondeur, elle pourrait pesernous dit-on, plus de trois cents tonnes. Elle est, on le voit formée de 11 angles d'ajustement. Comment a-t-on pu non seulement déplacer un tel bloc (surtout sans connaître la roue), mais en plus le tailler et le polir de telle sorte qu'il s'ajuste si parfaitement avec les 7 autres blocs voisins, si bien que l'on ne puisse pas glisser une lame de rasoir, dans les jointures ? C'est tout simplement époustouflant...

      Très peu d'observateurs, et d'historiens ne nous expliquent ce fait crucial , et c'est justement ce que le site ARTivision, va tenter de faire ce jour.

     Mais, ce que l'on évite de dire souvent, dans nos universités et dans nos médias, qui ont pignon sur rue, c'est que l'on a trouvé dans des tombes, des miniatures en forme de jouets, qui possédaient des roues...:

    Voici donc les images en question, pour l'Egypte à gauche, et pour le chien olmèque à droite :


     En effet comme rien ne se passe par hasard sur ARTivision, voilà une fois de plus que Super Hasard, est entré en ligne, puisque, nous avons découvert le 06/08/06 dans nos dossiers, un texte superbe, qui prouve tout cela, noir sur blanc :

    En effet, ce jour là, nous sommes tombés sur le "Sélection du Reader Digest" de Nov 1967, suivant :


    Nous avons évidemment cerclé de rouge l'article qui a su retenir d'abord notre attention.

    Et à la page 56, on peut lire :


    Ce jouet extraordinaire se trouve au Musée National d'Anthropologie de Mexico, un des plus beaux musées du monde. Il s'étendait à l'époque, sur une surface totale de 4 hectares et fut inauguré, le 17 Septembre 1964. On y a l'opportunité de découvrir l'histoire et la culture de l'ensemble des civilisations précolombiennes. Voici ce que l'on disait déjà en 1967 :

  


    Ce jouet qui défie pourtant les dires des archéologues, ne fut cependant pas, à notre grand regret, présenté dans cette revue Sélection de 1967, mais nous avons eu l'heureuse opportunité de le découvrir sur le site Internet :

http://perso.orange.fr/devoyage/musee/musee.htm

Puis, pour le Nouveau Monde, il y a eu :

http://www.dinosoria.com/jouet_ancien.htm

Où l'on d'écouvre aussi ces artefacts :

      

     Faisons déjà ici, une petite adéquate digression : En premier lieu disons qu'en effet, certains internautes qui s'affirment bien-pensants, ( ayant sans doute vécu comme nous , les événements de Mai 68, en France ), diront d'emblée : "Oh là ...cette revue bourgeoise m'indiffère grandement". Le site ARTivision, a déjà déploré sévèrement, ce comportement dans certains de ses articles et en particulier dans NostraMystere.html, et nous précisons, une fois encore ici, que notre site, ne se préoccupe nullement du prétendu caractère sérieux ou pas d'une revue, car somme toute, cela est très relatif dans le temps et l'espace, et ce qui est sérieux aujourd'hui, peut paraître totalement insignifiant plus tard. Point barre...

     Précisons aussi que nous n'étions pas du tout abonné à cette revue, et qu'elle est arrivée dans notre bibliothèque, tout simplement après le décès d'une parente qui habitait à 100 m de chez nous. A vous de juger ...

     En second lieu, vous avez dû constater, comme nous, avec une grande perplexité, que le journaliste, qui a écrit le remarquable article ci-dessus, du "Sélection du Reader Digest"de Nov 1967, n'a pas été capable de produire, une seule petite image, du jouet mexicain en question. Vous n'allez pas tout de même nous dire, que cette revue qui paraissait en plusieurs langues en 1967, n'a pas eu les moyens d'envoyer son journaliste à ce moment là, au Mexique pour photographier ce jouet extraordinaire qui contredisait toutes les thèses archéologiques de l'époque. Il y a donc anguille sous roche, et l'on nous cache ici, certainement, une vérité plutôt génante...

     En second lieu, cette affaire saugrenue, nous rappelle, trait pour trait, celle de l'incontournable Paris Match n° 287 de Septembre 1954, qu'étant donnée son importance, nous reprenons volontairement ici, point par point :

      En effet, voyons, une fois de plus le (sans doute le premirer article sur les soucoupes volantes de la revue) :


où, l'on découvre des témoignages inouïs, et surtout un laïus très favorable au sieur Adamski, qui était peu connu en France à l'époque, et donc pas encore vilipendé, par les rationalistes de tous bords, qui se disaient fermement cartésiens.

     Les anti-soucoupistes et consorts intellectuels blasés actuels, devraient lire avec une attention toute soutenue, ce passage très surprenant de l'article, en page 63 :


      Rappelons, pour le novice ingénu, que le Major Donald E. Keyhoe, a travaillé à USAF (United States Air Force : Force aérienne des Etats Unis), et qu'il a dirigé pendant 13 ans, le NICAP: (Comité National Américain d'enquêtes sur les phénomènes aériens). C' est donc l'un des chercheurs les plus documentés sur le phénomène des Ovnis, et dont l'autorité est mondialement reconnue.

     On s'étonne alors, que les reporters de l'époque, de Paris Match, n'aient pas bougé, le petit doigt, pour retrouver chez les astronomes en question, un seul cliché de cette route lunaire construite récemment disait-on, à l'époque. Voilà le genre de preuve, qu'un journaliste curieux, doit obligatoirement se procurer. C'est exactement comme si une météorite était tombée sur un arbre du Zoo de Vincennes, et avait calciné cet arbre, et que le journaliste s'était contenté du récit d'un visiteur pour raconter l'affaire, sans se rendre sur place pour photographier l'événement. Il serait n'est-ce pas inadmissible que l'auteur de l'article, agisse ainsi. Alors pourquoi ne nous a-t-on pas montré, dans ce super Paris Match n°287, cette route lunaire si significative ?...A vous de juger une fois de plus, et disons même, que peut-être, si cette photo nous avait été montrée à l'époque (il y a déjà 63 ans de cela en 2017), cela aurait peut-être déclencher un mouvement d'intérêt salutaire dans le monde entier, prouvant que la Lune est bien occupée par des entités, très en avance sur nous. Point à la ligne...

     Fin de la digression.

     Mais, pour avancer plus admirablement,et magistralement, dans cette affaire très troublante de roues absentes de certaines civilisation, voyons cela, d'une manière plutôt hors normes ..., et alors demandons très aimablement à nos chers novices, d'attacher svp, leurs ceintures solidement, car à l'altitude où l'on va évolue, il rique d'y avoir, pour eux, de très sérieuses turbulences :

    Les passages que nous allons citer ici, sont,extraits du célèbre ouvrage, le "Troisième Oeil", du Maître Lama Lobsang Rampa, et voici alors quelques couvertures de ce celèbre livre :

 
 


    Ce lama, est considéré hélas encore, comme un usurpateur par certains bien-pensants, non recyclés ésotériquement parlant, et par des journalistes ignares soumis aux dictats attardés de leur Direction. Cet ouvrage publié en 1955 (notez bien cette date, car désormais les sites qui parlent de ce qui va suivre, pullulent sur le Web), garde, vous allez le voir, une résonnance toute particulière dans les milieux ésotériques actuels.

    "Depuis des milliers d'années , nous avons percé les secrets de la clairvoyance, de la télépathie et des autres branches de la métaphysique. Il est tout à fait exact que de nombreux lamas sont capables de s'asseoir nus dans la neige et de la faire fondre par la seule puissance de leur pensée, mais ce ne sera jamais pour distraire les amateurs de sensations fortes. Des lamas qui sont des maîtres de l'occultisme, peuvent vraiment se soulever par lévitation, mais ils ne se servent jamais de leurs pouvoirs pour amuser un public plus ou moins naïf. Un maître, au Tibet, s'assure toujours que son élève estmoralement digne de connaître de tels secrets. Comme il doit être absolument certain de l'intégrité morale de son élève, les pouvoirs métaphysiques ne sont jamais galvaudés, car ils ne sont confiés qu'aux gens qui en sont dignes. Ces pouvoirs n'ont absolument rien de magique, ils résultent simplement de l'application de certaines lois naturelles.

    Au Tibet, certains ont besoin de compagnie pour se perfectionner, tandis que d'autres doivent se retirer du monde. Ceux-là gagnent des lamaseries éloignées où ils vivent dans une cellule d'ermite, une petite chambre, bâtie dans la plupart des cas à flanc de montagne. Les murs de pierre sont épais - leur épaisseur atteint parfois deux mètres -- pour qu'aucun bruit ne puisse y pénétrer. Quand l'ermite a décidé d'y faire retraite, l'entrée est murée. C'est dans cette boîte de pierre vide qu'il va vivre seul, sans lumière, sans meubles, sans rien. Une fois par jour, il reçoit de la nourriture par une trappe, par où ne passent ni lumière ni son. Son premier séjour dure trois ans, trois mois et trois jours, pendant lesquels il médite sur la nature de la vie et sur celle de l'homme. Son corps physique ne doit quitter la cellule sous aucun prétexte. Un mois avant la fin de sa réclusion, le toit est percé d'un trou minuscule qui laisse entrer un faible rayon de lumière. Ce trou est ensuite élargi progressivement pour que les yeux de l'ermite se réaccoutument à la lueur du jour. Sinon, i1 deviendrait aveugle dès sa sortie de la cellule. Il arrive très souvent qu'après quelques semaines à peine dans le monde, ces ermites regagnent leur retraite où ils restent jusqu'à leur mort. Une pareille vie n'est ni stérile ni inutile comme on pourrait le penser. L'homme est un esprit, une créature d'un autre monde; (Voir le verbe du très grand Maître de Findhorn, qui en faisant allusion à la notion de vies multiples de l'humain.... a écrit :

Tu es dans le monde mais tu n'es pas de ce monde.

il est inutile de laisser les façons d'être du monde t'enfoncer.

Jouis-en mais n'essaye pas de les posséder

et ne leur permets pas de te posséder...


Voir nos très nombreux articles qui expriment cela, dont : AstoundingMystery-of-the-WBSS-Agency.html)

...une fois libéré des liens de la chair, il peut parcourir l'univers et se rendre utile par l'intermédiaire de ses pensées.Les pensées, comme nous le savons très bien au Tibet, sont des ondes d'énergie. La matière est de l'énergie condensée (Note du webmaster: Einstein, l'a bien démontré n'est-ce pas !). Une pensée, soigneusement dirigée et partiellement condensée, peut déplacer un objet. (Note du webmaster: C'est ce que l'on appelle la Psychométrie plutôt difficile à accepter par les rationalistes endurcis, qui n'y voient évidemment que truquages)
.

     Mais, ce lama va encore beaucoup plus loin dans ses affirmations, et il met , tous nos bien-pensants et consorts intellectuels blasés, carrément au pied du mur, en écrivant :

     " On pensera peut-être que sans vitre, ni longues-vue, ni miroir, le Tibet devait être un drôle de pays, mais notre peuple n'avait pas envie de ce genre de chose. De même ne voulions-nous pas de roue. Les roues servent la vitesse et la prétendue civilisation. Nous avions compris depuis longtemps que la vie dans le monde des affaires est trop précipitée pour laisser le temps de s'occuper des choses de l'esprit. Notre monde physique s'était transformé avec lenteur pour que nos connaissances ésotériques puissent grandir et se développer.


Fin de citation .

    Les jouets insolites possédant des roues, vus plus haut, sont selon nous, le témoignage irréfutable que ces civilisations ancestrales connaissaient bien l'existence du symbole de la roue, mais, ils n'avaient pas le droit de l'utiliser, au risque (comme que nous le dit le lama L.Rampa), de perdre certains pouvoirs psychiques, comme ceux qui conduisent par exemple à l'utilisation du pouvoir de la lévitation, et autrement dit, en langage plus moderne, les pouvoirs reliés au secret de l' anti-gravitation, que cherchent avec tant de vigueur, nos savants actuels.

    Mais, il faut savoir aussi, qu'il existe un texte ancien surprenant, où l'on décrit justement, cette affaire d'engins fonctionnant avec une énergie inconnue, et texte qui va dans le sens des recherches d'ARTivision, qui prétent que le Passé de la Terre, est beaucoup plus stupéfiant, que l'on ne saurait l'imaginer.

     Voici alors quelques paragraphes de ce texte hors normes :

     ".....en terre atlante quand il y eu la création de ces forces motrices capables de transporter les gens dans diverses régions du pays et vers des terres étrangères. L'entité était alors un navigateur connu." (Lecture 2124-3, 2 octobre 1931)

     " ... en Atlantide quand les peuples comprenaient les lois des fôrces universelles, l'entité pouvait diriger des messages à travers l'espace vers d'autres pays, guidait les vaisseaux et engins de cette époque." ( lecture 2494-1, 7 février 1930)

     " ... en terre atlante à l'époque du développement des forces électriques qui s'appliquaient au transport d'engins ou vaisseaux d'un lieu à un autre, à la photographie à distance, la lecture des inscriptions à distance même à travers les murs, à surmonter la force de gravité elle-même, la préparation du cristal, le cristal terriblement puissant; beaucoup de ces choses provoquèrent des destructions.(Lecture 519-1, 20 février 1934).

    Extrait de "Visions de l'Atlantide" Egard Cayce, J'ai Lu A 300 1973.

  

    Alors Messieurs les fervents de la vitesse dans votre boîte rampante à quatre roues, qui entraîne si souvent des accidents sur les routes de France et de Navarre, peut-être sauveriez-vous, de nombreuses vies, en réfléchissant à cela...

    Voyez donc l' entrefilet suivant :



: où l'on nous dit, qu'en Juin 2016, il y a eu encore 281 personnes, qui ont perdu la vie sur les routes de France et 1569, pour tout le premier semestre. Hélas tous ces gens (qui n'avaient certainement pas lu, une ligne du célèbre ouvrage du lama Lobsang Rampa ), ont écourté un peu rapidement leur mission sur Terre, et nous ne perlerons pas des milliers de blessés qui eux auront encore à méditer longtemps sur les méfaits de cette prétendue civilisation avancée, qui n'est pourtant qu'une très pâle copie de l'Atlantide, civilisation évoquée par ARTivision dans de très nombreux articles :



, et civilisation qui a disparu, il y a près de 12 000 ans.

       Autrement dit, en langage plus moderne, l'abandon du concept actuel de la roue, ( dont nous sommes si fiers) devrait nous conduire, un jour à redécouvrir les pouvoirs reliés au secret, de l'anti-gravitation, que cherchent avec tant de vigueur, nos savants actuels, et que connaissent déjà, au moins, les habitants de la Lune... et à bon entendeur salut...

      Mais ce 10 Septembre 2017, si tout cela, Messieurs, les néophytes bien-pensants et consorts intellectuels blasés, vous fait encore rire sous cape alors votre ignare hilarité, sera de courte durée et assurément vite affadie, car il se trouve que vous allez être carrément choqués, et de plus, vous n'aurez aucune connaissance classique, pour expliquer, les versets étonnants qui vont suivre, tirés d'un texte bien connu, et versets qui à notre avis, ne sont jamais commentés dans les homélies et autres prédications liturgiques ecclésiastiques (Prière de nous contacter, si vous en trouvez une) :

     "On ne se souvient pas de ce qui est ancien; et ce qui arrivera dans la suite ne laissera pas de souvenir chez ceux qui vivront plus tard". ( l'Ecclésiaste Chap.1 vers.11):.

      "Ce qui a été, c'est ce qui sera et ce qui s'est fait, c'est ce qui se fera, il n'y rien de nouveau sous le Soleil". (Chap. I vers.9).

     Mais il y a encore mieux :

     "S'il est une chose dont on dise: Vois ceci, c'est nouveau ! cette chose existait déjà dans les siècles qui nous ont précédés". (Chap. I vers.10).

     Pour ARTivision, il est clair que celui ou ceux, qui ont écrit ce texte, étaient capables d'explorer, ce que les ésotéristes, appellent, les Annales Akashiques, où est enregistré, comme sur un immense disque dur, tout ce qui arrive dans l'Univers, comme nous l'a montré le personnage tout à fait hors normes, Edgar Cayce, déjà présenté plus haut, et dont voici une photo célèbre:


      Et, on sait qu'il démontre absolument que le Passé de la Terre, fut beaucoup plus fantastique, que les meilleurs maîtres de la Science-Fiction, ne l'ont imaginé.

     Mais, il y a aussi ces paroles, prononcées pourtant il y a des siècles, d'un certain Matthieu en X-26,, paroles que l'on peut qualifier, sans problème, de prophétiques, car on le voit parfaitement, ces temps-ci, que le Temps des Révélations, est bien arrivé...

"Il n'y a rien de caché qui ne doive être découvert, ni de secret qui ne doive être connu ".

     Pour ARTivision, ce personnage Matthieu, ne pouvait qu'être qu'un initié, de la même veine, que l'incroyable Edgar Cayce, et il était aussi capable d'explorer les merveilleuses Annales Akashiques, déjà présentées ci-dessus.
     Compte-tenu de tout ce qui se passe en ce moment... alors à vous de juger, en connaissance de cause.

      Mais comme certains détracteurs irréductibles pourraient encore se gausser de tout cela, il nous appartient ici, de jeter encore une petite souveraine et mystique couche, qui nous vient de notre Grand Maître de Findhorn habituel, pour qui, il convient de retrouver les pouvoirs perdus de La Source, aussi appelée Le Très Haut :

     Aie le désir d'avancer sans peur, et d'être pionnier.

sur des chemins, des idées et des concepts apparemment neufs.

Aie le désir de démolir les vieilles barrières et de révéler la lumière de la Véritè .

Je dis "apparemment neufs" parce que rien n'est neuf .

II s'agit de parcourir le cycle complet .

de trouver encore une fois ton Unité avec Le Très Haut ;
d'apprendre encore une fois à marcher et parler avec Lui
comme il en était au commencement,
de renaître en Esprit et en Vérite.

Sens-toi croître et t'étendre. Sens l'ancien te quitter,
et revets le nouveau avec joie et en remerciant .

Comme ce nouveau est splendide !
Comme les voies du Très Haut sont merveilleuses !
Deviens pleinement conscient de Sa réalité et de Sa divine présence,
et réjouis-toi car son royaume est là.

Laisse Sa la Paix et Son amour te remplir et t'envelopper.

Elève ton cœur en un amour profond,
en une louange et une gratitude profondes,
et sois parfaitement en paix à mesure que tu avances dans la journée,
que tu fais Sa volonté et marches sur Son chemin,
en Le glorifiant
.


La petite voix : Eileen Caddy. Le Souffle d'or (1994).
Méditation pour le 27 Juin, après adaptation d'ARTivision.


     Rappelons qu'Eileen Caddy, (décédée en Mars 2007), était la cheville ouvrière, de ce que l'on a appelé, les jardins de Findhorn  :

http://www.artivision.fr/docs/Findhorn1.html
http://www.artivision.fr/docs/Findhorn2.html

     Ce qui surprend dans le discours précédent, du Grand Maître, c'est qu'il confirme clairement, la théorie des cycles planétaires, comme le disaient, ces versets étonnants vus plus haut de l'Ecclésiaste .

     Pour la Terre, il y aurait un cycle de 25920 ans, qui a été exposé, dans de très nombreux articles d'ARTivision, et en particulier à :

http://www.artivision.fr/HommageBrinleyLePoerTrench.html

        En ce qui concerne, l' étude des pouvoirs fantastiques de certains sujets humains, nous invitons très aimablement, le novice ingénu, qui découvre à peine notre site, par cet article, de bien vouloir lire avec soin, notre article de base sur le sujet, placé à :

http://www.artivision.fr/dimcos.html

ou
http://artivision.pagesperso-orange.fr/dimcos.html

, où l'on découvrira ceci ;

     " En 1962, un savant particulièrement qualifié Andrija Puhanich diplomé de la faculté de Médecine de l'Université du Nord-Ouest et Directeur-Président de la Recherche Médicale à l'Intelectron Corporation , une firme d'électronique médicale, publia un livre intitulé: "Au-delà de la télépathie" où il fait état de divers cas de psychophotographie et de recherches avancées dans ce domaine pourtant si peu conventionnel.

    D'autres avant lui ont étudié le sujet, comme le physicien anglais Sir William Crookes qui découvrit le Thallium et pourtant admettait la réalité des phénomènes en question ou comme le français Charles Richet grand physiologiste et prix Nobel de Médecine en 1913 qui déclara en 1922 qu'il fallait introduire la parapsychologie comme discipline scientifique à l'Université, ce qui n'est toujours pas admis, on le sait , actuellement en France, pays bien cartésien par tradition, mais parapsychologie qui a fait pourtant l'objet de recherches plus ou moins secrètes et approfondies aux USA et dans l'ex URSS (voir à ce sujet par exemple, le livre de Seila Ostrander et de Lynn Schroeder: Fantastiques recherches parapsychiques en URSS chez R. Laffont dans la collection les enigmes de l'Univers 1973 )

     En Novembre 1990, l'émission de TF1 réalisé par Bernard Martino, "Les Chants de l'invisible" nous présentait les prouesses d'un jeune asiatique nommé Masuaki Kioyta de 23 ans qui avait des dons paranormaux extraordinaires. Il a été capable d'abord en présence du professeur de physique Ichikawa, et en direct devant la caméra de TF1, de briser une grosse cuillère d'argent, impossible à rompre sans de très gros efforts et cela simplement en la saisissant entre le pouce et l'index et en se concentrant pendant environ 6 minutes. Kiyota nous raconte que, quand il était gosse, en imaginant que ses petites voitures entraient dans un tunnel, il voyait alors les lumières de sa chambre s'éteindre brusquement, comme pour signifier l'ombre du tunnel et il n'en était pas étonné car il pensait que tous les enfants étaient capables d'en faire autant. Il pouvait de la même manière faire se déplacer ses jouets, quand il voulait les ranger dans leur boîte sans qu'il ait à bouger pour les atteindre, pouvoir qu'il a perdu malheureusement, en grandissant.

     TF1, nous présente alors la plus extraordinaire expérience réalisée par Kiyota. La projection de trois images de sa pensée sur une plaque photographique d'un appareil Polaroïd où toute manipulation de négatif est impossible L'objectif de l'appareil étant obstrué par du sparadrap, Kiyota fixe sans bouger pendant 5 mn, le devant de l'appareil et on tire 8 photos, qui sont développées ensuite en direct devant la caméra de TF1. 5 parmi elles, sortirent toutes noires, mais les trois autres présentaient bien les images projetées par Kiyota soit : Un éclair tout seul , un globe terrestre également surmonté d'un éclair et surtout, la troisième photo, la Tour penchée de Pise . Et Kiyota de nous dire : " "L'important, c'est de garder l'âme pure d'un enfant même si aujourd'hui les enfants ne l'ont plus tellement . Moi , je fais semblant d'être adulte mais dans le fond, j'ai gardé mon âme d'enfant et toute l'imagination de l'enfant. C'est pourquoi, je fais très jeune pour mon âge même pour un Japonais. Je n'ai pas tellement grandi, mais cela est peut-être génétique à moins que je sois comme le héros du film russe "Le Tambour" qui refusait de grandir. Ce que j'essaie de dire, c'est que notre idée de la réalité dépend du bon sens admis au moment et à l'époque où l'on vit. Il ne faut donc pas trop se laisser piéger par nos conventions"

    Fin de citation .

        En France, nous avons, vite oublié, que deux métallurgistes français Charles Crussard et J. Bouvaist, dont les recherches furent financées par des sociétés de métallurgie, prirent des mesures expérimentales exceptionnelles, pour étudier les exploits inexplicables, d'un certain Jean-Pierre Girard , qui tordait, en les effleurant simplement de la main, des barres metalliques d'une dureté très spéciales, composées d’alliage d’aluminium, des cylindres d’acier inoxydable, et des plaquettes de Duralumin.

        Nous avons par bonheur retrourvé justement, le 9 Sept 2017, l'article suivant concernant, ce Jean-Pierre Girard, dans la revue :


Et, en page 18 et 19 :


        Mais, si vous le voulez bien, relisons aussi ce passage clef de notre article :

http://www.artivision.fr/DorianRevelations.html
http://artivision.pagesperso-orange.fr/DorianRevelations.html

     Donc ce 10/09/2017, revoyons, quelques bons mots du Maître Dorian:
"Ces citadelles étaient édifiées à l’aide d’une technologie maitrisant l’anti gravité par projection du son. Le son était également employé dans le système de découpe des blocs, produisant un travail simple et fort agréable.

     D’autres civilisations très brillantes, avaient de même le privilège d’édifier des tours, rien qu’en employant leur pensée pure, et dirigée vers un but parfait...
"

       On découvre donc ici, tout à fait clairement, que des citadelles furent édifiées par de l'anti-gravitation et par la projection du son. !!!

       Voilà de quoi donner des frissons et des regrets aux meilleurs de nos auteurs de Science-Fiction...

      Donc, Messsieurs les archéologues blasés, cette architecture fabuleuse déjà vue plus haut :


, ne fut pas obtenue à l'aide de burins en cuivre, ou en pierre, mais par découpe sonique, lors d'opérations, nous dit-on, formant un travail simple et fort agréable. A bon entendeur salut...

       Autrement dit, en langage plus moderne, l'abandon du concept actuel de la roue, ( dont nous sommes si fiers) devrait nous conduire, un jour à redécouvrir les pouvoirs reliés au secret, de l'anti-gravitation, que cherchent avec tant de vigueur, nos savants actuels, et que connaissent déjà, au moins, les habitants de la Lune... et à bon entendeur salut...

    Alors Messieurs les fervents de la vitesse dans votre boîte rampante à quatre roues, qui entraîne si souvent des accidents sur les routes de France et de Navarre, peut-être sauveriez-vous, de nombreuses vies, en réfléchissant à cela...

    Voyez donc l' entrefilet suivant :



où l'on nous dit, qu'en Juin 2016, il y a eu encore 281 personnes, qui ont perdu la vie sur les routes de France et dont 1569, pour tout le premier semestre. Hélas tous ces gens (qui n'avaient certainement pas lu, une ligne du célèbre ouvrage du lama Lobsang Rampa ), ont écourté un peu rapidement leur mission sur Terre, et nous ne perlerons pas des milliers de blessés qui eux, auront encore à méditer longtemps sur les méfaits de cette prétendue civilisation avancée, qui n'est pourtant qu'une très pâle copie de l'Atlantide, civilisation évoquée par ARTivision dans de très nombreux articles :

        Mais, ce 14 Septembre 2017, comme on le dit souvent, qu'il "battre le fer, pendant qu'il est chaud" , avant de poursuivre notre exposé sur l'affaire de l'invention de la roue, disons que nous avons eu Mardi 12 Septembre 2017, la grande opportunité de visaliser le documentaire suivant :


       Pour en savoir plus; prière de consulter par exemple, le site :

http://www.tv-replay.fr/12-09-17/a-la-conquete-de-titan-france5-pluzz-12573794.html

, où l'on découvre ceci :


        Dans ce documentaire, nous avons retenu en premier lieu, que le scientifique de service dans l'interview, nous a déclaré tout de même, que concernant Titan, la surprise de la communauté scientifique, fut de découvir que les pôles de cet astre, brillaient tout particulièrement. Bien sûr, et pour cause, la photo clef suivante, n'a jamais été, ni présentée, ni commentée :


et, le site ARTivision, a déjà expliqué plus haut, que le bout, de la flèche rouge, placée par ses soins, montre parfaitement une sorte réverbération, sur les couches de l'atmosphère de Titan, prouvant ainsi que cette luminosité du disque au Pôle Sud de l'astre, vient de l'intérieur.

      Nous en dirons certainement plus, sur ce documentaire plus tard. Mais revenons maintenant à notre affaire de l'invention de la roue, qui d'après le Maitre Lobsang Rampa est, une régression de notre civilisation, contrairement à ce que l'on nous apprend dans nos écoles... Dur..dur, à accepter n'est-ce pas !!!

       Le bien-pensant très zététique, vous dira vite fait : "que tout cela n'est que de l'imagination débridée d'un cerveau félé."

      Le site ARTivision se soucie bien peu de ces propos foireux, car il a toujours dans ses dossiers des documents, certes plutôt transcendants, mais très significatifs, et qui confirment ses dires.

      En effet nous avons déjà exposé dans le premier volet de cet exposé, le fait incroyable suivant que nous reprenons volontier vu son importance :

      Analysons encore une fois, l'épilogue du premier livre de SORIA paru aux Editions Ariane des Avril 2001, (donc il y a près de 16 ans en 2017) :

 

       Et en page 253, on trouve alors (Âmes sensibles s'abstenir ):


      " En vous penchant sur cette question l'esprit ouvert et le mental détendu, et en mettant vos schémas restrictifs de côté, vous trouverez une route semée d'indices à votre égard vous éclairant ainsi sur les bouleversements réservés. Les Mayas, la Civilisation égyptienne des premiers temps, la Civilisation tibétaine, les Aztèques et la Civilisation Hopi, ont tour à tour été vos maîtres, vos dirigeants et vos coordinateurs de l'avenir de cette planète et de son futur..." ( Note du Webmaster : Phrase très difficile à comprendre , mais, tout ce qui précède concernant la roue, nous y aide un peu.... n'est-ce pas !!!)

       Mais, voyons maintenant un autre son de cloche sur le sujet:

        En effet, le 25/09/09, nous avons eu le privilège de recevoir de notre grand ami Claude, l'url inportant suivant :

http://ducielalaterre.org/fichiers/divers/machu_pichu_et_nazca_ecf.php

      Mais, comme cette adresse peut disparaître, du jour au lendemain sans qu'on sache pourquoi, voici alors de quoi il s'agit, avec nos couleurs en plus :

Machu Pichu et Nazca.


La cité de Machu Pichu

       Je vois une ville que les hommes de notre époque nomment Machu Pichu et que ses habitants appellent la cité des Dieux du Soleil.
      Près de moi il y a un être qui est le gardien intemporel de ce lieu.
      Je suis dans la cité de Machu Pichu perdue dans les nuages. Pour l'instant, je suis seule, je ne vois que des pierres autour de moi.
      Je vois maintenant des êtres n'étant pas nés sur ce monde mais vivant sur ce monde. Ils sont très beaux, très grands, ils ont une allure parfaite et surtout un Amour, une Beauté et une Sagesse qui attire non seulement l'admiration, mais le plus grand respect.
      J'en vois maintenant trois autres habillés de petites tuniques courtes, d'un blanc non humain que je ne saurais décrire. Autour d'eux, vole un oiseau qui est curieux : il est aussi gros qu'un corbeau de notre terre et il a des couleurs bleues allant du plus clair au plus le plus soutenu, un bleu très rayonnant. Cet oiseau vient d'un autre monde, il n'existe plus sur ce monde, la race s'est éteinte. Ils me disent :


       « Nous allons vous conter l'histoire de vos origines, l'histoire de vos frères qui fut aussi la vôtre.

      Nous sommes venus de plusieurs coins de votre Univers. Nous mêmes venons de la Constellation du Cygne, mais pas que de là, car nous sommes de grands voyageurs qui allons de monde en monde aider les civilisations à croître et à s'épanouir. Parmi nous, il y a des êtres de Véga, mais ce n'est pas ainsi qu'on les appelait. Le nom est trop compliqué à prononcer pour vous, c'est un son. »

      Je l'entends, mais je ne peux pas le prononcer.

      « Lorsque nous sommes venus pour la première fois sur ce monde il y a plus de cent mille de vos années, nous avons visité tous les peuples qui avaient été comme ensemencé sur ce monde, nous avons mis toutes possibilités afin que la vie s'exprime, que la vie humaine se développe.

      Les premiers êtres étaient des êtres très éthérés qui ont mis les premières bases de vie, mais bien avant les cent mille ans dont nous vous parlons.

      Ce qui nous intéresse, qui vous intéresse, c'est le moment où beaucoup d'entre vous ont commencé à œuvrer. C'était il y a, à peu près cent mille ans, pour certains un peu moins, pour d'autres un peu plus.

      Vous avez vécu dans toutes les grandes civilisations qui ont peuplé cette terre, mais votre mission première, vous enfants des étoiles, c'était d'apporter la Lumière et de civiliser les êtres qui venaient de s'incarner dans la matière. Beaucoup d'entre vous se sont perdus dans cette tâche, dans cette œuvre, beaucoup ont oublié, d'autres ont volontairement oublié leur appartenance afin que leur mission puisse être accomplie beaucoup plus facilement.

      Nous étions en relation avec les peuples de l'Atlantide, nous avions été en relation avec les peuples du continent de Mu et de beaucoup d'autres continents dont il serait trop long de vous énumérer les noms et les dates.

      Ce qui vous intéresse actuellement c'est le lieu nommé Machu Pichu. Nous avons en ce lieu, non seulement enseigné les hommes, mais nous avons tout construit par des moyens extrêmement faciles qui ne sont pas encore dans vos possibilités. Nous avons acquis en totalité les facultés de l'esprit, tout nous est donc possible et accessible sans "outils" comme vous les nommer sur terre, sans machines, simplement avec la force de l'esprit.

      L'esprit peut tout transformer, peut tout alléger, peut tout modeler. Les pierres, aussi lourdes qu'elles puissent vous paraître, ne pesaient en fait qu'un poids minime, leur densité ayant été modifiée afin de pouvoir plus facilement construire, façonner, fabriquer avec un matériel complètement malléable.

      Cette cité n'était pas à la même altitude que maintenant et n'avait pas le même environnement. Nous l'avons construite en surface et aussi en profondeur. Tout ce que nous avons construit et stocké est encore en l'état où nous l'avons laissé mais est resté dans ses profondeurs. Ce n'est pas vous qui le retrouverez, c'est nous qui le réactiverons, le moment venu, lorsque le Plan Divin, quand le Plan devra être accompli.

      Notre but à nous, enfants des étoiles, et le vôtre, était donc d'enseigner essentiellement la Sagesse dans le respect total de l'autre. Aucune Sagesse ne peut s'apprendre sans le respect. Les hommes d'aujourd'hui ont oublié le respect d'eux-mêmes, le respect des autres et le respect de tout ce qui les entoure.

      Ce que nous enseignions aussi aux hommes de cette époque, c'était leur façon de fonctionner, le rôle essentiel de la respiration, le rôle essentiel de la nutrition, le rôle essentiel de l'épuration, le rôle essentiel de la force de l'esprit sur la matière. Beaucoup des êtres que nous avons enseigné ont compris et sont partis avec nous sur d'autres mondes pour continuer le travail, d'autres ont mal compris et de ce fait ont transgressé non seulement l'enseignement, mais les Lois Divines s'y rattachant .

      Les énergies de ce lieu sont considérables car non seulement elles sont terrestres, mais elles viennent aussi d'autres points de l'Univers. »

      Il y a des réseaux souterrains ; je vois comme des filaments, assez gros d'ailleurs, qui captent des énergies venant du fin fond de l'Univers et qui non seulement aident l'homme à mieux comprendre, à mieux se connecter avec ses multiplicités et avec ses frères des étoiles, mais à se transformer complètement dans sa conscience. Les énergies plongent aussi jusqu'au plus profond de la terre car elles nourrissent notre Mère Terre d'une énergie qui lui est nécessaire.
      Je vois maintenant des vaisseaux plus petits. Ils sont argentés et brillent comme au soleil.
      Un vaisseau descend et se place tout doucement au-dessus une place pavée. Les grands Êtres sortent d'une des bâtisses et viennent accueillir les nouveaux arrivants. Le vaisseau reste en suspension dans l'air et des êtres, qui sont des Atlantes, descendent en utilisant des « ascenseurs de lumière »
blanc argenté. Ils sont huit. Ils sortent tous de l'engin et rentrent dans un bâtiment rond. C'est un bâtiment avec des grands escaliers semblant creusés dans la roche ; il y a quatre grandes marches. Ce bâtiment a un toit en arrondi, comme une coupole. Des lumières sortent des murs pour éclairer. Il y a des fenêtres pas très grandes et malgré cela la luminosité est intense à l'intérieur.
      Maintenant ils s'asseyent tous sur des sièges d'une matière un peu blanche et ils parlent d'événements importants devant survenir à la planète Terre. Ils parlent de possibilités de protéger la vie humaine. Les Êtres, qui sont des enseignants, disent aux Atlantes présents :


       «
Ne vous inquiétez pas, une partie de votre population sera évacuée par nos frères, une autre partie sera transportée sur d'autres parties de votre monde où il n'y aura pas de trop grandes détériorations, mais il faudra aussi, pour garder la connaissance, avoir d'autres relais comme en ce lieu dans le sein de votre Mère. Ces lieux seront des bases intemporelles qui fonctionneront pendant plusieurs milliers d'années et bien au-delà.»

      Les êtres venant du continent Atlante demandent : aurons-nous le temps ? Un des grands êtres sourit et répond : ; qu'est-ce que le temps
? Vous aurez le temps, n'ayez aucune crainte. Ils disent aussi :

      « De plus en plus, quand le temps passera sur ce monde, le monde s'obscurcira jusqu'à ce que les humains soient devenus aveugles
, jusqu'à ce que les humains aient perdus complètement conscience de la Lumière Divine, de l'Amour Divin. »

      Un des Atlantes interpelle son interlocuteur et lui dit :

      « Ce n'est pas possible ! Comment les êtres humains du futur pourront-ils se couper de l'essentiel, comment pourront-ils vivre s'ils ne perçoivent plus la Lumière, s'ils se coupent de la Lumière ? »

      Et l'être lui répond :

      « Parce qu'ils auront densifié de plus en plus leur énergie, parce qu'ils auront privilégié la matière et non l'esprit, parce qu'ils auront voulu vivre intensément la matière, ils se leurreront eux-mêmes. Lorsque les hommes se rendront compte de l'immense erreur, leur cœur souffrira et leurs paupières commenceront à s'entrouvrir ; ils pleureront de désespoir. Du simple fait de leurs larmes, leurs yeux commenceront à voir de nouveau la Lumière les sauvera. Et nous, qui sommes immortels par rapport à ceux qui se sont enchaînés à la matière, nous serons toujours là pour les aider à retrouver la Lumière, pour les aider à revenir vers leur origine, vers nous.

      Ceux qui, parmi eux, auront volontairement occulté leur appartenance pour mieux servir, pour mieux guider, retrouveront l'Amour immense qui les guidera encore beaucoup plus rapidement vers nous.

      Vous, hors du temps, hors de l'espace, vous qui entendez ou lisez les paroles de vos frères intemporels, réveillez-vous, réveillez-vous à la vraie existence, à l'existence de la Sagesse, à l'existence de l'Amour, revenez vers votre vrai foyer car votre mission se termine. Vous avez été valeureux, vous avez été courageux, vous vous êtes donné à ce monde, vous avez mérité le repos dans la Lumière et dans la Joie immense de nous retrouver. Mais avant cela, l'œuvre devra être menée à son terme et nous seront près de vous pour vous aider à l'accomplir.

      Nous avons été enseignants sur ce que vous appelez actuellement le continent Sud Américain. Nous avons été les enseignants d'êtres vivants sur plusieurs continents de votre Mère Terre. Nous sommes temporels et intemporels et nous sommes encore ceux qui viennent vous guider d'une manière différente.

      Lors de vos missions prochaines vous retournerez sur des mondes denses, mais vous garderez la souvenance de ce que vous êtes car vous ne ferez plus l'erreur de vous couper de la Lumière et vous n'aurez plus besoin de le faire volontairement pour ceux qui se sont donnés ainsi au monde en involution. C'est pour cela que nous vous disons : allez à l'essentiel.

      L'intellectualisme est un frein, l'ouverture de conscience ne peut être atteinte que par un grand lâcher prise, par une vie simple et pure ; vous êtes capables de le faire et vous le faites, seule compte la reconnaissance de ce que vous êtes. Il faut que vous puissiez vous reconnecter à vous-même afin de bien comprendre ce que vous devrez devenir et où vous irez.

      Nous voudrions vous dire que nous sommes plus près de vous que vous-même, que nous sommes vous ; aussi étrange que cela puisse vous paraître, nous sommes vous. Le lien d'Amour nous lie et nous reliera au-delà du temps, au-delà de l'espace et c'est en cela que nous sommes vous. »

      Lorsque ce lieu sera réactivé, y serons-nous avec vous?

      « Quand ce lieu sera réactivé vous ne serez plus en ce monde. Il sera réactivé pour la nouvelle période que ce monde vivra, pour la future époque. Pour l'instant, il ne pourrait être réactivé, car s'il était réactivé tous ceux qui sont les porteurs de Lumière comme tous ceux qui servent les forces de l'obscur auraient encore beaucoup plus de force.

      Lorsque ce lieu sera réactivé tous les humains vivant sur la planète Terre verront leur puissance créatrice augmenter de façon considérable. Il faut donc que les êtres humains vivant sur ce monde puissent avoir acquis la Sagesse avant d'intégrer ces énergies considérables. »

      C'est curieux, je vois des êtres aller en ce lieu avec un cœur très pur et disparaître à mes yeux. C'est comme s'ils étaient projetés ailleurs, dans un autre monde, c'est comme s'il y avait des portes hors du temps et de l'espace. Je vois, en tout temps, des êtres purs monter en ces lieux, être comme absorbés par la Lumière et disparaître. Je n'ai pas l'explication, ils ne me la donnent pas. Ils me disent simplement :

      « Cela ne vous aiderait pas à grandir et la seule chose qui a de l'importance, c'est que vous puissiez grandir en Sagesse et en Force, grandir aussi en Amour et en Joie. La Joie doit être beaucoup plus intégrée dans votre vie, c'est un élément important. »

      Y a-t-il un parallèle à faire avec la Pyramide de Khéops qui serait réactivée ?

      « Elle a été construire par les mêmes êtres avec les mêmes moyens, à la même époque.

      Tous les lieux importants de votre monde seront réactivés quand le monde aura été nettoyé et lorsque les hommes seront capables de vivre avec les nouvelles énergies. Ces nouvelles énergies donneront à l'homme qui vivra sur ce monde toutes les capacités de l'esprit. Donc, il faut qu'il ait la Sagesse pour pouvoir bien s'en servir. »

      Je suis toujours connectée à ces êtres que je reconnais de plus en plus. Je reconnais leur énergie ; je sens l'énergie d'ILIS que je ne vois pourtant pas...
      Quel a été ou quel sera le rôle des immenses pistes qui sont tracées au travers du continent Américain , et qui ont des formes symboliques de chandelier ou d'oiseau, ces pistes que l'on voit à très haute altitude ?

      Je suis à Nazca … Je n'ai pas encore la réponse. Je suis toute seule dans cette immensité, mais je suis au sol.

      Je vois maintenant des vaisseaux complètements différents, des vaisseaux « solides », je n'aime pas trop. Je vois dans ces vaisseaux des êtres durs semblables à des guerriers.

      Ces pistes ne servaient pas pour la Paix, elles servaient pour les combats.

      C'étaient des êtres inamicaux, qui signalaient ainsi leur position car elles se voyaient (et se voit encore) de très loin ; elles se voyaient de beaucoup plus loin à cette époque, car sur ces pistes il y avait un revêtement un peu métallique, comme une peinture argentée très claire.


      « Ces pistes ont été construites, il y a plus de quinze mille ans, au moment où il y a eu des combats, car la Terre a été convoitée par des êtres venant d'autres galaxies. Il y a eu un combat de Titans avec des dégâts considérables. Ce fut le début de l'obscurcissement de la conscience de la vie sur ce monde. Les êtres venant d'outre espace ont amené avec eux une énergie très déstabilisante que vous pourriez définir comme négative, et ils ont laissé cette énergie à certains endroits. Tout doit maintenant être nettoyé. »

      Je vois la forme de ces vaisseaux. Ils sont pointus. Les êtres sont humanoïdes mais ne nous ressemblent pas. Ils sont primaires et ne connaissent pas l'Amour, mais ils ont une grande intelligence.

      Il y avait dans cette plaine de Nazca, une grande plate-forme ronde entrant dans la terre et en sortant pour porter des engins. Je ne sais pas si elle existe encore. Il me dit :


      « Oui, elle ne sert plus, mais elle existe encore. Elle est immense, elle fait cinq cent mètres de diamètre.

      Votre monde a connu beaucoup de turbulences, et si l'homme vivant sur ce monde n'avait pas faibli, s'il avait simplement accompli la mission qui était la sienne, certaines énergies n'auraient jamais pu pénétrer sur ce monde et ce monde serait resté la merveille créé pour l'Amour et la Beauté. Il redeviendra cette merveille où règneront l'Amour et la Beauté car c'est la Volonté du Père.

      Un grand nettoyage sera fait sur ce monde pour que la vie puisse refleurir dans une nouvelle Paix, dans une nouvelle Lumière, dans un nouvel Amour.

      Nous ne pouvons pas vous dire le moment, car le moment dépendra de l'énergie émise par ce monde, par les êtres humains, par la Terre, par tout ce qui vit. C'est la vie qui fera en sorte que ce monde vivra les transformations plus ou moins facilement car elles auront lieu de toute façon.

      Nous vous le rappelons : le Père, dans son immense Amour pour les mondes peut tout transformer de son souffle parfumé. Espérez-le en vos cœurs, appelez cette transformation, qu'elle se fasse dans l'Amour, que la Lumière pénètre ce monde jusque dans ses plus petits recoins en douceur. C'est possible !

      S'il émanait de tout ce qui vit sur ce monde beaucoup plus d'Amour, beaucoup plus de Paix, cela se passerait ainsi.

      Priez ! La prière calme votre mental et c'est essentiel. Il n'y a plus d'agitation destructrice lorsque l'être prie. Rappelez-vous cela : la prière calme, la prière apaise, c'est pour cette raison que la prière est très importante.

      Une méditation est une prière, le fait de calmer votre esprit, de lâcher prise, de pardonner, d'envoyer de l'Amour, d'être heureux et en Joie est une prière, la plus belle des prières. Le fait de rendre grâce à la beauté qui vous entoure, de rendre grâce à la gentillesse de vos amis, de rendre grâce à l'Amour de ceux qui vous entourent et de ceux qui ne sont pas visibles à vos yeux, est une prière. Le fait de vous aimer, de vous respecter, de respecter la vie, est une prière. Tout cela calme l'océan des tourmentes créé par toutes ces énergies qui se combattent, qui vous perturbent.

      Si TOUS les humains pouvaient, au même moment, s'agenouiller et envoyer une seule seconde un petit peu d'Amour sur votre Mère la Terre, la tempête serait définitivement calmée et plus rien de terrible n'arriverait à votre monde !

      Une seconde de recueillement et de prière pour chaque humain vivant sur votre Mère Terre, suffirait à changer complètement le destin de votre terre et des hommes.

      Alors, puisque cela n'a pas beaucoup de chances d'arriver, essayez avec vos moyens de faire la Paix en vous, de faire la Paix autour de vous, d'être joyeux, d'être plein de respect et de reconnaissance envers la vie, envers vos frères. Vous pouvez tous le faire, vous pouvez lâcher prise à tous vos petits problèmes avant qu'ils ne vous étouffent.

      C'est si simple ! C'est si simple ! Lorsque vous aurez compris cela, vous aurez fait un pas de géant vers la Sagesse Primordiale, vers l'Amour, et vous serez beaucoup plus connectés à l'Energie Divine, à l'Amour Universel.

      Nous vous laissons sur ces derniers mots d'espoir pour votre monde et pour vous-même.

      Nous vous aimons infiniment, soyez en Paix, soyez heureux. Que l'Amour vous habite et que la Joie ne quitte plus vos cœurs. »


     Fin de citation en provenance du site http://ducielalaterre.org du channel Monique Mathieu


      Que dire de plus, après la lecture d'un tel texte (nous en avons bien sûr, d'autres du même calibre) , que l'on pourrait qualifier de vraiment de cosmique, sinon qu'il s'inserre parfaitement dans la démarche culturelle, que le site ARTivision , a initié dés sa création, en Janvier 1997.

     Voir aussi, un texte plus récent, placé à :

http://ducielalaterre.org/fichiers/divers/le_machu_pichu_tjk.php

          Mais ce Lundi 18 Septembre 2017, disons que le texte transcendant sur Machu Pichu de l'extraordinaire channel Monique Mathieu , qui laisse , selon nous loin derrière, les inventions de nos meilleurs auteurs de Science-Fiction, a été précédé quelques années avant, d'un autre texte fantastique dont nous ignorons hélas le nom du médium , et texte en provenance de la même plateforme ésotérique Arcturius, et daté du 28/08/2005, que vous trouverez d'abord à notre article clef :

http://www.artivision.fr/Ameriquechocretournote.html

Là même habitué à ce genre de textes, nous sommes pourtant, carrément tombés à la renverse et le découvrant dès Août 2005.

       Pour bien montrer le caractère excceptionnel de ce texte, vous pouvez actuellement encore le retrouver sur les sites :

      Français :
http://restaurationurantiagaia.over-blog.com/article-763368.html

http://etredelumiere.ordi-netfr.com/DesHumainsGalactiques.php

http://nouveaumonde.clicocila.fr/vue-densemble-changements-importants-civilisation-mondiale/

     Et en anglais :
http://web.archive.org/web/20061123081921/http://www.universalhealingnetwork.com/newsalert/changes-aug05.htm

http://worldtruth.tripod.com/wwwroot/Articles/What%20is%20going%20on.htm

      Mais pour les puristes, qui aiment avoir directement sous la main et au bon endroit, une information inportante, plutôt qu' aller surfer furtivement sur le Web, voici donc en couleurs, quelques passages significatifs de cet extraordinaire texte. Nos commentaires spécifiques sont en italique vert :

"VUE D'ENSEMBLE DES CHANGEMENTS IMPORTANTS DE LA CIVILISATION MONDIALE"

     ............. Malheureusement beaucoup de gouvernements, religions et philosophies ont été manipulés pour nous cacher une bonne partie de la vérité, afin que certains puissent garder le pouvoir et le contrôle. Les récentes représailles des soi-disant attaques terroristes aux Etats-Unis montreront, le temps venu, être une des dernières tentatives pour nous garder sous contrôle (Note du Webmaster: Révélation sensationnelle , qui donne raison à certains audacieux chercheurs. Mais cela sera expliqué encore mieux, plus bas) . Cependant, il est temps qu'un grand changement dans la compréhension des populations mondiales ait lieu, dont la plupart souhaitent la paix, malgré ce qui nous est présenté par les média manipulées.

      Beaucoup de gens ont l'impression que « quelque chose est sur le point d'arriver », mais parce qu'une grande partie de l'actuel changement se situe dans le monde invisible, avant qu'il se manifeste dans l'univers visible, il est difficile au départ de comprendre ce qui se passe. Nous avons en effet fait partie d'une grande "expérience ", et avons accepté à un plus haut niveau de compréhension d'être ici lors de cette excitante « fin des temps », la fin d'une civilisation et le début d?une nouvelle, appelée le Septième Âge d'Or que nous allons co-créer. Note du Webmaster : Nous parlons souvent de cela sur ARTivision, en expliquant comment l'humoriste ésoteriste français (hélas décédé le 24 Avril 1978 ) Jean Sendy, a su, nous le montrer, dans ses remarquables ouvrages)

..............Une certaine information est difficilement acceptable, il en est ainsi du fait que notre Terre est creuse, et aussi du fait que les anciennes civilisations, y résident encore. (Note du Webmaster : Il n'est pas besoin ici de préciser qu' ARTivision, en a fait justement une spécialité, et que dans de très nombreux articles, ( près d'une centaine) on y parle des ouvertures polaires, de la Terre creuse et des intraterrestres). Il en est même du fait que plusieurs personnes ont voyagé en remontant le temps, afin de modifier le futur de cette planète et de cet univers, il y a de cela des éons. Il en est ainsi de même du fait que nous avons découvert comment fabriquer les vaisseaux de guerre invisibles, et comment, depuis 1843, effectuer à nouveau le voyage dans le temps . (Note du Webmaster : Voir justement notre article qui en parle clairement : temporellementvotre.html) . Et comment le programme spatial Apollo fût une couverture pour dissimuler une technologie bien supérieure. (Note du Webmaster: Là, nous sommes totalement soufflés, par cette révélation et nous aimerions en savoir vraiment plus, mais nous ne connaissons même pas le nom du médium qui a transmis ce texte). Des voyages secrets ont eu lieu pour établir des bases sur la Lune et Mars, et explorer d?autres parties de notre système solaire depuis le début des années 60. ( Note du Webmaster : ARTivision, a bien parlé de l'utilisation de tunnels temporels, pour visiter certaines planètes et cette révélation sensationnelle, est confirmée par certains ouvrages.) Finalement, pour stimuler un peu plus votre appétit, ou pour vous rendre plus incrédule, selon votre chemin d?éveil, il est prévu que la Terre ralentisse sa rotation, s?arrête, et inverse son sens giratoire, sans catastrophes, et qu'elle soit déplacée dans l'espace avec les restes du système solaire pour faire partie du système des étoiles de Sirius ! ( Note du Webmaster Oh ..là la : Terre déplacée dans l'espace - voir alors nos articles :



      Il y a plusieurs personnes qui travaillent discrètement au sein du gouvernement, des systèmes judiciaires et financiers pour aider à la mise en place de ces changements. Nous devrions en entendre parler bientôt. Plus de types d?énergie libre deviendront disponibles, en particulier pour l?utilisation dans nos maisons et les systèmes de transport. Ces inventions sont disponibles depuis un certain temps. Ceci a été montré dans le Projet de Révélation du Dr Steven Greer et ses amis qui expliquent au monde l?étendue des relations secrètes avec les civilisations ET depuis les derniers 60 ans. Nous sommes au Temps de la Vérité où plusieurs des vérités cachées, même celles du Gouvernement de l?Ombre doivent être dévoilées.

.......................L'événement de plusieurs changements catastrophiques sur Terre, produisant de nombreuses pertes de vie, n?aura probablement pas lieu à cause d?une élévation de la conscience collective qui s?est produite quelques semaines après les atrocités du 11 Septembre, causées non pas par des terroristes isolés mais par certaines personnes contrôlant le Gouvernement Américain (Note du Webmaster: Sensationnelle révélation, qui confirmerait en partie les dires de certains chercheurs comme Thierry Messian et bien d'autres Urs du Web ). Il est encore possible que de temps en temps quelque activité volcanique ou sismique puisse encore avoir lieu.


     Fin de citation

     Dur..dur n'est-ce-pas..!! ...
Et comme il eut été préferable, pour les bien-pensants zélés et zététiques, que tout cela soit écrit, sous la forme d'un roman de Science-Fiction. Ils admireraient sans doute ce texte !

     Que dire de plus devant ce texte incroyable, qui confirme encore, dès 2005, bien des éléments mis en exergue par ARTivision, depuis ses débuts en 1997, si ce n'est : Bravissimo... "Le Temps des révélations", est semble-t-il bien arrivé... A bon entendeur salut....

     Et pour vous mettre aussi, l'eau à la bouche, voici un récent ouvrage de notre grande amie Josseline :


     Mais reprenons maintenant, le cours de notre article, et il se trouve, chose bizarre, une fois de plus, dans la même semaine, que le 13 Septembre 2017, nous avons eu, la grande opportunité de visualiser le documentaire suivant, où l'on parle encore de Titan :


     Bravo aux internautes qui l'ont vu, ou qui pourront le revoir en replay.

     Les scientifiques de service dans l'emission, ont vite oublié, de nous montrer, ces images de Saturne, pourtant très significatives , avec un disque très lumineux au Pôle Sud


     Pour arriver directement à l'ajout, rechercher l'expression :Mais, ce 22 Septembre 2017, pour les puristes, donnons quelques détails importants sur les incroyables images ci-dessus, et qui ne viennnent pas de la NASA

     Les deux images de gauche, sont tirées du site :

http://www.photonics.com/Article.aspx?AID=21608

url, que nous a envoyé, dès le 23/09 2014, notre fidèle amie Aurélia (http://une-petite-lumiere-pour-chacun.over-blog.com .

L'image de droite que nous avons reçue dès le 09 Février 2005, de plusieurs internautes vigilants est une information qui est tirée des sites :

http://story.news.yahoo.com/news?tmpl=story&u=/cpress/saturn_hot_spot
http://sciences.nouvelobs.com/sci_20050204.OBS7981.html

Découverte d'un Point chaud inexpliqué sur Saturne :


    Des astronomes ont découvert sur Saturne un phénomène climatique encore inconnu dans le système solaire : il s?agit d?un vortex polaire chaud situé au pôle sud de la planète aux anneaux. Glenn Orton (JPL) et ses collègues ont repéré ce point chaud grâce au télescope terrestre Keck (du Mont Mauna Kea, à Hawaii) et attendent désormais les observations de la sonde Cassini pour mieux comprendre cette curiosité.

    Ces travaux sont publiés aujourd'hui dans la revue Science.

    Sur Terre, ces vortex se forment dans la stratosphère, au-dessus de l?Arctique et de l'Antarctique. La différence de température entre les hautes et les moyennes latitude crée un courant circumpolaire qui isole les masses d'air froides. En Antarctique ce vortex polaire contribue à la destruction de la couche d'ozone pendant l?hiver. Au pôle nord le vortex envoie de l'air froid sur le nord de l'Amérique.
    Que ce soit sur Terre, sur Jupiter, Mars ou Vénus, partout où ils ont été observés ces vortex polaires sont plus froids que l?air environnant. Sauf sur Saturne. Le pôle sud y est déjà particulièrement chaud ? il est exposé au Soleil depuis 15 ans. Pourtant, à 30° de latitude du pôle les chercheurs ont repéré un point encore plus chaud.
    Il pourrait s'agir d?une concentration de particules absorbant la lumière du Soleil "coincée" dans la stratosphère. Cependant l'explication est insuffisante. Pour comprendre la formation de ce vortex les astronomes attendent le passage de Cassini et l'observation de cette zone par son spectromètre à infrarouge (CIRS) en mars et mai prochains.


Fin de citation


    Autrement dit, les scientifiques nagent dans une incomprehension totale, au sujet des ces vortex lumineux aux pôles des planètes.

    Mais ce jour, nous pensons que Cassini, a eu largement le temps de photographier le Pôle Sud de Saturne, et l'image suivante n'a rien de particulier qui puisse nous émerveiller :


    Cassini a-t-il mis, au bon moment, un filtre noir pour ne pas être "aveuglé", par une lumière trop génante venue du pôle sud de la planète ? A vous de juger.

    Mais, il y a une explication plus ésotérique, qui consiste à dire, que les commanditaires de la sonde Cassini, ont choisi de montrer uniquement les photos du Pôle Sud de Saturne, au moment précis, où le vortex polaire s'était fermé. Mai,s nous préférons ne pas retenir ici cette déduction, car voyez ce qui suit qui est le signe irrécusable d'une manipulation photographique notoire :

     En effet, voyez l'image suivante, devant laquelle des irréductibles détracteurs et leurs consorts intellectuels zélés, sont lamentablement restés muets, quand nous l'avons présentée, dans nos nombreux articles. Cette photo assurément trafiquée, du pôle nord de Jupiter, est extraite du n° 266 de la revue Ciel&Espace de Février 1992 :


     Evidemment, ce qui saute aux yeux, encore une fois, c'est cette pastille noire, mais en plus quasiment rectangulaire, placée juste au pôle, et sous laquelle, on voit nettement là encore, fuser des rayonnements lumineux notoires.

     Que fait , cette obscure pastille très géométrique ? Elle n'a rien à voir, ici, bien sûr, avec une limite satellitaire quelconque, souvent mentionnée par ces détracteurs à cours d 'explication, n'est-ce pas !!!. Hélas nous n'avons pas reçu, une seule réponse même vaseuse, depuis des années, des prétendus rationalistes endurcis, concernant cette très étrange photo de Jupiter, de la NASA.

     Cependant, à un moment donné, nous avons vu, très furtivement, cette fois cette image insolite de Titan, sans jamais nous en donner, la moindre explication :


     Mais sur le site de la NASA :

http://saturn.jpl.nasa.gov/photos/?subCategory=10

, on trouve comme explication en dessous : Reflection of Sunlight off Titan Lake.

     Mais, on peut retrouver aussi bien sûr cette photo de Titan, sur le site officiel de la NASA :

http://saturn.jpl.nasa.gov/search/?searchbox=Titan&category=Images

, sous la forme de ce montage :


     Vous avez bien lu, nous l'espérons la mention "The cassini spacecraft will look for a glint of sun light reflecting off a methane lake", que nous traduirons grosso modo "la sonde Cassini regardera un reflet d'un rayon du soleil qui s'est réfléchi sur la surface d'un lac de méthane".

      Comme vous le voyez, c'est de la NASA elle-même, qu'est sortie cette fumiste explication, que bien d'autres revues ont reproduite, sans même voir qu'elle était nulle et non avenue...

     Mais, en droite ligne de cette incroyable affaire, présentons aussi ici, le super entrefilet, de la revue bien connue de notre ami Roch Saûquere "TOP SECRET" n° 47, publié en Février 2010. Et pour les puristes, qui aiment partir des sources, voici d'abord la photo de couverture de cette revue :


     Puis, voici l'image de cet entrefilet :


     Et voici maintenant le texte important de cet entrefilet (Les couleurs sont de nous bien sûr):

TITAN.

Un point lumineux récurrent.

      La NASA a dévoilé, samedi 18 Décembre 2009, une incroyable photographie de Titan. On y découvre une forte lueur jaune qui serait selon l'agence le reflet du soleil sur un lac de méthane.

     Ce "reflet spectaculaire" au pôle nord a été photographié par la mission Cassini depuis l'hémisphère nord de cette lune.

     Curieusement, par le passé, la NASA, nous a déjà montré plusieurs photos de Titan montrant déjà la même lumière au pôle Sud. Une première fois la NASA avait parlé de nuages et une autre fois de "tempête tropicale"... Nous vous parlions déjà de cette anomalie dans les news de TOP SECRET N°20, N°30, et aussi dans le Hors Série N°1 page 55-56. Sur certaines images la lumière semblait même jaillir de la planète. Alors ?

     Après nous avoir parlé de nuages de méthane, ou de tempête tropicale, et maintenant de lac de méthane, la question que nous avons envie de poser à la NASA, c'est comment expliquer qu'il y ait toujours ce même "reflet", très brillant, à la même place et d'un même diamètre ? Cette lumière n'est-elle pas plutôt issue de l'intérieur de Titan ? Ce qui nous ramène une nouvelle fois à l'hypothèse des "Planètes creuses"...

Source: http://solarsystem.nasa.gov/multimedia/gallery.cfm?Category=Planets&Object=Sat_Titan

     Fin de l'entrefilet..


      Cette explication officielle, ne tient donc pas du tout debout, pour ce disque polaire nord si brillant ..., surtout si l'on sait, d'après les dires des savants officiels. que le Soleil est très loin de là, et que sa lumière devrait arriver à bout de souffle à cet endroit. En effet nous vous invitons alors à découvrir en page 44 ce qui est écrit dans le n° Hors Série de Mars 2008 de la revue Science-Vie que voici :



, et qui confirme ce qui précède :



     Vous avez bien noté, le passage souligné en rouge, qui précise que le flux de lumière est 900 fois plus faible qu'au voisinage de la Terre. Et pourtant ce flux de lumière, très affaibli, est arrivé tout de même, à nous faire une superbe réflexion sur un hypothétique lac inconnu de Titan .

     On a du mal n'est-ce-pas, à ne pas se tordre de rire... à la lecture de cette aberrante incongruité.

     Mais il existe aussi un autre fait incontournable qui démolit totalement la thèse délirante, des partisans du disque lumineux nord de Titan, venant d'une réflexion parasite sur d'éventuels lacs inconnus de méthane et consorts, miraculeusement bien placés sur la surface de Titan.

      En effet, dès le 5/07/10, nous avons eu le bénéfice, de découvrir dans une Grande Surface de notre environnement, la revue de vulgarisation scientifique, Science Magazine26 des mois de Mai-Juin-juillet 2010 :


et, notre attention a été encore bien sûr, très retenue, par l'image inouie en question, du Pôle Nord de Titan :


      Extrayons-en alors de cette revue, quelques titres et paragraphes significatifs, que nous transmet, un responsable des programmes d'explorations du Système solaire du CNES :


     Et, mettons bien en relief ceci :


     Le fait important à souligner ici est que Titan, a une atmosphère environ, 12 fois plus épaisse, que la nôtre (1200 km au lieu de 100 km).

      Dans les images précédentes, nous avons souligné en rouge les termes qui nous interpellent directement. Ainsi donc, à près de 1,5 milliard de Km, les rayons faiblards de notre Soleil, arrivent à percer sans problème, une atmosphère environ 12 fois plus épaisse, que la nôtre et ensuite, ces rayons ( dont l'incidence d'arrivée joue donc un très grand rôle, presque magique), vont aller se refléter sur les zones sombres lisses (où le radar lui-même n'a pas d'écho), et retraverser cette épaisse atmosphère très dense pour donner ensuite cette source ponctuelle très lumineuse au Pôle Nord de Titan. Même si l'on imaginait que les lacs de méthane en question se trouvaient par magie, sous la formed'un plasma chauffé à blanc, par une énergie inconnue et providentielle, cela ne marcherait pas à cause de l'épaisseur de l'atmosphère de Titan.

      Donc toutecette explication officielle, ne tient absolument pas du tout debout, d'autant plus que ce spécialiste des programmes d'exploration du Système solaire du CNES, évite soigneusement de comparer cette situation lumineuse insolite du Pôle Nord de Titan, avec celle vue déjà plus haut, encore plus extraordinaire du Pôle Sud de cet astre, et que nous vous montrons encore, étant donnée son inestimable importance :


     Que celui qui a bien lu tout cela, en tire le bienfait plein d'éclaircissements qui s'impose, et surtout le désir latent, d'en savoir plus.

       Mais ce 24 Septembre 2017, il appartient au site ARTivision, de tenter de donner au novice ingénu, qui découvre notre site par cet article, (les amis du site sont au courant de cela, depuis belle lurette), une explication préremptoire de cette affaire incroyable de disques lumineux aux pôles de TItan...(qui n'est pas du tout le seul astre dans ce cas), et donc nous invitons aimablement, le novice en question, de bien vouloir attacher solidement sa ceinture à une chaise de son espace vital, car à l'altitude, où nous allons évoluer, il risque d'y avoir pour lui, de très sérieuses turbulences...

      Pour avancer, dans cette épineuse affaire faisons ici une importante digrression, en trois volets :

Premier volet :

      Disons d'emblée que ce n'est pas parce que les scientifiques maîtrisent quelques équations de l'infiniment petit du Microcosme (électronique et chimie physique et organique...etc... ), qu'ils en savent beaucoup l'infiniment grand du Macrocosme ( Big bang, galaxies, univers des planètes etc..)

      De plus, il faut savoir que tout est relatif dans ce monde, et que, le domaine de la Science, est lui aussi, fonction du niveau d'évolution de ses chercheurs dans le Temps et l'Espace. et le Vrai d'aujourd'hui, est souvent, le faux de demain... Les lois que l'on applique à un moment donné, doivent s'adapter aux découvertes nouvelles pour s'y intégrer tant soit peu. Les révolutions culturelles sont difficilement acceptées par les mandarins, et des "martyrs", en font souvent les frais. L'histoire de la Science est criblée de cas de cette nature... (Voir la terrible histoire de Giordano Bruno, dont nous vous donnons encore ici, étant donnée son importance, le buste :


Photo extraite du n° 16 de la revue "Le Monde Inconnu" de Mars 1981.

     Il n'y a pas en effet, si longtemps avant la découverte de la célèbre formule E=MC² d'Einstein, on admirait la théorie de la contraction du soleil, proposée par le savant allemand, Hermann Ludwig von Helmholtz, qui supposait dès 1854, que la chaleur de notre Soleil était obtenue, par une transformation de l'énergie de gravitation en énergie thermique, et que donc le Soleil devait se contracter, par simple effet de l'attraction gravitationnelle vers son centre, et produire ainsi, de la chaleur par compression des masses gazeuses...

          Eh bien, on le sait maintenant, cette superbe théorie, n' a vécu que, ( comme le dit si bien le poète François de Malherbe), l'espace d'un "matin".

Deuxième volet :

     Nous avons souvent utilisé dans nos articles le vocable éther, très contesté par les scientifiques actuels.

         Ce mot éther, a semble-t-il ici une connotation toute particulière (rien à voir avec le liquide, très volatil, du même nom), et il faut aussi savoir que ce mot, a divisé la communauté scientifique dès la fin du XIX e siècle. En effet en 1887, eu lieu la célèbre expérience de Michelson et Morley qui, a conduit les physiciens à mettre en doute l'existence de l'éther, qui était le pensait-on le support matériel des vibrations d'une onde électromagnétique comme la lumière, ou tout au moins de son mouvement. Cela montrait aussi que la vitesse de la lumière était la même dans toutes les directions. C'est dans l'histoire de la physique l'une des plus importantes et l'une des plus célèbres expériences, qui valut à Michelson, le prix Nobel en 1907. Et jusqu'à nos jours tous les scientifiques officiels, en sont restés . Voilà un fait, clair et net, que l'on croit avoir démontré, une fois pour toute.

     Mais, ces temps-ci, un scientifique, ayant aussi étudié l'alchimie, Isaac Plotain, remet en cause les conclusions de cette célèbre expérience, en disant qu'elle avait été mal orchestrée à l'époque, et que l'éther existe bien. Voici deux ouvrages qui présentent cette histoire plutôt "éthérique" :

  

     Cela est d'ailleurs, confirmé par le groupe transcendant Soria, souvent évoqué sur ARTivision, et voici par exemple quelques propos de Soria, à ce sujet dans divers ouvrages :

     "Nous leur lançons un avertissement sérieux et espérons ne pas voir la réalisation de cette réalité qui, malheureusement, est déjà en train d'être enregistrée dans l'éther de votre planête.....

     ...La chimie subtile de la rose circule dans les couches d'air, aussi bien celles de la Terre qu'autour ou dans l'éther lointain. Cette chimie véhicule des énergies fines pouvant réactiver l'ouverture d'un cœur (son chakra). Celles-ci s'infiltrent dans le réseau de la chaîne de ce chakra, glissent dans les molécules de l'air et parviennent au cœur de la plus petite parcelle de vos atomes. L'énergie de la rose demeure la nourriture la plus subtile nécessaire à l'apport de la chimie de l'Amour dont a besoin une bibliothèque intérieure.

     L'Éther est une matrice vivante , animée par des atomes.
...etc....


      Fin de citation.


Oh là..., une "matrice vivante"
, les meilleurs ouvrages de Science-Fiction sont alors là, tout à fait surclassés n'est-ce pas !!... Et, c'est cette affaire, d'Éther, qui va nous permettre de mettre carrément, le pied dans le plat, de nos connaissances actuelles.

Troixième volet :

      Expliquons aussi ici, le fait que nos instruments de mesure sont construits, en fonction des lois admises dans le cursus universitaire, et nous allons ici pourquoi...

      Pour éclairer très prosaïquement, cette affaire d'instruments mal adaptés, à une situation inconnue, présentons alors ici un article intitulé "La conquête du Pôle Nord" de Mr Philippe Nessann, du n° 115 d'Avril 1999 de la revue Science&Vie Junior.

       Dans cette revue dédiée aux jeunes lecteurs, nous avons eu le bénéfice de découvrir comment en général, on peut s'orienter au Pôle, en considérant évidemment que la Terre est à peu près une sphère soumise aux rayons obliques du Soleil. Nous reproduisons donc ci-dessous, l'admirable schéma très didactique de Mr Jean-Jacques Hatton, qui donne toute la démarche que devrait effectuer un explorateur pour calculer sa position en arrivant au Pôle Nord.


    Mais, il va de soi, que s'il existe au Pôle Nord une courbure de la Terre, vers son intérieur , (non enseignée dans nos universités), comme le montre cette extraordinaire photo (commentée par nos soins), déjà vue dans de très nombreux articles du site ARTivision :


alors, que les angles Alpha, Bêta, et Gamma, ne correspondront plus à ceux que nous présente, ce schéma du Science&Vie Junior, et donc que la position déterminée par l'explorateur, en sera automatiquement faussée sur le terrain par les instruments utilisés, où la courbure quasi sphérique est programmée.

      Il en résulte que c'est en toute bonne foi, que ces explorateurs ont cru être arrivés au Pôle, alors qu'ils n'étaient, en fait, que sur le bord de concavité polaire, que nous évoque notre bien pratique schéma suivant, d'une pomme.

  


       Ou encore cette carte, montrant la position du trou polaire :


  Autrement dit, ce qui précède nous montre que le disque représentant le vortex polaire, ne se juxtapose pas juste au-dessus du Pôle Nord, car on pense actuellement ( http://www.ourhollowearth.com/PolarOpn.htm), que l'axe polaire de rotation, n'est pas confondu avec l'axe passant par le centre des vortex polaires, comme l'indiquerait le schéma :



     Et donc il existerait bien des pôles géographiques Nord et Sud, juste sur le bord externe de la courbure, et c'est cela que détectent les GPS, de ceux qui sont fiers de montrer qu'ils sont arrivés aux pôles.

      Il en resulte, très logiquement, que dans le cas cité, l'instrument utilisé pour mesurer la position du Pôle Nord (ou Sud), n'est pas conforme aux lois de l'environnement et, ne peut qu'induire en erreur, l'expérimentateur. Nous allons le démontrer plus bas, en ce qui concerne Titan...

      Fin de la digression

      Mais ce 27 Septembre 2017, revoyons, pour notre novice ingénu, les images connues, avec des couleurs toujours étonnantes, de Titan :


     Pas besoin d'être un spécialiste dans l'art photographique, pour deviner que nous avons, pratiquement la même image présentée, en fausses couleurs, et c'est de cela, qu'est tirée, l'image bleue, un peu plus agrandie, vue plus haut et qui est donc tout à fait protocolaire.

.      Nous avons vainement cherché, dans les revues spécialisées, dans les choses de l'espace, un débat conséquent, sur la nature de ce disque surprenant de Titan, et les périodiques qui ont osé en parler, ont tous passé sous silence son extrême brillance.

     Notons cependant l'article d'une scientifique astronome à l'Observatoire de Paris et spécialiste de Titan, paru dans le journal "Le Monde" du 10/11/04, et article dont nous avons placé intégralement les importants éléments à :

http://www.artivision.fr/LeMonde101104.html

     De cet article précédent, nous allons extraire surtout la phrase suivante, qui a particulièrement retenu notre attention :

    " Les détails de l'atmosphère font également l'objet de toute l'attention des chercheurs. "Notamment une sorte de nuage" - que l'on appelle ainsi, faute de pouvoir mieux le qualifier -, qui ressemble à un système météorologique complexe, un vortex tournant autour du Pôle Sud de la planète ".

     Voilà au moins le vocable "Vortex", qui apparaît tout de même ici. Et l'astronome en question, dit bien qu'elle ne sait pas, comment qualifier cette sorte de nuage ( elle évite cependant de parler de sa superbe brillance), que l'on aperçoit au Pôle Sud du Titan, tel qu'il se présentait à l'époque selon l'image bleu, que nous vous presentons ici à nouveau étant donné son extrême importance :


     Voilà donc enfin, une astronome qui avoue que sur Titan, il y a bien une sorte vortex nuageux, tournant au Pôle Sud de l'astre, et vortex, qu'elle qualifie cependant de complexe météorologique... A vous de juger tout cela ...

     Mais ce n'est pas tout, d'autres scientifiques avouent aussi catégoriquement, leur incompréhension du phénomène :

     Ainsi sur le site suivant, qui hélas a disparu du Web ( merci d'avance à tout internaute qui en retrouvera le nouvel url) :
http://www.aerov.jussieu.fr/themes/APACHE/CVs/Rannou/RANNOU.html

on trouvait alors en 2004 , cette image :



     Et aussi, ces propos surprenants :"Un évènement particulier a été observé en octobre 2004. Le nuage du pôle sud est devenu extrêmement actif (Schaller et al., 2005) et a recouvert toute la région polaire. L'origine du phénomène et sa caractérisation physique sont encore largement inconnus. Il est probable que le "sursaut" de l'albédo de Titan que Griffith et al. (1998) a détecté est en fait un évènement similaire à celui-là."

     Tout est ici, très clair : On ne sait pas du tout de quoi il s'agit...

     Notez bien cependant, la présence du vocable "Griffith", dont nous reparlerons plus tard...

     Donc, il y a bien un hic, dans cette affaire.

     Pour en savoir plus, présentons maintenant, l'entrefilet suivant du France-Antilles paru le 29 Avril 2017 :


     Et retenons d'abord les mots importants suivants :


     On déccouvre alors ici, que les 127 survols de Titan, par la sonde Cassini, ont pris fin le 22 Avril 2017, date arrivée, il y a peu de temps, on le voit....

     On s'étonne donc alors franchement, que dans ces 127 survols, déjà effectués, qu'aucune autre photo, du superbe vortex sud de Titan, n'est apparue dans les sites de la NASA, et dans les colonnes de la Presse spécialisée...!!!

     Que sont donc devenus, ces autres clichés fantastiques du pôle Sud de Titan, et photos qui, on le sait, nous interpellent, au plus haut point ?

     Il y a , bien plus qu'une anguille sous roche... n'est-ce pas !!!

     Mais, les zélés détracteurs irréductibles, vous diront pour noyer le poisson que tout cela est trop particulier ici, et nous devons le classer, dans la catégorie des illusions d'optiques, si chères à leurs habituelles explications...

     Ce que ces détracteurs et consorts zététiques blasés oublient, c'est qu'ARTivision, a toujours d'autres ressources sous-jacentes, pour appuyer ses dires :

       Analyons donc plus avant, quelques photos de plus du fameux Titan, astre si souvent mis en relief par ARTivision.

       Voici pour commencer, une photo ce satellite de Saturne, Titan, que nous avait présentée, le "Figaro Magazine" du Samedi 13 Nov. 2004 :


      On voit alors que la partie droite de l'image de Titan du "Figaro magazine" en question, présente une luminosité remarquable, et, on nous dit que c'est alors "notre soleil qui illumine par derrière, l'épaisse atmosphère de Titan.".

      Voici encore une autre photo de Titan tirée du n° 415 du "Ciel&Espace" de Décembre 2004 :


     On apprend alors que, cette belle image de Titan ci-dessus, aurait été captée par Cassini Huygens, le 26 Octobre 2004, en passant à 1176 km de la planète. Cette photo ne semble pas très différente de la prédédente ci-dessus, du "Figaro magazine", où la partie droite du globe de Titan brille d'une manière étonnante, pour un astre placé, si loin de notre Soleil. ( Nous n'avons hélas pas eu le bénéfice de découvrir sur un site de la NASA, ces images. Merci mille fois à l'internaute béni qui nous en trouvera, l'URL)

     On ose alors nous dire , que cette luminosité remarquable, vient aussi de notre soleil, qui fait ainsi briller admirablement, l'atmosphère de Titan. Or d'après ce que dit Mr Emmanuel Monnier, dans le n° Spécial de Mars 2008 suivant, déjà présenté, en partie, plus haut :


, il se trouve que, le flux de lumière, qui arrive dans ces contrées reculées est 900 fois plus faible, qu'au voisinage de la Terre. Lisez cela vous-même :


    Alors, on se demande, comment ce flaiblard flux, pourra, à 1,5 milliard de Km du Soleil, venir par une concentration quasi magique , exciter les épaisses couches atmosphériques de Titan de 1200 km d'épaisseur, contre environ 100 km pour la Terre. C'est donc stupéfiant , et l' image suivante de Titan :


ne présente, selon nous, pas du tout, un paysage glaciaire, correspondant à une température de -180°, comme les scientifiques de la NASA l'affirment, mais plutôt, des paysages d'une zone désertique très chaude, comme celle du Sahara. A vous de juger tout cela...

     Cette affaire folle et incroyable du Soleil, a déjà été évoquée plusieurs fois, par ARTivision, et aucun scientifique ne nous a écrit pour expliquer ou contredire, cette histoire, qui met surtout en cause, la nature et la constitution de notre Soleil.. Et c'est justement, ce que nous allons ici une fois de plus tenter d'expliquer, avec bien sûr nos faibles moyens. appuyés cependant par des documents hors normes et incontournables.

       Mais pour avancer dans cette incroyable affaire, il nous appartient de presenter d'abord le fait, qu' il y a déjà 58 ans en 2017, qu'est sorti, l'extraordinaire ouvrage époustouflant suivant, que nous avons eu en mains par Internet, le 13/02/2014.

  

,où l'auteur ( aussi villipendé par des ignares bien-pensants que le sieur Adamski ), affirme au début de la page 150, qu'il est passé en soucoupe volante au large du Soleil, et qu'après traduction cela donne :

      "Ma première réaction, quand je me levai, fut d'aller jusqu'au hublot et de regarder à l'extérieur pour voir où nous étions. Des sortes de boules de couleurs étaient partout visibles, ainsi qu'une boule rouge de dimensions gigantesques, qui semblait être une énorme planète. Ils me dirent plus tard que c'était le Soleil; je ne sais pas pourquoi, il n'était pas brillant. "

Très Surprenant n'est-ce pas !!! que tout cela On tombe là carrément à la renverse...

          Rendons donc, déjà ici hommage, au courage et à la modestie de cet Howard Menger, qui aurait très bien pu se taire au sujet de cette affaire inouïe de Soleil non brillant.

       La traduction ci-dessus, est tirée, de l'ouvrage que nous avons acquis à Lyon en 1966, tel que :


paru aux Editions DERVY-LIVRES en Juillet 1965

       Mais tout cela, serait des paroles en l'air, si cet Howard Menger, n'avait pas produit dans son livre, des photos de la Lune.

       Il faut alors savoir que, jusqu'à présent, aucun spécialiste,
(pourtant avec les moyens informatiques énormes dont on dispose actuellement ), n'a pu expliquer la provenance et l'élaboration de cette photo, :


      On y voit parfaitement dans le coin supérieur gauche, une portion du hublot de l'astronef, qui a transporté l'auteur jusqu'à la Lune.., et si l'on arrive à démontrer que cette photo est authentique, pas besoin d'imaginer l'implication et les répercutions, que cela pourrait avoir. Mais là , les infographistes et les journalistes curieux d'habitude, se taisent lamentablement à ce sujet et fourrent la tête sous le sable comme l'autruche. .

      Poursuivons alors,l'exporation de cette théorie inouie de Soleil non brillant , qui contredit amèrement , ce que l'on raconte dans nos écoles et universités ...

     Cette affaire folle et incroyable concernant notre Soleil, a déjà été évoquée plusieurs fois par ARTivision, qui en a déduit alors, que la surface du Soleil ne serait pas du tout brûlante. Pour expliquer plus avant cette affaire, prenons l'exemple simple suivant, en partant du simple schéma de fonctionnement, d'une loupe convergente :


     Un primitif vivant par exemple, au fin fond de l'Amazonie, qui serait déjà surpris, en voyant qu'en plein jour que l'on peut allumer un feu avec cette simple loupe, il serait encore plus étonné de découvrir qu'après l'arrivée de la flamme dans les brindilles de bois, que la loupe est parfaitement froide.

     Cette analogie avec la loupe, va nous permettre à un niveau bien supérieur, de comprendre ce qui se passe du côté du Soleil.

     On sait en effet, que l'axe de l'équateur et celui de l'écliptique sont inclinés l'un sur l'autre de 23° environ et, il en résulte que le pôle n'est plus le point où la lempérature est minima. Pour mieux visualiser tout cela, empruntons à l'ouvrage "Astronomie et l'exploration spatiale", publié à Hachette Jeunesse en juillet 1985, le schéma suivant, que nous avons un peu modifié:



     Mais, ce qui est rarement expliqué dans les manuels scolaires, c'est qu'étant donné que la Terre ne décrit pas exactement un cercle autour du Soleil, mais une ellipse, on découvre alors que la distance de la Terre au Soleil est environ de 147 millions de kilomètres, au mois de Janvier, et est de 152 millions de kilomètres au mois de Juillet, et autrement dit le Soleil est, paradoxalement plus près de la Terre en hiver, qu'en été de 5 millions de Km .. Le site :

http://fr.vikidia.org/wiki/R%C3%A9volution_de_la_Terre_autour_du_Soleil


, nous illustre schématiquement tout cela admirablement :


Et on voit bien, que la Terre, est plus proche du Soleil en hiver qu'elle ne l'est en été.

     Dans les sphères officielles, on explique ce phénomène justement par l'inclinaison de 23 ° de l'axe de la Terre, par rapport au plan de l'écliptique, et ce qui fait que les rayons du soleil sont toujours obliques par rapport à l'axe de rotation de la Terre. Et, pour ARTivision, cela est très discutable...

     Si donc, le soleil était, une boule de feu, émettant chaleur et lumière en direction de la Terre, son action aurait certainement augmenté grandement, en avançant de 5 millions de Km de sa cible. Des maquettes à l'échelle, et des simulations informatiques, le démontreraient sans doute... Mais hélas aucun rapport n'a été fait à ce sujet. . Avis aux amateurs.

     Mais cher novice ingenu, si vous tenez à avoir une explication non officielle de ce surprenant phénomène, alors accrochez vous solidement aux murs, car la suite qui vient, va peut-être, vous déstabiliser fortement :

       Le document expliquant le fait en question, est celui là :


     C'est l'extraordinare explication, que nous donne un certain Maître cosmique, nommé Pomar..

     Voici donc, une fois de plus un texte que le Webmaster d'ARTivision, posséde depuis 44 ans (en 2017) , et texte où, il est encore question de cette notion d'éther, dejà evoquée plus haut, et texte, qui, selon nous bien sûr, ferait tomber à la renverse, nos meilleurs auteurs de Science-Fiction ....

     C'est dans cette revue, que nous avons découvert à l'époque, cet article de 5 pages, qui débute ainsi :

     Et voici le texte intégral en question :

VOYAGE EN OVNI : le système solaire

Extrait de la revue Ondes Vives n°83 de Mars 1973

     " Nous avons pris contact avec un groupe de Bologne (Italie) qui reçoit des messages télépathiques d'Extra-Terrestres. Ce groupe présente l'immense intérêt d'avoir des relations directes avec eux. De ce fait le témoignage des sens exclut toute fantaisie imaginative. Voici un résumé d'une de ces entrevues qui eut lieu le 15/10/62. C'était la 7e rencontre. Ondes Vives : (Itacar et Saki sont deux extraterrestres)

     Le 15 Août 1962, à 23 heures, appelé télépathiquement comme d'habitude, je me rendis au lieu de rencontre. Itacar et Saki m'y attendaient et m?embrassèrent. Nous entrâmes dans la soucoupe volante. Itacar , passant la main sur le triangle, démarra. Quelques minutes plus tard nous étions arrivés. Nous sortîmes et je vis que nous étions dans un grand cratère volcanique dont le fond poli servait de base d'atterrissage. Itacar me dit que nous étions sur le satellite de la Terre, c'est-à-dire la Lune. J'eus tout loisir d'examiner l'installation avec ses grandes portes en arche, éclairées comme en plein jour. Nous entrâmes par l'une d'elles et suivîmes un corridor de 4 m de large et 400 m de long, éclairé par le plafond, mais on ne voyait pas de lampes. De part et d'autre, il y avait des portes surmontées de signes géométriques. Nous entrâmes dans l'une qui portait comme sigle un cercle avec un point rouge au centre. Je vis une chambre circulaire de 20 m de diamètre avec, au centre, une table ronde aussi, de 3 mètres de diamètre, entourée de sièges. Itacar et moi nous nous assîmes tandis que Saki, sortait.

     Bientôt entra un homme que je connaissais déjà. Je me levai et lui serrai la main. Il me dit:

     "Je suis POMAR, de la planète ATOUN. Me trouvant sur la Terre où je devais passer plusieurs jours, je pensais te revoir et te parler de choses que tu ne sais pas et que tu ne comprendras peut-être pas maintenant. Néanmoins, imprime-les bien dans ta pensée afin de t'en souvenir et de les répéter à tes frères. Donc écoute:

     Nous appelons votre Terre SARAS, d'un mot chaldéen ancien : SHAN-RAN (SHAN la Croix, RA cercle) Saras fait partie du Système solaire en vertu du mouvement qui l'anime. Si ce mouvement venait à cesser, il en résulterait une rupture d'équilibre qui affecterait l'harmonie de la Création et bouleverserait les lois précises qui la gouvernent. La Terre ne pourrait plus exister comme telle. Il lui faut donc, pour subsister, continuer son mouvement qui lui permet non seulement de parcourir son orbite définie, mais de se mouvoir selon les calculs extrêmement exacts de la nature, en synchronisme avec tout le reste du Cosmos.

     Dans l'espace compris entre tes mondes "matériels", il existe un immense filet éthérique, un océan éthérique où ces mondes naviguent avec leurs satellites. Le Cosmos où nos mondes orbitent est TRINO parce qu'il représente la totalité des formes "intérieures". La nature est conforme à la loi binaire parce qu'elle est la manifestation des formes "extérieures". L'un est le point de départ, l'autre le point d'arrivée. Les deux sont reliés au cercle éternel des phases dualistes naturelles, d'évolution ou d'arrêt. Ce dualisme trouve sa réplique dans divers symboles. En fait, sur ta Terre, l'axe vertical symbolise l'ascension, la vie, la flamme montant vers le haut, le principe, la levée. Au contraire l'axe horizontal représente l'assise, la fin, l'eau, l'immobilité, le sommeil, la mort.

     L'union et l'équilibre de ces deux lignes, verticale et horizontale, forme la CROIX, symbole métaphysique des événements de la naturedans son dualisme , accouplement des deux forces fondamentales qui générèrent l'équilibre des quatre éléments représentés par les quatre bras de la croix.

     Vos savants se sont-ils demandé la véritable signification du symbole de la croix ? Jamais, parce qu'ils sont athées ou semi-athées. Cela veut dire que, n'ayant pas foi en Dieu et ne connaissant pas à fond la métaphysique, ils ne réussiront jamais à comprendre les lois cosmiques multiples qui règlent les mondes et leurs évolution.. Vos hommes de science n'ont jamais pensé à ce que deviendrait l'existence humaine si ces lois venaient à faillir ne serait-ce qu'un instant. Eh bien, cela pourrait se produire, pour absurde que cette hypothèse puisse sembler à la suite de multiples explosions atomiques. L'astre solaire, étincelle de la création est par rapport à l'Univers comme l'Esprit est au corps. De même que l'Esprit vivifie la matière, le Soleil anime tout le système solaire. S'il vous était donné de le regarder hors de votre atmosphère, vous seriez stupéfaits de le voir comme une balle violette aux reflets verts opaques, parfois iridescents d'une multitude de couleurs où domine le bleu profond. Vous auriez aussi pour la première fois l'impression que le Soleil est "obscur" , et que l'énergie de chaleur et de lumière qui semble émaner de lui, n'est qu'un aspect de la radiation effective de l'astre.

     Combien de conceptions erronées ont été émises par vos savants, et combien de doutes les assaillent ! Tout cela parce qu'ils marchent sans foi dans une voie fausse. En fait, le Soleil ne représente pas autre chose qu'un centre d'émanation, une source d'ultra-micro-ondes radioactives à une fréquence extrêmement haute concentrant un potentiel de haute valeur.

     Tel quel, il ne peut donc être qu'absolument froid, ce qui est contraire aux conclusions de vos savants qui attribuent au soleil une chaleur de millions de degrés, tentant d'établir la valeur thermique de l'astre. - Se peut-il que la loi de Wien soit fausse ? La sensibilité des bolomètres serait-elle en défaut ? Rien de tout cela et cependant le Soleil est froid en réalité. L'erreur est dans le principe, sans lequel il est inutile de formuler une théorie. Il faut rechercher la cause de la lumière et de la chaleur, dans les phénomènes qui se manifestent dans le non parcours ou encore mieux dans la "réaction" de résistance que son énergie suscite loin du centre d'émanation. Les vibrations radiantes projetées par le soleil dans l'espace, sont reçues par l'éther qui n'est pas le vide absolu, mais bien un ensemble d'espaces qui s'étendent de planéte à planète et qui les unissent comme le ferait une mer dont les substances éthériques agissent comme des conducteurs d'énergie.

     La résultante de ces oscillations n'est pas la lumière mais un "rayon" inconnu de vous, qui part du Soleil et se propage dans le Cosmos en vertu du vide éthérique et par conséquent porteur d'une charge électrique à corpuscules radioactives, grâce auxquelles il acquiert la puissance radiante.

     Vous connaissez déjà quelques-unes des propriétés du radium par les simples applications que vous en faites et vous savez combien est mystérieuse cette substance qui émet une incalculable énergie soit sous forme radioactive, soit en pouvoir dissociant et consumant (dûs tous deux à des propriétés positives et négatives complexes et inconnues de vous).

     Vous avez fait des expériences avec le radium, et vous avez constaté que tout objet soumis à son action ne peut que bruler ou devenir lumineux. Le même phénomène se produit dans le Cosmos et les radiations du Soleil bien que froides et obscures, peuvent donner, en des points déterminés "d'arrivée", lumière et chaleur. En fait, le rayon obscur qui traverse l'espace, acquiert cette propriété ignorée de vous, selon la planète sur laquelle il est projeté. Son effet étant en rapport avec l'atmosphère déterminée qu'il traverse.

     L'émanation radioactive obscure à l?origine, et transportée à travers le Cosmos, se transforme donc en rayons lumineux au contact de l'atmosphère qui peut être plus ou mois dense et volumineuse. Il se produit en ce cas une réaction entre l' énergie "d'arrivée" et les composants gazeux de l'air. Il en résulte une production de micro-ondes lumière dont l'intensité augmente à mesure qu?elle approche de la croûte de la planète lorsqu'il y a des substances gazeuses toujours plus raréfiées. Un rapport analogue entre puissance irradiante et radiation se trouve dans votre lumière électrique que vous ne connaissez pas encore à fond. L'énergie est produite dans une lointaine centrale hydroélectrique alors que l'effet lumineux à travers le filament conducteur se manifeste à distance, dans un ballon de verre où existe une ambiance idoine pour porter le filament à l?incandescence.

     La Terre est comme une énorme lampe lorsqu'on la voit dans la nuit éthérique. Elle illumine une partie infinitésimale de l'infini et ce faisant, elle brille. Le cercle d'illumination en montre le diamètre alors que la ligne équatoriale en symbolise la résistance. C'est maintenant compréhensible parce que règne la plus profonde obscurité dans les espaces sidéraux infinis. Ce phénomène est vérifiable, bien qu'il soit en contradiction avec les conclusions de toutes vos recherches scientifiques. Il est donc tout simplement absurde de formuler un principe selon lequel la chaleur est inversement proportionnelle à la distance. Il s'ensuivrait pour vous, terriens, comme résultat logique, que Mercure devrait être une fonderie de bismuth et de plomb, alors qu'au contraire Mercure possède les mêmes éléments que la Terre, et il est le centre radio de notre système habité par des hommes physiologiquement et spirituellement plus élevés, que vous. Donc votre science erronée est en contradiction avec la leur en tant qu?ils obéissent aux lois universelles de l'Esprit Créateur : Dieu.

     "Il y a aussi un autre fait qui contribue à démolir les théories scolastico-scientifiques grâce à la giration de la Terre autour du Soleil, vous avez l’été lorsque vous êtes au point le plus éloigné du Soleil, et l’hiver quand vous en êtes au plus près. Pour justifier anomalie votre science a émis l'hypothèse de l'obliquité des rayons et de la durée des jours. Cela est vrai, mais en fait, c'est dû à l'action des rayons obscurs qui viennent du soleil. S'il en était autrement, l'énorme accroissement de température que la Terre devrait subir au périhélie ne pourrait expliquer le retour cyclique de votre pâle et froid soleil des journées d'hiver. Je chercherai plus tard à vous confirmer le principe que je viens d'exposer : plus grande est la densité des stratifications atmosphériques traversées, plus grande est la chaleur des rayons. Comme toute autre planète, votre Terre, dans son mouvement de rotation autour de son axe, doit entraîner la rotation de l'atmosphère qui prend de ce fait un aspect parabolique. Elle se dispose donc sous une forme ellipsoïde avec le petit axe superposé à celui de la Terre. Il s'ensuit que le rayon solaire traversant l'équateur trouvera une plus grande épaisseur atmosphérique et par conséquent produira plus de chaleur qu'aux pôles. Voilà pourquoi la zone équatoriale est brûlante alors qu'en zone polaire règne la glace. En conclusion il faut se convaincre de l'erreur de vos savants qui font du Soleil ce distributeur d'énergie, une gigantesque pile infernale, qui devrait être aussi la cause des valeurs hyperboliques de la température des étoiles.

     Ceci est une autre théorie bâtie par vous, terriens, avec vos fausses convictions qui amènent des conclusions inexactes , à cause de l'insuffisance du préjugé initial. L'orgueil de nier l'Esprit Créateur et Ses lois dans le crépuscule où vous êtes, vous fait approcher toujours davantage de minuit.

     Que celui qui a des oreilles entende; que celui qui a des yeux les ouvre à la lumière
"


      Pomar se tut. Je me sentais étrangement léger de corps et d'âme. Je comprenais parfaitement tout cela comme je l'avais toujours su. Je fus coupé de mes réflexions par Pomar qui me dit:

      "D'ici peu tu connaîtras d'autres frères de SARAS qui croient et qui travaillent selon leurs possibilités, mais avec foi. Ils t'aideront en tout ce dont tu auras besoin pour continuer ta vie. Beaucoup d'obligations te sont réservées et tu seras instruit en conséquence. Maintenant je dois partir "= "

     Il se leva, me tendit la main et dit "j' ai vite appris ta langue . Donc nous nous reverrons bientôt. "

     Il partit. Nous sortîmes de la salle et nous rejoignîmes la soucoupe où Saki nous attendait. Nous décollâmes à la verticale et, en peu de minutes je fus déposé à l'endroit habituel. Nous nous saluâmes..

     De retour à la maison, je m'aperçus qu'il était 3 heures du matin. J'étais resté avec eux pendant 4 heures. Par bonheur tout le monde dormait à la maison. Personne, même ma femme, ne s'aperçut de mon absence.

     NOTA : Lors de son voyage à Catane, en Octobre 1972, Mr J.C.Salémi (le rédacteur en chef et directeur de la revue Ondes Vives) a présenté ce récit à Mr Eugénio SIRAGUSA , pour lui demander s'il était authentique, Eugénio a répondu, "que c'est bien ainsi que les choses se passent."

     Ondes Vives

     Fin du texte de la revue "Ondes Vives"

-

          Vous avez bien noté, nous l'espérons dans le texte du Maître Pomar, les expressions :- filet éthérique - Les vibrations radiantes projetées par le Soleil dans l'espace, sont reçues par l'éther - se propage dans le Cosmos en vertu du vide éthérique - les substances éthériques agissent comme des conducteurs d'énergie .

          Ces expressions semblent parfaitement s'accorder avec ce que nous disait, plus haut le groupe transcendant Soria, sur la notion d'éther, qui serait une "une matrice vivante..."

     En somme, si nous comprenons bien tout cela, le système fonctionnerait comme le four à micro-ondes, qui chauffe rapidement l'aliment que l'on y place, mais le four lui-même, demeure parfaitement froid, dans son environnement...

     Avouons donc que, si tout ceci est sorti du cerveau d'un auteur plein d'imagination, il est vraiment fortiche, et il pourrait facilement écrire un roman de Science-Fiction, qui surclasserait de loin, les meilleurs du genre. A vous de juger, document exceptionnel à l'appui...

    Ce qu'il faut aussi savoir, c'est que nous avons été en correspondance avec le Directeur de la revue Ondes Vives J.C Salémi, et il nous a dit, ses vifs regrets, de n'avoir pas pu obtenir plus d'information sur le Maître Pomar, présenté par le Groupe de Bologne d'Italie. Nous demandons donc, avec la plus grande déférence, à toute personne connaissant l'italien, de rechercher plus avant, ce qu'est devenu, ce Groupe de Bologne, qui opérait déjà en 1962.

            Merci mille fois d'avance.

         Mais, ce 30 Septembre 2017, il convient ici, de rappeler une fois de plus, que chacun est libre de croire ce qui lui plait, et que le site ARTivision, ne soutient aucun mouvement religieux, de quelque nature que ce soit. Son rôle, ne se résume qu'à presenter des textes et des images hors-normes, qui n'ont pas reçu, des médias ayant pignon sur rue, la diffusion et l'amplification, qui leurs revenaient de droit, à l'époque de leur sortie sur le marché.

        Mais, comme on le dit souvent, qu'il "battre le fer, pendant qu'il est chaud" , avant de poursuivre notre exposé sur l'affaire révolutionnaire de l'éther matrice vivante d'après Soria, disons que nous avons eu vendredi 29 Septembre 2017, la grande opportunité de visualiser, le documentaire suivant :


       Pour en savoir plus; prière de consulter par exemple, le site :

http://www.programme-tv.net/programme/culture-infos/r1549350807-les-derniers-jours-des-dinosaures/2540713-les-derniers-jours-des-dinosaures/

       Nous allons, bien sûr, en dire plus bientôt, mais gageons qu'il va y avoir encore des grincements de molaires, chez nos bien-pensants très zététiques.

       Mais revenons, si vous le voulez bien, à cette affaire d'éther, précisée plus haut, et jamais évoquée dans les sphères officielles.

       Bien que le document extraordinaire du Maître Pomar, soit déjà superbement révolutionnaire, nous en possédons un autre, tout aussi renversant :

     En effet comme le Maitre Pomar, nous parle de la planète Mercure Mercure, voici un petit plus à ce sujet :

       Cette information est tirée du volet V de l'affaire Kraspedon, de la revue ONDES VIVES n° 94 de Fév 1974, que nous avons vraiment aussi la chance de possèder :


     Et en page 5, on trouve ce qui suit, et nous invitons bien sûr encore nos chers novices, de bien attacher solidement leur ceinture :



     Vous avez bien lu, nous l'espérons, que la couche éthérique est de 624 000 km pour Mercure , alors qu'elle n'est que de 400 000 pour la Terre , (elle arrive donc jusqu'à la Lune), et que la largeur de la couche d'éther d'une planète, est inversement proportionnelle à son éloignement du Soleil.

       Bien sûr, nous ne sommes pas qualifiés, pour savoir qui a raison ( un Grand Maitre, nous en dira un jour prochain, certainement plus), d'Adamski, ou de Kraspedon, concernant le fait que Saturne soit habitable ou pas. Cependant, nous sommes ici tenus, de présenter ce que disait Adamski, à ce sujet :

     En effet, dès le début des années 80, notre bonne amie parisienne Colette Cyril Lefèvre, qui était en correspondance avec les amis du célèbre George Adamski, toujours vilipendé, on le sait, par les journalistes très ignorants de la chose cosmique, nous avait confié, un texte dactylographié (que notre intuition nous invitait à publier rapidement ), exposant un voyage d'Adamski, qui eu lieu, le 26 Mars 1962, en direction de Saturne, où il assista à une conférence où prenaient part, 12 Maîtres Comsiques. Voulez-vous un petit échantillon du début du voyage et du paysage aperçu ?


     Ce texte George Adamski n'avait jamais été publié nulle part, et il est intitulé : "My trip to the Twelve Counsellors Metting that took place on Saturn" in Mars 1962, et alors nous avons contacté à ce sujet " la Fondation Adamski : G.A.F Internationnal/Adamski Fondation. P.O.Box 1722-Vista, CA 920085 USA" dont le site est à :

http://www.gafintl-adamski.com

     Cette Fondation nous avait alors déconseillé en 2007, de publier ce voyage, sans doute par peur du tollé général que cela allait causer à l'époque . Mais le Temps des Révélations est bien arrivé, car justement le 27 Mai 2011, nous avons reçu, un message de l'Observatoire des Parasciences, dont l'e-mail est catmartmail@gmail.com, et qui nous avertissait de la récente publication des ouvrages suivants :

  

     C'est dans le deuxième fascicule "les Inédits" que l'on trouve ce voyage Adamski sur Saturne.. DUR.. dur, n'est-ce pas!!!

     Donc nous aurions dû suivre notre intuition, et dès le début du site ARTivision, publier ce voyage qui n'aurait pas manqué déjà à l'épôque, de faire grincer des dents, les détracteurs et autres debunkers zélés ou zététiques.

     Voici donc, en plus clair, le début du voyage en question:


     Il ne semble pas alors qu'Adamski, soit entré dans un Sauna d'hydrogème et de d'hélium n'est-ce pas !.

     Seulement, voila... Adamski ne précise pas si la conférence a eu lieu à l'interieur de Saturne ou sur son sol externe. Attendons donc une révélation transcendante sur cette incroyable affaire.,

    Pour ceux qui veulent en savoir plus, sur cet incomparable Adamski, prière de consulter nos articles :

http://www.artivision.fr/FlashbackAdamskien1955.

http://www.artivision.fr/RetourauCosmos.html

http://www.artivision.fr/RetourauCosmosplus.html

     Décidément cette Nature qu'ARTivision nomme parfois La Source ou le Très Haut, nous surprendra toujours plus, quand on veut bien analyser son fonctionement.

      Mais ce 04 Octobre 2017, nous allons en dire un peu plus sur les révélations hors normes du spationaute non officiel George Adamski, toujours calomnié par ces ignares jourmalistes et écrivains blasés du système actuel, et spationaute, dont la tombe est paradoxalement située dans le cimetière d'Arlington, à côté de celles des héros de la nation américaine, comme par exemple J.F Kennedy.

      Mais, nous devons d'abord apporter notre soutien moral et fraternel, aux victimes blessés et aux parents des décédés, de l'horrible drame survenu récemment à Las Vegas aux USA :


      Pour ARTivision, la façon la plus radicale, d'éviter ce genre de drame, est d'avouer aux renégats, le fait que les humains au lieu de s'entredéchirer entre eux, ont un rôle spécifique à jouer dans le Cosmos, comme viennent de nous le démontrer les Questeurs des Prix Nobel de Stockholm :

:

      Comme on le voit, les recherches précédentes, des Prix Nobel en quetion ( recherches qui confirment absolument les supers révélations d'ARTivision dans son article clef : http://www.artivision.fr/dimcos.html sorti dès le 08/06/1999), nous prouvent bien, qu'il existe une sorte de matrice énergétique (notez bien la couleur fuchsia , qui signifie que cette matrice, évolue sans doute dans la dimension 3, mais très probablement aussi dans la dimension 4 et plus ), et matrice qui relie tous les êtres vivants et sans doute toutes les cellules organiques de l'Univers. Notre récent et timide article placé à :ARTivision-au-Bac2017.html , n'avait pour but que de présenter les préliminaires de ces découvertes..

       Mais, il faut en plus débriefer ( en faisant une sorte de lavage de cerveau) ces orgueillieux anarchistes ou ces incultes djihadistes, qui nous l'avons déjà dit plus haut, ( sont comme des gosses d'une même famille qui se disputent un jouet, vite abandonné plus tard ), et pour cela, il faut agir sur leur cursus culturel archaïque.

       Qu'ils demandent alors au plus haut gradé de leur confession, de sortir de leurs prétendus textes sacrés, une seule phrase, expliquant la présence sur la face cachée de la Lune, de cette super-structure de près de 30 km de long :


et voici, deux agrandissements de cette super-structure:


       Si donc, ils n'ont pas trouvé l'explication de cette affaire, il ne leur reste qu'à faire amende honorable et embrasser leurs frères de misère sur cette planète. Point à la ligne...

       Les pervers dirigeants, qui cachent en Haut Lieu, au monde entier, cette incroyable affaire, sont donc, directement responsables des agissements de ces humains décérébrés, et seront un jour, jugés sévèrement, à la mesure de leur terrible méfait...

       Revenons maintenant à cette incroyable affaire de Soleil non brulant, qui a été aussi évoquée dans deux ouvrages d' Adamski, et chose, très surprenate pour un vendeur de hot-dogs du Mont Palomar, comme le qualifiaient, ses irréductibles détracteurs.

    En effet, il convient ici, de présenter d'abord, l'ouvrage publié en 1953 chez Werner Laurie Hc, est intitulé "Flying saucers have Landed". Il fut écrit en collaboration avec un auteur anglais Desmond Leslie ancien pilote de la RAF et qui était le neveu de Wiston Churchill . Il a quitté ce monde en 2001 à 79 ans :


     On peut encore peut-être avoir la chance de trouver cet ouvrage en français chez "J'ai Lu"A 260, dans la prestigieuse collection hélas disparue "L'aventure mystérieuse du cosmos et des civilisations disparues", publié au début de 1971 sous le titre "Les Soucoupes volantes ont atterri":


     C'est alors que, Desmond Leslie, nous déclare pages 144 à 145, du livre en français, ceci, qui est tout à fait hors-normes :

    " Mais pour le moment, notre propos est de découvrir l'origine des véritables soucoupes interplanétaires. Les planètes voisines semblent apporter la réponse la plus plausible: Mars et Vénus. Mais alors, pourquoi pas aussi Saturne, Jupiter, Uranus, Neptune, Pluton et toutes les planètes encore inconnues? On nous oppose que la chose est impossible car toutes les planètes au-delà de l'orbite de Mars sont trop glacées pour que la vie puisse y exister, et que Vénus et Mercure sont trop brûlantes, mais rien ne nous affirme que la chaleur en tant que telle émane du soleil. Les textes anciens nous apprennent que le Soleil produit une énergie irradiante mais pas de chaleur (telle que nous la connaissons) que cette chaleur n'est qu'un sous-produit de l'énergie soumise à la friction de notre atmosphère. Dans ce cas, cela expliquerait la ceinture d'air chaud récemment découverte à 60 kilomètres d'altitude où toute vie serait impossible dans ces températures avoisinant 170°. Selon les Anciens, une atmosphère planétaire agit à la fois comme convertisseur d'énergie et comme filtre réglant la quantité de chaleur ainsi formée. Ainsi, il est fort possible que toutes les planètes de notre système aient une atmosphère semblable à la nôtre. Imaginons un instant que nous puissions emporter nos instruments sur Mars et contempler la Terre, nous verrions cette ceinture brûlante et nous penserions qu'à la surface de ce globe la température est de 170°. Et si les Martiens n'ont pas de meilleurs instruments que nous, on leur pardonnera de penser que toute vie humaine est impossible sur la Terre. Donc, tant que nous ne serons pas allés examiner de près les autres mondes, il serait plus sage de ne pas pontifier dans un sens ou un autre."

      Que dire de plus devant une telle affirmation de Desmond Leslie, qui rappelons-le, était le neveu de Wiston Churchill, et n'avait donc pas l'habitude de raconter des balivernes. Il est bien dommage cependant, que cet auteur ait oublié de citer au moins un des textes anciens auxquels il fait référence, de même que les travaux sur lesquels, il s'appuie pour affirmer l'existence d'une ceinture brûlante placé à 60 Km d'altitude dans notre atmosphère. Nous invitons les internautes spécialistes qui auraient quelques informations à ce sujet, à bien vouloir nous contacter pour tirer au clair cette affaire. Merci d'avance...

      De même, Adamski reprend cette curieuse affaire concernant le Soleil dans son troisième ouvrage de 1961, publié aussi par Abelard-Schuman, qui restera non traduit en français ,pour le grand public, pendant 55 ans. Mais voir plus bas la trduction de 2017. :



     On peut découvrir ce livre en PDF, sur le site :

http://fr.scribd.com/doc/19217712/George-Adamski-Flying-Saucers-Farewell-1961

     Mais, ARTivision posséde, une traduction privée de 1962 , exécutée par la courageuse, Mme H. Verdin Roussel. Voici d'abord, de ce livre, (extrêmement précieux et sans doute introuvable actuellement) , l'image de la couverture que nous avons du refaire parce qu'elle était abimée et surtout, celle de la première page avec la typographie et les inscriptions de l'époque:

   


     Nous lisons alors chapitre II (intitulé "l'activité de l'espace dans notre système solaire") page 32:

     " La première chose à réaliser est que le Soleil n'émet pas de la lumière et de la chaleur sous la forme que nous observons sur Terre. La radiation du Soleil ne se manifeste comme lumière et chaleur que lorsqu'elle pénètre dans l'atmosphère des planètes elles-mêmes. L'espace extérieur est dépourvu de lumière, telle que nous la connaissons. Dans l'espace extérieur la lumière est une lumière froide, causé par la phosphorescence de vastes nuages de particules et de gaz, répondant à la radiation émise par le Soleil. Pour un observateur humain, l'espace extérieur parait être un vaste vide obscur, rempli de billions de billions de minuscules étincelles de lumière multicolore. Toutes ces minuscules lumières sont en état de mouvement continuel et d'activité. "

     Notons en passant que ce n'est du tout là, le genre de discours utilisé par un affabulateur psychopathe, ou un gourou de secte. C'est en effet, à ce genre d'individu que certains auteurs, (émules de la désinformation officielle ou encore auteurs qui ont oublié de se recycler en données ésotériques modernes), ont voulu assimiler cet Adamski, qui n'a pas fini de nous étonner.

     Tout le chapitre en question, est pratiquement consacré à la lumière et l'espace. Nous signalons cependant que les premiers spationautes, comme Glenn et Carpenter, ont bel et bien été confrontés à ce problème de particules lumineuses dansant devant leur hublot, et particules qu'Adamski avait lui-même qualifiées, bien avant eux, de "lucioles" (Voir ci-dessous le "France Soir" du 25/05/62, ou le Paris-Presse l'Intransigeant : même date:)

   


       En 2017, une traduction du troisième livre d'Adamski est sortie, telle que :


       Pour commander cet ouvrage, prière de voir l'url :

EditeurMoutet.html



       A vous de juger tout cela !!!

       Mais, ce 8 Octobre 2017, nous allons poursuivre notre présentation de textes hors-normes de l'inéfable spationaute non officiel américain , George Adamski, qui à l'époque, nous le pensons vraiment, aurait bien mérité le Prix Nobel de la Paix, et on va encore voir ici pourquoi...

: En effet sur le site :
http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/791842/tensions-raciales-etats-unis-histoire-cinquante-ans-watts-dallas

on découvre ceci avec nos couleurs et formes spéciales :

50 ans de tensions raciales aux États-Unis